chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
140 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Christian Death - The Root of all Evilution

Chronique

Christian Death The Root of all Evilution
Comment m'attaquer à un monument du Death Rock ? Faire l'historique du groupe n'est pas une chose aisée. Essayons succinctement. Christian Death est un projet fondé en 1979 par le chanteur Rozz Williams dont les albums Only Theatre Of Pain, Catastrophe Ballet ou encore Ashes sont des albums fondateurs du genre. La rupture ne se fait pas attendre puisqu'en 1985, Rozz quitte Christian Death. C'est alors que Valor Kand, faisant déjà partie du groupe en tant que guitariste, reprend Christian Death sous sa coupe en sortant Atrocities  en 1986. Cependant, il ne parvient pas à y mettre sa patte, le fantôme de Rozz Williams reste présent. Sans vouloir faire de mauvais jeux de mots vis à vis de mon expression précédente, il faut savoir que Rozz se suicide en 1998. Les fans, dont je fais partie ont longtemps boudés le départ du membre fondateur et sa mort n'a pas facilité l'envie de se pencher sur les disques que proposait Valor Kand. Alors, vous comprendrez que je ne suis pas au point sur cette période du groupe, je laisserai d'autres en parler à ma place. Tout ce que je peux affirmer, c'est que Valor a introduit dans Christian Death une touche très Metal, c'est pourquoi il est inévitable que je vous en parle ici. Et oui, j'ai arrêté de bouder.

Les pro-Rozz-Williams ne peuvent pas éternellement dire que Valor Kand est mauvais, incompétent ou même affirmer qu'il a annihilé l'esprit Christian Death. D'ailleurs, la sortie de 2015 The Root Of All Evilution  en est la preuve. Il reste ce côté Death Rock puisqu'on aperçoit nettement la subsistance du post-punk qui incorpore un côté horrifique, propre au genre. D'ailleurs, « Illuminazi » ne pourra que ravir les fans du genre, on est presque à côté d'un Siouxsie and the Banshees époque Juju ou d'un morceau de Bauhaus. D'habitude, je ne suis pas franchement cliente des introductions d'album, qui sont souvent des fioritures inutiles mais ici « In The Garden of Evilution » marque un côté tribal, le commencement de toutes choses. D'ailleurs, vous remarquerez le jeu de mot sur le titre sans trop de difficulté, je vous laisse juger par vous même. Finalement, c'est là tout le fond de Christian Death également : une vision assez pessimiste du monde.

Toutefois, The Root Of All Evilution mélange plusieurs émotions à la fois. Certes, la mélancolie est un fil conducteur puisque même les morceaux plus entraînants résonnent comme des tentatives ratées de sortir d'une forme de désespoir. Ainsi, malgré les élans orientalisant d'un « The Cross », très dansant, il reste un fond plombant. Les voix de Valor Kand et de Maitri continuent d'exprimer une plainte et « Tar Black Liquid », le morceau suivant, confirme ces lamentations qui tournent en boucle. Oui, il faut reconnaître que l'album est très répétitif mais on ne s'en lasse vraiment pas parce qu'il est charmant, fragile et touchant. Maitri, chanteuse du groupe depuis les années 90, a une empreinte très importante sur cet album. Elle y ajoute de la personnalité. Elle a un côté théâtral et sensuel proche de Mona Soyoc de Kas Product qui accentue l'ensorcellement. On est absorbé.

Pour ceux qui ne sont pas fans de Death Rock, de Post-Punk ou de Batcave, ne vous en faites-pas.
On peut décidément entendre et voir ce qu'on veut si bien que « Forgiven » ou « Secrets Down Below » pourraient être des ballades de Hard Rock. Parlons de plusieurs genres à la mode : le sludge/doom/stoner. L'inspiration est nette lorsqu'on écoute « We Have Become », le son est presque aussi lourd qu'un Electric Wizard. Bon, il fini par être atrophié par des riffs très Cold Wave et un solo Hard Rock, je l'accorde. Finalement, la force de cet album est de mélanger les genres.

Point de déception concernant cet album pourtant instigué par Valor Kand, ennemi de tous les die-hard de l'ancien Christian Death. Trêve de plaisanteries, The Root Of All Evilution est un indispensable. Le groupe n'a pourtant pas été inventif et ne renouvelle rien. Cependant, quand on l'écoute, on sait que c'est Christian Death et c'est unique. Il fait perdurer le mouvement gothique qui tombe clairement en désuétude depuis des années.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

Kedran citer
Kedran
05/01/2016 20:25
note: 8/10
gulo gulo a écrit : J'ai failli envisager de l'écouter ; jusqu'à ce que tu dises "grande Gitane Demone".
A quand la pétition pour un mettre dans le même charter direction le Triangle des Bermudes Gitane Demone, Patricia Morrison, Jarboe... ?

Mais bon, c'est l'avis de quelqu'un dont aller par-delà Catastrophe Ballet est au-dessus des forces ^^


Là j'avoue que je ne peux rien faire pour toi ^^
gulo gulo citer
gulo gulo
05/01/2016 19:47
J'ai failli envisager de l'écouter ; jusqu'à ce que tu dises "grande Gitane Demone".
A quand la pétition pour un mettre dans le même charter direction le Triangle des Bermudes Gitane Demone, Patricia Morrison, Jarboe... ?

Mais bon, c'est l'avis de quelqu'un dont aller par-delà Catastrophe Ballet est au-dessus des forces ^^
Kedran citer
Kedran
05/01/2016 19:35
note: 8/10
Un retour en grande pompe. Des morceaux "simples" et des refrains évidents (dans le bon sens du terme) enrobé dans une vraie belle noirceur.
L'album est fluide, cohérent et d'une durée idéale ce qui m'empêche de ressentir ce côté répétitif dont parle Matpewka.

Les instrumentations sont soignées, Valor est impeccable et gros coup de coeur pour la voix de Maitri qui touche presque du bout des doigts la grande Gitane Demone.

Je ne mets "que" 8/10 mais il faut ramener ça au reste de la discographie. Dans mon top de l'année 2015.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Christian Death
Death Rock/Metal
2015 - Season Of Mist
notes
Chroniqueur : 9/10
Lecteurs : (2)  7.5/10
Webzines : (5)  7.37/10

plus d'infos sur
Christian Death
Christian Death
Death Rock/Metal - 1979 - Etats-Unis
  

vidéos
Trailer
Trailer
Christian Death

Extrait de " The Root of all Evilution"
  

tracklist
01.   In The Garden Of Evilution
02.   This Cross
03.   Tar Black Liquid
04.   Fema Coffins
05.   Illuminazi
06.   We Have Become
07.   Forgiven
08.   Penitence Forevermore
09.   Deliver Us
10.   Secrets Down Below

Durée : 40.00 min.

line up
parution
14 Août 2015

Essayez aussi
Carcass
Carcass
Wake Up And Smell The... Carcass (Compil.)

1996 - Earache Records
  
Atriarch
Atriarch
Dead as Truth

2017 - Relapse Records
  
Hanging Garden
Hanging Garden
I Am Become

2017 - Lifeforce Records
  
Zubrowska
Zubrowska
The Canister (EP)

2012 - Bollocks Records
  
Ghost Brigade
Ghost Brigade
Until Fear No Longer Defines Us

2011 - Season Of Mist
  

Tool
Fear Inoculum
Lire la chronique
Bloody Alchemy
Reign Of Apathy
Lire la chronique
Chthonic Deity
Reassembled In Pain (Démo)
Lire la chronique
Flesh of the Stars
Mercy
Lire la chronique
Meuchelmord
Waffenträger
Lire la chronique
Blood Incantation
Hidden History Of The Human...
Lire la chronique
EMPATH EUROPE - VOLUME 1
Devin Townsend + Haken
Lire le live report
Vastum
Orificial Purge
Lire la chronique
Verdun
Astral Sabbath
Lire la chronique
Unfathomable Ruination
Enraged & Unbound
Lire la chronique
Witch Mountain
Witch Mountain
Lire la chronique
Die Kunst Der Finsternis
Revenant in a Phantom World...
Lire la chronique
Opeth + The Vintage Caravan
Lire le live report
Negator
Vnitas Pvritas Existentia
Lire la chronique
Temple Of The Dog
Temple Of The Dog
Lire la chronique
Sammath
Across The Rhine Is Only Death
Lire la chronique
Denial Of God
The Hallow Mass
Lire la chronique
Terrorizer
Caustic Attack
Lire la chronique
PPCM #26 - TROIS SENSATIONS à écouter d'URGENCE
Lire le podcast
Ossuaire
Derniers Chants
Lire la chronique
Xoth
Interdimensional Invocations
Lire la chronique
Carcinoid
Metastatic Declination
Lire la chronique
1349
The Infernal Pathway
Lire la chronique
Gaahl's Wyrd + Gost + Mayhem
Lire le live report
Undergang
Ufrivillig Donation Af Vita...
Lire la chronique
25th Anniversary Tour
Machine Head
Lire le live report
Botanist
Ecosystem
Lire la chronique
Concrete Winds
Primitive Force
Lire la chronique
Maïeutiste
Veritas
Lire la chronique
Faceless Entity
In Via Ad Nusquam
Lire la chronique