chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Blackness - Stimulation for the Beast

Chronique

Blackness Stimulation for the Beast
Lyon,
10 mai 2010
7h07


"Allez debout! Slayer d'aller à l'école!"

Le petit Blackness émergeât péniblement de son profond sommeil. Il ouvrit un oeil, le referma.

"Putain, tu te lèves! Sinon tu rAnthrax tout seul de l'école ce soir!!"

Imaginant facilement le pénible trajet de retour, il retenta l'expérience de l'oeil qui s'ouvre, avec option de clôture immédiate si l'essai n'était pas concluant. A la joie de toute l'équipe de direction en charge du département pied, l'accord fut scellé entre son corps et son esprit, et la perspective d'user 3 paires de pompes en une journée s'éloigna élégamment du champ des possibilités.
Ce pionnier oculaire fut vite rejoint par un homologue, complètent ainsi l'équipe en charge de la section Vision. Le rapport au cerveau fut rapide: en l'état la chambre du petit Blackness n'avait pas fondamentalement changée depuis la nuit dernière.
Les posters de Motorhead, d'Ozzy Osbourne et d'Iron Maiden remplissaient une bonne partie des murs. De la seule et unique fenêtre de la pièce s'échappait un timide rayon de soleil, en dessous duquel la basilique de Fourvière rappela à Blackness ses origines Lyonnaises (comment l'oublier?).
Le petit Blackness se remémora son programme de la journée: un cours de thrash à 10h, une session de chant death vers 11h30, et une après midi entièrement consacrée à l'enregistrement de son 3e album: "Stimulation for the Beast".
Ah il avait mis du temps à s'y mettre à celui là! Faut dire qu'il avait perdu un membre essentiel après son second album, pour une sombre histoire de groupie à la mâchoire un peu trop puissante, mais heureusement la médecine avait pu sauver en partie le membre en question, et il ne hurlait désormais plus qu'à 92 décibels quand il urinait.
Pas question de lambiner davantage, la journée était donc chargée et il avait comme l'impression qu'il allait y avoir de l'action aujourd'hui…


Studio d'enregistrement "Noisefirm Recordings"
10 mai 2010
14h01



"Hé Black'! Sabbath?

_ Ca roule ! Enfin fini les cours, je venais te voir pour démarrer l'enregistrement comme convenu

_ Tout est prêt de mon coté. Tu as finalisé tes compos ?

_ J'en ai pour une quarantaine de minutes environ. On partira sur 11 titres, dont une reprise de maître Ozzy. Tu as pu voir pour le piano?

_ Oui il est à coté. Tu veux toujours placer cet intermède sur le titre 4?

_ J'y tiens, parce que ça montre mon coté Bisounours. Mais sinon, que du thrash, du bon, avec ce bon vieux Pedro et son chant mi-rauque mi-whisky; ces solis de virtuose que la France entière m'envie; et du classique, de l'efficace: du thrash quoi!

_ Ok c'est top je calibre les potards et on s'y colle.

_ Aaaaaah !! Aie putain c'était quoi ça?

_ Ah oui il faut faire attention à la marche, sinon Entombed!

_ Je me suis déboîté le dos...

_ Mastodon, ça va passer...

Périphérique Nord
10 mai 2010
18h47


En contemplant la pluie qui collait aux vitres, sagement assis du coté passager, Blackness se félicitait d'avoir vaincu sa flemme matinale, le chantage parental ayant autrement été mis en pratique, et à voir la distance qui séparait son domicile de la fac, il avait bien fait d'agir.
La journée avait été bonne : l'enregistrement s'était bien passé, même s'il regardait désormais avec précaution toutes les possibles élévations de relief avant de s'engager dans une pièce. Ayant un peu de temps à perdre, il ferma les yeux et tenter d'imaginer le contenu de sa propre fiche promo, qu'il enverrait dès la semaine prochaine, lorsque « Stimulation for the Beast » aurait été mis en boite, aux labels du coin. Il faudrait bien qu'il insiste sur la qualité de son soliste, qui était quand même un sacré bavard, guitaristiquement parlant, vu qu'il lui avait rempli quand même chacun des 11 titres à raz bord de solos qui, avouons le, étaient tous plus rétros et jouissifs les uns que les autres. Il faudrait aussi placer un petit mot sur les vocalises de Pedro, entre thrash et death, histoire de montrer qu'il gardait un pied dans le milieu de l'extrême, malgré une orientation 100% thrash ; il était satisfait de la production, claire et équilibrée, et s'il n'avait pas frôlé de peu le démontage de colonne vertébrale en ratant une marche il aurait presque qualifié ce studio d'endroit idyllique pour enregistrer un éventuel prochain opus.
Blackness n'était cependant pas dupe : il savait qu'au-delà de cet emballage thrashisant, certains pseudos critiques lui reprocheraient probablement de n'avoir pas suffisamment varié les tempos, la cavalcade thrashy y étant appliquée de façon quasi exclusive. Il espérait aussi quelque indulgence sur tout le riffing de l'album, car quoi que travaillé, ne lui semblait pas à la hauteur de ce qu'il avait pu pondre par le passé (ah ce « Dawn of a New Sun » de sa prime jeunesse !!).
Mais alors que notre jeune thrasheur glissait doucement dans une somnolence légitime, eu égard à cette journée riche en émotions fortes, il fut réveillé par son géniteur qui tentait d'attirer son attention, bien que sa voix fut masquée par le bruit assourdissant de la pluie.

_ « Y'a un truc qui sonne j'ai dit !! »

_ Ah oui c'est mon portable. Allo ?

_ Mr Blackness ?

_ Lui-même. Qui le demande ?

_ Sandy Owi, je représente les intérêts de la Thrasho Corp (© ™®). J'aurais aimé vous rencontrer au plus vite afin d'évoquer un possible partenariat dans le cadre de la sortie prochaine de votre nouvel album.

_ Vous me voulez quoi, en fait ?

_ Nous aimerions avoir votre accord pour rédiger une chronique de type autobiographique à votre sujet, afin de pallier l'absence d'inspiration manifeste de l'un de nos chroniqueurs.

_ Pourtant il y a plein de choses à dire sur mon album, du thrash en 2010 c'est pas banal quand même ?

_ Il semblerait que nous ne soyons pas du même avis mr Blackness ; bien que cela n'enlève rien à la qualité de vos chansons. Quand peut-on se rencontrer ? »


Siège de la Thrasho Corp (© ™®)
10 mai 2010
22h47
18e étage
Salle de réunion 22




_ « Chris, Chris, Chris…que m'as-tu fait ?
_ Je sais Big T je sais…mais vous savez, tous ces changements, la V6 de Thrasho, mes 27 ans, la pénurie prochaine de moussaka si la Grèce ne rétablit pas vite son économie, ça m'a perturbé vous comprenez!
_ Je t'entends Chris, je t'entends… Mais ce n'est pas une raison pour bâcler ton boulot et faire appel au service Communication afin qu'ils rédigent des chroniques à ta place !
_ Je reconnais que j'aurais mieux fait d'éviter...surtout qu'ils ont pris un stagiaire récemment, un obscur neveu de cglaume qui l'a pistonné, et j'ai comme l'impression que ce p'tit con a voulu laisser sa patte dans ma chronique..
_ Ah, cela explique les jeux de mots pourris... cela me rassure, je ne t'aurais pas vu tomber aussi bas quand même, Chris...
_ Non quand même, Big T, quand même…

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

5 COMMENTAIRE(S)

just gnu it citer
just gnu it
11/05/2010 00:39
Tu as raison, je te prie de m'excuser Embarassé
lkea citer
lkea
10/05/2010 21:52
Tu sais Théo, être Guest ne te donne pas le droit de dire ce que tu veux hein Mr Green
just gnu it citer
just gnu it
10/05/2010 21:43
Ça fait wigoler.

Ikea a écrit : ahah les jeux de mot de meeeeeeerde Mr Green

Tu peux parler toi...
Ces derniers temps il y a quand même des perles, vous n'êtes plus crédibles du tout les gars. Mr Green
lkea citer
lkea
10/05/2010 17:17
ahah les jeux de mot de meeeeeeerde Mr Green
cglaume citer
cglaume
10/05/2010 16:50
Ouarf Mort de Rire

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Blackness
Thrash Metal
2010 - Manitou Music
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (1)  7.5/10
Webzines : (10)  7.6/10

plus d'infos sur
Blackness
Blackness
Thrash Metal - 1994 † 2012 - France
  

écoutez
tracklist
01.   The Battle Rages On
02.   Where Fear And Silence Prevail
03.   G.T.H (Go To Hell)
04.   Retribution
05.   Bark At The Moon
06.   Shadowzero
07.   Chain Lightning
08.   The House Down Below
09.   Perfect Hatred
10.   Nobody Listens
11.   Die With A Smile

line up
parution
17 Mai 2010

voir aussi
Blackness
Blackness
Dawn Of The New Sun

2002 - Thundering Records
  

Essayez aussi
Death Angel
Death Angel
Killing Season

2008 - Nuclear Blast Records
  
Metallica
Metallica
Ride The Lightning

1984 - Elektra Records
  
Witchery
Witchery
Witchkrieg

2010 - Century Media Records
  
Dew-Scented
Dew-Scented
Intermination

2015 - Metal Blade Records
  
Exhorder
Exhorder
Slaughter In The Vatican

1990 - Roadrunner Records
  

Esoctrilihum
Dy'th Requiem For The Serpe...
Lire la chronique
Passéisme
Eminence
Lire la chronique
La Voûte #7 - Occult Rock
Lire le podcast
Solstice
Casting The Die
Lire la chronique
Zxui Moskvha
Descent into Torment (EP)
Lire la chronique
Oferwintran
Demo (Démo)
Lire la chronique
Hyperborée et Thulé ! Encore un thème Arisk ???
Lire le podcast
Coffin Rot
Reduced To Visceral Sludge ...
Lire la chronique
Nordjevel
Fenriir (EP)
Lire la chronique
Morbific
Ominous Seep Of Putridity
Lire la chronique
Werewolves
What a Time to Be Alive
Lire la chronique
Hideous Divinity
LV-426 (EP)
Lire la chronique
Indian
Slights and Abuse / The Syc...
Lire la chronique
Ildfar
Som vinden farer vil
Lire la chronique
Torche
Meanderthal
Lire la chronique
The Plague
Within Death
Lire la chronique
Baphomet
The Dead Shall Inherit
Lire la chronique
Zwiespalt
Distanz
Lire la chronique
Vanden Plas
Beyond Daylight
Lire la chronique
Antagonized
Intense perversion
Lire la chronique
Phantasmagore
Insurrection Or Submission ...
Lire la chronique
Sadistik Forest
Obscure Old Remains (EP)
Lire la chronique
Anthropophagous
Death Fugue
Lire la chronique
Odd Dimension
The Blue Dawn
Lire la chronique
Carnal Tomb
Festering Presence (EP)
Lire la chronique
Blacklisted
No One Deserves to Be Here ...
Lire la chronique
Sorcier Des Glaces
Un Monde de Glace et de Sang
Lire la chronique
Vallendusk
Heralds Of Strife
Lire la chronique
Midnight Betrothed
Dreamless
Lire la chronique
Shadowspawn
The Biology Of Disbelief
Lire la chronique