chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

21 Lucifers - In The Name Of...

Chronique

21 Lucifers In The Name Of...
Honte aux chroniqueurs. Mais chez Thrashocore, il arrive parfois (même souvent) que certains CD promos passent à la trappe... La faute à du promo dématérialisé, à un planning chargé (trop de chroniques sous le coude, gastro nucléaire du bébé, partiel de 5h le lendemain matin, soirée avec mémé devant « D&co », apéro prolongé, etc...) ou tout simplement à une musique exécrable (« il faudrait nous payer pour chroniquer une telle immondice »). Pour ma défense, j'avoue n'avoir pas fait attention au promo de mon collègue Keyser. Il est temps de se rattraper. Formé en 2002 à partir des cendres de Without Grief, 21 Lucifers a la particularité d'avoir dans ses rangs le remplaçant de Dan Swanö au sein de Bloodbath : le bien nommé « Sodomizer ». Les Suédois enregistreront deux démos puis signeront chez Karmageddon Media afin de sortir leur premier album In The Name Of… en 2006. Mais les soucis s'enchaînent, le label tarde trop à sortir la galette et le groupe s'en va pour JMT-Music. Manque de bol, ce dernier fera faillite et 21 Lucifers signera finalement chez le ressuscité Pulverised Records.

Mettez de côté le death mélodique de Without Grief, 21 Lucifers envoie lui du bon gros pâté pendant une petite demi-heure. Et leur grind/death/thrash fait très mal aux oreilles : moyenne de titres de moins de 2 minutes, ça « blastouille » sans temps mort (les 56 secondes intenses d'un « Kill Or Blood »), ça hurle à tout va avec quelques grognements jouissifs du chanteur appuyé de son guitariste (l'énormissime refrain de « …Violence ») et les riffs sont bien plus épais qu'un Guy Carlier. La production excellente du Black Lounge de Jonas Kjellgren (Scar Symmetry, ex-Carnal Forge, ex-Centinex) enfonce évidemment le clou. Mais hormis ces influences puisées chez un Nasum et clairement affichées, à l'instar d'un récent Coldworker, la musique extrême de 21 Lucifers demeure plutôt éclectique. Les Suédois n'ont pas franchement peurs de virer au thrash new school façon The Haunted (« Manmade Misery »), au death metal 90's (« Retaliation ») ou carrément au crust cradingue (« Die Dead Gone ») sur un même morceau ! Et puis qui dit suédois et passé death mélo, dit forcément mélodies titilleuses que ce soient dans les leads ou les soli. Des saveurs non négligeables qui permettent de capter encore plus nos pauvres esgourdes en manque.

21 Lucifers c'est aussi des gars ne se prennent en aucun cas au sérieux. Un petit coup d'œil aux photos promotionnelles, aux paroles et une écoute à « 5 Infernal Years » ou la fin de la galette (titres cachés) pour se taper une bonne tranche de rigolade. Alors oui, In The Name Of… terminé, l'auditeur n'aura pas foncièrement retenu grand-chose. Mais ses cervicales certainement. L'objectif musical est effectivement en tout point atteint : c'est plutôt bien fichu et surtout ça bastonne sec et ça colle aux tympans ! Que demander de plus ? Peut-être des compositions légèrement moins inégales et une violence accrue pour entièrement nous annihiler.

Musique sans prétention, In The Name Of… c'est une demi-heure de votre temps pour vous défouler pleinement. Mariant merveilleusement bien une poignée d'influences diverses, le metal extrême de 21 Lucifers n'en est que plus aéré et donc plus redoutable ! Gageons que le départ de Sodomizer pour Bloodbath ne perturbe pas trop l'avenir du groupe car une musique si jouissive ne peut s'arrêter si abruptement.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
21 Lucifers
Grind/Death/Thrash
2008 - Pulverised Records
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (11)  6.67/10

plus d'infos sur
21 Lucifers
21 Lucifers
Grind/Death/Thrash - 2002 - Suède
  

tracklist
01.   In the Name Of...
02.   ...Violence
03.   Art of Chaos
04.   Greed Spreader
05.   Die Dead Gone
06.   Hate Will Prevail
07.   Hope Fades
08.   Perfect Hell
09.   Despair
10.   Kill Or Blood
11.   Manmade Misery
12.   Surprise! You're Dead!
13.   Killing At Will
14.   Where Apathy Dwells
15.   Self Pollution
16.   Quid Pro Quo
17.   5 Infernal Years
18.   Retaliation

line up
parution
13 Avril 2008

Essayez aussi
Macabre
Macabre
Dahmer

2000 - Decomposed
  
Expulsion
Expulsion
Nightmare Future (EP)

2017 - Relapse Records
  

Goath
III : Shaped By The Unlight
Lire la chronique
Universally Estranged
Reared Up In Spectral Preda...
Lire la chronique
La Voûte #6 - Musique folklorique traditionelle
Lire le podcast
Åskog
Varþnaþer
Lire la chronique
Zemial
The Repairer of Reputations...
Lire la chronique
Purification
Perfect Doctrine
Lire la chronique
Doom Snake Cult
Love Sorrow Doom
Lire la chronique
While Heaven Wept
Vast Oceans Lachrymose
Lire la chronique
Azarath
Saint Desecration
Lire la chronique
Armagedda
Svindeldjup Ättestup
Lire la chronique
Interview NERVOUS DECAY pour la sortie de l'album éponyme
Lire l'interview
Anatomia
Corporeal Torment
Lire la chronique
The Funeral Orchestra
Negative Evocation Rites
Lire la chronique
Nervous Decay
Nervous Decay
Lire la chronique
Forsmán
Dönsum í Logans Ljóma (EP)
Lire la chronique
Empyrium
Über den Sternen
Lire la chronique
Nattverd
Vandring
Lire la chronique
Wheel
Preserved In Time
Lire la chronique
Foscor
Els Sepulcres Blancs
Lire la chronique
Agent Steel
No Other Godz Before Me
Lire la chronique
Metallica
No Life 'til Leather (Démo)
Lire la chronique
Seth
La Morsure du Christ
Lire la chronique
Pharmacist / Oozing
Forbidden Exhumation / Than...
Lire la chronique
Vipère
Sombre marche (Démo)
Lire la chronique
Sacramental Blood
Ternion Demonarchy
Lire la chronique
Wesenwille
II: A Material God
Lire la chronique
Obsessions maladives
Lire l'interview
Vitrail
Les pages oubliées
Lire la chronique
Chevalier
Life And Death (EP)
Lire la chronique
Abjection
Malignant Deviation (EP)
Lire la chronique