chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Elitist - Fear In A Handful Of Dust

Chronique

Elitist Fear In A Handful Of Dust
« Our fucking lives ended when we started this band » peut-on lire sur la page Facebook d'Elitist. Marrant, ce jeune groupe de l'Oregon ayant l'air bien vivant ! Après un EP qui a marqué le milieu hardcore lors de sa sortie en 2009, un split avec Transient et une flopée de concerts avec Gaza et Trap Them entre autres, voici débouler le premier album de celui qu'on aime déjà nommer, non sans ironie, le nouveau Cursed.

Moqueurs à qui Elitist répond d'un majeur, préférant courir vers le cimetière le plus proche que tomber dans un déluge de super, hyper, over, supra d'une énième formation badass-Entombed-core. S'il reste attaché à ses racines hardcore, un pas de côté a été fait depuis son premier EP jouissif bien qu'apportant peu de neuf dans une terre déjà défrichée par Gaza ou Early Graves par exemple. Là où la plupart s'enferme dans une course à l'armement ridicule, le croque-mort de Portland n'hésite pas à déterrer le cadavre putréfié du créateur de Architects Of Troubled Sleep pour l'affubler d'un T-shirt Dead Congregation ! Aucun respect pour les disparus et c'est tant mieux, le choix d'adopter un son grimm à mi chemin entre le death et le black soufflant un vent de fraîcheur rance dans les oreilles. Le tempo a été revu à la baisse, collant à cette volonté de dépeindre les saletés coincées sous les ongles des guitaristes : Fear In A Handful Of Dust commence par un enchainement de titres entre sludge morne et doom/death sur lequel s'égosille un chanteur fan du David Vincent des débuts. Les dérapages incontrôlés de Elitist n'ont pas été oubliés, ces derniers surgissant pour t'offrir des giclées de blasts balancées spontanément (« Black Wool »), parfait pour relâcher une pression lourde d'atmosphère où Eyehategod jouerait dans une crypte. Y a toujours de l'accord crust à s'en claquer la tête contre les murs donc (rien que « Cult Malevolence », « A Howling Wind » et surtout « Toothless And Yawning » devraient te donner envie d'embrasser une brique), mais c'est particulièrement cette ambiance sincèrement exécutée qui accroche, contrebalançant des carences en sauvagerie que regrettera celui cherchant une version long format de sa première rencontre avec les ricains.

La prestation du brailleur est clairement le vecteur principal de l'hostilité parcourant l'essai. Alternant rage et hurlement necro, Josh Greene ne donne à aucun moment l'impression de feindre sa haine, le point d'orgue « Human All Too Human » et ses descentes dans les graves t'écarquillant les yeux façon « ce mec est possédé ». Une mise à sac qui perdure, Elitist enfilant ses meilleures compositions jusqu'à un « Tower Of Meth » tribal en diable. Fear In A Handful Of Dust monte continuellement en intensité mais aussi en qualité, les premiers titres manquant de cette variété dont sont pourtant capables les instrumentistes, pouvant passer du grind au sludge en deux temps bloquant tous mouvement. Le jeu des vases communicants montre en effet un démarrage long à se mettre en place avec un « Burning The Unspoken Gospel » trop pauvre en riffs par rapport à sa durée où les effets de delay typés black n'arrivent pas totalement à cacher la misère. Heureusement, la faible longueur de l'ensemble ainsi que des à-côtés ajoutant de la profondeur au malingre (à l'image des lignes de basse sur « Ivory Shavings Of The Tool Unknown ») empêchent ces défauts d'être handicapants.

En signant Elitist, Underground Activists ne s'y est pas trompé. Quelque part entre Morbid Angel, Martyrdöd et Grief, Fear In A Handful Of Dust possède une personnalité à part, à cheval sur différentes scènes dont il prend le meilleur. Le jour où le quatuor arrivera à atteindre cette constance qui fait la différence des genoux vont ployer ! En attendant, voici un sérieux prétendant au titre de « fossoyeur de l'année ».

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

11 COMMENTAIRE(S)

lkea citer
lkea
27/06/2011 21:30
note: 7.5/10
gulo gulo a écrit : j'en remets une couche, vous me dites si je fais trop de promo, hein :
http://satanowesusmoney.blogspot.com/2010/11/haarp-filth.html


Voilà qui est largement plus vendeur (rien que le Pantera qui joue du Evoken...) Clin d'oeil
gulo gulo citer
gulo gulo
27/06/2011 21:18
note: 7/10
j'en remets une couche, vous me dites si je fais trop de promo, hein :
http://satanowesusmoney.blogspot.com/2010/11/haarp-filth.html
gulo gulo citer
gulo gulo
27/06/2011 21:16
note: 7/10
Coffinworm, y a pas plus fake à mon oreille, ouais, on y croit pas - et pour Haarp, je parlais d'Anselmo juste à cause de l'explulsion vocale très ... scato (disons Maniac, si tu préfères, ou carrément le gonze d'Elitist, c'est aussi beaucoup dans la voix que je sens la parenté) ; imagine Anselmo dépressif avec un groupe de Kirks Windsteins enfermés dans une mine de charbon qui n'est autre que l'anus de ce que tu voudras de très gros et très poilu
lkea citer
lkea
27/06/2011 20:51
note: 7.5/10
Amour, Gloire et Beauté a écrit : C'est pourtant très bon Coffinworm!

Y a de l'intéressant, un côté moribond qui fait un peu penser au Katatonia que l'on sait mais non, ça se veut méchant et j'y crois pas une seconde...
AxGxB citer
AxGxB
27/06/2011 20:46
note: 7.5/10
Ikea a écrit : gulo gulo a écrit : tu devrais quand même écouter l'album de Haarp, la parenté est troublante
http://www.slowend.com/c/?d=1123


Bon, je dois avoir une confiance aveugle en tes goûts parce que quand même Anselmo et Coffinworm en commentaire, ça ne donne pas envie du tout. J'écouterai.


C'est pourtant très bon Coffinworm!
lkea citer
lkea
27/06/2011 20:25
note: 7.5/10
gulo gulo a écrit : tu devrais quand même écouter l'album de Haarp, la parenté est troublante
http://www.slowend.com/c/?d=1123


Bon, je dois avoir une confiance aveugle en tes goûts parce que quand même Anselmo et Coffinworm en commentaire, ça ne donne pas envie du tout. J'écouterai.
gulo gulo citer
gulo gulo
27/06/2011 19:55
note: 7/10
tu devrais quand même écouter l'album de Haarp, la parenté est troublante
http://www.slowend.com/c/?d=1123
gulo gulo citer
gulo gulo
06/06/2011 16:47
note: 7/10
ce qui m'avait plu dans l'ep était justement les promesses qu'on sentait déjà d'un peu plus qu'un Cursed de plus - un côté metal extrême subtil, et une batterie tribale par flashes ; ça s'annonce donc banco en ce qui me concerne
AxGxB citer
AxGxB
06/06/2011 09:09
note: 7.5/10
Bon bah wait & see.
Je reviendrai te donner mon ressenti quand je l'aurai écouté Clin d'oeil
lkea citer
lkea
06/06/2011 09:01
note: 7.5/10
Wha le Lucky Luke, j'ai même pas eu le temps de dire qu'il y a un extrait de l'album (A Howling Wind) en écoute sur leur myspace :

http://www.myspace.com/dieselnoise

Voilà Mr Green

Sinon, j'étais déçu de cette baisse de tempo mais après quelques écoutes, c'est passé de mieux en mieux Clin d'oeil
AxGxB citer
AxGxB
06/06/2011 08:54
note: 7.5/10
J'ai bien hâte de poser mes oreilles sur cet album. Par contre ta chronique me fait un peu peur malgré tout. Je sais que le groupe avait basculé encore davantage vers un metal plus lourd mais cette baisse de régime dont tu parles me laisse un peu sceptique.
J'acheterai l'album de toute façon.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Elitist
Sludge/Death Metal
2011 - Underground Activists
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (6)  7/10
Webzines : (18)  6.5/10

plus d'infos sur
Elitist
Elitist
Sludge/Death Metal - 2008 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Burning The Unspoken Gospel
02.   Cult Malevolence
03.   Ivory Shavings Of The Tool Unknown
04.   Black Wool
05.   Watch As They Worship, Yet Be Silent
06.   Slowly Fucked And Force Fed
07.   A Howling Wind
08.   Human All Too Human
09.   Bound And Bent
10.   Toothless And Yawning
11.   Tower Of Meth

Durée : 35 Mns

line up
parution
20 Juin 2011

Essayez aussi
Withered
Withered
Folie Circulaire

2008 - Prosthetic Records
  
Jupiterian
Jupiterian
Protosapien

2020 - Transcending Obscurity
  
Fistula
Fistula
We, the Beast (EP)

2009 - Choking Hazard Records
  
Karcavul
Karcavul
Intersaône

2016 - Deaf Death Husky / No Way Asso / Repulsive Medias / Witch Bukkake Records / Et mon cul c'est du tofu / Crustatombe / Saka Čost / Sentient Ruin Laboratories / Underground Pollution
  
The Whorehouse Massacre
The Whorehouse Massacre
Altar of the Goat Skull / VI (Compil.)

2015 - Transcending Obscurity
  

Steel Bearing Hand
Slay In Hell
Lire la chronique
Chotza
Plump u Primitiv (10 Jahr F...
Lire la chronique
Galvanizer
Prying Sight Of Imperception
Lire la chronique
Machine Head
The Burning Red
Lire la chronique
Ambush
Infidel
Lire la chronique
Stress Angel
Bursting Church
Lire la chronique
Ascendency
Birth Of An Eternal Empire ...
Lire la chronique
L'été dans le BLACK METAL
Lire le podcast
Steven Wilson
The Raven That Refused to S...
Lire la chronique
Vermineux
1337 (Démo)
Lire la chronique
Mannveira
Vitahringur
Lire la chronique
Astriferous
The Lower Levels Of Sentien...
Lire la chronique
Nine Inch Nails
The Downward Spiral
Lire la chronique
Hænesy
Garabontzia
Lire la chronique
Purification
The Exterminating Angel
Lire la chronique
Koldovstvo
Ни царя, ни бога
Lire la chronique
Goratory
Sour Grapes
Lire la chronique
Evoken
A Caress Of The Void
Lire la chronique
Unbounded Terror
Faith in Chaos
Lire la chronique
Profane Order
Slave Morality
Lire la chronique
Cathexis
Untethered Abyss
Lire la chronique
Gharmelicht
Gharmelicht
Lire la chronique
Khandra
All Occupied by Sole Death
Lire la chronique
Blind Guardian
Battalions Of Fear
Lire la chronique
Black Sabbath
Mob Rules
Lire la chronique
Vectis
No Mercy for the Weak (EP)
Lire la chronique
Goats Of Doom
Shiva
Lire la chronique
King Diamond
"Them"
Lire la chronique
Ancient Necromancy
Diabolical Forest Alchemy (...
Lire la chronique
Ancient Wisdom
A Celebration in Honor of D...
Lire la chronique