chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

The Chant - This Is The World We Know

Chronique

The Chant This Is The World We Know
Les résolutions de Dead pour l'année 2013.
Résolution #5 : boucler des discographies (de groupes dont tout le monde se fout).

A l'instar de nombreux webzines, Thrashocore n'a pas échappé au ras-le-bol des promos. La disparition de la promotion physique au profit du numérique, le manque de confiance/considération des labels vis-à-vis des webzines, la déferlante de productions et peut-être aussi la baisse générale de sa qualité, tout ceci a eu raison d'une partie de notre enthousiasme à l'égard de la nouveauté. Cela pourrait paraître hautain de notre part mais croyez-moi, être chroniqueur n'est pas toujours une partie de plaisir car plus le temps passe, plus on amasse de connaissance, plus notre temps pour la musique se réduit et plus on a envie d'écouter des choses qui nous font plaisir. Un peu comme toi cher lecteur qui choisit scrupuleusement ce que tu veux mettre dans tes oreilles. Il y a quelques années, notre taux de nouvelles sorties chroniquées dépassait 60% ; il est aujourd'hui en dessous de 45% et la tendance ne devrait plus s'inverser car nous tous préférons te faire découvrir les albums et les groupes qui comptent pour nous, et non un nième clone de je ne sais quelle formation très influente. Tout ça pour dire que 2013 risque d'être une année qui bouche des trous, même ceux dont vous ne soupçonniez pas l'existence.

Et en parlant de trou insignifiant, je suis bien conscient que la discographie non bouclée de The Chant ne vous empêchait pas de dormir. Je suis également conscient qu'une fois bouclée, cela n'améliorera pas votre sommeil. Et je suis aussi conscient que la plupart d'entre vous n'en a strictement rien à faire, surtout vu le nombre de chroniques publiées en ce moment. Mais un jour, quand vous serez au coin du feu avec votre moitié pour passer une soirée tranquille et que vous n'aurez sous la main que du Dying Fetus ou du Cannibal Corpse, vous le regretterez. Enfin je dis ça, vous vous en foutez peut-être de baiser après tout.

Trêve d'enfantillages, ce second essai des Finlandais est bien plus qu'un ticket pour le septième ciel. Après s'être cherché pendant près de 10 ans pour aboutir à un "Ghostlines" juste correct, le groupe, en seulement deux petites années, prend le virage qu'il fallait en laissant de côté le gothique pour embrasser l'atmosphérique, ne conservant que la mélancolie qui faisait la profondeur du premier album. Désormais leur style oscille entre Anathema, ShamRain et Katatonia (période "Last Fair Deal Gone Down"), avec un petit côté progressif rappelant Wolverine ou Riverside. Toutefois, si l'orientation est résolument rock, leur musique profite largement de leur passé metal et joue sur les contrastes entre d'une part les guitares hurlantes et les quelques interventions musclées de Ilpo ("Reflected", "Will You Follow?", "Safe World"), et d'autre part le chant clair, le piano et une base rythmique très ronde. De plus, Ilpo a arrêté de surjouer son rôle de frontman et fait des merveilles de sa voix : tout en simplicité et en subtilité, elle devient un élément central de l'identité du groupe. Comme son grand frère, "This Is The World We Know" brille par le travail effectué sur ses arrangements et par une production exemplaire signée Ville Sorvali (encore) qui donnent à chaque composition, une ambiance d'une grande profondeur, très prenante.

Ne cherchez pas ici l'originalité. Je ne saurais d'ailleurs vous dire si The Chant en avait la prétention. Ce second essai est simplement à prendre comme une parenthèse dans votre existence et mise tout sur les émotions qu'il vous procurera, à coups de refrains entêtants, de mélodies assassines et d'atmosphères intimistes. On retrouve la même tristesse, le même mal-être que sur "Ghostlines" mais exprimés avec plus de retenue, de pudeur, une maitrise de l'impact émotionnel qui va de paire avec une maitrise de leur style en général. Les quelques débordements que comptent l'album restent sous contrôle et observent ce recul que l'on ressent en permanence, comme si les Finlandais avaient enfermé toute leur rage dans une boîte ne laissant échapper que quelques bruits fugaces. "This Is The World We Know" revêt alors plusieurs visages, incitant à la rêverie ("Relativity", "November 1987", "New Reality"), à la réflexion ("The Black Ascension", "Reflected") ou à l'extériorisation ("Will You Follow?", "Safe World") ; quelque soit le propos, le groupe se montre irréprochable et nous balade sans cesse selon ses humeurs. Sans être mauvais, seul "Armored Man" m'a semblé en dessous du lot et en décalage avec le reste.

Avec un peu d'audace, "This Is The World We Know" aurait vraiment pu être excellent au lieu de n'être que très bon. Il faudra donc faire avec. Cela n'enlève rien à sa classe, à sa beauté et à son feeling, un album qui tourne sans accrocher et qui aurait mérité une distribution moins confidentielle. Ce n'est pas le seul me direz-vous.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
The Chant
Metal/rock mélancolique
2010 - Full Metal Music
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (2)  6.75/10
Webzines : (3)  7.5/10

plus d'infos sur
The Chant
The Chant
Rock atmosphérique - 1999 - Finlande
  

tracklist
01.   New Reality
02.  Reflected
03.   November 1987
04.   The Black Ascension
05.   Will You Follow?
06.   Safe World
07.   Common Price
08.   Armored Man
09.   Relativity

line up
parution
14 Avril 2010

voir aussi
The Chant
The Chant
New Haven

2014 - Lifeforce Records
  
The Chant
The Chant
A Healing Place

2012 - Lifeforce Records
  
The Chant
The Chant
Approacher (EP)

2017 - Lifeforce Records
  
The Chant
The Chant
Ghostlines

2008 - Shadow World Records
  

Essayez aussi
Antimatter
Antimatter
The Judas Table

2015 - Prophecy Productions
  
ShamRain
ShamRain
Goodbye To All That

2007 - Spikefarm Records
  
ShamRain
ShamRain
Empty World Excursion

2003 - Watch Me Fall Records
  
Katatonia
Katatonia
Dead End Kings

2012 - Peaceville Records
  
The Gathering
The Gathering
The West Pole

2009 - Psychonaut Records
  

Goath
III : Shaped By The Unlight
Lire la chronique
Universally Estranged
Reared Up In Spectral Preda...
Lire la chronique
La Voûte #6 - Musique folklorique traditionelle
Lire le podcast
Åskog
Varþnaþer
Lire la chronique
Zemial
The Repairer of Reputations...
Lire la chronique
Purification
Perfect Doctrine
Lire la chronique
Doom Snake Cult
Love Sorrow Doom
Lire la chronique
While Heaven Wept
Vast Oceans Lachrymose
Lire la chronique
Azarath
Saint Desecration
Lire la chronique
Armagedda
Svindeldjup Ättestup
Lire la chronique
Interview NERVOUS DECAY pour la sortie de l'album éponyme
Lire l'interview
Anatomia
Corporeal Torment
Lire la chronique
The Funeral Orchestra
Negative Evocation Rites
Lire la chronique
Nervous Decay
Nervous Decay
Lire la chronique
Forsmán
Dönsum í Logans Ljóma (EP)
Lire la chronique
Empyrium
Über den Sternen
Lire la chronique
Nattverd
Vandring
Lire la chronique
Wheel
Preserved In Time
Lire la chronique
Foscor
Els Sepulcres Blancs
Lire la chronique
Agent Steel
No Other Godz Before Me
Lire la chronique
Metallica
No Life 'til Leather (Démo)
Lire la chronique
Seth
La Morsure du Christ
Lire la chronique
Pharmacist / Oozing
Forbidden Exhumation / Than...
Lire la chronique
Vipère
Sombre marche (Démo)
Lire la chronique
Sacramental Blood
Ternion Demonarchy
Lire la chronique
Wesenwille
II: A Material God
Lire la chronique
Obsessions maladives
Lire l'interview
Vitrail
Les pages oubliées
Lire la chronique
Chevalier
Life And Death (EP)
Lire la chronique
Abjection
Malignant Deviation (EP)
Lire la chronique