chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Lock Up - Demonization

Chronique

Lock Up Demonization
LOCK-UP fait partie de ces all star bands dont les membres ont deux caractéristiques : un agenda souvent full qui ne permet pas une grosse productivité, mais aussi un talent intrinsèque qui assure que quand un album sort, il sera de qualité ! Et ce n’est pas « Demonization » qui va me faire mentir, avec ce 4e album en 18 ans ( !! ) de carrière qui voit nos Grind/Deatheux aligner une nouvelle pépite de brutalité. Puisqu’on parle de allstar band, voyons le en détail, avec un petit changement pour cet opus, ce n’est plus notre ami Tompa qui officie au chant, pour cause de grosse actualité avec AT THE GATES qui n’en finit plus de célébrer son come back, mais Kevin Sharp (VENOMOUS CONCEPT) sur lequel j’aurais l’occasion de revenir. Le reste du line-up, pour ceux qui découvrent, c’est quand même Nick Barker (le monsieur batterie des meilleurs albums de DIMMU BORGIR, excusez du peu), Shane Embury (NAPALM DEATH, ça vous parle ?) et le un peu moins connu Anton Reisenegger à la guitare. Mais qu’on soit bien clair, Shane Embury qui est derrière une bonne partie des titres cultes de NAPALM DEATH a un style si caractéristique qu’on sent bien que c’est lui qui porte LOCK UP sur ses épaules, notamment en matière de composition.

Et c’est donc reparti, 6 ans après l’énorme « Necropolis Transparent », pour 14 nouveaux titres de Grind/Death aux forts relents de … NAPALM DEATH vous l’avez saisi à mon allusion pas subtile de la phrase du dessus. Et c’est aussi pour ça que LOCK UP tape une fois de plus dans le mille, car après l’extrême brutalité relentless de « Necropolis… » ce « Demonization » mise davantage sur le groove du NAPALM période « Enemy of the Music Business / Order of the Leech » (entre autres) et c’est juste totalement jouissif. Prenons par exemple « Foul from the Pure », ce démarrage basse / batterie a juste totalement la classe, et quand la nécessaire accélération intervient en fin de chanson le chant de Kevin Sharp devient hystérique, à la Barney quand il est en grande forme, autant dire que c’est la baffe assurée. Je peux aussi citer « Instruments of Armageddon » et son mid tempo à s’en claquer la nuque, ou ce break juste ultime sur « Blood and Emptiness » à 2mn18, la basse de Shane qui ronronne avant le blast supersonique de Barker, « Void », le break à 1m23 de « The Plague That Stalks the Darkness »… n’en jetez plus, ce sont peut-être des chutes de studio de NAPALM mais en tout cas de bien belles ! Au-delà du groove, les morceaux supersoniques sont bien évidemment de la partie, prenez ce « Locust » totalement dévastateur, « Mindfight » et son démarrage plus Death Metal tu meurs, et la grande partie des morceaux qui blastent sévèrement à un moment ou à un autre, à l’exception notable du titre éponyme, d’une lourdeur étonnante et qui doit être je crois le premier titre de LOCK UP sans un seul blast !

Et l’absence de Tompa, quid ? Et bien contrairement à ce que j’ai pu lire ici et là, je trouve Kevin Sharp très adéquat dans son nouveau poste, avec une tessiture de chant moins caractéristique que Tompa mais tout aussi brutale et intéressante, et quelques pointes d’hystérie complètement jouissives. Tompa fait le job d’ordinaire, mais reste avec un chant aussi caractéristique que parfois un peu linéaire, et Sharp a l’avantage de varier ses intensités, notamment sur quelques passages où il part complètement en couille (je ne retrouve plus l’autre passage, mais la fin de « Foul from the Pure » reste un bon exemple). Et donc, à défaut d’avoir une légende au chant, on ne se plaindra pas de son remplaçant, pas du tout même ! Et cela m’amène doucement mais surement à vous conseiller très vivement ce nouveau LOCK UP, comme ses 3 prédécesseurs d’ailleurs, qui s’impose comme une belle sortie Grind/Death de ce début d’année.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

9 COMMENTAIRE(S)

Funky Globe citer
Funky Globe
24/02/2017 10:50
Kevin Sharp.... Franchement, il est bien au dessus de Tompa sans déconner. Et comme j'ai lu c'est de Brutal Truth dont il était le frontman, pas de Napalm!
RBD citer
RBD
22/02/2017 00:10
Je viens de réviser les trois albums précédents et le live, je suis paré. J'aimais bien Tompa mais Kevin Sharp, j'y crois à fond.
Keyser citer
Keyser
20/02/2017 19:57
Haha il se fait charrier le patron! Chrissounet, franchement, Kevin Sharp quoi Moqueur!

Mais soyez pas trop méchant avec lui, il vient de poster 2 articles de suite, ce qui n'était pas arrivé depuis 5 ans Mr Green
BBB citer
BBB
20/02/2017 18:17
J'attends impatiemment de pouvoir l'écouter en intégralité celui-là... et justement à cause de Kevin Sharp!
Si j'ai beaucoup de sympathie pour Tompa et sa douzaines de différents projets, Tägtgren me laisse assez froid. Mais Kevin Sharp c'est carrément une autre dimension. Bon, j’arrête de faire ma groupie, comme d'hab c'est juste une question de goût et chacun les siens.
Bon bref, album hautement attendu!
gulo gulo citer
gulo gulo
20/02/2017 18:08
Sinon, c'est pas question d'avoir écouté ou pas : ce doit être marqué sur toutes les fiches promo de l'univers.
Et puis, c'est une question de ce à quoi on habitue les gens : ce serait sur un repaire de drogués notoires comme Slow End, par exemple, de la plume d'un écrivain frustré avec de la merde dans les oreilles et de la diarrhée dans les doigts, ce ne serait pas étonnant ; sur un site où aucune chronique ne fait moins de quatre paragraphes solidement charpentés et argumentés, avec au moins un sinon deux consacrés à l'histoire du combo et le statut de l'opus chroniqué dans la discographie... On surprend son lectorat. Tu me diras, ça pimente la vie des vieux couples.
gulo gulo citer
gulo gulo
20/02/2017 18:03
Need to Control. Parfait pour se pendre.
Chri$ citer
Chri$
20/02/2017 17:19
Merci messieurs pour ces précisions. Ma crédibilité de chroniqueur était déjà fragilisée par mes notes douteuses et mon inconsistance à pondre plus d'une chronique par trimestre, me voilà définitivement crucifié sur l'autel des commentaires, à raison. Et oui, je n'ai jamais écouté Brutal Truth de ma vie. Un album à conseiller avant que je n'aille me pendre?
gulo gulo citer
gulo gulo
20/02/2017 17:08
"Kevin Sharp (VENOMOUS CONCEPT)"
Euh... Oui, si on veut ; Venomous Concept étant également un super-groupe (pas le plus indispensable du reste). Kevin Sharp c'est surtout le chanteur d'un groupe aussi essentiel que Napalm Death.
korbendallas citer
korbendallas
20/02/2017 16:32
"Et donc, à défaut d’avoir une légende au chant, on ne se plaindra pas de son remplaçant, pas du tout même !"

Kevin Sharp quand même ! Même s'il n'a pas l'aura de Tompa ou de Peter Tagtgren ... Brutal Truth c'est pas des freluquets non plus Sourire

Hâte de l'écouter en tous les cas !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Lock Up
Death / Grind
2017 - Listenable Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs :   -
Webzines : (14)  8.35/10

plus d'infos sur
Lock Up
Lock Up
Death / Grind - 1998 - Suède
  

vidéos
Desolation Architect
Desolation Architect
Lock Up

Extrait de "Demonization"
  
Mind Fight
Mind Fight
Lock Up

Extrait de "Demonization"
  

tracklist
01.   Blood and Emptiness
02.   The Decay Within the Abyss
03.   Locust
04.   Demonization
05.   Demons Raging
06.   Desolation Architect
07.   Instruments of Armageddon
08.   Sunk
09.   The Plague That Stalks the Darkness
10.   Foul from the Pure
11.   Mind Fight
12.   Void
13.   Secret Parallel World
14.   We Challenge Death

line up
parution
10 Mars 2017

voir aussi
Lock Up
Lock Up
Play Fast Or Die (Live)
(Live In Japan)

2007 - Feto Records
  
Lock Up
Lock Up
Necropolis Transparent

2011 - Nuclear Blast Records
  
Lock Up
Lock Up
Pleasures Pave Sewers

1999 - Nuclear Blast Records
  
Lock Up
Lock Up
Hate Breeds Suffering

2001 - Nuclear Blast Records
  

Essayez aussi
Putrid Offal
Putrid Offal
Anatomy (EP)

2017 - Xenokorp
  
Foetopsy
Foetopsy
Dyspartum

2003 - Barbarian Records
  
Soilent Green
Soilent Green
Sewn Mouth Secrets

1998 - Relapse Records
  
Brutal Avengers
Brutal Avengers
Chapter II - Mission to Exterminate Xenomorph Activity (Promo)

2014 - Trendkill Recordings
  
Sedative
Sedative
Lobocaïne

2009 - Autoproduction
  

Crowbar
Odd Fellows Rest
Lire la chronique
Dawn of Nil
Culminating Ruins
Lire la chronique
Sombre Héritage
Alpha Ursae Minoris
Lire la chronique
Candiria
Surrealistic Madness
Lire la chronique
Devouring Void
Septic Fluid Dripping From ...
Lire la chronique
Vaal
Visioen Van Het Verborgen Land
Lire la chronique
Mourning Beloveth / The Ruins Of Beverast
Don’t Walk on the Mass Grav...
Lire la chronique
Lifeless Dark
Who Will Be The Victims? (D...
Lire la chronique
Bait
Revelation Of The Pure
Lire la chronique
Mora Prokaza
By Chance
Lire la chronique
Meurtrières
Meurtrières (EP)
Lire la chronique
Irae
Lurking in the Depths
Lire la chronique
Death Courier
Necrotic Verses
Lire la chronique
Bašmu
Enshrined In Eternity
Lire la chronique
Exocrine
Maelstrom
Lire la chronique
Cryptic Shift
Visitations from Enceladus
Lire la chronique
Bezwering
Aan De Wormen Overgeleverd
Lire la chronique
Odiosior
Odiosior (EP)
Lire la chronique
Non Serviam
Le Cœur Bat
Lire la chronique
Hum
Inlet
Lire la chronique
Nexion
Seven Oracles
Lire la chronique
Mosaic
Secret Ambrosian Fire
Lire la chronique
BLACK METAL qui parle de virus !
Lire le podcast
Gloom
Rider of the Last Light
Lire la chronique
Witchcraft
Legend
Lire la chronique
Front
Antichrist Militia (EP)
Lire la chronique
Pearl Jam
Binaural
Lire la chronique
Buköwski
Grind on the Rocks
Lire la chronique
Le sondage des années 2010
Votre top 10 ! Difficile he...
Voir le sondage
Vspolokh
Помре
Lire la chronique