chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
187 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Thulcandra - Fallen Angel's Dominion

Chronique

Thulcandra Fallen Angel's Dominion
Du haut de ses 23 ans, le jeune Allemand Steffen Kummerer est certainement l'un des musiciens metal les plus prometteurs de sa génération. Personne ne s'est d'ailleurs trompé sur la qualité de son Cosmogenesis (Obscura), encensé de toute part (et surtout par notre vilain Yahourt) et placé comme le meilleur album de cette année 2009. Alors lorsque le bonhomme ressuscite son ancien groupe black/death Thulcandra (référence à C. S. Lewis), inutile de dire que l'on va sérieusement s'intéresser à la chose. Formé en 2003 par Steffen et son acolyte Jürgen Zintz (qui aura fait un tour chez Obscura), Thulcandra sortira une première démo (2004) afin d'introduire la composition d'un futur album. Malheureusement Jürgen tombe dans une sévère dépression et se suicidera en 2007… Le groupe est ainsi gelé au profit d'Obscura. Mais la flamme est toujours présente et Thulcandra renaît, rejoint par les jumeaux Ludwig (guitare et basse). Les Teutons se remettent à composer et partent enregistrer leur premier album Fallen Angel's Dominion au Woodshed Studios. La bande est accompagnée des membres de Dark Fortress, V. Santura pour la production et Seraph en tant que batteur de session. Le buzz de Cosmogenesis résonnant de toute part, Thulcandra signera très rapidement chez Napalm Records.

Musique inspirée principalement de Dissection (dixit la bio et la fiche promotionnelle du groupe) et un artwork du grand Necrolord dans une thématique identique : argh... Oui je sais, il m'en faut peu pour m'émoustiller. Mais c'est avec une première écoute plutôt réservée que ce Fallen Angel's Dominion atteint mes esgourdes, le « all-star-band » Trident sorti récemment ayant fait effet d'un méchant pétard mouillé. Et là dès l'introduction « In The Realm Of Thousand Deaths » on comprend que Thulcandra a fait plus que s'inspirer de Dissection. Au delà de compositions fortement imprégnées (et le mot est faible) des riffs de Jon Nödtveidt (la reprise de « The Somberlain » ne pouvait être plus explicite quant à la référence principale), ce sont aussi ses breaks, ses soli, ses passages acoustiques, le son des guitares ou encore les paroles (les noms des titres sont assez flagrants) qui ont été repris. Or lorsqu'on connaît par cœur un Storm Of The Light's Bane, les premières impressions font offices de douche froide. Quel est intérêt d'un tel clone ? Ce n'est qu'après plusieurs écoutes minutieuses et une remise du contexte, que l'on comprendra la démarche de Thulcandra.

Des resucées de Dissection dieu sait s'il y en a eu, mais possédant son efficacité et son atmosphère glaciale, aucune à ma connaissance. Steffen et Sebastian ont le mérite d'avoir réussi à pondre des titres finement composés et aux mélodies froides entêtantes à l'aura de la grande époque. Dissection n'est pas la seule inspiration, ceux connaissant par cœur notre dossier « black/death suédois » seront ravis de retrouver certains aspects d'un Unanimated, Lord Belial, Sacramentum voire d'un Vinterland. De vrais hommes de goût. Ainsi comment résister face aux hits « Fallen Angel's Dominion », « Everlasting Fire » ou « Spirit Of The Night » ? Le son très proche d'un Cosmogenesis (studio identique) ne pouvait donner un meilleur rendu au travail de Thulcandra. La puissance (« Night Eternal », titre éponyme) aidée d'un jeu sans concession et varié du batteur Seraph ainsi que l'ambiance frissonnante (« Frozen Kingdom », « Legions Of Darkness ») ne feront qu'une bouchée de notre attention. Thulcandra ne serait d'ailleurs rien sans l'émotion dégagée, essence même du style pratiqué. De fait, à l'instar de ses pères, le chant hybride puissant de Steffen arrivera sans hésitation à vous prendre les tripes (le final du titre éponyme ou de « Sprit Of The Night »). L'objectif semble parfaitement atteint.

Fallen Angel's Dominion ne manquera pas de faire débat, partagé entre un quasi-plagiat de Dissection et un black/death mélodique de haute volée. Mais quid de ce genre ? Genre en agonie depuis des années, que ce soit le retour timide d'Unanimated l'année dernière, le silence radio d'un Naglfar ou d'un Profundi, un Necrophobic en déclin ou le split récent de Lord Belial. Sans évidemment oublier les arlésiennes Dawn et Vinterland (dans le Guinness Book des faux espoirs). Il y a donc si peu à grignoter dans ce style que l'on ne peut qu'acquiescer la musique de Thulcandra. On regrettera évidemment certains passages pompés à la moelle de Dissection et un album un poil trop court mais au final la qualité demeure, le principal en somme.

Véritable hommage à Dissection, Fallen Angel's Dominion est peut-être l'album qui aurait dû suivre Storm Of The Light's Bane il y a de ça presque 15 ans, comme si l'esprit de Jon Nödtveidt planait derrière les Allemands. Même si Thulcandra colle de trop près à Dissection, quoiqu'on en dise, le style est quasi-éteint et une sortie de cette qualité ne laissera pas indifférent l'adepte du black/death suédois des années 90. Espérons juste que le groupe y ajoute plus de touches personnelles, la relève pourra peut-être être assurée. En tout cas si Thulcandra peut relancer la vague, je ne peux que donner mon appui. Retenez bien ce nom.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

13 COMMENTAIRE(S)

sorect citer
sorect
27/03/2016 01:27
Quand je lis les chroniques des autres webzines (oh l'infidèle!) et que je ne vois le nom de Dissection cité qu'une seule fois, et encore parce que The Somberlain clôt l'album, je me dis que ces messieurs ont du pâté dans les oreilles, on dirait tellement des covers de morceaux de Dissection. Mais je ne vais pas bouder mon plaisir l'ambiance était au rendez vous à l'écoute de l'album (nostalgie?)
Nekro citer
Nekro
23/10/2011 17:50
note: 8/10
Là je dit oui!
Vraiment bon très proche de dissection mais ça fait vraiment du bien d'entendre un groupe sonner ainsi tant d'années après Storm of the light's bane de qui vous savez.
Dommage que l'album suivant soit un ton en dessous
NORDDD citer
NORDDD
04/01/2011 01:18
note: 9/10
Plagiat ou pas, cette album est d'une qualité remarquable, puis, on sent vraiment que les musiciens sont proche de leur idoles idéologiquement et spirituellement, ce n'est pas rien !

Faire du vrai Dissection à la place de Dissection, ce n'est plus du plagiat, mais de la passion ! Si ils reprennent le flambeau, moi, perso, je dis oui, car du vrai Death/Black mélodique comme celui ci de nos jours, et de qualité, cela ne court pas les bacs !
Häxan citer
Häxan
11/11/2010 22:01
note: 2.5/10
plutôt d'accord avec Gradhlon, effectivement bien fait mais surtout DEJA fait, pompage en règle et niveau créativité c'est le néant.
Gradhlon citer
Gradhlon
08/11/2010 10:15
Quand j'écoute cet album je chante machinalement les riffs de Dissection sur les rythmiques, preuve que c'est du plagiat pur et dur. Après dire que c'est fait par des fans etc, c'est bien mignon mais étant moi même un gros gros gros fan de la scène swedish des 90's je repompe pas des riffs de mes groupes cultes. Là c'est vraiment les même parties de batterie avec les même riffs de guitare en changeant tout simplement les notes. Alors oui ça sonne bien, oui c'est bien fait. Mais c'est normal, vu que ça a DÉJÀ était fait. Pour conclure, le Steffen on le connait, avec Obscura il avait déja pompé Dissection et Death. Avec Thulcandra, c'est la même histoire. Avec Steffen, la célèbre formule de Lavoisier n'a jamais été aussi vraie: "Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme"
THUNDER citer
THUNDER
23/06/2010 18:40
Très bon album je regrette pas mon achat (Napalm records peut dire merci à thrasho j'ai l'impression)
Ça à beau être un peu pompé sur Dissection c'est tellement bien fait qu'on y prête pas attention

Du très bon boulot, Steffen est effectivement très prometteur.
NightSoul citer
NightSoul
11/06/2010 00:24
note: 9/10
Bon ben juste une grosse tuerie cet album.
Night Eternal est LE tube de cet album, tout est dit avec ce titre, énorme claque!!! OK, ça sent le Dissection à plein nez, même le scéma de l'album est le même que SOTLB avec intro et outro et 6 titres. Mais on sent quand même une certaine identité par quelques riffs plus "moderne" on va dire comme sur le break de Night Eternal ou des leads plus mélancoliques que Dissection avec Frozen Kingdom notamment. Et puis ça bourrine quand même vachement plus avec de nombreux blasts à la batterie.

La voix de Steffen est vraiment excellente et certaines parties à la limite de la rupture comme sur le break de Legions Of Darkness filent des frissons. Le batteur a un jeu bourré de feeling et la basse est bien présente, parfois même mélodique. Juste, j'espère que le groupe saura se renouveler et se détacher de l'empreinte Dissection. On a pas là le successeur de SOTLB mais plus un "p'tit frère". (Watain en est sans doute plus proche avec son nouvel album même si bon, cette comparaison est inutile.)

Grosse, grosse surprise donc et un putain d'album que tout fan de black/death suédois se doit d'écouter.
Allez j'y retourne! 8,5 voire 9 si l'album tient la route sur la durée ( l'épreuve finale!!!)
La_girondelle citer
La_girondelle
03/06/2010 22:47
Ca m'a l'air tres tres bon, bien que trop proche de dissection. Bientôt dans le dossier black/death dans la releve?
NightSoul citer
NightSoul
01/06/2010 22:36
note: 9/10
Les pré-co ont été envoyé aujourd'hui normalement pour ceux ayant commandé via Napalm Records. Je crois qu'ils m'ont envoyé le Watain également, qu'ils devaient avoir en stock d'ici à vendredi. Ils devaient tout m'envoyer groupé donc...
Chri$ citer
Chri$
01/06/2010 20:50
J'ai écouté, j'ai aimé.
Mitch a encore vaincu.
CD pré-commandé.

Headbang
Dark Nico citer
Dark Nico
01/06/2010 19:23
Les extraits ont l'air carrément excellents !! Visiblement le CD sort demain. J'ai déjà envie de l'avoir. Ca fait longtemps que j'ai pas ressentie ce putain de frisson à l'écoute d'un Myspace !!
De mémoire je crois que la dernière fois c'est quand j'ai découvert Dawn et son Slaughtersun sur Thrasho.
von_yaourt citer
von_yaourt
31/05/2010 19:31
Ce que j'en ai entendu est absolument excellent. J'ai vraiment hâte de l'avoir dans ma platine.
NightSoul citer
NightSoul
31/05/2010 15:41
note: 9/10
Hé béh... 8,5??? Ben je ne peux que m'enthousiasmer à la lecture de cette chronique même si sur les 3 extraits du myspace ( si l'on omet la reprise de Dissection), je n'ai pas été tant frappé que ça par le côté Dissection sauf sur un titre, les deux autres lorgnant plus du côté d'un Unanimated période Ancient God Of Evil. En tout cas, s'il y a bien un style où les "ersatz" ne me dérangent pas, c'est le black/death à la suédoise et je ne peux que rejoindre Mitch sur ce qu'il dit à la fin : "Même si Thulcandra colle de trop près à Dissection, quoiqu'on en dise, le style est quasi-éteint et une sortie de cette qualité ne laissera pas indifférent l'adepte du black/death suédois des années 90. [...] En tout cas si Thulcandra peut relancer la vague, je ne peux que donner mon appui." Mais alors ça Carrément!!!! Hâte de recevoir la bête Devil

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Thulcandra
Black/Death mélodique
2010 - Napalm Records
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (7)  7.14/10
Webzines : (20)  7.71/10

plus d'infos sur
Thulcandra
Thulcandra
Black/Death mélodique - 2003 - Allemagne
  

tracklist
01.   In The Realm Of Thousand Deaths
02.   Night Eternal
03.   Fallen Angel's Dominion
04.   Frozen Kingdom
05.   Everlasting Fire
06.   Spirit Of The Night
07.   Legions Of Darkness
08.   The Somberlain (reprise Dissection)

line up
parution
2 Juin 2010

voir aussi
Thulcandra
Thulcandra
Ascension Lost

2015 - Napalm Records
  
Thulcandra
Thulcandra
Under A Frozen Sun

2011 - Napalm Records
  

Essayez aussi
Unanimated
Unanimated
Ancient God Of Evil

1995 - No Fashion Records
  
Winter Of Sin
Winter Of Sin
Violence Reigns Supreme

2014 - Cyclone Empire Records
  
Black Sun Aeon
Black Sun Aeon
Routa

2010 - Cyclone Empire Records
  
Decameron
Decameron
My Shadow...

1996 - No Fashion Records
  
Astrophobos
Astrophobos
Remnants of Forgotten Horrors

2014 - Triumvirate Records
  

Surprise de l'année
Black Spirit
In A Vortex To The Infinite...
Lire la chronique
Malokarpatan
Krupinské ohne
Lire la chronique
Dark Forest
Oak, Ash & Thorn
Lire la chronique
Carnal Tomb
Descend (EP)
Lire la chronique
Repression
Portals To Twisted Frailtie...
Lire la chronique
Cattle Decapitation
Death Atlas
Lire la chronique
Moribund Scum
Only Death
Lire la chronique
Slave Hands
No More Feelings
Lire la chronique
Enepsigos
Wrath of Wraths
Lire la chronique
AODON pour l'album "11069"
Lire l'interview
Meshuggah
I (EP)
Lire la chronique
Bismuth / Undersmile
Split (Split 12")
Lire la chronique
Anhedonist / Spectral Voice
Abject Darkness ​/ ​Ineffab...
Lire la chronique
Tzun Tzu
The Forbidden City (EP)
Lire la chronique
Primitive Man
Steel Casket (Démo)
Lire la chronique
Coma Wall / Undersmile
Wood & Wire (Split 12")
Lire la chronique
Whoredom Rife / Taake
Pakt (Split 10")
Lire la chronique
METALHERTZ - S03E01 - Le power metal parodique
Lire le podcast
Black Curse
Endless Wound
Lire la chronique
Thanatos
Violent Death Rituals
Lire la chronique
Moongates Guardian
Cold Waters of Anduin
Lire la chronique
Manilla Road
Crystal Logic
Lire la chronique
Gorezone
Implexaeon
Lire la chronique
Exhumed
Horror
Lire la chronique
Regarde Les Hommes Tomber
Ascension
Lire la chronique
Tan Kozh - Les anciens feux
Lire l'interview
Aodon
11069
Lire la chronique
Caustic Wound
Grinding Terror (Démo)
Lire la chronique
Deveikuth
Cadavre
Lire la chronique
Saint Vitus
Saint Vitus
Lire la chronique