chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Bloodbath - Nightmares Made Flesh

Chronique

Bloodbath Nightmares Made Flesh
Tâche ardue de chroniquer l’un des albums de death les plus attendus de 2004 après un « Ressurection Through Carnage » qui avait fait forte impression, d’autant que ce groupe n’est ni plus ni moins qu’une « dream team » suédoise. On rappelle les faits : un projet de « tribute » de death old school suédois (Dismember et Entombed en sont les piliers) sans lendemain d’une bande de potes au CV plus qu’impressionnant. De gros changements sont apparus après la sortie et le succès de « Ressurection Through Carnage » : tout d’abord fini le groupe sans lendemain et l’hommage aux dieux du metal suédois, Bloodbath devient dorénavant un vrai groupe de death. L’autre gros changement réside en fait par le remplacement de Mikael Akerfeldt au chant (trop pris par Opeth et plus vraiment dans le « trip ») …..et là pour tous fans qui se respectent, des cheveux blancs apparaissent, qui pourrait bien remplacer (tout simplement) l’un des meilleurs chanteur de metal?
La grande nouvelle tombe enfin : un certain Peter Tägtgren (Hypocrisy, Pain) rejoint Bloodbath au chant et Dan Swanö passe à la guitare et laisse ses baguettes à Martin Axenrot (Witchery, Satanic Slaughter). Pour certains (comme moi hé hé) mister Hypocrisy au chant ne fut pas une grosse surprise, le bonhomme avait appelé Dan pour l’aider sur « The Arrival » et les deux pointures avaient beaucoup sympathisé, pour la batterie Nick Barker était prévu mais la distance et la langue avaient rebuté les membres, Axenrot fut donc choisi (l’un des meilleurs batteurs suédois : dixit Swanö).

C’est donc avec un certain stress qu’on appuie sur « play »…… dès les premières secondes, le changement se fait sentir, un son lourd et très puissant et un chant de Peter hallucinant ! Les sceptiques au remplacement de Mikael vont être étonnés, les grognements de Peter sont méconnaissables: un chant d’outre-tombe ponctué par des cris virant au black (comme Peter sait si bien les faire) renforçant l’ambiance morbide qui règne tout au long de l’album. Mais ce qui frappe surtout c’est le son de l’album, fini le son crade et les grattes « tronçonneuses » tranchantes comme des lames de rasoir, le groupe passe cette fois-ci à une production beaucoup plus clean et assommante de puissance.

Car en effet la puissance se fait bien ressentir sur certains titres très typés « bourrin »: le premier titre « Cancer Of The Soul » met l’auditeur au courant, une double pédale qui fait mal et des grognements venant du plus profond des entrailles. Mais même dans ce côté « headbang » et ultra rapide avec des titres comme « Soul Evisceration », « Feeding The Undead » (raaah ces riffs énormissimes), « Bastard Son Of God » (2 minutes 50 de furie) ou « Stillborn Saviour » on sent les multiples arrangements et des compos très travaillés (chaque membre a écrit quelques titres dans son coin), l’album se veut plus fouillé et le passage de Dan Swanö à la guitare rappelle par moment un certain Edge Of Sanity ainsi que du vieux Hypocrisy (Peter oblige).

Comme à la vielle époque Bloodbath garde ce côté « groovy » et cette ambiance de film d’horreur, que ce soit l’intro de « Outnumbering The Day », le titre lent et oppressant « Eaten », le break frissonnant de l’énorme « Year Of The Cadaver Race » ponctué de cris remplis de tourmentes ou le titre assez occulte « The Ascension ». Parmi tous ces excellents titres certains se démarquent un peu plus, je pense notamment au refrain redoutable de « Brave New Hell » (pour faire l’hélicoptère avec ses cheveux sur les arpèges c’est nickel !) ou à « Draped In Disease » bourré de changements de tempo et d’un break atmosphérique de toute beauté !

Au final 45 minutes de titres variés, travaillés, accrocheurs ainsi qu’un nouveau chanteur qui n’a vraiment rien à envier à Mike. Oui mais voilà on peut toujours trouver des défauts à un album : le côté « overproduit » assez standard de l’album fait un peu perdre le charme « true » de Bloodbath et peut en lasser quelques un, de plus un côté assez inégal se fait sentir avec des titres qui font pâle figure à côté de certains. L'autre gros point c'est la perte de ce côté « tribute » de death suédois qui était l'essence même de Bloodbath et enfin certaines mauvaises langues pourraient critiquer le chant de Peter. Malgré çà, cet album est l’une des meilleures sorties de 2004 et se démarque largement des autres production death, quant à la probabilité de voir Bloodbath en concert, elle frôle le zéro absolu mais sait-on jamais, on peut toujours rêver…

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

8 COMMENTAIRE(S)

Psammottetix Alienus citer
Psammottetix Alienus
20/07/2005 10:35
note: 8/10
Très bien cet album surtout pour se réveiller le matin
lkea citer
lkea
25/06/2005 0:24
note: 8/10
Un album bien sympa mais aux titres inégaux entre l'excellent et le juste bon."Year of the cadaver race" "Brave new hell" ou "Stillborn savior" sont headbangants au possible.Une valeur sur!
Dead citer
Dead
09/03/2005 15:28
note: 8/10
Acheté !!

Excellent album avec des compositions plus abouties que sur "Resurrection Through Carnage" basées sur la même recette (riffs death old school ultra simples et efficaces), et des paroles aussi bourrines que le premier album ("My only wish is to be EATEN !" haha). Dommage que la prod soit aussi clean parce que ça l'aurait bien fait avec le son de gratte du premier. Je préfère également Mikael aux hurlements, mais Peter s'en sort très bien Sourire
Dead citer
Dead
05/03/2005 12:23
note: 8/10
Viens de me réécouter le mp3 de "Outnumbering The Day" et il va vraiment falloir que je me l'achète Sourire
Niktareum citer
Niktareum
21/02/2005
note: 7.5/10
un très très bon album certes...même si chépa je trouve k'il manque un ptit kekchose mais j'arrive pas a trouver quoi...et ca m'énerve!!
sinon j'adore "brave new hell" ou "the ascension"...décidément Mr Tägtgren est une poule aux oeufs d'or du métal!
Chri$ citer
Chri$
19/11/2004
ca y est je l'ai enfin et....il tue. Beaucoup plus aggressif, plus complexe (enfin c relatif), mieux produit, et perso le son de guitare plus "standard" ne me gene pas du tout, je ne suis pas très fan du son old school.
Peter a une voix légerement moins guturale que Mikael, ce qui pourrait etre le seul reproche à faire à cet album, mais il s'en tire malgré tout très bien et son chant parfois à la limite du black donne quelques variations bienvenues. Un des disques majeurs de 2004, et je m'attendais pourtant pas à une telle claque...
et les paroles de "Eaten" sont énormissimes au passage.
Chri$ citer
Chri$
07/10/2004
raah il est dispo qd cet album, je veuuuuuuuuux!
Dead citer
Dead
20/09/2004
note: 8/10
Après écoute du mp3, il est clair que la production est plus clean. Dommage, j'aimais bien le son crade de "Resurrection...". Enfin tout ça s'annonce très bien quand même. Vivement le 27 qu'on puisse l'acheter !!!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Bloodbath
Death metal de luxe
2004 - Century Media Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (37)  8.11/10
Webzines : (22)  8.14/10

plus d'infos sur
Bloodbath
Bloodbath
Death Metal - 1998 - Suède
  

tracklist
01.   Cancer Of The Soul
02.   Brave New Hell
03.   Soul Evisceration
04.   Outnumbering The Day
05.   Feeding The Undead
06.   Eaten
07.   Bastard Son Of God
08.   Year Of The Cadaver Race
09.   The Ascension
10.   Draped In Disease
11.   Stillborn Saviour
12.   Blood Vortex

line up
voir aussi
Bloodbath
Bloodbath
The Wacken Carnage (Live)

2008 - Peaceville Records
  
Bloodbath
Bloodbath
The Fathomless Mastery

2008 - Peaceville Records
  
Bloodbath
Bloodbath
Breeding Death (MCD)

2000 - Century Media Records
  
Bloodbath
Bloodbath
Resurrection Through Carnage

2002 - Century Media Records
  
Bloodbath
Bloodbath
Grand Morbid Funeral

2014 - Peaceville Records
  

Album de l'année
Crowbar
Odd Fellows Rest
Lire la chronique
Dawn of Nil
Culminating Ruins
Lire la chronique
Sombre Héritage
Alpha Ursae Minoris
Lire la chronique
Candiria
Surrealistic Madness
Lire la chronique
Devouring Void
Septic Fluid Dripping From ...
Lire la chronique
Vaal
Visioen Van Het Verborgen Land
Lire la chronique
Mourning Beloveth / The Ruins Of Beverast
Don’t Walk on the Mass Grav...
Lire la chronique
Lifeless Dark
Who Will Be The Victims? (D...
Lire la chronique
Bait
Revelation Of The Pure
Lire la chronique
Mora Prokaza
By Chance
Lire la chronique
Meurtrières
Meurtrières (EP)
Lire la chronique
Irae
Lurking in the Depths
Lire la chronique
Death Courier
Necrotic Verses
Lire la chronique
Bašmu
Enshrined In Eternity
Lire la chronique
Exocrine
Maelstrom
Lire la chronique
Cryptic Shift
Visitations from Enceladus
Lire la chronique
Bezwering
Aan De Wormen Overgeleverd
Lire la chronique
Odiosior
Odiosior (EP)
Lire la chronique
Non Serviam
Le Cœur Bat
Lire la chronique
Hum
Inlet
Lire la chronique
Nexion
Seven Oracles
Lire la chronique
Mosaic
Secret Ambrosian Fire
Lire la chronique
BLACK METAL qui parle de virus !
Lire le podcast
Gloom
Rider of the Last Light
Lire la chronique
Witchcraft
Legend
Lire la chronique
Front
Antichrist Militia (EP)
Lire la chronique
Pearl Jam
Binaural
Lire la chronique
Buköwski
Grind on the Rocks
Lire la chronique
Le sondage des années 2010
Votre top 10 ! Difficile he...
Voir le sondage
Vspolokh
Помре
Lire la chronique