chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Entombed - Left Hand Path

Chronique

Entombed Left Hand Path
Entombed, le groupe de Death Metal suédois par qui le scandale arrive (et non pas In Flames bande d'incultes :D !). Formé sur les cendres du groupe Nihilist avec lequel ils avaient sorti 3 démos assez remarquées dans l'univers des tape-traders de l'époque, ils signet chez Earache, l'un des meilleurs labels extrême du moment (Napalm Death, Morbid Angel, At The Gates, ...), puis sortent en 1989 Left Hand Path, révélation Death pour un genre qui en était encore à ses balbutiements à l'époque.

Le disque débute par le morceau Left Hand Path, titre qui à lui tout seul pourrait valoir l'achat de ce disque. On commence par de brefs hurlements sur bruits bizarres puis la musique part, un cour solo, des riffs lourds et puissants, une rythmique assez thrash quand ça va vite, mais qui se fait aussi plus lente et heavy, avec une basse bien grasse et un excellent batteur qui cogne comme une bête sur ses fûts, peu importe la vitesse, d'autres solos mélodiques ici et là et un chant bien guttural. Tout ceci suit son petit bonhomme de chemin quand vient le break, on décélère rapidement le tempo sur fond de cris, et c'est alors que viennent se répéter en boucle quelques notes de synthé, bientôt suivies par les autres instruments, et le morceau repart lentement, avec une fin purement instrumentale et un solo de toute beauté. Ajoutez à ceci des lyrics de tueur ("What man has created, man can destroy, bring to light that day of joy"), et nous nous retrouvons en présence de l'un des meilleurs morceaux de Death jamais composé, une tuerie absolue.

Mais le mieux dans tout ça, c'est que le reste du disque est du même acabit. C'est en effet à un Death, certes old-school, mais de qualité certaine que l'on à affaire ici. Ecoutez donc les riffs de Drowned et The Truth Beyond, les surpuissants et accrocheurs When Life Has Ceased et But Life Goes On (avec un excellent solo mélodique), la lourdeur du final de Morbid Devourment, tous les morceaux de cet album sont des petites bombes qui ne peuvent laisser indifférent tout amateur de death qui se respecte, avec leurs grosses rythmiques et leur riffs bien sentis. Une mention spéciale pour le titre Bitter Loss, la deuxième tuerie de ce cd, avec des solos splendides, des riffs catchy et destructeurs, des effets de voix biens vus, etc.

Et bien entendu n'oublions pas ce son de guitare inimitable, lourd, gras et épais, en directe provenance des Sunlight Studios de Stockholm, et que partageront avec Entombed leurs frères d'armes de Dismember Grave et Unleashed. Quelques parties de synthés assez discrètes font aussi leur apparition ici et là, renforçant ainsi l'atmosphère sombre qui émane du disque (The Truth Beyond, Revel In Flesh).

En bonus si vous faites l'acquisition de l'édition remasterisée vous aurez droit à deux titres fort sympathiques issus de la dernière démo de Nihilist, Carnal Leftovers, très thrash malgré la présence de blast-beats, et Premature Autopsy, bien plus death et avec une voix très particulière.

En résumé un disque excellent disque de Death Metal, l'un des meilleurs de Entombed, avec une très belle pochette, et que vous devez à tout prix posséder si vous êtes un amateur du style. C'est aussi ce disque qui révéla au monde la scène death-metal de Stockholm, et qui permit l'émergence des autres groupes sus-cités. Un cd majeur dans l'histoire du death.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

5 COMMENTAIRE(S)

alexwilson citer
alexwilson
13/05/2020 19:36
note: 10/10
10/10, et si j'avais pu mettre 100 c'était pareil.
Cet album est juste monstrueux.
Venant du thrash et voulant plus d'agressivité, cet album m'a vraiment permis de rentrer dans ce monde du death suédois fin années 80 début 90 à grands coups de HM2.
Si je le préfère à Clandestine et Wolverine Blues c'est qu'il a ce côté crasseux, sale, le son de guitare est parfaitement équilibré, le chant de LG Petrov est génial avec cette petite reverb, c'est rapide, violent, y a du groove.
Cet album a une authenticité qu'on ne retrouve pas sur le reste de leur discographie. Au delà de la musique en elle-même je trouve qu'il y a une atmosphère particulière qui se dégage de cette galette, une ambiance unique, thrashy, quasi punk.
Mention spéciale aux morceaux Left Hand Path évidemment, mais surtout Revel In Flesh, avec son riff quasi thrash qui donne juste envie de déglinguer tout le monde dans un pit.
Absolument légendaire, dans un genre souvent copié, ce disque est vraiment l'album le plus abouti de l'époque malgré sa fougue. A écouter bien fort sur une bonne vieille Technics ou Marantz, ça envoie vraiment du bois.
Invité citer
Crom-Cruach
29/12/2011 19:09
Ah soupir !!! Les années lycée !!! 20 ans après j'aime toujours ce groupe et des prods plus récentes !!!
korbendallas citer
korbendallas
29/11/2009 16:40
Cet album a posé les bases d'un style (aux côtés des Nihilist, Carnage et Dismember ...), tout simplement ! Mais je vous rejoint sur "Clandestine", plus technique également !
citer
pete bondurant
28/11/2009 23:37
aahhh moi aussi je prefere clandestine !!!!!
Chri$ citer
Chri$
30/04/2004
un classique du death suédois, mais je lui préfere Clandestine, qui est encore plus abouti et proprement génial lui aussi Sourire

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Entombed
Death Metal
1990 - Earache Records
notes
Chroniqueur : 9/10
Lecteurs : (44)  9.22/10
Webzines : (15)  9.43/10

plus d'infos sur
Entombed
Entombed
Death Suédois - 1989 - Suède
  

tracklist
01.   Left Hand Path  (06:37)
02.   Drowned  (03:57)
03.   Revel In Flesh  (03:39)
04.   When Life Has Ceased  (04:07)
05.   Supposed To Rot  (02:00)
06.   But Life Goes On  (02:56)
07.   Bitter Loss  (04:19)
08.   Morbid Devourment  (05:21)
09.   Abnormally Deceased  (02:56)
10.   The Truth Beyond  (03:24)
11.   Carnal Leftovers  (02:55)
12.   Premature Autopsy  (04:24)

Durée : 46:35

line up
parution
4 Juin 1990

voir aussi
Entombed
Entombed
Same Difference

1998 - Threeman Recordings
  
Entombed
Entombed
When In Sodom (MCD)

2006 - Threeman Recordings
  
Entombed
Entombed
Morning Star

2001 - Music For Nations
  
Entombed
Entombed
Uprising

2000 - Threeman Recordings
  
Entombed
Entombed
Clandestine

1991 - Earache Records
  

Essayez aussi
Demonical
Demonical
Hellsworn

2009 - Cyclone Empire Records
  
Asphyx
Asphyx
Necroceros

2021 - Century Media Records
  
Brutality
Brutality
Sea Of Ignorance

2016 - Repulsive Echo Records
  
Comecon
Comecon
Megatrends in Brutality

1992 - Century Media Records
  
Bölzer
Bölzer
Roman Acupuncture (Démo)

2012 - Autoproduction
  

Goath
III : Shaped By The Unlight
Lire la chronique
Universally Estranged
Reared Up In Spectral Preda...
Lire la chronique
La Voûte #6 - Musique folklorique traditionelle
Lire le podcast
Åskog
Varþnaþer
Lire la chronique
Zemial
The Repairer of Reputations...
Lire la chronique
Purification
Perfect Doctrine
Lire la chronique
Doom Snake Cult
Love Sorrow Doom
Lire la chronique
While Heaven Wept
Vast Oceans Lachrymose
Lire la chronique
Azarath
Saint Desecration
Lire la chronique
Armagedda
Svindeldjup Ättestup
Lire la chronique
Interview NERVOUS DECAY pour la sortie de l'album éponyme
Lire l'interview
Anatomia
Corporeal Torment
Lire la chronique
The Funeral Orchestra
Negative Evocation Rites
Lire la chronique
Nervous Decay
Nervous Decay
Lire la chronique
Forsmán
Dönsum í Logans Ljóma (EP)
Lire la chronique
Empyrium
Über den Sternen
Lire la chronique
Nattverd
Vandring
Lire la chronique
Wheel
Preserved In Time
Lire la chronique
Foscor
Els Sepulcres Blancs
Lire la chronique
Agent Steel
No Other Godz Before Me
Lire la chronique
Metallica
No Life 'til Leather (Démo)
Lire la chronique
Seth
La Morsure du Christ
Lire la chronique
Pharmacist / Oozing
Forbidden Exhumation / Than...
Lire la chronique
Vipère
Sombre marche (Démo)
Lire la chronique
Sacramental Blood
Ternion Demonarchy
Lire la chronique
Wesenwille
II: A Material God
Lire la chronique
Obsessions maladives
Lire l'interview
Vitrail
Les pages oubliées
Lire la chronique
Chevalier
Life And Death (EP)
Lire la chronique
Abjection
Malignant Deviation (EP)
Lire la chronique