chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
78 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Prophanity - Stronger Than Steel

Chronique

Prophanity Stronger Than Steel
Le dossier « black/death suédois » de juillet 2007 semblait déjà clos et pourtant… Après le ravageur Withered Beauty découvert récemment, laissez-moi-vous présenter les oubliés Prophanity (un pin's parlant Thrashocore offert comme d'habitude aux connaisseurs). Formé en 1991, la jeune bande suédoise compte dans ses rangs le guitariste Nicklas Magnusson (Dragonland) ainsi qu'Anders Malmström (Puteraeon, ex-Nominon) aux fûts. Elle enchaînera les démos, ce qui lui permettra de signer chez l'obscur label britannique Blackend Records (malgré une distribution outre-Atlantique par Metal Blade). Prophanity partira alors en 1997 enregistrer son premier album Stronger Than Steel (un titre façon « cuir moustache ») chez la coqueluche Andy LaRocque.

Viking ? La thématique guerrière de Prophanity très portée aussi sur la mythologie nordique leur vaudra cette étiquette (aucune parole en suédois n'est à noter). Peu appropriée à mon sens car musicalement on se rapproche plus d'un black/death suédois couillu (Naglfar, The Moaning) aux arômes speed/thrash (Swordmaster, Satanic Slaughter) que vers le folk d'un Thyrfing ou d'un Månegarm. D'ailleurs si vous pensiez écouter tranquillement Stronger Than Steel en musique de fond, vous êtes mal parti. Le bourreau Anders Malmström ne laisse aucun moment de répit, une pauvre batterie torturée pour un tempo supersonique (ou comment faire sa séance de cardio en studio). Dès « Armed To The Teeth », l'assaut brutal est lancé. L'hurleur (au timbre black) s'arrache littéralement les cordes vocales (ah ce refrain de « Towards The Sinister Realms ») et le raz de marée de riffs (merci la production) réveillera vos acouphènes. Pourtant la musique s'enfile sans le moindre effort. Prophanity jonglant habilement entre penchant extrême et jolies mélodies typiquement suédoises. Ainsi un death mélodique (leads à profusion) marié aux poussées black/thrash furieuses (« Fate Of The Gods » est le parfait exemple de cette balance) avec soli heavy virtuoses à la clé sur chaque morceau (« Armed To The Teeth », « Walking Through Fire » ou l'introduction de « ...To Hangatyr » sont à tomber par terre). Le bonhomme de Dragonland n'est clairement pas manchot. Il est sûr que Prophanity ne chamboulera pas vraiment la scène, certains riffs ayant comme un arrière goût de « déjà entendu ». Mais les compositions sont plus qu'honorables malgré quelques passages assez fades (« The Battleroar ») voire carrément outrancier (le délire heavy « Sweedish Steel (The Metalist) », à oublier). Un très bon cru.

Si le black/death suédois 90's qui envoie la purée vous provoque un sourire sadique, vous pouvez vous jeter sans hésitation sur ce Stronger Than Steel. Evidemment rien de bien original et quelques passages poussifs mais la galette se digère d'une traite et saura réveiller vos pulsions primaires enfouies. Le départ de trois membres en 1999 amènera à la fin de Prophanity. Les musiciens se consacreront à leurs groupes respectifs, dont Immemoreal (du death/black velu jouissif, chronique à venir). Malgré tout, le site officiel (poussiéreux) annonçait en 2001 la reformation du groupe ainsi que sept titres déjà composés. Un deuxième album à venir ? On peut toujours espérer. Cela ferait en tout cas un bien fou à la scène actuelle.

DOSSIERS LIES

Black/Death Suédois : les indispensables
Black/Death Suédois : les indispensables
Juillet 2007
  

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

Mitch citer
Mitch
22/06/2011 14:27
note: 8/10
Ah pour une fois que tu le connais pas celui là ! Mr Green

Ravi que ça plaise ! Headbang
Onizoku citer
Onizoku
22/06/2011 13:28
note: 8/10
Une fois de plus, merci pour cette découverte !!! Excretion et Sacrilege tournaient en boucle chez moi ces derniers jours, je vais me pencher sur celui-là à présent. Et ouais, sourire sadique en perspective. ;-)

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Prophanity
Black/Death mélodique
1998 - Blackend Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (1)  8/10
Webzines : (3)  7.24/10

plus d'infos sur
Prophanity
Prophanity
Black/Death mélodique - 1991 - Suède
  

tracklist
01.   Armed To The Teeth
02.   Walking Through Fire
03.   Beast Of The North
04.   Fate Of The Gods
05.   The Battleroar
06.   ...To Hangatyr
07.   Towards The Sinister Realms
08.   Awaiting Your Valkyries Arrival
09.   Swedish Steel (The Metalist)

Essayez aussi
The Moaning
The Moaning
Blood From Stone

1997 - No Fashion Records
  
Thulcandra
Thulcandra
Fallen Angel's Dominion

2010 - Napalm Records
  
Satanic Slaughter
Satanic Slaughter
Afterlife Kingdom

2000 - Loud 'n' Proud
  
Sarcasm
Sarcasm
Within The Sphere Of Ethereal Minds

2017 - Dark Descent Records
  
Unanimated
Unanimated
In The Light Of Darkness

2009 - Regain Records
  

Embrional
Evil Dead
Lire la chronique
Kryptamok
Verisaarna
Lire la chronique
Convocation
Ashes Coalesce
Lire la chronique
Earth Drive
Helix Nebula
Lire la chronique
Neitian
I Skuggornas Mörker
Lire la chronique
Deadfuck
#Humanité
Lire la chronique
Live Suffer Die
A Voice from Beyond Death
Lire la chronique
Vader
Solitude In Madness
Lire la chronique
200 Stab Wounds
Piles Of Festering Decompos...
Lire la chronique
Sepultura
Quadra
Lire la chronique
Downset
downset.
Lire la chronique
Reek
Death Is Something There Be...
Lire la chronique
Engrossed
Initial Decay (Compil.)
Lire la chronique
Pilori
À Nos Morts
Lire la chronique
French Black Metal : Les plus gros conn*rds
Lire le dossier
Misanthrope
Bâtisseur de Cathédrales : ...
Lire la chronique
Spell
Opulent Decay
Lire la chronique
Cemetarian
Tomb Of Morbid Stench (Démo)
Lire la chronique
16
Dream Squasher
Lire la chronique
Wayward Dawn
Haven Of Lies
Lire la chronique
October Falls
A Fall of an Epoch
Lire la chronique
Pearl Jam
Yield
Lire la chronique
Gris
Il était une forêt...
Lire la chronique
Odraza
Rzeczom
Lire la chronique
Ectoplasma
White-Eyed Trance
Lire la chronique
Violence Gratuite
EPonyme (EP)
Lire la chronique
Laetitia in Holocaust
Fauci Tra Fauci
Lire la chronique
Winter Deluge
Degradation Renewal (EP)
Lire la chronique
Nekrovault
Totenzug : Festering Peregr...
Lire la chronique
Infestment
Human Altar (Démo)
Lire la chronique