chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
141 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Primordial - Spirit the Earth Aflame

Chronique

Primordial Spirit the Earth Aflame
Primordial est un grand groupe. Point. Ca me fait plaisir de l'écrire, parce qu'on ne le dira jamais assez : ces Irlandais ont la « magic touch » qui rend nos vies un peu moins tristes, un peu plus réelles. Et ce n'est pas en redécouvrant à l'envers leur discographie, ayant démarré avec « The Gathering Wilderness », que je ne pourrais faire autre chose que me conforter dans l'idée que Primordial mérite plus que tout le succès d'estime (à défaut d'être commercial) qu'on leur accorde.

Penchons nous quelques instants sur le berceau de « Spirit the Earth Aflame » : derrière un faciès certes un peu sans saveur (mais la réédition 2010 par Metal Blade sous forme de digipak a nettement plus de gueule), se cache les prémices déjà bien mature de l'univers enchanteur auquel on est désormais habitué avec eux. Primordial jouait déjà en 2000 cette sorte de Métal celtique lorgnant franchement avec le Folk et empruntant au Black Métal une certaine atmosphère et quelques uns de ses vocaux les plus caractéristiques. L'acclimatation a été finalement pour moi extrêmement facile, car en tout point « Spirit the Earth Aflame » partage les caractéristiques de ses futurs successeurs : tout d'abord le chant moitié déclamé moitié hurlé de Naihmass Nemtheanga (Alan Averill dans le civil) qui est l'élément fondateur du « son » Primordial. Il s'en dégage une telle personnalité, une telle conviction, une telle émotion finalement, qu'on en viendrait presque à mettre de coté l'aspect musical des choses. Et ce serait pourtant se fourvoyer dans l'erreur, car la symbiose entre l'univers musical de Primordial et le chant d'Alan est tout simplement saisissante. Maîtrisant à la perfection les montées progressives en puissance, les intros grandiloquentes (le titre éponyme qui ouvre l'album est la meilleure introduction qui puisse être), et les accès de rage (« The Burning Season » a tout du brûlot black métal, sur ses premières minutes en tout cas), Primordial associe classe et grâce dans un seul et même package d'une cinquantaine de minutes.

Ecoutez moi donc ce « Gods to the Godless », qui à lui seul justifie amplement d'investir quelques euros douloureusement gagnés dans cette fine galette. En 7 minutes et 49 secondes, toute la quintessence de l'univers Primordialien est magnifiée : des quelques arpèges fantomatiques égrenés en introduction à l'arrivée magistrale du riff principal, on se prend d'emblée une surcharge de beauté musicale dans les oreilles. Et alors que le père Nemtheanga entame sa lancinante mélopée, appuyé en fond sonore par une lead guitare aussi discrète qu'indispensable, on dérive lentement vers une réitération du riff principal, où Nemtheanga se fait soudainement furieux et rageur, avant de revenir à un chant moitié parlé moitié déclamé. Et alors que le meilleur est déjà là, une fois le cap des 5 minutes atteint, les guitares reprennent la parole pour une montée en puissance vigoureuse et magnifique. J'aimerais jouer au jeu des références, mais à part vous parler, et avoir pourtant complètement tort, d'Agalloch ou d'Opeth (période Peaceville Records), j'aurais simplement tout faux : Primordial est inimitable. Il est intéressant de noter également à quel point les titres des chansons correspondent tant aux ambiances dégagées : l'instrumental « The Cruel Sea » (qui est une relecture d'une mélodie traditionnelle Irlandaise) est évocateur d'images si fortes que je suis étonné que les petits prodiges sur Youtube n'aient pas dédié à ce titre un hommage sous forme de clip vidéo amateur, à base de photos de rivages désertiques et de mouettes qui chient sur les vacanciers des plages du Sud (je viens de perdre tout le cachet poétique de ma chronique, zut alors) ; les paroles font également partie du voyage, et prouvent qu'en peu de mots et avec une musique adéquate on peut exprimer tellement plus qu'avec des livres entiers.

Définitivement, « Spirit the Earth Aflame » est l'une des pierres angulaires de la discographie de Primordial. Maniant mélancolie, beauté et un goût prononcé pour la tragédie, c'est une véritable épopée musicale qui est mise en oeuvre ici. Faisant le lien entre le Primordial rageur des débuts et les chefs d'œuvres à venir, « Spirit…. » fera succomber quiconque a déjà eu affaire à l'univers des Irlandais ces 3 dernières années. C'était ma crainte de découvrir un groupe complètement différent en replongeant trop loin dans leur passé, j'en suis ressorti plus que rassuré que même 5 ans avant le chef d'œuvre qu'est « The Gathering Wilderness » le groupe avait déjà trouvé son style et sa voie. Rendez vous dans quelques temps pour appréhender ensemble le trait d'union entre ces deux albums, « Storm Before Calm »…

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

7 COMMENTAIRE(S)

Invité citer
Crom-Cruach
24/11/2011 18:28
C'est peut-être l'exception française Nightsoul !!!
Arf!
NightSoul citer
NightSoul
24/11/2011 11:27
note: 8/10
Crom-Cruach a écrit : Parfaitement d'accord avec la kro.
"Gods to the godless" justifie seul cet album.
Pour le côté FN Metal évoqué par Nightsoul, j'vois pas bien le rapport avec les textes du groupe certes parfois patriotique mais pas nationaliste pour un sou. Et la nuance est importante !!

Effectivement, j'abonde dans ton sens. Je soulignais juste qu'en France et notre si grande ouverture d'esprit, ce genre de nuance n'existe pas et qu'il est plus facile d'émettre un jugement à l'emporte-pièce et bourré d'à priori que d'écouter et de chercher à comprendre quelque chose qu'on ne maîtrise pas.
Invité citer
Crom-Cruach
23/11/2011 22:07
Parfaitement d'accord avec la kro.
"Gods to the godless" justifie seul cet album.
Pour le côté FN Metal évoqué par Nightsoul, j'vois pas bien le rapport avec les textes du groupe certes parfois patriotique mais pas nationaliste pour un sou. Et la nuance est importante !!
Jotun35 citer
Jotun35
17/02/2011 00:13
note: 9.5/10
Un album merveilleux pour un groupe non moins fabuleux ! Probablement leur meilleur album à ce jour avec "The Gathering Wilderness" (par lequel j'ai moi aussi commencé).
D'ailleurs je vous recommande leur DVD, il est très axé sur les deux derniers albums (un peu trop sur "To The Nameless Dead" peut-être : je n'aurais pas craché sur un "The Soul Must Sleep" par exemple... Rah ce morceau est magnifique ! Je le veux pour mes funérailles !), mais il est super bien filmé (vraiment, j'ai 4-5 DVD et c'est clairement le plus réussi que je possède à ce niveau) et le reportage de plus d'une heure et demie sur le second DVD vaut vraiment le détour (par contre il faut comprendre l'anglais... avec l'accent irlandais).
Momos citer
Momos
16/02/2011 07:49
note: 9/10
NightSoul a écrit : Malas Doué ! Primordial c'est le genre de groupe que j'adore, qui évolue et malgré tout reste le même, fidèle à ses racines et n'oubliant pas ce qu'ils ont traversé. J'aime tout, de la musique aux textes (même si en France, ça passerait pour du FN Metal... Pays de l'inculture en somme ) Hâte de lire la suite de la disco de ce groupe Ô combien fabuleux ! Quel talent !
C'est "mallozh doue" qu'on dit, oh! Mr Green
Je ne me suis pas encore penché sur le groupe. Peut-être que je le ferai un de ces jours si j'ai le temps.
NightSoul citer
NightSoul
15/02/2011 23:13
note: 8/10
Malas Doué ! Primordial c'est le genre de groupe que j'adore, qui évolue et malgré tout reste le même, fidèle à ses racines et n'oubliant pas ce qu'ils ont traversé. J'aime tout, de la musique aux textes (même si en France, ça passerait pour du FN Metal... Pays de l'inculture en somme ) Hâte de lire la suite de la disco de ce groupe Ô combien fabuleux ! Quel talent !
just gnu it citer
just gnu it
22/11/2011 23:07
note: 8/10
Effectivement un très bon album, le plus progressif probablement, même si je lui préfère Journey's End (plus touchant pour ses parties de chant claire, ses passages acoustiques et sa maladresse du juste) et Storm Before Calm qui est plus compact sans encore avoir la "propreté" (le terme est relatif) des deux derniers...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Primordial
Pagan / Folk
2000 - Metal Blade Records
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (13)  8.5/10
Webzines : (14)  8.66/10

plus d'infos sur
Primordial
Primordial
Doom/Folk - 1992 - Irlande
  

tracklist
01.   Spirit the Earth Aflame
02.   Gods to the Godless
03.   The Soul Must Sleep
04.   The Burning Season
05.   Glorious Dawn
06.   The Cruel Sea
07.   Children of the Harvest

voir aussi
Primordial
Primordial
To The Nameless Dead

2007 - Metal Blade Records
  
Primordial
Primordial
Where Greater Men Have Fallen

2014 - Metal Blade Records
  
Primordial
Primordial
The Gathering Wilderness

2005 - Metal Blade Records
  
Primordial
Primordial
Storm Before the Calm

2002 - Metal Blade Records
  
Primordial
Primordial
Exile Amongst the Ruins

2018 - Metal Blade Records
  

Essayez aussi
Arkona
Arkona
Decade of Glory (Live)

2013 - Napalm Records
  
Árstíðir lífsins
Árstíðir lífsins
Aldafǫðr ok munka dróttinn

2014 - Ván Records
  
Ivar Bjørnson & Einar Selvik
Ivar Bjørnson & Einar Selvik
Skuggsjá
(A Piece For Mind & Mirror)

2016 - Season Of Mist
  
Waldgeflüster
Waldgeflüster
Meine Fesseln

2014 - Black Blood Records
  
The Moon And The Nightspirit
The Moon And The Nightspirit
Metanoia

2017 - Auerbach Tonträger
  

Black Spirit
In A Vortex To The Infinite...
Lire la chronique
Malokarpatan
Krupinské ohne
Lire la chronique
Dark Forest
Oak, Ash & Thorn
Lire la chronique
Carnal Tomb
Descend (EP)
Lire la chronique
Repression
Portals To Twisted Frailtie...
Lire la chronique
Cattle Decapitation
Death Atlas
Lire la chronique
Moribund Scum
Only Death
Lire la chronique
Slave Hands
No More Feelings
Lire la chronique
Enepsigos
Wrath of Wraths
Lire la chronique
AODON pour l'album "11069"
Lire l'interview
Meshuggah
I (EP)
Lire la chronique
Bismuth / Undersmile
Split (Split 12")
Lire la chronique
Anhedonist / Spectral Voice
Abject Darkness ​/ ​Ineffab...
Lire la chronique
Tzun Tzu
The Forbidden City (EP)
Lire la chronique
Primitive Man
Steel Casket (Démo)
Lire la chronique
Coma Wall / Undersmile
Wood & Wire (Split 12")
Lire la chronique
Whoredom Rife / Taake
Pakt (Split 10")
Lire la chronique
METALHERTZ - S03E01 - Le power metal parodique
Lire le podcast
Black Curse
Endless Wound
Lire la chronique
Thanatos
Violent Death Rituals
Lire la chronique
Moongates Guardian
Cold Waters of Anduin
Lire la chronique
Manilla Road
Crystal Logic
Lire la chronique
Gorezone
Implexaeon
Lire la chronique
Exhumed
Horror
Lire la chronique
Regarde Les Hommes Tomber
Ascension
Lire la chronique
Tan Kozh - Les anciens feux
Lire l'interview
Aodon
11069
Lire la chronique
Caustic Wound
Grinding Terror (Démo)
Lire la chronique
Deveikuth
Cadavre
Lire la chronique
Saint Vitus
Saint Vitus
Lire la chronique