chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
163 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Marduk - Frontschwein

Chronique

Marduk Frontschwein
Et revoilà les vieux méchants de MARDUK qui reviennent après 3 petites années d’attente depuis un Serpent Sermon sans grande surprise, mais avec sa bonne dose de passages jouissifs. Avant d’écouter ce nouvel opus, je dois avouer que j’étais un peu anxieux suite à quelques réactions lues sur le forum de Thrashocore concernant le premier titre dévoilé, « Rope of Regret ». Beaucoup se disaient « satisfaits du retour en arrière de MARDUK », ce qui était tragique pour moi qui avait été hermétique à Nightwing et Panzer Division Marduk à leur sortie. Le petit gars fan de black mélodique et symphonique que j’étais alors ne s’y retrouvait pas, et même en grandissant et en passant à des choses plus brutes et plus « trve », le charme de ces anciens manifestes de haine auxquels je redonnais leur chance n’arrivaient pas à me convaincre. Par contre, je suis toujours partant pour écouter leurs albums les plus récents. Certains diront que c’est honteux mais c’est comme ça, tous mes albums depuis l’arrivée de Mortuus (FUNERAL MIST) sont placés à portée de main, prêts à assouvir une petite envie d’énergie bondissante. Plague Angel, Rom 5:12, Wormwood et Serpent Sermon ne sont peut-être pas mes albums cultes, ils ont tout de même de sacrées parties de bravoure dont je ne me lasse pas.

Voilà donc pourquoi je craignais un retour en arrière. Et que je fus des plus soulagés de constater que ce n’était pas le cas ! Un soulagement qui valait bien la déception des autres, ceux qui avaient espéré un retour en arrière. C’est vrai que la thématique, un visuel et des paroles liés à la seconde guerre mondiale retrouvent les ambiances d’antan, mais ce n’est pas le cas de la musique en elle-même, finalement respectueuse de la même recette depuis une dizaine d’années. On savoure donc un black metal furieux en grande partie agressif, mais avec de nombreuses parties mélodiques, riffs d’accompagnement et soli qui empêchent le groupe de tomber dans le « bête, sale et méchant ». Le mariage est toujours subtil et l’on se retrouve fréquemment à balancer la tête ou tapoter du pied. On est véritablement emporté par le dynamisme quasi continu des 50 minutes de jeu. Seuls trois titres freinent le rythme, mettant l’accent sur la lourdeur (« 503 », « The Blond Beast », « Nebelwerfer »). L’ambiance y est plus dérangeante, plus poisseuse, plus proche encore de FUNERAL MIST en fait...

Mais ce qui fait surtout l’intérêt et l’identité du groupe depuis quelques années, c’est bien entendu le timbre de Mortuus. On a beau le connaître de long et de large, aussi bien à travers MARDUK que FUNERAL MIST, il continue de marquer au fer rouge ses interventions. Il est grand ! Il est très grand et il sublime les compositions. Il est à nouveau irréprochable, crachant une haine et une hargne d’une puissance absolue, qui viennent soutenir les parties agressives et empêcher les plus envolées de devenir trop sages. L’homme est un véritable phénomène qui a conservé toutes ses compétences malgré les années. Il le prouve sur le dernier titre de l’album : « Thousand-Fold Death » en se lançant dans une cavalcade verbale au débit qui fait peur. Il hurle plus vite que son ombre et l’on se demande s’il serait capable de reproduire la même performance en live. On applaudit bien fort ce morceau de folie !

Certains doivent alors se demander pourquoi, malgré de telles louanges, ma note n’atteint pas 8 sur 10. C’est parce que le groupe ne cherche plus à se renouveler et reste sur le même chemin depuis déjà longtemps. Cela n’affecte pas réellement l’efficacité, mais on ne se prend plus la mandale avec la même force. Beaucoup de passages sont excellents et de petites surprises font bon effet, comme les bruits de lames utilisées comme des instruments sur « 503 ». Alors on écoutera l’album assez fréquemment au début pour au bout de quelques semaine le déposer sur les autres depuis Plague Angel. On ne le remettra pas tous les jours, mais lui aussi donnera envie d’être réentendu de temps à autres.

C’est l’heure de la conclusion facile : si vous n’aimez que les vieux albums de MARDUK, vous n’aimerez pas ces 11 morceaux et vous vous plaindrez encore que FUNERAL MIST se soit trop imposé au groupe. Si vous aimez bien le MARDUK des dix dernières années, vous allez avoir votre dose pour un petit moment. Si vous ne connaissez pas MARDUK, vous pourriez tomber sous le charme et pénétrer avec joie dans leur univers de puissance et riffs à gogo.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

10 COMMENTAIRE(S)

Oxcidium citer
Oxcidium
22/03/2020 18:25
note: 8.5/10
Un bon album.
Un des premiers albums de Black que j'ai écouté quand je me suis plongé dedans. Un album qui m'a marqué et que j'aime (je pense au morceau d'ouverture qui m'a marqué à jamais).
Il aurait pu être le meilleur de leur discographie si l'album avait été plus court.
>NockturnWood citer
>NockturnWood
03/10/2017 19:04
note: 9/10
Le grand retour en force de Marduk mené par un Mortuus tout feu tout flamme et Morgan qui nous pond des riffs d'anthologies (Afrika / Frontscheiwn). Franchement il n'y a que des bonnes chanson sur cette album part Rope of Regret et Between the Wolfpack auquel j'avoue j'ai du mal à accrocher.
Jean-Clint citer
Jean-Clint
20/10/2016 09:01
Un excellent album, un des meilleur de la période avec Mortuus. Bien sombre et puissant, ça le fait !

Et j'adore "World Funeral" un putain de disque !
Sakrifiss citer
Sakrifiss
19/10/2016 19:33
note: 7.5/10
dantefever a écrit : Rien à faire pour moi, le Marduk post Panzer Division passe pas. Mais ce Frontschwein m'accroche un poil plus que les autres quand même. Beaucoup moins chiant que Serpent Sermon ou World Funeral en tout cas.
Flippant, j'étais en train de l'écouter il y a 2h ! On est connectés !

Et je me disais qu'il a des putains de pistes quand même. un bon mix entre le vieux Marduk et les influences Funeral Mist.
Dantefever citer
Dantefever
19/10/2016 18:48
Rien à faire pour moi, le Marduk post Panzer Division passe pas. Mais ce Frontschwein m'accroche un poil plus que les autres quand même. Beaucoup moins chiant que Serpent Sermon ou World Funeral en tout cas.
Sreen citer
Sreen
14/03/2016 12:04
note: 8/10
Clairement un bon album mais trahie par des passages languissant et optionelle ..
KPM citer
KPM
16/01/2015 15:44
Perso entre Heaven Shall Burn et Nightwing je trouve bien plus mon compte niveau mélodie que dans Plague Angel ou Rom 5:12. Mais ça va hein, si on se faisait chier à éditer à chaque fois qu'un casse-couille vient mettre son grain de sel, on aurait les doigts collés au clavier. Sourire

Sakrifiss citer
Sakrifiss
16/01/2015 15:20
note: 7.5/10
KPM, je n'ai pas parlé des "plus vieux" MARDUK, qui ne sont pas non plus très proche de ce que fait le groupe actuellement non pus.
Je parlais d'expérience personnelle remontant à l'époque où j'ai commencé à écouter le groupe, et donc le Nightwing qui a été mis très en avant à l'époque. Plus que les albums précédents.
Ces albums précédents avec lesquels j'ai tout autant de mal malheureusement... Si tu veux que je précise ma chro, je pourrais donc dire que le vieux MARDUK et le "ultra vieux" MARDUK ne sont donc pas comparables avec ce qui est fait actuellement... et qu'il ne faut donc pas s'attendre à un retour à cette époque.
KPM citer
KPM
16/01/2015 11:00
Euh, je veux pas dire mais les "vieux" Marduk, ce sont Dark Endless, Those of the Unlight et Opus Nocturne qui n'ont rien de "brutal" par rapport aux albums décriés ici, et sont au contraire plus "mélodiques" que quasiment tout le reste de la discographie du groupe.
Sagamore citer
Sagamore
16/01/2015 10:18
J'ai également pu écouter ce dernier Marduk, je suis un peu déçu. Oui, il y a des moments de bravoure et des titres vraiment bons (et d'autres un peu moins, comme "Afrika", coucou la comédie musicale Black Metal), oui, Mortuus est une bête, mais il s'oublie très vite. N'atteint pas la violence d'un "Panzer Division Marduk" ou d'un "Nightwing", le groupe se repose sur ses lauriers, quand "Serpent Sermon" prenait quelques risques avec des incursions dans d'autres "styles"... Un peu dommage, mais bon.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Marduk
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (16)  7.66/10
Webzines : (45)  7.74/10

plus d'infos sur
Marduk
Marduk
Death Metal - 1990 - Suède
  

écoutez
tracklist
01.   Frontschwein  (03:13)
02.   The Blond Beast  (04:26)
03.   Afrika  (04:00)
04.   Wartheland  (04:17)
05.   Rope Of Regret  (03:52)
06.   Between The Wolf-Packs  (04:28)
07.   Nebelwerfer  (06:17)
08.   Falaise: Cauldron Of Blood  (04:58)
09.   Doomsday Elite  (08:11)
10.   503  (05:12)
11.   Thousand-Fold Death  (03:45)

Durée : 52:39

line up
parution
19 Janvier 2015

voir aussi
Marduk
Marduk
Viktoria

2018 - Century Media Records
  
Marduk
Marduk
Serpent Sermon

2012 - Century Media Records
  
Marduk
Marduk
Warschau (Live)

2005 - Blooddawn Productions
  
Marduk
Marduk
Panzer Division Marduk

1999 - Osmose Productions
  
Marduk
Marduk
Those Of The Unlight

1993 - Osmose Productions
  

Essayez aussi
Ritual Death
Ritual Death
Ritual Death (EP)

2016 - Terratur Possessions
  
Tümëur
Tümëur
Gangrène

2015 - Les Créations Clandestines
  
Endstille
Endstille
Endstilles Reich

2007 - Regain Records
  
Revenge
Revenge
Scum.Collapse.Eradication.

2012 - Osmose Productions
  
Carpathian Forest
Carpathian Forest
Morbid Fascination of Death

2001 - Avantgarde Music
  

Black Spirit
In A Vortex To The Infinite...
Lire la chronique
Malokarpatan
Krupinské ohne
Lire la chronique
Dark Forest
Oak, Ash & Thorn
Lire la chronique
Carnal Tomb
Descend (EP)
Lire la chronique
Repression
Portals To Twisted Frailtie...
Lire la chronique
Cattle Decapitation
Death Atlas
Lire la chronique
Moribund Scum
Only Death
Lire la chronique
Slave Hands
No More Feelings
Lire la chronique
Enepsigos
Wrath of Wraths
Lire la chronique
AODON pour l'album "11069"
Lire l'interview
Meshuggah
I (EP)
Lire la chronique
Bismuth / Undersmile
Split (Split 12")
Lire la chronique
Anhedonist / Spectral Voice
Abject Darkness ​/ ​Ineffab...
Lire la chronique
Tzun Tzu
The Forbidden City (EP)
Lire la chronique
Primitive Man
Steel Casket (Démo)
Lire la chronique
Coma Wall / Undersmile
Wood & Wire (Split 12")
Lire la chronique
Whoredom Rife / Taake
Pakt (Split 10")
Lire la chronique
METALHERTZ - S03E01 - Le power metal parodique
Lire le podcast
Black Curse
Endless Wound
Lire la chronique
Thanatos
Violent Death Rituals
Lire la chronique
Moongates Guardian
Cold Waters of Anduin
Lire la chronique
Manilla Road
Crystal Logic
Lire la chronique
Gorezone
Implexaeon
Lire la chronique
Exhumed
Horror
Lire la chronique
Regarde Les Hommes Tomber
Ascension
Lire la chronique
Tan Kozh - Les anciens feux
Lire l'interview
Aodon
11069
Lire la chronique
Caustic Wound
Grinding Terror (Démo)
Lire la chronique
Deveikuth
Cadavre
Lire la chronique
Saint Vitus
Saint Vitus
Lire la chronique