chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
107 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Algebra - Procreation

Chronique

Algebra Procreation (EP)
C'est dans un centre de recherche suisse à Lausanne qu'Algebra planche sur ses théorèmes depuis 2008. En résulte d'abord une démo la même année puis débarque fin 2009 un premier EP intitulé Procreation qui devrait valoir à nos cinq têtes non pas un prix Nobel de Mathématiques puisque la femme du Suédois était une grosse salope mais un peu de reconnaissance de ses pairs. Et au moins une bonne note sur Thrashocore!

Un premier constat s'impose, ces matheux de l'extrême ont bien appris leur manuel du parfait petit thrasheur. Une pochette bien moche comme il faut attire déjà l'œil de l'amateur de laideurs visuelles que je suis. Le contenu ne fera que confirmer ma bonne première impression. La formule d'Algebra? S'inspirer à la fois de la nouvelle et de l'ancienne école pour un rendu puissant et efficace qui devrait satisfaire plus d'une classe de métalleux, même les plus réfractaires aux opérations arythmétiques. Enfin, n'allez pas croire qu'il faut une médaille Fields pour modéliser la musique des Helvètes, ce n'est pas Mekong Delta. Remballez vos calculettes, Procreation s'écoute facilement et se savoure dès les premières minutes tant l'efficacité et l'inspiration sont de mise. Algebra propose en effet six démonstrations à la fois brutales, mélodiques et variées qui mettent en valeur tout le panel des jeunes Suisses. Je vous parlais d'un mélange de new et old-school, c'est exactement ça. Pour ce qui est de l'old-school, on a le droit à des accélérations meurtrières à la Slayer à base de chuka-chuka et de riffs abrasifs ("Useless Mankind"), un chant hurlé entre thrash et death, des chœurs hardcore sur certains refrains comme le pratiquaient des groupes tels qu'Exodus ("Algebra", "Procreation", "Useless Mankind"), quelques séquences en arpèges afin d'instaurer une ambiance plus sombre (la brève "Intro" lente et mélodique, "Procreation", "Useless Mankind"), un mélange groove/mélodie typé 90s qui n'est pas sans rappeler Forbidden, et surtout un système important de soli. Le voilà le gros talent du combo. Ca shredde ("Pronator Teres", "Procreation") ça branle le vibrato ("Algebra", "III"), ça se fait aussi plus construit et mémorable ("Procreation", "Pronator Teres"), bref la fonction lead se fait omniprésente. Algebra nous offre même une agréable séance de tapping propre et mélodique sur "III". Quant aux emprunts à la nouvelle scène, on citera une production puissante et claire, les accents parfois core du chant, l'essai presque chanté sur "III" plutôt réussi, des influences Gojira sur les riffs saccadés de "Procreation" (le chant d'Ed Nicod peut d'ailleurs faire penser à celui de Joe Duplantier), quelques réminiscences également de The Haunted pour le côté thrash moderne ou sur les arpèges d'intro de "Procreation", et un peu de death sur "Pronator Teres" avec une petite fournée de blast-beats ainsi que sur "III" qui s'énerve bien vers 1'12 avec des semi-blasts. Et on aurait presque une slam part à 3'58 sur "III" tant l'atmosphère y est lourde et grasse!

Les six composantes de Procreation s'avèrent suffisamment diversifiées, bien balancées entre agression, groove headbangant et mélodies qui subliment les morceaux grâce à de multiples soli ou les aèrent par le biais de breaks plus calmes, pour mettre dans le mille. Saluons le talent de composition des Lausannois qui ont bien révisé leurs leçons et fait leurs devoirs assidûment. Mais c'est aussi un peu le problème du groupe qui en piochant des idées à droite à gauche manque encore d'une personnalité distincte. Un défaut presque inévitable pour une première sortie donc rien de rédhibitoire. Autre souci, celui-ci bien moins important, les paroles. Algebra a l'air de ne pas se prendre au sérieux et c'est plutôt une bonne chose mais disons qu'il faut souvent prendre les lyrics au second degré minimum. Un petit exemple sur "Pronator Teres" où il est question de bodybuilders: the only girl you'll have is as strong as your biceps, so take this good advice, use your right hand and go jerk off. Des vers bien débiles que n'auraient pas reniés leurs compatriotes de Messiah à l'époque de Hymn To Abramelin et Extreme Cold Weather! Un dernier pour la route extrait de "III": Emos, prepare for your final hour, we will dye your hair in blood. Bon celle-là, j'avoue, elle m'a bien marrer! Voyez, rien de très grave car additionnez toutes les qualités du combo, soustrayez les erreurs de calcul et vous obtenez quand même une sacré belle somme. Une belle surprise que ce Procreation!

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Keyser citer
Keyser
23/07/2010 13:38
note: 3.75/5
N'hésitez pas à aller sur la page MySpace de ce groupe talentueux!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Algebra
Thrash Metal
2009 - Hungry Ghosts
notes
Chroniqueur : 3.75/5
Lecteurs : (1)  4/5
Webzines : (3)  3.37/5

plus d'infos sur
Algebra
Algebra
Thrash Metal - 2008 - Suisse
  

tracklist
01.  Intro
02.  Algebra
03.  Pronator Teres
04.  III
05.  Procreation
06.  Useless Mankind

Durée : 25'14

line up
parution
1 Janvier 2009

voir aussi
Algebra
Algebra
Feed The Ego

2014 - Unspeakable Axe Records
  
Algebra
Algebra
Polymorph

2012 - Autoproduction
  

Essayez aussi
Overkill
Overkill
The Years Of Decay

1989 - Atlantic Records
  
Razor
Razor
Shotgun Justice

1990 - Fringe Product
  
Nuestros Derechos
Nuestros Derechos
Struggling With The Dark

2007 - Autoproduction
  
Anthrax
Anthrax
Among The Living

1987 - Island Records
  
Witchburner
Witchburner
Demons

2010 - Evil Spell Records
  

French Black Metal : Les plus gros conn*rds
Lire le dossier
Misanthrope
Batisseurs de Cathédrales :...
Lire la chronique
Spell
Opulent Decay
Lire la chronique
Cemetarian
Tomb Of Morbid Stench (Démo)
Lire la chronique
16
Dream Squasher
Lire la chronique
Wayward Dawn
Haven Of Lies
Lire la chronique
October Falls
A Fall of an Epoch
Lire la chronique
Pearl Jam
Yield
Lire la chronique
Gris
Il était une forêt...
Lire la chronique
Odraza
Rzeczom
Lire la chronique
Ectoplasma
White-Eyed Trance
Lire la chronique
Violence Gratuite
EPonyme (EP)
Lire la chronique
Laetitia in Holocaust
Fauci Tra Fauci
Lire la chronique
Winter Deluge
Degradation Renewal (EP)
Lire la chronique
Nekrovault
Totenzug : Festering Peregr...
Lire la chronique
Infestment
Human Altar (Démo)
Lire la chronique
Naglfar
Cerecloth
Lire la chronique
Asofy
Amusia
Lire la chronique
Helfró
Helfró
Lire la chronique
Infestment
Maggots In Your Brain (Démo)
Lire la chronique
Serment
Chante, O Flamme de la Libe...
Lire la chronique
Unearthly Trance
V
Lire la chronique
Kurnugia
Forlorn And Forsaken
Lire la chronique
Misanthrope
Lire l'interview
Iku-Turso
Pakana
Lire la chronique
Massacre
From Beyond
Lire la chronique
Bâ'a
Deus Qui Non Mentitur
Lire la chronique
Hellsodomy
Morbid Cult
Lire la chronique
No/Más
Last Laugh (EP)
Lire la chronique
Groupe Mystère
Album mystère
Lire la chronique