chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
117 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Goatess - Purgatory Under New Management

Chronique

Goatess Purgatory Under New Management
On ne le répétera jamais assez : une pochette, ça peut faire la différence. Et au risque de vous étonner, celle de ce nouveau longue-durée de Goatess n'est pas pour rien dans mon intérêt pour ce dernier. Ho, bien sûr qu'elle touche de près la laideur (tandis que l'artwork du précédent essai des Suédois y sautait à pieds joints – on peut donc dire qu'il y a du mieux), mais elle m'a, dès le premier coup d’œil, interpellé avec ses figures ironiques de doomsters fervents, ses couleurs chaudes, son aspect rustre, dénué de recherche esthétique particulière, finalement assez frais au milieu de toutes ces illustrations se la jouant à qui-mieux-mieux question décrépitude, malsain ou explosion de rétines. Souriante, simple, accueillante.

Des termes qui s'adaptent parfaitement à la musique ci-présente. Si le premier album m'avait laissé froid à l'époque – un peu d'honnêteté : je ne l'ai pas réécouté depuis et il peut bien en être autrement aujourd'hui –, Purgatory Under New Management m'a tout de suite charmé dans son naturel naviguant entre doom metal plus vieux que le monde et groove mêlant hard rock et stoner où les compositions s'étalent dans le bonheur. Oui, les amateurs de clichés s'attendant à devoir acheter une corde pour apprécier pleinement ce disque en seront pour leurs frais : Goatess est ici essentiellement positif, chaleureux, content d'être là, avec nous pour l'entendre ! Un plaisir quotidien, sans effusion outrancière, vécu tranquillement, qui me rappelle ce qui peut traverser une œuvre de vieux rockeur telle que le Last Patrol de Monster Magnet.

Et pourtant, ça n'était pas gagné : Purgatory Under New Management donne au départ l'impression d'être passe-partout avec ses morceaux rectilignes, répétitifs au possible. La révélation vient au fur et à mesure qu'il passe dans le lecteur, les premières fois un peu par hasard, par la suite de façon préparée. C'est que derrière ses vieux doomsters ayant auparavant roulé leurs bosses dans des formations dédiées au riff (y a-t-il besoin de rappeler le pedigree impressionnant de Christian Linderson, s'étalant de Saint Vitus et Count Raven à Lord Vicar ?), ce nouvel essai est atmosphérique avant toutes choses, se permettant parfois quelques coups d'éclat (« Shadowland », proche des moteurs de Earthride) mais fonctionnant surtout comme accompagnement au réveil, de préférence un dimanche matin, quand le temps n'est plus à prendre en compte.

Ce qui, si on m'enlève toute obligation à être dans les clous des rappels aux Grands Anciens – Hé ! J'ai même réussi à ne pas citer Black Sabbath ! –, fait que je rapprocherais Purgatory Under New Management du III de Acid King au-delà de toute autre référence, tant j'ai le sentiment de tenir ici une version certes masculine et en pré-retraite, mais pareillement planante, bienheureuse, aussi bien soul que shoegaze dans les sensations qu'elle offre. Ne vous méprenez pas : Goatess est ici un peu trop souvent écroulé, un peu trop souvent satisfait pour rien. Il pourra donner envie d'écouter un autre groupe quand l'attente de se faire botter le cul se fera trop pressante. Mais il n'en reste pas moins un bon disque, lumineux, qu'on a déjà eu l'impression de rencontrer mais qui donne envie à chaque fois qu'on le croise d'aller vers lui. Un bon album, comme un bon matin.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

6 COMMENTAIRE(S)

gulo gulo citer
gulo gulo
19/04/2016 14:31
note: 7.5/10
Pas entendu, non.
lkea citer
lkea
19/04/2016 13:21
note: 7/10
Ok ! Je ne sais pas si tu as déjà écouté le prochain Lord Vicar mais je trouve qu'il y a de ce que tu dis dedans (surtout concernant le chant, forcément).
gulo gulo citer
gulo gulo
19/04/2016 13:17
note: 7.5/10
Oui, la dépression heureuse, le prozac... Mais je sens autant que chez Count Raven un dégoût total, un dénuement complet d'espoir dans le genre humain - ce doit être la voix qui me fait ça. Le tradoom à l'ancienne. Un espèce de hippiesme inversé, que j'identifie à une sorte de superposition de Lennon et Osbourne.
lkea citer
lkea
19/04/2016 13:01
note: 7/10
Ah, dépressif ? Je n'ai pas ressenti ça. Je le trouve plutôt apaisant en fait !
gulo gulo citer
gulo gulo
19/04/2016 12:45
note: 7.5/10
Lumineux, doré... et pourtant aussi gentiment mais sûrement dépressif que du Count Raven.
lkea citer
lkea
19/04/2016 12:25
note: 7/10
Un titre en écoute sur Invisible Oranges.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Goatess
Doom Metal / Stoner / Hard Rock
2016 - Svart Records
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs : (1)  7.5/10
Webzines : (11)  8.18/10

plus d'infos sur
Goatess
Goatess
Doom Metal / Stoner / Hard Rock - 2012 - Suède
  

tracklist
01.   Moth to Flame
02.   Purgatory Under New Management
03.   Murphy Was an Optimist
04.   Crocodilians and Other Creepy Crawling Shhh...
05.   Shadowland
06.   Silent War
07.   Wrath of God
08.   Good Moaning

Durée : 63 minutes 16 secondes

line up
parution
15 Avril 2016

Essayez aussi
SubRosa
SubRosa
More Constant Than The Gods

2013 - Profound Lore Records
  
Yob
Yob
Clearing the Path to Ascend

2014 - Neurot Recordings
  

Downset
downset.
Lire la chronique
Reek
Death Is Something There Be...
Lire la chronique
Engrossed
Initial Decay (Compil.)
Lire la chronique
Pilori
À Nos Morts
Lire la chronique
French Black Metal : Les plus gros conn*rds
Lire le dossier
Misanthrope
Bâtisseur de Cathédrales : ...
Lire la chronique
Spell
Opulent Decay
Lire la chronique
Cemetarian
Tomb Of Morbid Stench (Démo)
Lire la chronique
16
Dream Squasher
Lire la chronique
Wayward Dawn
Haven Of Lies
Lire la chronique
October Falls
A Fall of an Epoch
Lire la chronique
Pearl Jam
Yield
Lire la chronique
Gris
Il était une forêt...
Lire la chronique
Odraza
Rzeczom
Lire la chronique
Ectoplasma
White-Eyed Trance
Lire la chronique
Violence Gratuite
EPonyme (EP)
Lire la chronique
Laetitia in Holocaust
Fauci Tra Fauci
Lire la chronique
Winter Deluge
Degradation Renewal (EP)
Lire la chronique
Nekrovault
Totenzug : Festering Peregr...
Lire la chronique
Infestment
Human Altar (Démo)
Lire la chronique
Naglfar
Cerecloth
Lire la chronique
Asofy
Amusia
Lire la chronique
Helfró
Helfró
Lire la chronique
Infestment
Maggots In Your Brain (Démo)
Lire la chronique
Serment
Chante, O Flamme de la Libe...
Lire la chronique
Unearthly Trance
V
Lire la chronique
Kurnugia
Forlorn And Forsaken
Lire la chronique
Misanthrope
Lire l'interview
Iku-Turso
Pakana
Lire la chronique
Massacre
From Beyond
Lire la chronique