chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
98 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Thou / The Body - You, Whom I Have Always Hated

Chronique

Thou / The Body You, Whom I Have Always Hated (Coll.)
2015 a à peine débuté que j'ai déjà l'impression de pouvoir faire un bilan de fin d'année où chacune des catégories que nous aimons utiliser – albums, découvertes ou encore surprises de l'année – trouverait au moins un disque pour l'habiller. Je vous laisse décider où mettre cette deuxième collaboration entre Thou et The Body – succédant à la déjà convaincante Released From Love – mais une chose est sûre : elle y tiendrait une place privilégiée.

Car les deux entités ne font pas ici qu'enfoncer le clou : elles montrent que leur mariage est un peu plus que la somme de leurs musiques respectives et présentent, avec You, Whom I Have Always Hated, des traits certes déjà rencontrés chez l'une ou chez l'autre... mais surtout les travaux d'une seule formation, dont j'ai encore plus de mal à définir l'ADN que précédemment. Impossible de savoir ici de quelle tête pensante vient telle idée sadique, de quels bras vient telle rythmique acharnée : ces six nouvelles compositions sont d'une telle violence que j'arrête bien vite le jeu des sept différences, pour me concentrer sur l'assimilation d'une expérience si riche et prenante que je ne souhaite pas en perdre une miette.

C'est que ça fait longtemps que je n'avais pas rencontré un disque de sludge aussi empoisonné. Abandonnant la part de mystère que contenait Released From Love, You, Whom I Have Always Hated avance limpide dans ses intentions d'abrutir ses victimes dans une orgie BDSM prenant des ampleurs de cathédrale en sa toute fin (« Lurking Fear » et ses chœurs). Pervers jusqu'à leur reprise de Nine Inch Nails, les Ricains n'en finissent pas de martyriser d'explosions si intenses qu'elles mettent rapidement de côté tous sentiments d'exutoire pour laisser le cerveau cramé – quant aux quelques valeureux qui décideront d’enchaîner les deux collaborations en une seule écoute... réservez un lit d'hôpital, on ne sait jamais.

Vous pourrez chercher des équivalents de toutes sortes à You, Whom I Have Always Hated : vous n'en trouverez pas, que ce soit dans les discographies de Thou, The Body ou d'autres. Aussi sludge qu'industrielles dans leurs assauts lancés solidement harnachées au parquet, ces vingt-huit minutes – terriblement courtes, il va falloir penser à sortir un longue-durée – tiennent autant d'un style que de l'autre dans leur folie, dont on ne sait pas trop si elle rappelle Videodrome ou Gummo, Street Trash ou Tetsuo : The Iron Man. Une débilité si carnassière, venimeuse et chromée qu'elle renvoie à une forme d'intelligence maligne. Reste, pour totalement charmer, à développer davantage. Mais étant donné la « générosité » dont font preuve depuis quelques temps Thou et The Body, quelque chose me dit qu'on a pas fini d'entendre le résultat de leurs journées en laboratoire.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

tasserholf citer
tasserholf
18/02/2015 17:22
Lourd, sale et gras, tout ce qu'on aime.
Un seul reproche (bon ok inhérent au style) : c'est un poil trop lent !
lkea citer
lkea
16/02/2015 10:55
note: 8/10
à noter que les deux collaborations ont été réunies dans une édition CD, avec une pochette différente et disponible sur le site de Thrill Jockey.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Thou / The Body
Industrial Sludge/Noise
2015 - Thrill Jockey Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (5)  8.2/10
Webzines : (2)  7.75/10

plus d'infos sur
The Body
The Body
Industrial / Noise - 1999 - Etats-Unis
  
Thou
Thou
Sludge atmosphérique - 2005 - Etats-Unis
  

vidéos
Beyond the Realm of Dream, That Fleeting Shade Under the Corpus of Vanity
Beyond the Realm of Dream, That Fleeting Shade Under the Corpus of Vanity
Thou

Extrait de "You, Whom I Have Always Hated"
  

tracklist
01.   Her Strongholds Unvanquishable
02.   The Devils of Trust Steal the Souls of the Free
03.   Terrible Lie (reprise de Nine Inch Nails)
04.   Beyond the Realm of Dream, That Fleeting Shade Under the Corpus of Vanity
05.   He Returns to the Place of His Iniquity
06.   Lurking Fear

Durée : 27 minutes 46 secondes

parution
27 Janvier 2015

voir aussi
The Body
The Body
O God who avenges, shine forth. Rise up, Judge of the Earth; pay back to the ...

2018 - Autoproduction
  
The Body / Full Of Hell
The Body / Full Of Hell
One Day You Will Ache Like I Ache (Coll.)

2016 - Neurot Recordings
  
Thou
Thou
Magus

2018 - Sacred Bones Records
  
Thou
Thou
Rhea Sylvia (EP)

2018 - Deathwish Inc. / Gilead Media
  
Thou
Thou
Heathen

2014 - Gilead Media
  

Essayez aussi
Beneath the Sod
Beneath the Sod
Circling the Drain

2017 - Fort Evil Fruit
  

10 MoM Challenge n°3 - Ceci n'est pas du DEATH !
Lire le podcast
Entombed A.D.
Bowels Of Earth
Lire la chronique
Mavorim
Silent Leges Inter Arma
Lire la chronique
Asagraum
Dawn of Infinite Fire
Lire la chronique
PPCM #23 - CELTIC pas beau ce METAL-là ?
Lire le podcast
Mgla
Age Of Excuse
Lire la chronique
Kruksog
Foster Prudence
Lire la chronique
Darkend
Spiritual Resonance
Lire la chronique
Adherent
Demo MMXVII (Démo)
Lire la chronique
Power From Hell
Profound Evil Presence
Lire la chronique
Imperial Cult
Spasm of Light
Lire la chronique
Jupiterian
Terraforming
Lire la chronique
Vitriol
To Bathe From The Throat Of...
Lire la chronique
Atlantean Kodex
The Course of Empire
Lire la chronique
Acid Witch
Evil Sound Screamers
Lire la chronique
Lutomysl
Ecce Homo
Lire la chronique
Various Artists
Slave to the Grind (DVD)
Lire la chronique
Temple Of Dread
Blood Craving Mantras
Lire la chronique
Antichrist Siege Machine
Schism Perpetration
Lire la chronique
Illdisposed
Reveal Your Soul For The Dead
Lire la chronique
Furia
Grudzień za grudniem
Lire la chronique
Critical Defiance
Misconception
Lire la chronique
Rotted
Pestilent Tomb
Lire la chronique
Jesus Cröst
Tot
Lire la chronique
Impavida
Antipode
Lire la chronique
Imprecation
Damnatio Ad Bestias
Lire la chronique
Esoctrilihum
The Telluric Ashes Of The O...
Lire la chronique
Ossuary
Supreme Degradation (Démo)
Lire la chronique
Wraith
Absolute Power
Lire la chronique
Le Jardin d'Alice
Higenjitsu (非現実)
Lire la chronique