chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Repugnant - Hecatomb

Chronique

Repugnant Hecatomb (EP)
Keyser s'étant chargé de chroniquer récemment le premier et unique album des Suédois de Repugnant, je reviens pour ma part sur leur back catalogue avec pour commencer leur tout premier EP intitulé Hecatomb. Paru en 1999 sur le label To The Death, ce EP limité à l'époque à seulement 500 exemplaires fait suite à une première démo intitulée Spawn Of Pure Malevolence sortie en 1998. Avec l'arrivée du nouveau millénaire, le disque se verra réédité par le label Hollandais Hammerheart avec en guise de bonus le titre "Rapturous Genocide" (réenregistré pour l'occasion) ainsi qu'un nouvel artwork qui pour une fois n'a rien à envier à celui d'origine. Plutôt difficile à trouver à un prix décent ces dernières années, Hammerheart à eu la bonne idée de rééditer une nouvelle fois ce EP (notamment dans une version CD Digipack) en conservant le tracklisting de la première réédition mais en y incluant tout de même une outro qui ne figurait ni sur le tracklisting d'origine ni sur la première réédition.

Comme l'a judicieusement précisé mon collègue lors de sa chronique de l'excellent Epitome Of Darkness, Repugnant fait parti de ces groupes qui ont initié toute cette vague retro Death. Apparu à la toute fin des années 90, les Suédois n'ont jamais dissimulé leurs influences qui prennent racines évidemment dans le Death Metal Suédois du début des années 90 mais également dans la scène américaine avec en ligne de mire des groupes comme Autopsy ou Possessed. Ainsi, dès Hecatomb, Repugnant s'éloigne en matière de son des standards édictés par les Sunlight Studios. Bien qu'amateur de ce son granuleux, on ne peut que saluer la démarche qui vise d'entrée de jeu à se démarquer de ses ainées.

Alors que résonne les premières notes de l'introduction, nous sommes tout de suite plongé dans une atmosphère sombre et angoissante à la manière d'un véritable film d'horreur. Pas de surprise, Repugnant cultive dès le début son image et ses ambiances à la perfection avec une préférence pour l'aspect désuet des films d'horreur des années 50/60. Cette introduction au piano passée, on rentre alors dans le vif du sujet avec l'excellent "From Beyond The Grave". Un titre redoutable qui débute sur une rythmique bien relevée et appuyé par un riffing extrêmement incisif quelque part entre Punk, Thrash et Death Metal. Le tout est ponctué de quelques soli un brin foutraques (1:08, 3:04) et de changement de rythmes plus que bienvenues (1:35, 2:55) et survolé par une voix possédée des plus convaincante.
Arrive ensuite le très bon "Morbid Ways". Là encore, pas de retenu, Repugnant donnant absolument tout ce qu'il a sur ce titre particulièrement rapide (batterie et guitare sont particulièrement au taquet sur ce morceau avec un passage presque blasté à 0:37) qui mélange toujours aussi habilement Death Metal d'un côté et Thrash/Punk de l'autre. Paradoxalement, c'est aussi le titre sur lequel l'aspect mélodique, probablement hérité d'un certain background Heavy, est le plus prononcé. Un joli contre-pied qui fonctionne plutôt bien.
On retrouve ensuite le titre bonus "Rapturous Genocide" qui avait été réenregistré à l'occasion de la première réédition de ce EP en 2000. Ce titre, parmi les plus vieux de Repugnant, figurait à la base sur la première démo du groupe, Spawn Of Pure Malevolence. C'est pour moi probablement le meilleur morceau de ce EP notamment pour cette introduction diabolique à vous hérisser le poil. Si ce lead démoniaque et sombre se suffit presque à lui même, il est souligné par une section rythmique hyper groovy et entrainante avec notamment ces frappes sur le haut des cymbales qui me font toujours autant d'effet. Passé cette première minute parfaite, Repugnant fait montre d'autant de qualités pour un titre en tout point parfait. Un Death Metal Old School rendant parfaitement hommage à ses paires de l'époque. Du groove, du dynamisme, un sens du riff qui tue, une atmosphère pesante et morbide. Bref, l'équation parfaite.
Plutôt adepte de ce type d'exercice, Repugnant se fend ensuite d'une reprise de Celtic Frost avec le titre "The Usurper" tiré du célèbre To Mega Therion. J'avoue sans honte, (oui, oui!) ne pas connaitre la version originale. Quoi qu'il en soit, cela ne m'empêche pas d'apprécier cette reprise qui face aux autres titres de ce EP calme quelque peu le jeu, au moins rythmiquement parlant avec un côté plutôt saccadé qui n'est pas pour me déplaire. Pour le reste, ce titre aurait très bien pu être écrit et composé par le groupe Suédois tant l'atmosphère et le feeling restent les mêmes. Une reprise intéressante qui donne envie de combler certaines lacunes.
Enfin pour clôturer ce EP, on retrouve une "outro" tout ce qu'il y de plus inutile. Des samples sur lesquels on peut discerner des espèces de grognements caverneux. Bref, pas de quoi se taper la tête contre les murs.

Assez pénible à dénicher à un prix raisonnable, cette réédition du premier EP de Repugnant arrive donc à point nommé. Elle permet ainsi de mettre la main sur l'une des sorties les plus intéressantes en matière de retro Death et notamment l'une des premières dans le genre après que la scène Death Metal se soit tournée vers des groupes plus techniques et/ou brutaux à l'approche de la seconde moitié des années 90. Définitivement au dessus du lot, on sent dans la musique de Repugnant toute la passion pour un genre définitivement à part qui encore aujourd'hui n'a pas fini de faire des émules. Un must-have de plus pour tout amateurs de Death Metal Old School digne de ce nom.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Repugnant
notes
Chroniqueur : 4.25/5
Lecteurs : (2)  4.25/5
Webzines : (2)  2.43/5

plus d'infos sur
Repugnant
Repugnant
Death Metal - 1998 † 2011 - Suède
  

tracklist
01.   Intro
02.   From Beyond The Grave
03.   Morbid Ways
04.   Rapturous Genocide
05.   The Usurper (Celtic Frost Cover)
06.   Outro

Durée : 17:54

line up
voir aussi
Repugnant
Repugnant
Premature Burial (EP)

2004 - Soulseller Records
  
Repugnant
Repugnant
Epitome Of Darkness

2006 - Soulseller Records
  

Essayez aussi
Convulse
Convulse
Inner Evil (EP)

2013 - Svart Records
  
שְׁאוֹל
שְׁאוֹל
Sepulchral Ruins Below The Temple (EP)

2014 - Invictus Productions
  
Kataklysm
Kataklysm
Prevail

2008 - Nuclear Blast Records
  
Obituary
Obituary
The End Complete

1992 - Roadrunner Records
  
Abysmal Dawn
Abysmal Dawn
From Ashes

2006 - Crash Music
  

Mourning Beloveth / The Ruins Of Beverast
Don’t Walk on the Mass Grav...
Lire la chronique
Lifeless Dark
Who Will Be The Victims? (D...
Lire la chronique
Bait
Revelation Of The Pure
Lire la chronique
Mora Prokaza
By Chance
Lire la chronique
Meurtrières
Meurtrières (EP)
Lire la chronique
Irae
Lurking in the Depths
Lire la chronique
Death Courier
Necrotic Verses
Lire la chronique
Bašmu
Enshrined In Eternity
Lire la chronique
Exocrine
Maelstrom
Lire la chronique
Cryptic Shift
Visitations from Enceladus
Lire la chronique
Bezwering
Aan De Wormen Overgeleverd
Lire la chronique
Odiosior
Odiosior (EP)
Lire la chronique
Non Serviam
Le Cœur Bat
Lire la chronique
Hum
Inlet
Lire la chronique
Nexion
Seven Oracles
Lire la chronique
Mosaic
Secret Ambrosian Fire
Lire la chronique
BLACK METAL qui parle de virus !
Lire le podcast
Gloom
Rider of the Last Light
Lire la chronique
Witchcraft
Legend
Lire la chronique
Front
Antichrist Militia (EP)
Lire la chronique
Pearl Jam
Binaural
Lire la chronique
Buköwski
Grind on the Rocks
Lire la chronique
Le sondage des années 2010
Votre top 10 ! Difficile he...
Voir le sondage
Vspolokh
Помре
Lire la chronique
Zemial
Nykta
Lire la chronique
Meth Leppard
Woke
Lire la chronique
Runemagick / Chthonic Deity
Chthonicmagick (Split 12")
Lire la chronique
Azziard
Liber Secondus - Exégèse
Lire la chronique
Cathedral
The Last Spire
Lire la chronique
Carach Angren
Franckensteina Strataemontanus
Lire la chronique