chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Sacrifice - The Ones I Condemn

Chronique

Sacrifice The Ones I Condemn
Quand on y pense, c'est la période des come backs en ce moment. At The Gates qui remonte sur scène pour quelques festivals, Fear Factory qui va sortir un nouvel album, le bug informatique de l'an 2000 qui vient attaquer Thrasho avec 10 années de retard… Et dans tout ça, les fans de thrash, les vieux de la vieille en tout cas, auront été aux anges d'apprendre courant d'année dernière la reformation du combo culte canadien Sacrifice. Ayant échappé à la gloire qui auréolait leurs confrères de Slayer, Metallica et autres Anthrax à la même époque, Sacrifice a pourtant eu un parcours similaire, avec le cocktail albums / tournées jusqu'au split au milieu des années 90…Un vrai second couteau du thrash metal, comme il y en eu tant à cette époque, qui décide plus de 10 ans plus tard de se reformer pour un album, ça sent l'anachronie poussiéreuse à plein nez.

Et pourtant…oublions de suite la photo du line-up actuel, qui rappelle que l'âge amène inéluctablement calvitie et kilos en trop et ce même aux meilleurs… pour s'attacher à la musique, la seule, la vraie. Et c'est sans étonnement qu'on retrouve avec « The Ones I Condemn » les grandes thématiques du thrash (orientation américaine) old school qui ont fait les heures de gloire des eighties : rapide, sans prise de tête et avec efficacité, c'est la recette éprouvée et sans surprises que Sacrifice arrive à appliquer encore, sans trop d'efforts visible, plus de 10 ans après que la mode soit passée à autre chose. Et le top c'est que cela fonctionne !

Dans une mouvante entre les old Slayer (jusqu'à « Reign in Blood ») / Metallica (le trio de tête de leur disco) et la scène allemande (Kreator, le revival thrash à la Final Breath…), Sacrifice joue en 2010 du thrash aussi bien que ce qui se faisait à l'époque. Déjà, et avec moi c'est du tout ou rien et fort heureusement là ils ont fait le bon choix, le chant est agressif et rageur, loin des vocalises suraiguës de certains groupes qui ont bien mal choisis leur chanteur (Hirax brrrr…). Les riffs ? Classique, cela va du palm mute sur le mi à vide, en passant par un impressionnant nombre de power chords, voire même au frénétique tremolo picking d'un « The Devil's Martyr » aux frontières du thrash / death. Bien qu'un fort air de déjà entendu se fait sentir (le riff qui lance la partie rapide de « Tetragrammaton » à 3 :07 est strictement le même que l'accélération finale de « At Dawn They Sleep » de Slayer ; l'enchaînement de notes donnant naissance au riff d'intro de « The Devil's Martyr » a déjà été utilisé par un demi billion de groupes de métal), cela rentre dans le concept et je le prendrais comme un ensemble de multiples clins d'œil (parfois involontaires ?) ! Question solis, on oscille entre du mélodique à la Hammett avec souvent du tapping à tout va (joli solo sur « Give me Justice ») et du chaotique à la King / Hanneman pour donner le change. Et dans l'ensemble, cet album tient admirablement bien sur la longueur, tant il est agréable d'entendre du bon vieux thrash des familles joué selon les règles de l'art, et inscrit dans son époque grâce à une production authentique et puissante sans sonner datée comme un « Kill'em All » de nos jours.

« The Ones I Condemn » est un album rempli du charme du thrash d'antan, quand ceux qui remplissent de nos jours des stades entiers se baladaient en jeans troués et baskets montantes, un vrai retour dans le passé, qui a le mérite d'attraper au vol aussi bien les nostalgiques de l'ancien temps que ceux qui ont pris le train en marche un peu plus tard. Un come back réussi, voilà tout ce que cet album représente, et c'est déjà pas mal...

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

Chri$ citer
Chri$
14/01/2010 11:13
note: 7.5/10
cglaume a écrit : Au fait: on applaudit bien fort Chris dont c'est la 666e chronique !!!!!

Oui j'ai vu ça, j'aurais voulu faire quelque chose de plus marquant pour le coup mais bon.. il me semble qu'en fait le chiffre est faussé car je crois avoir posté au tout début de l'interface php de thrasho certaines chroniques d'anciens membres de la team sur mon compte..? enfin bon, Dead et les RG sont sur le coup, la vérité sera bien rétablie un jour.
cglaume citer
cglaume
13/01/2010 14:18
Au fait: on applaudit bien fort Chris dont c'est la 666e chronique !!!!!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Sacrifice
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (1)  8/10
Webzines : (15)  8.11/10

plus d'infos sur
Sacrifice
Sacrifice
Thrash Metal - 1983 - Canada
  

tracklist
01.   We Will Prevail
02.   The Ones I Condemn
03.   Give Me Justice
04.   The Great Wall
05.   Tetragrammaton
06.   Atrocity
07.   Hiroshima
08.   The Devil's Martyr
09.   Ultimate Power Corrupts
10.   Desolation Alive

line up
parution
22 Janvier 2010

Essayez aussi
Annihilator
Annihilator
Annihilator

2010 - Earache Records
  
Nervosa
Nervosa
Agony

2016 - Napalm Records
  
Harm
Harm
Demonic Alliance

2011 - Battlegod Productions
  
Darkness
Darkness
Over And Out (EP)

2020 - Massacre Records
  
Blackness
Blackness
Stimulation for the Beast

2010 - Manitou Music
  

Rotting Christ
Triarchy of the Lost Lovers
Lire la chronique
Pearl Jam
Lost Dogs (Compil.)
Lire la chronique
Rotting Christ
Thy Mighty Contract
Lire la chronique
La Voûte #3 - La prérogative de l'Imaginaire
Lire le podcast
Purification
Dwell in the House of the L...
Lire la chronique
Furia
W śnialni
Lire la chronique
Thron
Pilgrim
Lire la chronique
Sanctum
On The Horizon
Lire la chronique
Ulvegr
Isblod
Lire la chronique
XenoKorp,l'enfer du décor
Lire l'interview
Amputation
Slaughtered In The Arms Of ...
Lire la chronique
Ceremony
Rohnert Park
Lire la chronique
Dream Theater
Black Clouds & Silver Linings
Lire la chronique
Afterbirth
Four Dimensional Flesh
Lire la chronique
Edoma
Immemorial Existence
Lire la chronique
Kjeld
Ôfstân
Lire la chronique
Intellect Devourer
Demons Of The Skull
Lire la chronique
Knoll
Interstice
Lire la chronique
Simulacrum
Genesis
Lire la chronique
Socioclast
Socioclast
Lire la chronique
David THIERREE : le meilleur illustrateur de BLACK METAL ???
Lire le podcast
Abyssal Vacuum
MMXIX (EP)
Lire la chronique
Morbid Angel
Abominations Of Desolation
Lire la chronique
Bloodkill
Throne Of Control
Lire la chronique
Dream Theater
Systematic Chaos
Lire la chronique
Sodality
Gothic
Lire la chronique
Tragedy in Hope
Sleep Paralysis
Lire la chronique
Gravesend
Methods Of Human Disposal
Lire la chronique
Les Chants De Nihil
Le Tyran Et l’Esthète
Lire la chronique
Obskuritatem
Hronika Iz Mraka
Lire la chronique