chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
160 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Crucifyre - Infernal Earthly Divine

Chronique

Crucifyre Infernal Earthly Divine
Impossible d'esquiver cette vague du « revival » death (scandinave ou pas d'ailleurs) depuis un bout de temps déjà, « x » nouveaux groupes ou reformations sont à dénombrer chaque mois pour au final très peu à retenir... Ce coup-ci pour les connaisseurs, le line-up vaut de l'or et il était impensable de passer à côté. Formé en 2006 par Yasin Hillborg (batteur de feu des monumentaux Afflicted, lisez donc ma chronique), Crucifyre compte dans ses rangs l'aboyeur Erik Sahlström (General Surgery, Serpent Obscene) mais aussi les guitaristes TG (du cultissime mais oublié Morbid) et la pointure Urban Skytt (Regurgitate, ex-Nasum, ex-Crematory). Bref du Suédois qui en envoie plein les mirettes ! Après deux démo enregistrées entre deux répétitions (Thessalonian Death Cult et Hellish Sacrifice), le groupe partira mettre sous boîte son premier opus à l'immense Cosmos Studio de Stockholm (Abba, Britney Spears, Jennifer Lopez, Lady Gaga, Garou ?!). Puis il signera en 2010 chez la « caverne d'Ali-Baba » du death metal suédois, à savoir les Singapouriens de Pulverised Records. La « crucifixion par le feu » peut enfin s'entamer sur Infernal Earthly Divine.

Crucifyre renferme des influences nettement plus old school que la majorité (Celtic Frost, Venom, Bathory, Possessed, Autopsy…), une approche à placer dans la mouvance d'un récent Necronaut, Mr Death, Tormented ou encore des plus connus Death Breath. Un death metal ainsi sans artifice (un son typique du Sunlight Studio, rien à voir avec du Garou donc !) pour rappeler l'époque boutonneuse des membres de Crucifyre mais armée cette fois de leur expérience et leur technique actuelle (quelques soli pas franchement vilains). Déjà il y a près de 20 ans, la rythmique de Prodigal Sun (Afflicted) possédait un groove démentiel, ici la pieuvre Yasin Hillborg fera un pied de nez à tous ces récents batteurs virtuels prétentieux, pour un jeu 100% naturel et prenant : j'approuve ! Face au trio de tête de Infernal Earthly Divine, vos cervicales ont prendront un sacré coup ! Quoique le final brutal saura aussi faire son effet (la bourrine « ...Of Hell » et « The Fetching »). Niveau chant, on avait pu entendre une prestation plutôt médiocre d'Erik sur le dernier Nominon (Monumentomb), ici le gus possédé (« Fuck You ! Hail Satan ! » du titre du même nom) ravit et module ses vocaux comme bon lui semble, si bien que l'on croira à différents chanteurs présents (du criard « Born Again Satanist » au guttural « The Fetching »).

Au-delà d'un leitmotiv très primaire et de la même manière que les excellents Tribulation, Crucifyre usera d'une atmosphère horrifique (très portée sur la thématique du satanisme) assez kitsch (références 80's) mais des plus savoureuses. Pour ça, quelques breaks et introductions vénérant le Malin qui aèrent et embellissent les compositions. Je pense surtout à « Kiss The Goat » (et quel refrain !) ou à la messe noire d'« Hellish Sacrifice » (Conan le Barbare ?). Malgré tout cet éclat, la deuxième partie d'album aura tendance cela dit à essouffler leur musique car d'un niveau d'efficacité légèrement moindre que l'enchaînement d'uppercuts du début (je le répète, mais les 3 premiers titres sont jouissifs à un point). Quelques passages qui ne laissent pas indifférents il est vrai, mais sans cette petite étincelle orgasmique.

Première sortie de 2011 de pur « old school swedish death metal » (Desultory et Puteraeon suivront ce mois) et première bonne surprise ! Crucifyre a bien conscience de cette mode et quasi-overdose « revival » mais aussi d'une concurrence de plus en plus dure, les Suédois vont donc peaufiner leur bébé au mieux. Votre nuque prendra cher, l'objectif est rempli, point final. Quel dommage que ce Infernal Earthly Divine soit inégal l'autre moitié de la galette, neuf titres plus ou moins du même acabit et nous aurions atteint le nirvana. Merci Pulverised Records pour ces découvertes.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

Niktareum citer
Niktareum
06/01/2011 23:52
C'est vrai que les extraits sont assez sympas.
Et surtout c'est vrai que Tribulation ça latte des culs!! Headbang Faudrait que je me chope "The Horror"!
Keyser citer
Keyser
06/01/2011 17:58
Morbid et Tribulation cités, miaaaam!

Vachement sympas les extraits, entraînants, crasseux, old-school, efficaces!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Crucifyre
Death Metal
2011 - Pulverised Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (1)  7/10
Webzines : (15)  7.02/10

plus d'infos sur
Crucifyre
Crucifyre
Death Metal - 2006 - Suède
  

tracklist
01.   Born Again Satanist
02.   Kiss The Goat
03.   Hellish Sacrifice
04.   Majestical/Sadistical
05.   Witch Hammer
06.   Thessalonian Death Cult
07.   ...Of Hell
08.   Hail Satan
09.   The Fetching

line up
parution
17 Janvier 2011

voir aussi
Crucifyre
Crucifyre
Black Magic Fire

2014 - Pulverised Records
  

Essayez aussi
Necrovation
Necrovation
Necrovation

2012 - Agonia Records
  
Ataraxy
Ataraxy
Revelations Of The Ethereal

2012 - Memento Mori
  
Bastard Grave
Bastard Grave
What Lies Beyond

2015 - Pulverised Records
  
Mutilated
Mutilated
In Memoriam (Compil.)

2017 - Triumph Ov Death
  
Vacivus
Vacivus
Rite Of Ascension (EP)

2015 - Hellthrasher Productions
  

Black Spirit
In A Vortex To The Infinite...
Lire la chronique
Malokarpatan
Krupinské ohne
Lire la chronique
Dark Forest
Oak, Ash & Thorn
Lire la chronique
Carnal Tomb
Descend (EP)
Lire la chronique
Repression
Portals To Twisted Frailtie...
Lire la chronique
Cattle Decapitation
Death Atlas
Lire la chronique
Moribund Scum
Only Death
Lire la chronique
Slave Hands
No More Feelings
Lire la chronique
Enepsigos
Wrath of Wraths
Lire la chronique
AODON pour l'album "11069"
Lire l'interview
Meshuggah
I (EP)
Lire la chronique
Bismuth / Undersmile
Split (Split 12")
Lire la chronique
Anhedonist / Spectral Voice
Abject Darkness ​/ ​Ineffab...
Lire la chronique
Tzun Tzu
The Forbidden City (EP)
Lire la chronique
Primitive Man
Steel Casket (Démo)
Lire la chronique
Coma Wall / Undersmile
Wood & Wire (Split 12")
Lire la chronique
Whoredom Rife / Taake
Pakt (Split 10")
Lire la chronique
METALHERTZ - S03E01 - Le power metal parodique
Lire le podcast
Black Curse
Endless Wound
Lire la chronique
Thanatos
Violent Death Rituals
Lire la chronique
Moongates Guardian
Cold Waters of Anduin
Lire la chronique
Manilla Road
Crystal Logic
Lire la chronique
Gorezone
Implexaeon
Lire la chronique
Exhumed
Horror
Lire la chronique
Regarde Les Hommes Tomber
Ascension
Lire la chronique
Tan Kozh - Les anciens feux
Lire l'interview
Aodon
11069
Lire la chronique
Caustic Wound
Grinding Terror (Démo)
Lire la chronique
Deveikuth
Cadavre
Lire la chronique
Saint Vitus
Saint Vitus
Lire la chronique