chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Firewind - Days Of Defiance

Chronique

Firewind Days Of Defiance
En 2008, Firewind sortait The Premonition, une petite perle de power metal qui m'incitait à creuser davantage mon penchant pour le heavy. Ce que je fais depuis deux ans maintenant. Autant dire que j'attendais beaucoup de ce Days Of Defiance, sixième album des Grecs. Surtout que le guitariste virtuose Gus G. a pris une nouvelle dimension en remplaçant Zakk Wylde chez Ozzy Osbourne. Si on sent dès la première écoute que cette nouvelle livraison n'atteindra pas le niveau de la précédente, le combo garde tout de même la forme avec un opus convaincant aux compositions mélodiques et ultra efficaces comme il le fait depuis 1998.

Pas de mauvaises surprises donc, pas de surprise tout court d'ailleurs, Firewind fait du Firewind. Si vous avez apprécié The Premonition, vous devriez donc accrocher sans peine à celui-ci. La formation continue en effet sur la voie d'un power metal racé bourré de qualités dont l'efficacité n'est pas la moins flagrante. Riffs simples et directs côtoient mélodies catchies et refrains accrocheurs dans des morceaux de 4 minutes en moyenne qui passent tout seul, auréolés d'une production puissante et limpide. Les structures sont certes convenues et prévisibles mais leur effet reste imparable. Et même quand un riff trop banal ne procure pas le plaisir escompté, Firewind sort toujours un refrain ("Kill In The Name Of Love") ou une petite lead mélodique ("Losing Faith") pour remettre les choses en place. C'est qu'ils ont du talent ces Hellènes! Mélangeant titres rapides entraînants (qu'on aurait aimé plus nombreux toutefois) et morceaux mid-tempo catchy ou plus emprunts d'émotions, le groupe fait mouche pratiquement à chaque fois. Avec un guitariste de la trempe de Gus G. et un excellent chanteur comme Apollo Papathanasio, pas étonnant. Les deux compères forment ainsi le duo gagnant de l'opus. Gus G. enchaîne les riffs efficaces, les belles leads mélodiques et bien sûr les solos de shredder ("Chariot" à 2'48, "Heading For The Dawn" à 2'26, "Cold As Ice" à 3'17, "Kill In The Name Of Love" à 2'53, "SKG" à 2'53, "Losing Faith" à 3'07, "The Yearning" à 2'50, tout ça c'est la classe!). Ça a beau être cliché mais même quand il prend sa guitare acoustique comme sur les intros de "The Ark Of Lies" et "Cold As Ice", ou sur la belle power-ballade "Broken", le bonhomme s'en sort à merveille. Un mélange de feeling et de technique qui culmine sur l'énorme instrumental "SKG", l'un des morceaux phare de l'opus qui n'a même pas besoin de chant. Et pourtant, comme je le disais, Apollo Papathanasio sait lui aussi sublimer les compositions de sa voix raffinée et puissante. Couplets entraînants et surtout refrains imparables (impossible de résister à "The Ark Of Lies", "Chariot", "Embrace The Sun", "Heading For The Dawn", "Cold As Ice", "Kill In The Name Of Love" ou "The Yearning", bref, presque tous les titres!), la prestation impressionne.

Quant aux autres musiciens, le bassiste Petros Christo reste en retrait tout en assurant l'essentiel et Mark Cross (qui a enregistré les parties de batterie mais a été remplacé entre-temps par Michael Ehré (Metalium)) fait du bon boulot sans être exceptionnel, même s'il montre davantage de groove et de feeling sur "SKG". En fait, c'est plutôt le claviériste Bob Katsionis qui se fait le plus remarquer après les indétrônables chanteur et guitariste avec quelques solos endiablés ("World On Fire", "Heading For The Dawn" ou encore "SKG" sur laquelle Bob et Gus se répondent du tac au tac) et un interlude spatial sympathique mais trop court ("The Departure"). Attention, les claviers se font certes omniprésents mais restent plutôt discrets (sauf quand ils prennent la tête en quelques occasions), pas de quoi donner une tournure symphonique à Firewind. Ni même un côté kitsch. Ceux-ci rajoutent simplement une petite nappe d'ambiance dans le fond sans jamais prendre le dessus sur les guitares qui restent les maîtresses dominantes. Heureusement, j'ai envie de dire!

Une fois n'est pas coutume, je conseille fortement l'édition limitée et ses trois titres bonus qui, pour une fois, valent le détour. "Wild Rose" est une magnifique ballade qui vous collera la chair de poule et "Ride To The Rainbow's End", une tuerie de power/speed au refrain aguicheur. Le groupe me prend carrément par les sentiments avec une reprise de "Breaking The Law" de Judas Priest. Un titre maintes et maintes fois repris qui n'apporte pas grand chose à l'original (et qui ne vaut pas la version de Doro) contrairement à la cover de "Maniac" sur le full-length précédent, mais je prends quand même!

Nouvelle preuve du talent de Firewind, Days Of Defiance installe un peu plus les Grecs parmi les meilleures formations du style. Certes un poil en dessous de The Premonition en raison de l'absence de mégatube comme "Head Up High" ou de surprise, le groupe se "contentant" de faire ce qu'il a déjà fait, ce nouvel album n'en propose pas moins une bonne fournée de titres catchy et ultra efficaces plein de belles mélodies accrocheuses, de solos virevoltants, de bons riffs thrashy ou headbangants et de refrains facilement mémorisables. Si bien qu'après une seule écoute, on semble déjà le connaître, sans que sa longévité en souffre. Je dois en être à ma vingtième et malgré la longueur légèrement excessive qui n'évite pas quelques moments de faiblesse, je prends toujours autant de plaisir. Le Vent de Feu a encore soufflé fort!

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

NightSoul citer
NightSoul
14/02/2011 21:34
note: 6.5/10
J'ai pas du tout accroché à celui-ci. Groupe en dents de scie avec 1 album sur 2 de très bons voire excellent.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Firewind
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (2)  6/10
Webzines : (27)  7.72/10

plus d'infos sur
Firewind
Firewind
Heavy/Power - 1998 - Grèce
  

vidéos
World On Fire
World On Fire
Firewind

Extrait de "Days Of Defiance"
  
Embrace The Sun
Embrace The Sun
Firewind

Extrait de "Days Of Defiance"
  

tracklist
01.   The Ark Of Lies
02.   World On Fire
03.   Chariot
04.   Embrace The Sun
05.   The Departure
06.   Heading For The Dawn
07.   Broken
08.   Cold As Ice
09.   Kill In The Name Of Love
10.   SKG
11.   Losing Faith
12.   The Yearning
13.   When All Is Said And Done

Bonus Tracks:
14.   Wild Rose
15.   Ride To The Rainbow's End
16.   Breaking The Law (Judas Priest cover)

Durée : 54'38 (66'22 avec les bonus)

line up
parution
18 Octobre 2010

voir aussi
Firewind
Firewind
The Premonition

2008 - Century Media Records
  
Firewind
Firewind
Few Against Many

2012 - Century Media Records
  

Essayez aussi
Oversoul
Oversoul
Me[n]tal Medication

2004 - Night and Day / Slalom Music
  
Derdian
Derdian
DNA

2018 - Indépendant
  
Fifth Angel
Fifth Angel
Third Secret

2018 - Nuclear Blast Records
  
Scanner
Scanner
The Judgement

2015 - Massacre Records
  
Stormwarrior
Stormwarrior
Thunder & Steele

2014 - Massacre Records
  

Crowbar
Odd Fellows Rest
Lire la chronique
Dawn of Nil
Culminating Ruins
Lire la chronique
Sombre Héritage
Alpha Ursae Minoris
Lire la chronique
Candiria
Surrealistic Madness
Lire la chronique
Devouring Void
Septic Fluid Dripping From ...
Lire la chronique
Vaal
Visioen Van Het Verborgen Land
Lire la chronique
Mourning Beloveth / The Ruins Of Beverast
Don’t Walk on the Mass Grav...
Lire la chronique
Lifeless Dark
Who Will Be The Victims? (D...
Lire la chronique
Bait
Revelation Of The Pure
Lire la chronique
Mora Prokaza
By Chance
Lire la chronique
Meurtrières
Meurtrières (EP)
Lire la chronique
Irae
Lurking in the Depths
Lire la chronique
Death Courier
Necrotic Verses
Lire la chronique
Bašmu
Enshrined In Eternity
Lire la chronique
Exocrine
Maelstrom
Lire la chronique
Cryptic Shift
Visitations from Enceladus
Lire la chronique
Bezwering
Aan De Wormen Overgeleverd
Lire la chronique
Odiosior
Odiosior (EP)
Lire la chronique
Non Serviam
Le Cœur Bat
Lire la chronique
Hum
Inlet
Lire la chronique
Nexion
Seven Oracles
Lire la chronique
Mosaic
Secret Ambrosian Fire
Lire la chronique
BLACK METAL qui parle de virus !
Lire le podcast
Gloom
Rider of the Last Light
Lire la chronique
Witchcraft
Legend
Lire la chronique
Front
Antichrist Militia (EP)
Lire la chronique
Pearl Jam
Binaural
Lire la chronique
Buköwski
Grind on the Rocks
Lire la chronique
Le sondage des années 2010
Votre top 10 ! Difficile he...
Voir le sondage
Vspolokh
Помре
Lire la chronique