chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Behemoth - The Satanist

Chronique

Behemoth The Satanist


Le présentateur : Bonjour à tous ! Je suis ravi de vous retrouver ce soir, pour un nouveau numéro de Confessions Intimes. Merci de votre fidélité. Aujourd'hui encore, je vous propose de découvrir le quotidien de nos témoins. Original, drôle, surprenant, émouvant, ce qui est sûr en tout cas, c'est que vous n'allez pas vous ennuyer ! Alors tout de suite, voici le programme du jour : Anthony est fan de Behemoth et toutes les semaines, il parcourt l'Europe dans le but de faire enfin un gros bisou à Nergal. Jennifer, sa femme n'en peut plus car Anthony dilapide leurs économies en se procurant toutes les dernières sorties du groupe. De même, Jean-Marc son père craint pour la situation sociale de son fils, et croyez-moi... Il y a de quoi.

Voix off : C'est dans le village de Villeneuve-Lès-Tristus que vivent Jennifer et Anthony. Lorsqu'ils se sont rencontrés, c'était l'amour fou. Mais au bout d'un an de vie commune, la passion d'Anthony pour le groupe polonais Behemoth s'est faite de plus en plus dévorante à la sortie de leur dernier disque en date : « The Satanist ». Il a même été jusqu'à donner de la moelle osseuse pour soigner le chanteur qui souffrait d'une leucémie. Au bord de la crise, Jennifer ne peut plus supporter cette situation et le met face à un dilemme : il doit avouer que Behemoth n'est pas le centre de sa vie sinon elle décidera de se séparer de lui.

Anthony : Chérie, chérie, regarde ce que j'ai trouvé à Carrefour quoi !

Jennifer : Oh non Anthony, t'abuses quoi... T'as encore acheté « The Satanist » quoi ! En double vinyle collector box-set avec une croix inversée et un chapelet, le tout bien évidemment à un prix exorbitant... J'sais pas mais ça va plus quoi... En plus, moi j'commence à en avoir ras les haricots de ton Behemoth moi je te le dis, en plus c'est nul quoi. Tu peux pas écouter Céline Dion comme tout le monde, ta mère, ta sœur et tout quoi.

Anthony : Non mais d'abord que Behemoth c'est bien quoi. Ça n'a pas de prix (NDLR : C'est vrai, nous avons cherché et il n'y a vraiment pas de prix sur la box-set de l'album). T'as vu qu'est-ce que tu parles de Céline Dion, moi j'suis pas un vieux quoi. Parce que y'a du Blast comme dans tout ceux d'avant quoi et que même si ça va moins vite c'est pas grave on comprends plus et puis y'a des trompettes quoi, parce que Gabriel, il boit dans la trompette que Nergal, il a dit.

Voix Off : Après cette altercation, Jennifer part dans sa chambre et nous montre toutes les dépenses qu'Anthony fait au quotidien. Il part voir son groupe fétiche en concert, même s'il doit parcourir l'Europe. Anthony est au chômage, il ne peut pas se permettre ces dépenses mais il ne veut rien entendre. Tout est prétexte a dépenser pour Behemoth, sans aucune limite. Le groupe influe jusqu'à la chambre à coucher. En effet, Jennifer et Anthony ne font plus l'amour depuis des mois...

Anthony : (parlant fort) HAIL Chérie ! Tu me fais pas un petit câlin ?

Jennifer : J'ai pas envie. Tu m'énerves, bouges-toi !

Anthony : Mais pourquoi ? Moi j'ai envie. Mais je veux le faire que si y'a Behemoth en fond quoi. Tu sais, c'est la condition. Maintenant que j'écoute Behemoth, je me sens changé. Les riffs de guitares ils sont trop bien quoi, un peu différent des autres, parce qu'ils sont plus lents cette fois. Je les entends dans ma tête...

Jennifer : Non mais t'es complètement taré mon pauvre. Tu vois, tu penses qu'à ça. Tu parles toujours de ça. Y faudrait que tu penses à te laver.

Anthony : Y'a pas de poste dans la salle de bain.

Voix Off : Le lendemain, dès huit heures, Anthony réveille Jennifer et comme d'habitude c'est à grand coups de « The Satanist ». Excédée, la jeune femme le rejoint dans le salon et découvre avec stupéfaction un nouveau poster de l'album. En effet, le foyer du jeune couple est un véritable musée consacré au trio de l'Est...

Jennifer : Putain mais Anthony, tu fais quoi là ? Tu crois que j'ai envie de voir cette pochette moche partout ou quoi ? Sérieux quoi mais c'est quoi cet artwork en bois. Autant ils ont toujours fait des pochettes assez nulles mais bon, sur « Evangelion », on était quand même loin de cette horreur.

Anthony : (cherchant un contre-argument avant d'abandonner cette idée) Mais... Oh ! ... Hein ? Ça va quoi, rooh, tu me saoule...

Jennifer : Non mais Anthony quoi, j'rigole pas. Y va encore y avoir des posters partout, moi j'prends mes affaires et j'me tire quoi.

Anthony : (prenant un air hautain) Bah c'est Behemoth qui passe avant toi quoi de toute manière, eux ils ont pas fringués comme des sacs en plus... Et puis, on sent leurs influences de Bathory, Children of Bodom et Black Sabbath quoi. Alors que toi, bah tu pues. (en riant) Ah ah, j'suis trop drôle.

Jennifer : Non mais t'as vu comment que c'est que tu parles Anthony sérieux ? T'as cru quoi que c'était la goutte d'eau du jacuzzi qui faisait déborder les tasses à café ? Moi je m'en vais et puis c'est tout.

Voix Off : Désespérée par la situation et le comportement abusif de son homme, Jennifer part chercher du réconfort chez Jean-Marc, son beau-père par alliance depuis que sa cousine qui est aussi sa sœur s'est remariée avec le frère de Jean-Marc. Elle sait qu'il a toujours tout fait pour son fils mais à présent, il est aussi désespéré que sa belle-fille.

Jean-Marc : (une tasse à café dans la main) Qu'est-ce qui t’amènes ?

Jennifer : (elle aussi, une tasse à café dans la main) C'est encore Anthony et ses foutus CDs de Behemoth. J'en peux plus ! C'est tellement nul quoi. C'est toujours la même chose, on dirait qu'ils ont fait le même disque que celui d'avant, l'inspiration en moins... Ça me donne mal à la tête. J'arrive même plus à dormir, je dois prendre des somnifères.

Jean-Marc : Ah mais tu sais, c'est une passion quoi. Un peu comme le tuning ou les jeux vidéos. Quand tu l'as épousé tu savais pourtant qu'il aimait beaucoup ce groupe, il faut l'accepter comme il est. Mais j'aimerai bien qu'il trouve du travail parce que vous allez finir sous les ponts vous deux.

Voix Off : Devant l'urgence de cette situation désespérée, notre psychologue spécialiste du couple, Karine Grandval intervient.

Karine Grandval : Anthony, il faut que vous réalisiez la situation, et que vous compreniez que ce n'est pas vivable pour votre compagne. Et il faut aussi que vous intégriez que « The Satanist » n'est qu'un blockbuster de Nuclear Blast et qu'il est bien loin de toutes les vieilles productions de Behemoth en terme de qualité musicale... Enfin, ce n'est pas parce qu'il y a quelques passages en clairs et un saxophone sur « In the absence ov light » que ça en fait un grand album. Bon sang, recouvrez votre esprit critique mon brave ! Les riffs sont tous les mêmes et les solis sont tout bonnement bâclés. Et puis, Inferno le batteur nous a habitué à mieux, enfin... Sans compter ces re-pompes de Deathspell Omega sur le premier titre ou ce clip piqué chez Woodkid... Réagissez !

Anthony : (avec un air gêné) Oui... Mais... Vous savez... J'ai commencé a écouter Behemoth après le divorce de mes parents.

Voix Off : Karine comprend alors le traumatisme qui hante notre jeune homme. Profondément choqué par la séparation de ses parents, Anthony quitte petit à petit la réalité et se réfugie dans le monde idéalisé du groupe polonais.

Karine Grandval : Maintenant, Anthony, est-ce que vous aimez Jennifer ? Moi, je pense que c'est votre colère que l'on retrouve dans cet album et que c'est à cause de vos parents que vous n'arrivez pas à vous fixer avec Jennifer, ni a trouver un travail. Pourriez-vous dire à Jennifer que vous l'aimez ?

Anthony : Mais, elle le sait que je l'aime.

Karine Grandval : NON ! Elle ne le sait pas Anthony et c'est pour ça qu'elle est en souffrance...

Anthony : Chérie, je t'aime et dès demain, je détacherais quelques posters de Behemoth.

Jennifer : (En larmes) : Oh, mon choupinet !

Voix Off : Alors que tout semble s'arranger pour Anthony et Jennifer, nous nous rendons dans le village de Trou-paumé-sur-Perdu où Dylan et Marine ne s'entendent plus. En effet, Dylan est fan de Watain et...


DOSSIERS LIES

ThrashoZapping
ThrashoZapping
Juillet 2011
  
Chroniques à la con ! 12 : Back from the dead
Chroniques à la con ! 12 : Back from the dead
Novembre 2014
  

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

42 COMMENTAIRE(S)

Romain48 citer
Romain48
24/01/2017 18:50
note: 8/10
Album possédant une ambiance sombre. De bons rythmes de batterie. Ajoutons à cela la puissante voix de Nergal et pour moi on obtient un très bon album. Ce que j'ai pu confirmer au cours de leurs concerts.
Goodnacht citer
Goodnacht
13/05/2015 08:00
note: 1/10
C'est quand même des fois bien dommage les progrès de la médecine...

Imagine, la greffe prenaît pas, le Nergal direct au Panthéon du Metal et on s'arretaît là et tout le monde y gagnait (tributes, commémoration, concert hommage, etc...)

Ben non, aucune justice (divine)

Le type survit et au lieu de mettre en musique son-frôlage-de-la-mort/ponction-lombaire-avec-une-aiguille-de-20-centimètres-Satan-j'ai-mal-au-secours-les-médias-du-metal il nous pond la même soupe depuis Demigod (avec ce son Dolby Master 9.1 DTX Mc Do THX) la pire abjection du Metal extreme moderne pour moi étant le son du Metal extreme moderne.

Amis lecteur-musicien-batteur, rassure moi, dans la vraie vie ça sonne pas comme ça une batterie ???

Déçu donc.
Très.

J'espère une petite rechute, pas de donneur dispo, la funeste, tragique et inéluctable fin du bonhomme et dans 6 mois un magnifique hommage-tribute coffret 3CD de reprises de Behemoth par des groupes exclusivement polonais.

Patience les gars.
Invité citer
CROM
11/12/2014 19:26
Vrai, quel débat abscons.

Faut juste écouter la rétrospective de HARD RESISTANCE (1994/2014) à la place. Ce qui n'a aucun rapport, certes.
KPM citer
KPM
11/12/2014 17:44
Vous savez quoi, pour mettre un terme au dialogue de sourds "il est fais - il est pas frais", je vais l'écouter en entier et donner mon avis auquel vous devrez tous vous soumettre car il sera "la vérité". Merde en fait c'est exactement ce que tout le monde a déjà fait en dessous...
Streker citer
Streker
11/12/2014 17:15
note: 8.5/10
Il est bon cet album faut arrêter...quand je vois certains skeud ici qui prennent un 7 ou un 8...
BBB citer
BBB
11/12/2014 15:15
note: 5.5/10
Keyser a écrit : Ici le leader c'est Dead Congregation. On voit tout de suite la différence Cool C'est vrai qu'ici 'The Satanist' n'est que... 4ième!!! Moqueur
Keyser citer
Keyser
10/12/2014 17:22
BBB a écrit : Il est classé meilleur album de l'année, à égalité avec Mastodon, dans le référendum VS, par exemple (classement provisoire mais quand même). J'ai failli m'étouffer en le lisant ce matin...

Ça t'apprendra à aller là-bas! Moqueur

Ici le leader c'est Dead Congregation. On voit tout de suite la différence Cool
BBB citer
BBB
10/12/2014 17:12
note: 5.5/10
Il est classé meilleur album de l'année, à égalité avec Mastodon, dans le référendum VS, par exemple (classement provisoire mais quand même). J'ai failli m'étouffer en le lisant ce matin...
LANGOUSTE citer
LANGOUSTE
10/12/2014 12:56
Sakrifiss a écrit : Avec une moyenne en dessous de 7 et le nombre de votes dans les "deceptions de l'année" je ne dirai pas qu'il est surestimé...

bah à voir la note des webzines un peu quand même.
Sakrifiss citer
Sakrifiss
10/12/2014 12:10
note: 8.5/10
Avec une moyenne en dessous de 7 et le nombre de votes dans les "deceptions de l'année" je ne dirai pas qu'il est surestimé...
BBB citer
BBB
10/12/2014 10:09
note: 5.5/10
Le soufflé est retombé bien rapidement!...
L'album le plus surestimé de l'année.
Sakrifiss citer
Sakrifiss
09/12/2014 18:20
note: 8.5/10
Moi je suis bien d'accord avec Jotun.
Je suis totalement réconcilié avec BEHEMOTH, dont les albums plus récents ne me concernaient pas vraiment.
Là, plus de black, beaucoup plus de black, et énormément de passages marquants.
J'adore !
Sakrifiss citer
Sakrifiss
16/04/2014 18:01
note: 8.5/10
J'ai enfin écouté deux titres, et purée, mais il faut que je me remette à BEHEMOTH, ça revient à un style qui me parle ! Pas excellent, mais plutôt bon !
Donc hop, achat prévu...
Invité citer
excelwhite
16/04/2014 16:54
http://www.youtube.com/watch?v=jlAeD_LTIxc ,surestimé my ass..
Jotun35 citer
Jotun35
16/04/2014 16:18
note: 8.5/10
Chronique marrante mais pas du tout d'accord au niveau de la note.

The Satanist est pour moi le meilleur Behemoth et je ne lui trouve objectivement aucun gros défaut (je me suis marré en lisant la mention à DsO... si il y a bien un groupe pompeux, casse-couille et sur estimmé dans l'histoire du metal c'est bien DsO). J'avais détesté Evangelion qui blastait dans le vent et se voulait brutal juste pour la brutalité (à tel point qu'après 5 écoutes je n'en avais toujours rien retenu). Ici Behemoth travail plus sur les ambiances et renoue avec ses influences Black Metal. Bref il finira probablement dans mon top 10 de 2014 et je vous emmerde.
Invité citer
CROM
04/04/2014 21:51
Une chro fun et agréable à lire. Ceci mise à part (ça change des sempiternelles considérations techniques bien chiantes), un BEHEMOTH fidèle à lui-même, à savoir de trèèèèès bonnes choses et d'autres supeeeeeeeer pénibles.

Behemoth donc.
6,5/10

Chouchou et Loulou rules.

(Saga viens faire un tour plus régulier sur CORE, tu mettras de la couleur dans tes dessins).
Ant'oïn citer
Ant'oïn
04/04/2014 17:55
Ce groupe a toujours été surestimé a part quelque morceaux de demigod je comprend pas le succès. PAR CONTRE en live c'était l'une des plus grosses claque que j'ai pris. En album (et celui la c'est pareil) j'ai vraiment du mal. Bon et la chro m'a vraiment fait marrer. Go Thrasho, continue à thrasher.
Sagamore citer
Sagamore
04/04/2014 15:45
note: 4.5/10
J'ai bien ri sur la chro, j'aime ce genre d'écriture, ça a le mérite de changer, et c'est une autre manière de critiquer un disque, autrement qu'en passant le cirage ou en le descendant intégralement, comme dit dans les commentaires.

Concernant l'album, je serais moins catégorique, c'est loin d'être le disque du siècle, c'est loin d'être le meilleur Behemoth, hormis quelques envolées sympathiques et les quelques bons riffs (et puis, ça sonne moins pouet-pouet que "Evangelion", ça m'en touche une sans faire bouger l'autre. Je trouve ça assez quelconque, finalement, on l'écoute deux fois et on l'oublie rapidement. Bon, par contre sur scène, les nouveaux titres envoient correctement, même si on sent le jeu de scène calibré au millimètre.

Bon, par contre (bis), la pochette est effectivement superbe.
Orel Lion citer
Orel Lion
04/04/2014 15:27
note: 5/10
Matpewka a écrit : Oui pour ma part je vois pas l'intérêt de faire une chronique objective.
C'est comme si un critique littéraire devait écrire un papier objectif, ça n'a pas de sens.
Puis ça permet d'avoir des avis partagés en plus.
La preuve...


Tout à fait d'accord! Surtout que comme toute forme d'art, chacun à sa sensibilité et donc son propre esprit critique. On ne peut pas demander à un chroniqueur de mettre sa sensibilité de côté quand il décortique un album. Ne pas être d'accord et en débattre: voilà le véritable intérêt!
Matpewka citer
Matpewka
04/04/2014 15:11
Oui pour ma part je vois pas l'intérêt de faire une chronique objective.
C'est comme si un critique littéraire devait écrire un papier objectif, ça n'a pas de sens.
Puis ça permet d'avoir des avis partagés en plus.
La preuve...
Invité citer
MST?
04/04/2014 15:02
Matpouetka dit : chronique objective = Dénué d'intérêt, ah bon....sinon le dernier Behemoth merdisimal pour moi aussi.
Matpewka citer
Matpewka
04/04/2014 14:28
Et puis on se voyait pas faire une chronique sérieuse...
Parce qu'honnêtement quand j'ai écouté cet album, j'ai plus rigolé qu'autre chose, alors au final, ça collait bien.

Et puis pour les chroniques, FoS choisi la subjectivité et c'est pareil pour moi. (Parce que je vois pas l'intérêt de faire une chronique objective, personnellement. C'est tout bonnement écrire quelque chose dénué d’intérêt sinon).
NiKKo-san citer
NiKKo-san
04/04/2014 14:22
note: 10/10
LANGOUSTE a écrit : Babymetal j'ai écouté qu'une chanson et c'est efficace, au moins.

Ah et puis j'aime bien la pochette.


Perso, je trouve ça insupportable.

Mais ça doit être une question d'âge.
FleshOvSatan citer
FleshOvSatan
04/04/2014 14:28
Henrik a écrit : Le second degré c'est indispensable, mais ça marche quand c'est amené avec subtilité n'est-ce pas? La fille a les mêmes arguments que le métalleux grincheux de base qui chipote avec des arguments peu objectifs. Si tu avais mis 7 ou 8. Ça aurait été du second degré. Mais si la note reflète le texte c'est plus du second degré, d'où incompréhension. Après à voir si le but d'une chronique est d'informer en donnant du plaisir ou de faire réagir. C'est pas moi qui écrit donc j'ai pas la réponse. Pr. Henrik (2nd degré)

Le but de cette chronique est de faire passer la déception par un but autre que de simplement descendre le groupe à la Kalashnikov. Mieux vaut en rire, comme dit l'autre.




LANGOUSTE citer
LANGOUSTE
04/04/2014 13:47
Perso cet album ne fait aucun effet, sauf peut être le refrain de Ora Pro Nobis Lucifer, qui est gâché par un couplet médiocre et un break horriblement prévisible.

Babymetal j'ai écouté qu'une chanson et c'est efficace, au moins.

Ah et puis j'aime bien la pochette.
Invité citer
NiKKo-san
04/04/2014 13:31
Bien que fidèle à Thrashocore, je ne me suis jamais permis d'intervenir sur une chronique. Chacun son avis, une musique provoque forcément des émotions différentes suivant les individus qui l'écoutent.

Mais là quand je vois que Baby Metal est en coup de cœur, que "The Satanist" est réduit à une bouse et un frauduleux produit marketing, il faut pas pousser.

Personnellement, je suit Behemoth depuis Satanica et j'ai toujours trouvé que les albums qui suivaient dépassaient en maîtrise et puissance son prédécesseur (même Evangelion, n'en déplaise à certains).

Ce dernier album de la bande à Nergal est l'aboutissement du génie créatif d'un groupe les plus monstrueux que la scène Black/Death ait connu. "Ora Pro Nobis Lucifer", "Messe Noire", "Ben Sahar" ou encore le final "O Father O Satan O Sun !" sont des tueries.

Chaque morceau a son ambiance, son univers tout en réussissant à en faire un disque cohérent.

Pour ma part, une très grande claque musicale. Si certains ne comprennent pas l'engouement de cet album, moi c'est l'inverse.

Enfin comme l'on dit : "Chacun ses sales goûts".
tasserholf citer
tasserholf
04/04/2014 11:03
N'arrêtez pas avec vos chroniques à la con, sans pitié.
Une belle tranche de rire Clin d'oeil
Quand à la partie purement descriptive sur la musique elle est comprise dans le "genre".
"Blockbuster / J.J. Abrahm's Death Metal" c'est tout à fait ça, c'est beau, y a de jolis effets spéciaux, mais on cherche encore un scénario.
Invité citer
Jim
04/04/2014 10:58
Je suis d'accord
Arrêtez avec vos chroniques à la con
Arrêtez de chercher à tout prix de vouloir faire un truc original parce que le résultat craint
Invité citer
Tyhaich
04/04/2014 10:10
Arrêtez avec vos chroniques à la con, par pitié.
Invité citer
Lion
04/04/2014 10:03
J'ai beau écouter et ré-écouter... je n'arrive pas à comprendre l'engouement général pour cet album! Ce n'est pas une bouse non plus mais de là à lui faire des éloges faut pas déconner non plus!
Plus ambiancé, moins direct, maitrisé certes mais moins direct, des titres plus anecdotiques. Je me suis surpris à écouter l'album sans retenir aucun titre/passage marquant...
Si il plait, c'est que certaines personnes doivent y être sensibles. Pour ma part, je passe mon tour!
Invité citer
Immortalis
04/04/2014 09:32
Faire du second degré ok, mais si la note objective donnée est en accord avec la chronique et ses soit disant faux arguments j'appelle plus ça du second degré mais de la mauvaise foi.
Chronique amusante cela dit Sourire
Keyser citer
Keyser
04/04/2014 08:33
Assez incroyable la note des webzines! Behemoth est un des groupes les plus surcotés actuellement, de pire en pire. Dire que la plupart leur lèchent le cul alors que des groupes bien plus talentueux sont délaissés. Behemoth, c'est du death en plastoc, un produit marketing. Mais bon, tant mieux pour eux si ça marche...
Henrik citer
Henrik
04/04/2014 08:26
Le second degré c'est indispensable, mais ça marche quand c'est amené avec subtilité n'est-ce pas? La fille a les mêmes arguments que le métalleux grincheux de base qui chipote avec des arguments peu objectifs. Si tu avais mis 7 ou 8. Ça aurait été du second degré. Mais si la note reflète le texte c'est plus du second degré, d'où incompréhension. Après à voir si le but d'une chronique est d'informer en donnant du plaisir ou de faire réagir. C'est pas moi qui écrit donc j'ai pas la réponse. Pr. Henrik (2nd degré)
LANGOUSTE citer
LANGOUSTE
04/04/2014 00:47
Moi j'aime bien FleshOvSatan parce que grâce à lui les commentaires sont aussi drôles que les chroniques. Sourire
FleshOvSatan citer
FleshOvSatan
04/04/2014 00:32
Hum, c'était fait exprès. On sait bien que ça ne ressemble à aucun des groupes cités. On faisait simplement références aux personnes qui rallient Behemoth à n'importe quel groupe.

Pour le reste, je m'en fiche. C'est pas celui qui me dit "Bathory je veux bien même si c'est quand même franchement différent dans le but. Black Sabbath, faut franchement pousser mais pourquoi pas" alors que ces groupes n'ont volontairement aucun rapport (et qui tombe en plein dans le panneau en réagissant sans réfléchir une seule seconde sur le côté ironique de la chose, soit dit en passant) qui va me faire des leçons sur la surdité.

Faudrait apprendre le second degré un jour... Regarde Moonshield, il n'est pas d'accord mais lui il a compris le ton humoristique de cette chronique. Et là, bizarrement, il n'y a aucun problème. Bref, Haters Gonna Hate, as usual.

Invité citer
Ckaa
04/04/2014 00:14
"Et puis, on sent leurs influences de Bathory, Children of Bodom et Black Sabbath quoi."

?!!!!!!!!!!!!!! Bathory je veux bien même si c'est quand même franchement différent dans le but. Black Sabbath, faut franchement pousser mais pourquoi pas mais COB?!!!

Sérieux FoS, c'est systématique sur tes chronique, elles sont nulles et tu dois probablement être sourd.
Invité citer
ckaa
04/04/2014 00:11
De loin le meilleur album de behemoth depuis Satanica.

Purement fantastique dans la recherche musicale et l'ambiance.

9/10 pour moi.

" Les riffs sont tous les mêmes et les solis sont tout bonnement bâclés"

.... désespérant.
Henrik citer
Henrik
03/04/2014 23:22
Toujours les mêmes arguments moisis concernant Behemoth... Ces mecs ont du violer des animaux de compagnie dans une vie antérieure pour s'en prendre autant plein la gueule... Ah non pardon, pire ils ont violé les trve à la fin des 90`s en orientant différemment leur musique. Du coup plus personne n'est objectif. 3,5!!! C'est une blague. Autant je suis pas fan de ce qu'ils ont fait après Zos Kia autant sur The Satanist je retrouve mes billes. Hargneux, vicieux et moins parasité par des effets en tous genres. Et la pochette est superbe.
Invité citer
Moonshield
03/04/2014 21:28
Beaucoup ris à la lecture de cette chronique! (en revanche j'ai l'impression que "les riffs de guitare ils sont trop bienS" ya un ptit souci d'orthographe).

Sinon faire passer le nouveau Behemoth pour de la musique de beauf alors que c'est tout bonnement la consécration du groupe niveau alliage ambiance/efficacité/mélodie jsuis pas content du tout et pourtant j'aime les deux premiers époque trve black.

Là où je m'ennuyais sérieusement sur plusieurs passages de Evangelion, sur celui-ci c'est radicalement plus prenant.
Fin bref les avis semblent radicalement différent donc tant pis, mais le passage sur la famille de consanguins.... Gros sourire
Invité citer
Anthony
03/04/2014 20:55
Pour ma part, le meilleur Behemoth, et très certainement un de mes albums 2014. Y'a pas une seule chanson que je trouve mauvaise. Comme quoi...
LANGOUSTE citer
LANGOUSTE
03/04/2014 19:38
Ikea a écrit : Le premier titre envoie du lourd.

hahaha
lkea citer
lkea
03/04/2014 19:02
note: 4/10
Le premier titre envoie du lourd. Le reste, beaucoup moins. Dommage.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Behemoth
Blockbuster / J.J. Abrahm's Death Metal
2014 - Nuclear Blast Records
notes
Chroniqueur : 3.5/10
Lecteurs : (39)  7.14/10
Webzines : (49)  8.58/10

plus d'infos sur
Behemoth
Behemoth
Black Metal - 1991 - Pologne
  

vidéos
Blow Your Trumpets Gabriel
Blow Your Trumpets Gabriel
Behemoth

Extrait de "The Satanist"
  
Ora Pro Nobis Lucifer
Ora Pro Nobis Lucifer
Behemoth

Extrait de "The Satanist"
  

tracklist
01.   Blow Your Trumpets Gabriel
02.   Furor Divinus
03.   Messe Noire
04.   Ora Pro Nobis Lucifer
05.   Amen
06.   The Satanist
07.   Ben Sahar
08.   In the Absence ov Light
09.   O Father O Satan O Sun!

Durée : 44.17 min.

line up
parution
3 Février 2014

voir aussi
Behemoth
Behemoth
Evangelia Heretika (DVD)

2010 - Nuclear Blast Records
  
Behemoth
Behemoth
I Loved You at Your Darkest

2018 - Mystic Production
  
Behemoth
Behemoth
Pandemonic Incantations

1998 - Solistitium Records
  
Behemoth
Behemoth
Satanica

1999 - Avantgarde Music
  
Behemoth
Behemoth
Zos Kia Cultus
(Here and Beyond)

2002 - Avantgarde Music
  

Paradise Lost
Shades of God
Lire la chronique
Okkultokrati
La Ilden Lyse
Lire la chronique
Deicide
Legion
Lire la chronique
Förgjord
Laulu kuolemasta
Lire la chronique
Thætas
Shrines To Absurdity
Lire la chronique
Instigate
Echoes Of A Dying World (EP)
Lire la chronique
The Phantom Carriage
7-Year Epilogue
Lire la chronique
Athanatheos
Jerusalem (or how Yahveh be...
Lire la chronique
Smile
What a Wonderful World (EP)
Lire la chronique
Fange
Poigne (EP)
Lire la chronique
Electric Wizard
Let Us Prey
Lire la chronique
Crowbar
Odd Fellows Rest
Lire la chronique
Dawn of Nil
Culminating Ruins
Lire la chronique
Sombre Héritage
Alpha Ursae Minoris
Lire la chronique
Candiria
Surrealistic Madness
Lire la chronique
Devouring Void
Septic Fluid Dripping From ...
Lire la chronique
Vaal
Visioen Van Het Verborgen Land
Lire la chronique
Mourning Beloveth / The Ruins Of Beverast
Don’t Walk on the Mass Grav...
Lire la chronique
Lifeless Dark
Who Will Be The Victims? (D...
Lire la chronique
Bait
Revelation Of The Pure
Lire la chronique
Mora Prokaza
By Chance
Lire la chronique
Meurtrières
Meurtrières (EP)
Lire la chronique
Irae
Lurking in the Depths
Lire la chronique
Death Courier
Necrotic Verses
Lire la chronique
Bašmu
Enshrined In Eternity
Lire la chronique
Exocrine
Maelstrom
Lire la chronique
Cryptic Shift
Visitations from Enceladus
Lire la chronique
Bezwering
Aan De Wormen Overgeleverd
Lire la chronique
Odiosior
Odiosior (EP)
Lire la chronique
Non Serviam
Le Cœur Bat
Lire la chronique