chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
90 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Human Filleted - Blunt Force Embludgeonment

Chronique

Human Filleted Blunt Force Embludgeonment
Le jury de la Nouvelle Brute il y a deux ans avait été plutôt emballé par la première offrande des Américains de Human Filleted « Hideous Sculptures Of The Dead », un album non dénué de quelques défauts (notamment un son de caisse claire un peu agaçant) mais qui avait plu par sa brutalité et son accroche facile. Malgré tout on ne pouvait pas dire que le combo faisait partie des groupes les plus en vue en terme de brutal death et c'est pourquoi je n'attendais pas ce « Blunt Force Embludgeonment » comme le messie noir. Et même s'il est loin d'être l'envoyé direct du cornu sur Terre, il n'aura fallu qu'une seule écoute pour comprendre que ce deuxième album allait surpasser son petit frère sur tous les plans.

Pour fêter leur première collaboration avec l'écurie Sevared Records, Kyle Christman et sa bande ont décidé de mettre les bouchées doubles et de proposer un de ces albums que j'aime appeler « les albums plus ». La magnifiquement affreuse pochette signée Marco Hasmann s'en voulait très certainement un signe: « Blunt Force Embludgeonment » est plus rapide, plus brutal, plus maîtrisé mais aussi étonnamment plus mélodique sur la fin. Résultat: une mignonne petite claquounette mine de rien! Qui démarre d'ailleurs dès les premières secondes parce que l'ami Kyle n'avait pas vraiment envie de tergiverser trois plombes pour fignoler une petite intro quelconque à cet album, non. Tu voulais du blast et bien tu vas en avoir pour ton argent! « Hooker Cooker » met d'entrée de jeu cartes sur table avec du brutal de chez brutal et un blast supersonique du très en forme Kevin Baum, avec toujours ce son de caisse claire naturel (un peu moins agaçant que sur « Hideous Sculptures Of The Dead » mais on ne va pas bouder son plaisir, personnellement j'aime autant cela à un pan-pan ultra triggé). Toujours est-il que ce dernier, sans fioritures et avec un style tout ce qu'il y a de plus humain, parvient sans problème à impressionner en envoyant le bois par stères entiers, et bien qu'on note quelques approximations inévitables, le rendu n'en a que plus de charme. Et je puis vous assurer que ça envoie! Les riffs sont toujours aussi tranchants et véloces alignant power chords, riffs plus techniques et tremoli. Et comme pour enfoncer encore un peu plus le clou les vocaux de Kyle sont encore plus intenses, gutturaux, porcins, rapides et déments qu'avant. Mais quand bien même le groupe a mis l'accent sur encore plus de brutalité et de férocité (le début de « Hooker Cooker », de « Bag Of Meat », bon je vais pas citer toutes les chansons non plus, toutes sont brutales!) il n'en oublie pas pour autant ce qui fait également son charme à savoir ces parties bien groovy (« Cum Soaked Autopsy » à 32'' et à 2'20, le titre éponyme à 2'34, « Emulsified » à 25'', « Cunt » à 18''...) et ces breaks terriblement massifs à la limite du slam (« Bag Of Meat » à 1'03, « Blunt Force Embludgeonment » à 1'01), tous ces passages qui les rapprochent de leur compatriote de Putrid Pile.

Quelques nouveautés seront toutefois au programme de ce « Blunt Force Embludgeonment » comme ces riffs à la limite du black sur « Bodily Liquefaction », celui au feeling très evil à 1'07 sur « Hooker Cooker » ou encore ces soupçons de mélodie qui parsèment l'album (qui a dit Gorgam?) permettant d'émousser le caractère trop linéaire et manquant de relief qu'on pouvait reprocher au premier album (la fin de « Cum Soaked Autopsy », le titre éponyme à partir de 1'09). En cela le remarquable titre de clôture « Reduced To Pulp » est assez surprenant de par ses quelques soli et sa fin tout en leads mélodiques qui en font la vraie surprise de cet album, une surprise très réussie et qui tombe à pic pour apporter une ambiance et achever cet album sur une touche un peu différente.

Les changements de line-up intervenus dans l'intervalle (exit Ryan Saylor remplacé par Joseph Ross et Anthony Voight par Sean Myers, il les retrouvera de toute façon dans le Gorgasm nouvelle mouture) n'ont donc en rien entamé la soif de brutalité du combo mené par Christman; et si la recette globale reste inchangée par rapport à « Hideous Sculptures Of The Dead » (qui était déjà loin d'être un album de bossa nova), ce dernier bébé fait pourtant la part belle aux parties les plus rapides et brutales, tout en gardant cet aspect accrocheur mais dans une moindre mesure: « Blunt Force Embludgeonment » est un déferlement de violence comme il fait bon s'en prendre en pleine poire. La production sensiblement plus étoffée, avec ce son très cru et organique n'y est probablement pas étrangère et permet de donner encore plus d'impact aux assauts sonores des ricains. Au pire pourra-t-on reprocher une basse encore trop timide, ne pointant le bout de son nez que trop rarement comme sur « Cunt » par exemple.

Ce nouvel opus respire la sincérité, l'authenticité et s'avère être une réelle bonne surprise qui permet par ailleurs de nourrir les meilleurs espoirs concernant le prochain album de Gorgasm lorsque l'on songe que Kyle Christman y tiendra le rôle du marteleur et que la basse ainsi que la seconde guitare y sont tenues par deux ex-Human Filleted. Et ça on l'attend avec une impatience manifeste.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

5 COMMENTAIRE(S)

grizzlyburn citer
grizzlyburn
03/10/2012 22:25
note: 8/10
supersinep a écrit : LOL la prod. Ils auraient sorti ça y'a 20 ans ça aurait déjà sonné merdique

putain il est temps que ça passe la mode caisse claire en carton


Franchement moi c'est le contraire, il est temps qu'elle passe la mode des caisses claires qui n'ont pas un son de caisse claire.
Sinon tout est dit dans la chro,prod "naturelle", violence, groove, mélodie, moi je suis fan!
Niktareum citer
Niktareum
09/12/2010 12:56
note: 8/10
Keyser a écrit : supersinep a écrit : LOL la prod. Ils auraient sorti ça y'a 20 ans ça aurait déjà sonné merdique putain il est temps que ça passe la mode caisse claire en carton C'est la seule faiblesse de l'album. Mais honnêtement je n'y fais plus du tout attention quand je l'écoute, ça passe tout seul maintenant.
Oui c'est effectivement (comme sur le premier album) LE point faible mais honnêtement au bout de 2 minutes moi j'y fais plus attention non plus et les compos rattrappent vraiment tout!
Keyser citer
Keyser
09/12/2010 11:13
note: 8/10
supersinep a écrit : LOL la prod. Ils auraient sorti ça y'a 20 ans ça aurait déjà sonné merdique putain il est temps que ça passe la mode caisse claire en carton

C'est la seule faiblesse de l'album. Mais honnêtement je n'y fais plus du tout attention quand je l'écoute, ça passe tout seul maintenant.
supersinep citer
supersinep
08/12/2010 22:58
LOL la prod. Ils auraient sorti ça y'a 20 ans ça aurait déjà sonné merdique

putain il est temps que ça passe la mode caisse claire en carton
Keyser citer
Keyser
29/11/2010 18:15
note: 8/10
Une bonne surprise car je n'attendais pas grand chose de ce groupe. Ca bastonne sévère tout en insufflant une touche de mélodie très influencée par Gorgasm. La mélodie du dernier titre est mparable! Du coup on a en peu de temps d'ntervalle Human Filleted, Peshmerga et Gorgasm, pour les fans, c'est génial!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Human Filleted
Brutal Death Metal
2010 - Sevared Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (5)  7.3/10
Webzines : (1)  7.5/10

plus d'infos sur
Human Filleted
Human Filleted
Brutal Death Metal - 2005 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Hooker Cooker
02.   Bag Of Meat
03.   Mechanized Slaughter
04.   Cum Soaked Autopsy
05.   Bodily Liquefaction
06.   Blunt Force Embludgeonment
07.   Emulsified
08.   Cunt
09.   Sanded Faceless
10.   Reduced To Pulp

Durée : 38'06

line up
parution
26 Juillet 2010

voir aussi
Human Filleted
Human Filleted
Hideous Sculptures Of The Dead

2008 - Crematorium Records
  
Human Filleted
Human Filleted
Packaged Human Meat (MCD)

2008 - Brute! Productions
  

Essayez aussi
Aborted
Aborted
La Grande Mascarade (EP)

2020 - Century Media Records
  
Inveracity
Inveracity
Extermination Of Millions

2007 - Unique Leader Records
  
Beneath
Beneath
Enslaved By Fear

2012 - Unique Leader Records
  
Beyond Mortal Dreams
Beyond Mortal Dreams
Lamia (EP)

2014 - Lavadome Productions / Unholy Prophecies
  
Cryptopsy
Cryptopsy
And Then You'll Beg

2000 - Century Media Records
  

Deicide
Legion
Lire la chronique
Förgjord
Laulu kuolemasta
Lire la chronique
Thætas
Shrines To Absurdity
Lire la chronique
Instigate
Echoes Of A Dying World (EP)
Lire la chronique
The Phantom Carriage
7-Year Epilogue
Lire la chronique
Athanatheos
Jerusalem (or how Yahveh be...
Lire la chronique
Smile
What a Wonderful World (EP)
Lire la chronique
Fange
Poigne (EP)
Lire la chronique
Electric Wizard
Let Us Prey
Lire la chronique
Crowbar
Odd Fellows Rest
Lire la chronique
Dawn of Nil
Culminating Ruins
Lire la chronique
Sombre Héritage
Alpha Ursae Minoris
Lire la chronique
Candiria
Surrealistic Madness
Lire la chronique
Devouring Void
Septic Fluid Dripping From ...
Lire la chronique
Vaal
Visioen Van Het Verborgen Land
Lire la chronique
Mourning Beloveth / The Ruins Of Beverast
Don’t Walk on the Mass Grav...
Lire la chronique
Lifeless Dark
Who Will Be The Victims? (D...
Lire la chronique
Bait
Revelation Of The Pure
Lire la chronique
Mora Prokaza
By Chance
Lire la chronique
Meurtrières
Meurtrières (EP)
Lire la chronique
Irae
Lurking in the Depths
Lire la chronique
Death Courier
Necrotic Verses
Lire la chronique
Bašmu
Enshrined In Eternity
Lire la chronique
Exocrine
Maelstrom
Lire la chronique
Cryptic Shift
Visitations from Enceladus
Lire la chronique
Bezwering
Aan De Wormen Overgeleverd
Lire la chronique
Odiosior
Odiosior (EP)
Lire la chronique
Non Serviam
Le Cœur Bat
Lire la chronique
Hum
Inlet
Lire la chronique
Nexion
Seven Oracles
Lire la chronique