chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
169 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Lokurah - The Time To Do Better

Chronique

Lokurah The Time To Do Better
Préambule : ce qui devait être une simple chronique élogieuse s’est finalement transformé en CALC (Chronique A La Con, concept déposé) dans une thématique saisonnière. Je m’excuse par avance auprès des lecteurs ne venant que peu ou pas régulièrement, et qui seront certainement perdus au milieu de toutes ces privates jokes auto parodiques. Promis, je ne le referai plus, ou peut être que si. Sinon, LOKURAH, c’est bien, mangez en.


CRACK ! Un éclair traversa le ciel alors que la Fiat Punto de Pierre Jean roulait prudemment sous des trombes d’eaux sur cette ancienne route de campagne. Le musicien n’était pas rassuré : cette invitation du webzine Thrashocore à un « entretien préalable à chronique » était aussi inédite qu’effrayante. Inédite, car jamais un webzine ne lui avait fait autant de complications pour promouvoir le nouvel album de sa formation, LOKURAH. Le solliciter pour une rencontre physique au « manoir » du webzine, avec certes une prise en charge intégrale de ses frais de déplacements et l’hébergement offert, afin d’évoquer l’éventuelle chronique de « The Time to do Better », OK pourquoi pas. Mais alors pourquoi s’être installé dans le fin fond de la France profonde, dans ce patelin aux airs Transylvaniens, et lui avoir donné RDV à minuit moins le quart un 31 octobre ? Heureusement, sa femme avait compris l’importance qu’accordait Pierre Jean à la promotion de son groupe, et lui avait donnée carte blanche pour la soirée.

CRACK ! Un autre éclair, plus proche cette fois. Heureusement, Pierre Jean (que nous appellerons désormais PJ, afin d’économiser quelques lettres, les temps sont durs) venait d’arriver au portail du manoir. Une sombre bâtisse, pas très bien entretenue, et dont le frontispice semblait annoncer un slogan qu’on aurait compris s’il n’avait pas manqué quelques lettres :

T RAS OC RE : WE ZINE BRUT L A TE DANCE BRUTA E

PJ gara sa Punto (qui nous confirme si besoin était que jouer du métal ne paie pas le loyer) dans la cour et s’approche de l’immense porte en chêne. Une pression sur la sonnette en forme de guitare électrique et l’intro de « Raining Blood » couvrit un instant le fracas de l’orage environnant. Quelques secondes plus tard, la porte s’entrouvrit et une voix grinçante demanda :

« Bienfenu au manoir Thrafocore. Que fenez fous faire en fes lieux damnés ?
_ Euh salut, je m’appelle Pierre Jean du groupe LOKURAH et j’ai été convoqué par Chris pour un entretien préalable à chronique.
_ Ah oui c’est fous la fict… l’infité qu’on attendait, entrez donc. »

PJ pénétra dans l’immense résidence et jeta un regard effrayé à son interlocuteur. Un nabot bossu et crasseux aux cheveux longs, portant un tee shirt « DEATH », se tenait face à lui.

« IGOR VON YAOURT, pour vous fervir. Poufez vous me fuivre f’il fous plait ? »

PJ suivit le nabot dans l’immense vestibule, qui se distinguait par sa décoration très particulière : des pochettes d’albums de gore grind, démembrements, décapitations, et autres monstruosités parmi les plus horribles qui soient, couvraient l’intégralité des murs en pierre. Elles semblaient plus réelles que nature, d’ailleurs.

« Sympa votre déco… se força à commenter PJ pour combler le silence du trajet.
_ Merfi monfieur. F’est notre chroniqueur Herr Keyzer du Boudin Fanglant qui f’en est occupé. Des années de travail pour tout trouver. Furtout les têtes. »

Pas rassuré, PJ suivit Igor Von Yaourt qui montait péniblement l’immense escalier du hall.



« AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !!!!! JE VAIS TE TUER !!!!!!!»

PJ sursauta et loupa une marche.

« MAIS Qu’est-ce que c’était ?????
_ Fe n’est rien. F’est notre webmasfter Dead, qui foccupe du fite. La bafe de données a encore du fauter. Fa arrive quand trop d’utilifateurs font en même temps fur le fite. D’habitude, il en facrifie quelques uns et fa remarche.
_ Il les sacrifient ? J’ai dû mal entendre ?!!
_ Fous afez bien entendu. »

Arrivé au 1er étage, Igor se tourna vers PJ :

« Le breau de Fhris est au fond du couloir. Hurlez « DEAF TECHNIQUE » fi fous afez befoin de moi ».

PJ se retrouva livré à lui-même, alors qu’Igor redescendait péniblement l’escalier. Il entendait encore l’orage gronder au loin et se demanda ce qu’il était venu faire dans cette galère. Après tout, LOKURAH méritait de se faire connaître, car ils avaient mis toutes leurs tripes dans ce 2e album, et il espérait bien faire connaître leur « Métal Hardcore » puissant et racé ; mais là, ça devenait sacrément dérangeant comme promo. Il repensa aux bons souvenirs du clip du title track qu’ils avaient tourné récemment avec le groupe, se demandant s’il pourrait convaincre Chris de le mettre en ligne en même temps que sa chronique, et prit la direction indiquée.

Il passa devant plusieurs portes fermées, et se demanda où il allait tant le couloir semblant sans fin et trop mal éclairé pour en voir le bout. A sa droite se trouvait une porte entrouverte d’où sortaient des bruits étranges. Il ne put s’empêcher d’y jeter un œil. Il n’aurait pas dû.

Dans une pièce aux murs capitonnés se trouvait une table, une chaise et un ordi portable. Devant l’ordi, un colosse vert torse nu aux vêtements déchirés poussait des hurlements en tapotant frénétiquement sur son clavier :

« RAAAAAH IL SORT QUAND CE NOUVEAU DAWN !!! J’EN PEUX PLUS D’ATTENDRE !! JE VAIS ALLER POKER FREDRIK SUR SA PAGE FACEBOOK »

PJ trouva judicieux de ne pas intervenir, et poursuivit son trajet. Une autre pièce, un peu plus loin, l’intrigua… par sa normalité. Son occupant était, contrairement aux autres pensionnaires de ce qui prenait désormais l’allure d’un asile d’aliénés, plutôt normal d’apparence et de comportement alors qu’il tapotait une prochaine chronique. PJ ne put s’empêcher de lui demander :

« Euh excusez moi, le bureau de Chris ?
_ Tu y es presque, dernière porte au fond.
_ Dites moi, vous m’avez l’air plutôt normal par rapport aux autres, ou je me trompe ?
_ Ben j’ai déjà un pseudo qui fait peur, alors j’en rajoute pas, j’essaie de rester sobre quoi. FLESHOVSATAN pour te servir. »

PJ arriva enfin devant l’imposante porte au fond du couloir. « BOSS » était écrit en immenses lettres rouges. Il tapa à la porte.

« ENTRE ! »

PJ rentra dans l’antre du « BOSS ». Aux murs, des diagrammes, des histogrammes, des tableaux de chiffres. Un immense bureau remplissait le fond de la pièce, sur lequel se trouvait le fameux Chris, deux petites dents pointues visiblement fausses masquaient le délire d’un être engoncé dans une sorte de cape trop grande pour lui. Il s’approcha de son invité..

« BIENVENU PIERRE-JEAN ! JE… »

Et se prit les pieds dans sa cape.

« MERDE » dit-il en se relevant.
« ALORS COMME CA, PIERRE JEAN, ON VEUT FAIRE CHRONIQUER LOKURAH SUR THRASHOCORE. VOYONS VOIR (Il parcourut son cahier)…12 CHANSONS, DONT UN INTERMEDE ACOUSTIQUE, DES INFLUENCES d’HATEBREED A AT THE GATES… TU ES LE SEUL GUITARISTE, ET ALIGNE DES RIFFS ET SOLOS PARTICULIREMENT VARIES, DU TREMOLO PICKING DE « THE PERFECT CRIME TO CRIME » AUX HARMONIQUES DE « REWRITERS OF TRUTH »…QUI A UN PETIT AIR DE NAPALM DEATH SOIT-DIT EN PASSANT
_ Excusez moi, mais vous pourriez parler moins fort ?
_ Pardon, la force de l’habitude, et ça m’aide à masquer mes fôtes d’ortograf tu comprends… Je vois ici que vous reprenez ici également « Bleed », un morceau d’EDGE OF SANITY..
_ PATRON FAUT LEUR METTRE UNE BONNE NOTE ILS ONT BON GOUT !!! se fit entendre depuis le couloir.
_ Oui, l’Incroyable Mitch, j’en prends note ! Alors écoutes moi bien Pierre Jean, pour ne rien te cacher, j’ai déjà écouté plusieurs fois « The Time to do Better », et je trouve qu’il mérite d’être mis en avant sur Thrashocore, car indéniablement il est de qualité. Je trouve les 11 titres très riches et diversifiés, si je devais faire l’esprit chagrin je dirai juste que le chant bien que parfaitement adapté au style sonne comme d’innombrables autres, un poil plus de personnalité aurait pu donner un petit coup de pouce salvateur pour vous différencier.
_ Merci Chris, mais alors pourquoi toute cette mise en scène ? Il est presque minuit et on aurait pu échangé tout ça par e-mail ! Pourquoi me faire venir dans ce manoir de fous ?
_ Parce que c’est Halloween mon cher PJ. Le seul jour de l’année ou la rédaction peut s’afficher comme ce qu’elle est vraiment : une bande de doux psychopathes à la recherche de la chronique ultime, quelqu’en soit le prix. Tu en as croisé quelques uns en venant ici, et il manque encore une bonne partie de l’équipe qui est à un repas gastronomique chez Luka Magnotta.
_ Ok Ok bon je vais vous laisser, ça commence à dévenir bizarre votre truc, laissez tomber la chronique. On ira démarcher d’autres webz….
_ …Et pour stimuler notre imagination, Pierre Jean, comprend bien que nous avons besoin… de sang frais… de cervelle fraîche… NOUS NE SOMMES PAS ASSEZ NOMBREUX… DONNE NOUS TA CERVELLE… »

CRACK ! Un éclair tomba à ce moment sur le manoir. PJ, en reculant, butta sur Igor Von Yaourt, qui s’est rapproché sans bruits de sa future victime par derrière, un CD rayé de GOJIRA à la main. Chris, ayant fait des nœuds savants à sa cape, tentait de lui bloquer le chemin de la sortie, et il entendait au loin l’Incroyable Mitch, Dead et FLESHOVSATAN qui s’approchaient. La situation devenait subitement très compliqué pour PJ, qui n’eut plus qu’une échappatoire. Heureusement qu’il avait envisagé ce genre de situations avant de venir. Il respira à pleins poumons et hurla :

« VOS CHRONIQUES SONT MAL ECRITES, PAS OBJECTIVES ET JAMAIS DROLES ! QUAND JE VEUX UN AVIS CONSTRUCTIF JE VAIS LIRE CELLES DE PAVILLON 666 QUI SONT DIX FOIS MIEUX ECRITES QUE LES VOTRES !!! »

Cela paralysa d’effroi ce qu’il convient d’appeler les monstres de la rédaction. Un filet de bave verdâtre s’échappant de la bouche de Chris fût la dernière vision de PJ de la pièce avant qu’il ne parcoure au pas de course le trajet retour jusqu’à sa voiture. Sous des trombes d’eaux, une Fiat Punto repartit du manoir Thrashocore qui semblait comme noyé sous un ciel sans étoiles de cette soirée d’Halloween. On n’entendit plus jamais parler d’une chronique de LOKURAH sur Thrashocore, le groupe ayant nié avoir jamais souhaité se faire chroniquer sur ce webzine. Mais il se dit entre musiciens, en backstage aux plus sombres heures de la nuit, que c’est à cause de cette histoire sordide d’absence de cervelle fraîche que peu de groupes en autoprod voient leur groupe publié sur Thrashocore…

DOSSIERS LIES

Chroniques à la con ! 12 : Back from the dead
Chroniques à la con ! 12 : Back from the dead
Novembre 2014
  

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

11 COMMENTAIRE(S)

Invité citer
Ashbrooke
01/02/2013 15:58
Je l'ai acheté depuis peu. Super Album !!
Niktareum citer
Niktareum
09/11/2012 13:32
Ha ha ha excellent! On ne se demande pas quelles sont tes lectures de chevet au moins! Mr Green
pj666 citer
pj666
05/11/2012 09:53
Merci encore Chris pour cette chronique déjantée dont je suis le héros bien malgré moi ! :-D

Pour ceux qui veulent jeter une oreille à l'album entier il est écoute sur Spotify et Deezer : http://www.deezer.com/fr/album/1620578
citer
(ancien membre)
01/11/2012 19:16
La sale bête s'est calmée OUF ! Merci...
Dead citer
Dead
01/11/2012 19:12
Crom-Cruach a écrit : MORT fais kekchose !!

Voilà Sourire
Invité citer
Crom-Cruach
01/11/2012 19:05
Mercredi (Adams), ma souris est douée d'une vie propre !!

MORT fais kekchose !!
citer
(ancien membre)
01/11/2012 19:02
Le virus CALC se propage, vais aller sur Thrasho avec mon masque et ma machette dorénavant.

Côté cerveau m'en fout, j'en ai pas.
lkea citer
lkea
01/11/2012 12:09
Hoho le tacle à Pavillon, c'est pas propre chef Mr Green
von_yaourt citer
von_yaourt
01/11/2012 12:08
Fe m'offufque, fe fuis vecfé, fe ne fuis ni un nabot, ni ne fuis craffeux. Et puis f'ai même plus les feffeux longs. Mr Green

Et si moi je suis un Igor toi tu n'es certainement pas Vimaire. Salopiot.
Dead citer
Dead
01/11/2012 11:59
Haha le boss sait où se procurer de la bonne Mort de Rire
Mitch citer
Mitch
01/11/2012 11:46
Je suis fan d'Igor ! Mr Green

/ Le colosse vert

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Lokurah
Metal Hardcore
2012 - M&O Music
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (10)  7.48/10

plus d'infos sur
Lokurah
Lokurah
Metal Hardcore - 2003 - France
  

vidéos
The Time to Do Better
The Time to Do Better
Lokurah

Extrait de "The Time To Do Better"
  

tracklist
01.   The Perfect Path to Crime
02.   Beyond the Pain
03.   The Time to Do Better
04.   The Wandering Soul
05.   Last Resort
06.   Rewriters of Truth
07.   From 10 Pm to 1 Am
08.   Against the Stream
09.   Bleed (Edge of Sanity Cover)
10.   An Ordinary Psychopath
11.   Irradiated
12.   Drive Me Blind

line up
parution
14 Mai 2012

Essayez aussi
Mindlag Project
Mindlag Project
Karybda

2002 - Autoproduction
  
Born From Pain
Born From Pain
War

2006 - Metal Blade Records
  

Terror
Pain Into Power
Lire la chronique
Sentient Horror
Rites Of Gore
Lire la chronique
Soul Blind
Third Chain (EP)
Lire la chronique
Clarent Blade
Return Into Forever
Lire la chronique
Zdań
Pakuty
Lire la chronique
Move
Freedom Dreams (EP)
Lire la chronique
Au-Dessus
Mend (EP)
Lire la chronique
Black Sabbath
Headless Cross
Lire la chronique
Remornia
Tales of the Abandoned Places
Lire la chronique
Concilivm
A Monument In Darkness
Lire la chronique
Zero Hour
Agenda 21
Lire la chronique
Demonical
Mass Destroyer
Lire la chronique
Svet
The Truth
Lire la chronique
Whitehorse
Raised Into Darkness
Lire la chronique
Gloson
The Rift
Lire la chronique
Meshuggah
Immutable
Lire la chronique
Spirit Adrift + Yob
Lire le live report
Black Sabbath
Technical Ecstasy
Lire la chronique
Seum
Blueberry Cash (EP)
Lire la chronique
Necrom
All Paths Are Left Here...
Lire la chronique
Candelabrum
Nocturnal Trance
Lire la chronique
(DOLCH)
Nacht
Lire la chronique
Helms Alee
Keep This Be the Way
Lire la chronique
Interview de DAWOHL pour l'album "Leviathan"
Lire l'interview
Misery Index
Complete Control
Lire la chronique
Dawohl
Leviathan
Lire la chronique
Nightfell
Never Comes the Storm
Lire la chronique
Funérarium
1692
Lire la chronique
Synesthésie #2 - Je vois blanc
Lire le dossier
Black Sabbath
Sabbath Bloody Sabbath
Lire la chronique