chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Rorcal - Heliogabalus

Chronique

Rorcal Heliogabalus
Tu t'es sans doute déjà imaginé en train de sauter d'un avion sans parachute. La peur, la descente en pic où t'as l'impression de faire du surplace tout en te prenant des bourrasques en forme de coup de poing dans la gueule et finalement, la crêpe à l'arrivée… Garde ça en tête, dilate l'espace, étends-le sur environ soixante-dix minutes et tu auras un bon aperçu du dernier album de Rorcal, Heliogabalus.

L'envol est difficile. Forcement, un morceau-album de doom aux relents drone et post-hardcore haletant pendant plus d'une heure (découpée en soixante six pistes), c'est pas le truc que tu t'enquilles avec les cornflakes le matin. En plus, le contenu est à la hauteur du contenant : une répétition lancinante de thèmes, allant de la lourdeur qui envoie le béton, la bétonnière et le maçon qui tient le tout à des plages atmosphériques imbriquant tremolos postisés et sons hivernaux, un peu comme si le spleen de Longing For Dawn rencontré Altar Of Plagues. Les peaux de la batterie soutiennent le tout et des effets dronisant s'occupent de donner de la cohérence à l'ensemble. Le chanteur pourrait être champion d'apnée tant il pousse ses beuglantes dans leurs derniers retranchements. Impressionnant de souffrance le suisse, du genre qui te fait sentir les changements de syllabes comme les guitares leurs changements d'accords. Ouch.

Autant dire qu'une fois le saut franchi, tu prends ton pied. Pari ambitieux de jouer l'intensité sur une durée aussi longue, mais Rorcal possède des arguments de poids, à commencer par une production nickel, signée Wood Studio (Impure Wilhelmina entre autres). Loin d'être une simple succession de riffs visant le mammouthesque pour le mammouthesque, l'émotion est le but, une impression de désœuvrement où tu hésites entre le lâcher de rampe et la position fœtale tant ça allie éjection et introspection. Ce goût pour la décharge sortant du vide n'est pas sans rappeler le deuxième disque de Wings Of Lead Over Dormant Seas des excellents Dirge. Pas rien comme référence mais à propos ici, ce morceau semblant relever d'une démarche pensée de bout en bout et non du clinquant fait pour impressionner bêtement le chaland, avec un batteur au jeu hypnotisant et varié, sans prétention mais avec feeling, que ce soit dans les moments doom ou quand il passe en mode mitraille.

Le problème, c'est l'atterrissage. Heliogabalus finit par s'essouffler à mi-chemin, les riffs devenant moins prenants et plus attendus, là où il empilait monceaux de tristesse et coup de boutoirs avec brio. Loin d'être désagréable mais un cran en dessous du début, ce qui fait que l'attention se relâche et il faut attendre la dernière dizaine de minutes pour se réveiller avec une fin écrasante où le groupe lance la lessiveuse. Peut-être ont-ils vu trop grand et qu'un allègement en durée, en enlevant quelques moments faiblards au passage, n'aurait pas été de trop ? Pour tout dire, t'as Admiral Angry qui a sorti un EP (A Fire To Burn Down The World) cette année par exemple, le délire est relativement différent, plus de noir pour absence de gris, mais y a du parpaing à foison et ça sait s'arrêter avant la perte de l'auditeur.

Il n'empêche que Heliogabalus rempli bien son contrat, suffisamment pour t'offrir la ration de sueur froide entrecoupée de morphine que l'on est en droit d'attendre de ce genre d'exercice périlleux. Nul doute qu'avec une conclusion mieux amenée ça aurait eu une autre gueule mais bon, je me demande pourquoi je critique, moi-même je suis incapable d'en pondre une potable pour cette simple chronique.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

lkea citer
lkea
27/10/2010 10:27
note: 7/10
Album disponible en téléchargement légal ici :

http://www.rorcal.com/doom/discography/heliogabalus

Il est possible d'acheter le disque et de profiter de sa (belle) édition limitée en contactant le groupe !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Rorcal
Doom / Post Hardcore / Drone
2010 - Cal of Ror Records / Division Records / Urgence Disk
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs : (4)  5.75/10
Webzines : (19)  7.8/10

plus d'infos sur
Rorcal
Rorcal
Black Metal / Drone / Doom Metal - 2006 - Suisse
  

écoutez
tracklist
01.   Heliogabalus

Durée : 74 Mns

line up
parution
24 Septembre 2010

voir aussi
Rorcal
Rorcal
Creon

2016 - Division Records / Lost Pilgrims / Bleak Recordings / Wolves and Vibrancy Records / GPS Productions / Grains of Sand / Dullest Records / Halo of Flies Records / Longlegslongarms Records / Unquiet Records
  
Rorcal
Rorcal
Világvége

2013 - Cal Of Ror / Sick Man Getting Sick Records / Lost Pilgrims
  
Rorcal
Rorcal
Muladona

2019 - Hummus Records
  
Rorcal / Process of Guilt
Rorcal / Process of Guilt
Split (Split 12")

2014 - Cal Of Ror / Lost Pilgrims / Nooirax Productions / Bleak Recordings / Wolves and Vibrancy Records / Labyrinth / Chaosphere / GPS Productions
  
Rorcal
Rorcal
Myrra, Mordvynn, Marayaa

2008 - Thundering Records
  

Essayez aussi
Demande à la poussière
Demande à la poussière
Demande à la poussière

2018 - Argonauta Records
  
Yob
Yob
Clearing the Path to Ascend

2014 - Neurot Recordings
  
Hangman's Chair
Hangman's Chair
Bus de Nuit (EP)

2019 - Spinefarm Records
  
Verdun
Verdun
Astral Sabbath

2019 - Deadlight Entertainment / Throatruiner Records / Breathe Plastic
  
Hangman's Chair
Hangman's Chair
Banlieue Triste

2018 - Music Fear Satan
  

Förgjord
Laulu kuolemasta
Lire la chronique
Thætas
Shrines To Absurdity
Lire la chronique
Instigate
Echoes Of A Dying World (EP)
Lire la chronique
The Phantom Carriage
7-Year Epilogue
Lire la chronique
Athanatheos
Jerusalem (or how Yahveh be...
Lire la chronique
Smile
What a Wonderful World (EP)
Lire la chronique
Fange
Poigne (EP)
Lire la chronique
Electric Wizard
Let Us Prey
Lire la chronique
Crowbar
Odd Fellows Rest
Lire la chronique
Dawn of Nil
Culminating Ruins
Lire la chronique
Sombre Héritage
Alpha Ursae Minoris
Lire la chronique
Candiria
Surrealistic Madness
Lire la chronique
Devouring Void
Septic Fluid Dripping From ...
Lire la chronique
Vaal
Visioen Van Het Verborgen Land
Lire la chronique
Mourning Beloveth / The Ruins Of Beverast
Don’t Walk on the Mass Grav...
Lire la chronique
Lifeless Dark
Who Will Be The Victims? (D...
Lire la chronique
Bait
Revelation Of The Pure
Lire la chronique
Mora Prokaza
By Chance
Lire la chronique
Meurtrières
Meurtrières (EP)
Lire la chronique
Irae
Lurking in the Depths
Lire la chronique
Death Courier
Necrotic Verses
Lire la chronique
Bašmu
Enshrined In Eternity
Lire la chronique
Exocrine
Maelstrom
Lire la chronique
Cryptic Shift
Visitations from Enceladus
Lire la chronique
Bezwering
Aan De Wormen Overgeleverd
Lire la chronique
Odiosior
Odiosior (EP)
Lire la chronique
Non Serviam
Le Cœur Bat
Lire la chronique
Hum
Inlet
Lire la chronique
Nexion
Seven Oracles
Lire la chronique
Mosaic
Secret Ambrosian Fire
Lire la chronique