chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
194 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Demonical - Darkness Unbound

Chronique

Demonical Darkness Unbound
Souvent cité comme l’une des nouvelles références du death metal suédois, Demonical aura confirmé les louanges accordées à ses deux premiers opus et aux CV des membres. Le fautif ? L’imparable dernier méfait Death Infernal. Sorte de Centinex (période Bloodhunt) fortement typé death (Dismember mon amour) et remis au goût du jour (brutalité et mélodies délectables). Malgré ce succès en pente ascendante, le groupe voit partir son batteur Ronnie Bergerståhl (désormais à temps plein au sein de Grave), remplacé par la nouvelle coqueluche Fredrik Widigs (Rage Nucléaire, Witchery, Repulsive Dissection, Flesh Throne…) mais aussi l’arrivée d’un second guitariste pour épauler Johan Jansson, le jeune Daniel Gustavsson. Deux ans et demi après Death Infernal, faites place au quatrième album des Suédois, Darkness Unbound.

Encore sous le charme de son prédécesseur, autant vous dire que ce Darkness Unbound était parmi mes plus grosses attentes de cette année 2013 ! L’introduction de « The Order » lancée, aucun doute à avoir sur la musique pratiquée. Demonical ne change pas sa recette, il revient broyer nos tympans à coup de déferlantes de riffs acérés (sans finesse) sous transfusion de pédales Boss HM-2 (potards à 10, le maximum) et d’une rythmique pilonnante. La production du Necromorbus (sous les manettes du frontman) atteste de sa stature, tout simplement le meilleur son de scie sauteuse du moment. Orgasmique au plus haut point ! Darkness Unbound suit l’évolution mélodique de son aîné (le spectre Centinex), des riffs mélodiques que l’on retrouve sur quasiment chaque morceau. Mais contrairement à Evocation, dans un socle brutal et sombre (Nominon il fut un temps) : l'épique « The Order » et « Contempt And Conquest » (réponse à « March For Victory ») en tête. A l’instar des riffs, point de subtilité dans la batterie. Des blasts et frappes lourdes sous anabolisants (une moyenne de 250 BPM sur l’album) du jeune prodige Fredrik Widigs (un coup d’œil à sa page Youtube pour vous confirmer la chose). « The Healing Control », « Hellfire Empire » (son break casse nuque à 1:36) et « Deathcrown » (à la limite du death/black) sauront atomiser vos pauvres esgourdes doloristes (à écouter très fort) et titiller un Torture Division.

Demonical avait tenté à chaque nouvel album de se renouveler (de peu certes). Darkness Unbound semble plus se rapprocher d’un Death Infernal 2.0 qu’autre chose. Pas forcément un mal si le groupe avait réussi à proposer un enchaînement de hits du même calibre. Ici on notera quelques titres moins mémorables, je pense à« An Endless Celebration » (malgré son solo amputé à 2:10) ou « Words Are Death ». Bons il est vrai, mais que l’on oubliera assez vite… Le recrutement d’un deuxième guitariste ne se fait aucunement sentir dans les compositions. Quant au mid-tempo, il a toujours eu du mal à fonctionner, bis repetita ici (« King Of All » et le longuet « The Great Praise »)... Rien de réellement inquiétant ou oppressant (en comparaison à un Puteraeon), plutôt un death ambiancé du pauvre. Près de 35 minutes au compteur… Heureusement les deux titres bonus (version digipack) pourront rassasier les auditeurs en manque. La reprise de Kreator « World Beyond » et le réenregistrement du monstrueux « Burned Alive » (Servants of the Unlight) donnent le soufflet final.

Moins inspiré qu’à l’accoutumé mais à l’efficacité toujours de mise (ancrage très mélodique), ce Darkness Unbound reste l’œuvre la plus « directe » du groupe de part ses passages violents et accrocheurs imparables. Désormais sans son membre fondateur Johan Jansson ainsi que Fredrik Widigs (tous deux remplacés peu de temps après l’enregistrement, lassés de ce death metal ?), l’avenir de Demonical réserve peut-être quelques surprises (Martin Schulman reste le chef d’orchestre).Espérons qu’elles soient bonnes. En attendant, Darkness Unbound arrivera tout de même à combler ceux en manque: Swedish Death Metal Darkness !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Chri$ citer
Chri$
22/10/2013 19:06
note: 7/10
J'étais super enthousiaste aux premières écoutes, et puis finalement le soufflé est retombé...bon mais trop générique. Je vais aller écouter le précédent l'a l'air mieux..

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Demonical
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs : (3)  8.33/10
Webzines : (23)  7.75/10

plus d'infos sur
Demonical
Demonical
Death Metal - 2006 - Suède
  

vidéos
The Healing Control
The Healing Control
Demonical

Extrait de "Darkness Unbound"
  
An Endless Celebration
An Endless Celebration
Demonical

Extrait de "Darkness Unbound"
  

tracklist
01.   Darkness Unbound
02.   The Order
03.   An Endless Celebration
04.   Contempt and Conquest
05.   King of All
06.   The Healing Control
07.   Hellfire Empire
08.   Words Are Death
09.   Deathcrown
10.   The Great Praise
11.   World Beyond (reprise Kreator)
12.   Burned Alive (réenregistrement)

Durée : 41:15

line up
parution
20 Septembre 2013

voir aussi
Demonical
Demonical
Servants Of The Unlight

2007 - Cyclone Empire Records
  
Demonical
Demonical
Death Infernal

2011 - Cyclone Empire Records
  
Demonical
Demonical
Chaos Manifesto

2018 - Agonia Records
  
Demonical
Demonical
Hellsworn

2009 - Cyclone Empire Records
  
Demonical
Demonical
Black Flesh Redemption (EP)

2015 - Agonia Records
  

Essayez aussi
Ad Vitam Infernal
Ad Vitam Infernal
Infernal Comedy

2020 - Lavadome Productions
  
Coffin Texts
Coffin Texts
The Tomb Of Infinite Ritual

2012 - Dark Descent Records
  
Ruinous
Ruinous
Graves Of Ceaseless Death

2016 - Dark Descent Records
  
Unleashed
Unleashed
Hell's Unleashed

2002 - Century Media Records
  
Puteraeon
Puteraeon
The Esoteric Order

2011 - Cyclone Empire Records
  

The True Werwolf
Devil Crisis
Lire la chronique
Sons Of A Wanted Man
Kenoma
Lire la chronique
Sijjin
Angel Of The Eastern Gate (...
Lire la chronique
Seder
Sunbled
Lire la chronique
Wormhole
The Weakest Among Us
Lire la chronique
Wombbath
Choirs Of The Fallen
Lire la chronique
Deathmaze
Eau Rouge
Lire la chronique
Pearl Jam
Vs.
Lire la chronique
Ad Vitam Infernal
Infernal Comedy
Lire la chronique
Contre-Feux
Mort/Vivant
Lire la chronique
Carcass
Symphonies Of Sickness
Lire la chronique
Mourir
Animal Bouffe Animal
Lire la chronique
Slaughtbbath
Alchemical Warfare
Lire la chronique
Yacøpsæ
Timeo Ergo Sum
Lire la chronique
Caronte
Wolves Of Thelema
Lire la chronique
Lurker of Chalice
Tellurian Slaked Furnace (C...
Lire la chronique
Azels Mountain
Wieczny sen
Lire la chronique
Petits labels français BM : Rupture de stock CHALLENGE
Lire le podcast
Come to Grief
Pray for the End (EP)
Lire la chronique
Hellvetron
Trident Of Tartarean Gateways
Lire la chronique
Svarttjern
Shame Is Just A Word
Lire la chronique
Schizophrenia
Voices (EP)
Lire la chronique
Beneath The Massacre
Fearmonger
Lire la chronique
Vulture
Ghastly Waves & Battered Gr...
Lire la chronique
Nefarious Dusk
The Wanderer of the Cold North
Lire la chronique
Nova
Veniamo Dal Cielo
Lire la chronique
Nekrofilth
Worm Ritual
Lire la chronique
Helloween
Keepers of the Seven Keys p...
Lire la chronique
PPCM #30 - La Mort fait recette !
Lire le podcast
Black Mold
Tales of Degradation (Démo)
Lire la chronique