chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Tsjuder - Legion Helvete

Chronique

Tsjuder Legion Helvete
Ce Legion Helvete était un des albums les plus attendus cette année, l’espoir placé dans cette reformation étant à la hauteur du véritable évènement qu’elle a représenté dans le microcosme Black Metal. Suite à leur split en 2006, les membres de TSJUDER s’étaient dispersés dans des projets tels que KRYPT, combo Raw Black Metal assez générique du côté de Nag, ou TYRANN, l’autre projet annexe que Draugluin mène avec AntiChristian, plutôt moyen également. Aujourd’hui réconciliés, les deux parties dotent d’un quatrième full-length le monstre qui leur aura permis d’exprimer leurs pulsions sataniques depuis 1993. Trois tueries précèdent ce nouvel assaut : en effet, on ne présente plus les incontournables Kill For Satan, Demonic Possession ou encore leur dernière offrande, il y a sept ans, Desert Northern Hell, véritablement aboutissement d’une carrière déjà bien remplie. Régulièrement, on ressort ses petits TSJUDER, en ayant l’assurance d’y trouver ce que l’on cherche : une brutalité blasphématoire accomplie doublée d’une science du riff unique. Combien de fois me suis-je dis « de toutes façons, avec TSJUDER on est jamais déçu » en enfournant une de ses œuvres dans le mange-galette ? C’est sûr qu’on reconnaîtra un « Ghoul » ou un « Morbid Lust » parmi mille autres morceaux de Black Metal, les Norvégiens s’étant imposés comme de vraies références du genre et ayant gravé au fer rouge leur marque dans toute la scène. Sertis d’une grande renommée au sein de cette scène, les scandinaves cuvée 2011 et auteurs de cette nouvelle offrande, « la Légion de l’Enfer », étaient donc attendus le pied ferme.

Pourtant, même si ce disque a quand même tous les éléments pour séduire l’auditeur lambda, une petite frustration vient fissurer le mur du son derrière lequel s’est caché TSJUDER pour sa nouvelle mouture. Certes, les compositions présentées par ici par les Norvégiens ont des attributs que seuls eux auraient pu leur injecter : il y a toujours ce côté bien lourd d’une batterie tentaculaire éjaculée par un AntiChristian en grande forme, gros point fort du disque, et ces riffs au cordeau ultra efficaces et puissants envoyés par Draugluin… mais par exemple, Nag n’a plus cette voix criarde et déchirée qui donnait à TSJUDER ce surplus de haine et de conviction. Et puis ce son, parlons-en… appréciant énormément celui d’un Desert Northern Hell, à la fois puissant et grésillant jusqu’à la jouissance, là j’ai un peu plus de mal avec ce son trop propre et trop clinique que les Norvégiens se sont offerts pour ce Legion Helvete. Certes, on reste dans une noble tradition d’un Black Metal brutal et couillu, mais à trop vouloir enrober le bonbon, on en perd la saveur…

Pas vraiment de prise de risque pour TSJUDER, on reste dans le même riffing qu’il y a 7 ans, ces riffs percutants supportés par des blasts ou des patterns de batterie plus Thrash et plus classiques voués à l’efficacité… en moins bien, c’est clair et net. Les Norvégiens avoinent sec tout le long d’un disque qui compte ses hauts (l’accrocheur « The Daemon Throne » ou le dévastateur « Voldsherskeren », ainsi que le fédérateur « Blod og Aske ») et ses bas (le très générique « Dauðir », le facile « Slakt » ou encore l'étiolé « Vårt Helvete », trop long...). Les morceaux inférieurs passent quand même à l’écoute, simplement, ils ne contiennent absolument rien de marquant, rien qui différencie TSJUDER de la masse de sorties de ce registre. D’une manière générale, les accords en trémolo s’enchaînent avec des arpèges sinistres propres à l’école scandinave et se combinent avec des riffs plus « thrashy », pour un contenu généralement soit accrocheur et burné, soit fade, contenu qui souffre tout de même de la comparaison avec les tueries précédentes…

Une offrande qui souffre également de la comparaison à l’image d’une pochette assez moyenne elle aussi… cela-dit, malgré la petite déception qui prime à l’écoute de ce Legion Helvete, il faut quand même reconnaître qu’un opus somme toute moyen portant le nom de TSJUDER reste quand même un bon disque de Black Metal. C’est là que l’on voit que les scandinaves, même en réalisant un retour en demi-teinte, portent quand même bien haut la bannière de l’Art Noir et que la tradition même la plus banale n’affecte en rien leur statut de pilier du genre. On continuera à écouter TSJUDER régulièrement, et bien que ce nouvel album ne restera pas dans les annales, on retiendra quand même quel grand groupe les Norvégiens ont formé et formeront, peut-être à nouveau, dans le futur…

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

4 COMMENTAIRE(S)

Høsty citer
Høsty
13/11/2011 22:41
Album sympathique, mais bien en dessous de l'énorme DNH.
NightSoul citer
NightSoul
13/11/2011 14:34
note: 6.5/10
Pas méga fan même avec DNH... Un peu comme Keyser au final, je me suis assez vite ennuyé. là où DNH savait tenir en haleine un p'tit peu quand même.
AxGxB citer
AxGxB
13/11/2011 09:45
note: 7.5/10
Je ne l'ai pas écouté encore énormément mais ça m'a pas mal plu en tout cas même si comme toi, je trouve que certains titres sont plus génériques.
Keyser citer
Keyser
13/11/2011 09:43
note: 7/10
Après avoir découvert récemment DNH, j'ai été aussi un peu déçu par ce nouvel album. Pas mal du tout mais ça blaste bcp moins qu'avant, c'est plus thrashy ici.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Tsjuder
Black Metal
2011 - Season Of Mist
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs : (12)  7.63/10
Webzines : (34)  7.52/10

plus d'infos sur
Tsjuder
Tsjuder
Black Metal - 1993 - Norvège
  

tracklist
01.   The Daemon Throne
02.   Fra en Råtten Kiste
03.   Dauðir
04.   Voldsherskeren
05.   Slakt
06.   Black Shadows of Hell
07.   Blod og Aske
08.   Vårt Helvete

Durée : 40:11

line up
parution
14 Octobre 2011

voir aussi
Tsjuder
Tsjuder
Desert Northern Hell

2004 - Season Of Mist
  
Tsjuder
Tsjuder
Antiliv

2015 - Season Of Mist
  

Essayez aussi
Norman Shores
Norman Shores
Le tombeau de brume

2015 - Ossuaire Records
  
Burzum
Burzum
Hvis Lyset Tar Oss

1994 - Misanthropy Records
  
Regarde Les Hommes Tomber
Regarde Les Hommes Tomber
Exile

2015 - Les Acteurs de l'Ombre
  
Infinity
Infinity
Non De Hac Terra

2013 - New Era Productions
  
Blut Aus Nord
Blut Aus Nord
What Once Was... Liber I (EP)

2010 - Debemur Morti Productions
  

Mourning Beloveth / The Ruins Of Beverast
Don’t Walk on the Mass Grav...
Lire la chronique
Lifeless Dark
Who Will Be The Victims? (D...
Lire la chronique
Bait
Revelation Of The Pure
Lire la chronique
Mora Prokaza
By Chance
Lire la chronique
Meurtrières
Meurtrières (EP)
Lire la chronique
Irae
Lurking in the Depths
Lire la chronique
Death Courier
Necrotic Verses
Lire la chronique
Bašmu
Enshrined In Eternity
Lire la chronique
Exocrine
Maelstrom
Lire la chronique
Cryptic Shift
Visitations from Enceladus
Lire la chronique
Bezwering
Aan De Wormen Overgeleverd
Lire la chronique
Odiosior
Odiosior (EP)
Lire la chronique
Non Serviam
Le Cœur Bat
Lire la chronique
Hum
Inlet
Lire la chronique
Nexion
Seven Oracles
Lire la chronique
Mosaic
Secret Ambrosian Fire
Lire la chronique
BLACK METAL qui parle de virus !
Lire le podcast
Gloom
Rider of the Last Light
Lire la chronique
Witchcraft
Legend
Lire la chronique
Front
Antichrist Militia (EP)
Lire la chronique
Pearl Jam
Binaural
Lire la chronique
Buköwski
Grind on the Rocks
Lire la chronique
Le sondage des années 2010
Votre top 10 ! Difficile he...
Voir le sondage
Vspolokh
Помре
Lire la chronique
Zemial
Nykta
Lire la chronique
Meth Leppard
Woke
Lire la chronique
Runemagick / Chthonic Deity
Chthonicmagick (Split 12")
Lire la chronique
Azziard
Liber Secondus - Exégèse
Lire la chronique
Cathedral
The Last Spire
Lire la chronique
Carach Angren
Franckensteina Strataemontanus
Lire la chronique