chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
111 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Illdisposed - Burn Me Wicked

Chronique

Illdisposed Burn Me Wicked
Le moins qu'on puisse dire à propos de Roadrunner, c'est qu'ils ne font pas les choses à moitié. Après un « 1-800 Vindication » aisément trouvable dans les bacs, concernant « Burn Me Wicked », ce sera l'effort zéro de distribution sur le territoire français, à qui on va finir par décerner le titre officiel de no metal's land européen. Qu'est ce qui a pu motiver une décision pareille ? La faiblesse du septième album studio d'ILLDISPOSED ? A ce compte là, jamais « Supercharger », « Nation » ou « Digimortal » n'auraient dû connaître les joies d'une mise en rayons, pas même sur Saturne. Pour qui attendait bave aux lèvres leur deuxième incartade en territoire cyber, l'affaire était donc entendue et à moins d'avoir recours aux chemins de traverse d'une distro espagnole, pour ce qui est du death metal terriblement groovy des danois, ce serait ceinture.

Il n'en reste pas moins qu'une fois engouffré l'album dans la platine, on se gardera bien d'accuser le célèbre label de crime de death majesté, tant la nouvelle livraison de Summer & Batten souffre de la comparaison avec « 1-800 Vindication ». Pas de quoi prôner l'abstinence bien sûr, mais entre un brûlot qui m'a tenu en haleine six mois durant et un skeud artificiel à la durée de vie des plus faibles (trois petites semaines au compteur), il y a un gouffre. Un gouffre artistique nommé Lasse Bak que n'a guère comblé l'arrivée du guitariste Martin Thim, transfuge d'EXMORTEM, qui fera ses valises quelques mois seulement après le début de la tournée promo. Visiblement écarté du processus de composition (all music by Batten!), le futur-ex soliste se contente d'exécuter quelques leads efficaces mais hélas dénuées du charme old school (comprendre : plus démonstratif) de son prédécesseur, parti se ressourcer depuis chez SLOW DEATH FACTORY. Un groupe à l'ancienne, sans génie particulier mais plutôt plaisant, qui permet en tout cas de mesurer l'apport de Lasse Bak sur les breaks de « 1-800 » ou certains gimmicks rythmiques de « There's Something Rotten ». Jadis bassiste au sein du groupe, Jacob Batten fait de son mieux pour masquer l'absence de son ancien collègue, mais le caractère redondant de ses parties fait rapidement regretter l'absence de plan B, surtout sur les morceaux les moins rapides du lot. On a beau s'arrêter sur certaines bonnes idées (comme le ralentissement final sur « The Widow Black ») ou relancer à l'envi les rares titres sur lesquels ILLDISPOSED tient son rang (« Shine Crazy », « Fear The Gates »), « Burn Me Wicked » ne se relève jamais du manque de dynamisme de son tracklisting. Comme déboussolé, Bo Summer s'égosille et growle sans réelle conviction (un bémol néanmoins sur les passages black, toujours aussi jouissifs) et la petite touche electro, qui faisait merveille deux ans auparavant, fait ici clairement office de cache misère. Enfin, si le chant clair a une nouvelle fois droit de cité, les interventions de Mikkel Sandager (MERCENARY), loin d'être imbuvables, n'apportent rien de franchement significatif.

Au niveau de la production, ILLDISPOSED a renouvelé sa confiance au duo Ziggy/Tue Madsen qui, à force de laver plus blanc que le studio voisin, achève d'aseptiser la musique des nordiques. Déjà pas bien fameux en terme de composition, « Burn Me Wicked » se voit ainsi vidé de toute substance par un rendu sonore désespérément clinique, sans profondeur, sans vie. Pourtant impeccable, le batteur Thomas Jensen, une fois passé au tambour du lave linge Tue Madsen, est quant à lui ramené au rang de vulgaire boîte à rythme. On se consolera comme on peut avec la montée en puissance remarquable de l'excellente « Our Heroin Recess », seul concentré valable de la musique du ILLDISPOSED que l'on aime : lourd, gras, puissant et mélodique.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

Efelnikufesin citer
Efelnikufesin
28/02/2009 15:29
Pas mon préféré d'Illdisposed,mais quelques vrais bons titres.
cglaume citer
cglaume
18/02/2009 09:54
note: 8/10
Perso j'ai déjà dit ce que je pensais de cet album ici. Mr Green

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Illdisposed
Cyber death metal
2006 - Roadrunner Records
notes
Chroniqueur : 6.5/10
Lecteurs : (4)  7.38/10
Webzines : (12)  7.62/10

plus d'infos sur
Illdisposed
Illdisposed
Death metal - 1991 - Danemark
  

tracklist
01.  Shine Crazy
02.  Case Of The Late Pig
03.  Back To The Street
04.  Our Heroin Recess
05.  Throw Your Bolts
06.  Fear The Gates
07.  Burn Me Wicked
08.  Slave
09.  Nothing To Fear ... Do It
10.  The Widow Black
11.  Illdispunk'd

Durée : 41:50

line up
voir aussi
Illdisposed
Illdisposed
Retro (Compil.)

2000 - DieHard Music
  
Illdisposed
Illdisposed
To Those Who Walk Behind Us

2009 - Massacre Records
  
Illdisposed
Illdisposed
There Is Light (But It's Not For Me)

2011 - Massacre Records
  
Illdisposed
Illdisposed
The Prestige

2008 - AFM Records
  
Illdisposed
Illdisposed
Sense The Darkness

2012 - Massacre Records
  

Essayez plutôt
The Amenta
The Amenta
nOn

2008 - Listenable Records
  
Fear Factory
Fear Factory
Genexus

2015 - Nuclear Blast Records
  
MyGrain
MyGrain
Planetary Breathing

2013 - Spinefarm Records
  
Hypnosis
Hypnosis
The Synthetic Light Of Hope

2008 - Great Dane Records
  
Fear Factory
Fear Factory
Mechanize

2010 - AFM Records
  

Year of the Knife
Ultimate Aggression
Lire la chronique
Nuclear Assault
Out Of Order
Lire la chronique
Sühnopfer
Hic Regnant Borbonii Manes
Lire la chronique
Fluids
Exploitative Practices
Lire la chronique
Netherbird
Into The Vast Uncharted
Lire la chronique
Rank And Vile
Redistribution Of Flesh
Lire la chronique
FRENCH BLACK METAL : Un petit coup (et puis c'est tout)
Lire le podcast
10 MoM Challenge n°5 - Dix minutes pour parler de Death Metal
Lire le podcast
Uniform / The Body
Everything That Dies Someda...
Lire la chronique
Ossuaire
Premiers Chants
Lire la chronique
Yellow Eyes
Rare Field Ceiling
Lire la chronique
Aegrus
In Manus Satanas
Lire la chronique
Leprous
Pitfalls
Lire la chronique
Graveyard
Hold Back The Dawn
Lire la chronique
Bastard Grave
Diorama Of Human Suffering
Lire la chronique
Beorn's Hall
In His Granite Realm
Lire la chronique
Chevalier
Destiny Calls
Lire la chronique
IRON FLESH pour l'album "Forged Faith Bleeding"
Lire l'interview
Disillusion
The Liberation
Lire la chronique
Marduk
Panzer Division Marduk
Lire la chronique
Magrudergrind
Magrudergrind
Lire la chronique
Non Opus Dei
Głód
Lire la chronique
Live Report - South Trooper Fest II @Jas'Rod (Les Pennes-Mirabeau)
Lire le podcast
Bethlehem
Lebe Dich Leer
Lire la chronique
Urn
Iron Will Of Power
Lire la chronique
The Negative Bias
Narcissus Rising
Lire la chronique
Abysmal Grief
Blasphema Secta
Lire la chronique
Bastard Grave
What Lies Beyond
Lire la chronique
NONE # 1 - PATHOLOGY - Reborn to Kill
Lire le podcast
Sarcasm
Esoteric Tales Of The Unserene
Lire la chronique