chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
82 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Eggs Of Gomorrh - Rot Prophet

Chronique

Eggs Of Gomorrh Rot Prophet
Avec la sortie de son premier album paru l’année dernière sur le label Vault Of Dried Bones, les Suisses de Eggs Of Gomorrh semblent enfin décidés à passer à la vitesse supérieure. Pas trop tôt diront certain, surtout lorsque l’on sait que le groupe qui s’est formé en 2008 n’a sorti qu’une seule démo avant cela... Souhaitant probablement capitaliser sur ce regain d’activité, le trio sera également en tournée en Europe au mois d’octobre en compagnie d’Archgoat, Svartidaudi et Bölzer. Nul doute qu’une telle affiche devrait lui offrir une visibilité inespérée.

Intitulé Rot Prophet, cet album nous est présenté par le label canadien comme le premier véritable enregistrement de Eggs Of Gomorrh. Celui-ci fait pourtant suite à une démo autoproduite intitulée elle-aussi Rot Prophet sur laquelle on retrouve trois des titres de ce premier album. N’ayant encore jamais posé mes oreilles sur celle-ci, j’imagine que la production et l’exécution n’était plus du goût de la formation qui a semble-t-il souhaité faire table-rase du passé.

Discrète mais efficace, la scène suisse n’a jamais eu à rougir de ses formations (Hellhammer, Celtic Frost, Samael, Coroner, Darkspace, Bölzer, Requiem, Algebra, Near Death Condition...). Et pour le coup, Eggs Of Gomorrh ne failli pas à la règle grâce à un Black Metal particulièrement virulent qui rappelle quelque peu la scène canadienne (Conqueror, Revenge…) mais aussi et surtout la scène sud-américaine dans ce qu’elle a de plus agressif et bestial (on pense pas mal aux Chiliens de Slaughtbbath). Ne cherchez donc pas chez ce trio une once d’originalité ni de finesse car vous n’en trouverez pas. Du début à la fin, Eggs Of Gomorrh passe l’essentiel de son temps à pilonner sans autre motivation que celle de tout détruire sur son chemin. Un passage à tabac dans les règles de l’art qui n’épargnera personne.
Pour l’aider dans cette campagne de destruction massive, le groupe a fait le choix d’une production plutôt naturelle (ah les délices de cette caisse claire qui claque) rendant ainsi l’écoute relativement aisée, notamment pour tous ceux qui ne sont pas forcément habitués à ce genre de Black Metal frénétique. Les riffs, s’ils semblent tout de même un petit peu en retrait, n’en demeurent pas moins facilement assimilables, chose qui est loin d’être le cas chez beaucoup de groupes aux productions denses et hermétiques.
Alors que les blasts pleuvent sans presque jamais discontinuer, les riffs possèdent quant à eux ce caractère répétitif qui rend le propos de Eggs Of Gomorrh tout aussi aliénant que celui de ses contemporains. Mais, aidés par cette production moins hermétique, les mélodies réussissent toujours à se détacher et ainsi produire l’effet escompté d’une manière souvent plus évidente et plus immédiate. On remarquera également que le trio n’hésite pas à apporter quelques variations discrètes mais bienvenues à son Black bestial en faisant évoluer son riffing ou bien tout simplement sous forme de breaks redoutables. Un moyen sur et efficace pour rompre avec cette approche fatalement linéaire, défaut régulièrement pointé du doigt dans ce genre de vision jusqu’au-boutiste. Enfin, comme si le groupe cherchait à compenser la relative lisibilité de sa production, difficile de ne pas mentionner l’apport du chant sur l’atmosphère sale et étouffante dans laquelle baigne Rot Prophet. Cette voix arrachée, malade et surtout dégueulant de saturation apporte un côté complétement fou et encore un peu plus intense à l’ensemble. Certes, ce timbre n’a rien de remarquable en soit mais l’exécution est ici des plus convaincantes.

Face à une telle déferlante de violence, l’auditeur n’aura pas d’autre choix que de recevoir les coups en attendant que les choses se passent. Vingt-six minutes éprouvantes et en même temps particulièrement jouissives qui devraient donner le sourire à tous les amateurs de Black bestial digne de ce nom. Pas de révolution chez Eggs Of Gomorrh mais un sens de la précision et du travail bien fait qui va ainsi les rendre incontournables pour quiconque goûte à ce genre de délices vicieux et amers. Ils se sont fait attendre mais le résultat est clairement à la hauteur.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

Kasteel citer
Kasteel
14/08/2018 08:51
Tabassage en règle !
Raziel citer
Raziel
23/04/2017 19:06
Sauvage ! Un petit côté Archgoat dans l'esprit, dans les accélérations destructrices, dans le mélange parfaitement équilibré entre BM et death. Dans la voix ultra caverneuse aussi.


AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Eggs Of Gomorrh
Black Metal
2016 - Vault Of Dried Bones
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs :   -
Webzines : (3)  7.58/10

plus d'infos sur
Eggs Of Gomorrh
Eggs Of Gomorrh
Black Metal - 2008 - Suisse
  

tracklist
01.   Lust Of Murder  (05:11)
02.   Goat Invkizitor  (03:33)
03.   Whore Of Sodom  (03:54)
04.   Elation Devout  (05:23)
05.   Appharkt  (03:37)
06.   Leperverted  (01:45)
07.   Rot Prophet  (03:36)

Durée : 26:59

parution
27 Juin 2016

Essayez aussi
Hegemon
Hegemon
Initium Belli (EP)

2017 - Autoproduction
  
S.V.E.S.T.
S.V.E.S.T.
Veritas Diaboli Manet In Aeternum (EP)
(Le Diable Est Ma Raison)

2008 - End All Life Productions
  
Katharsis
Katharsis
Kruzifixxion

2003 - Norma Evangelium Diaboli
  
Draugur
Draugur
By the Rays of His Golden Light

2016 - Naturmacht Productions
  
Black Fucking Cancer
Black Fucking Cancer
Black Fucking Cancer

2016 - Osmose Productions
  

FINIS OMNIVM pour l'EP "Cercle"
Lire l'interview
Tribulation
Down Below
Lire la chronique
Totenmesse
To
Lire la chronique
Witchthroat Serpent
Swallow the Venom
Lire la chronique
Profanatica
Altar of the Virgin Whore (EP)
Lire la chronique
Sjukdom
Stridshymner og dødssalmer
Lire la chronique
The Lumberjack Feedback
Blackened Visions
Lire la chronique
Emigrate
Silent So Long
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 20 - Danger.
Lire le podcast
Ende
Goétie Funeste
Lire la chronique
Fantômas
Fantômas (Amenaza Al Mundo)
Lire la chronique
Candelabrum
Portals
Lire la chronique
Firtan
Okeanos
Lire la chronique
Nécropole
Solarité
Lire la chronique
Beherit
Drawing Down The Moon
Lire la chronique
Selvans
Faunalia
Lire la chronique
Mutilated By Zombies
Scripts Of Anguish
Lire la chronique
Cultes Des Ghoules
Sinister, Or Treading The D...
Lire la chronique
Khragkh
ΓVΛΩ
Lire la chronique
Revocation
The Outer Ones
Lire la chronique
PPCM #2 - What'SUP ?! (Supuration et l'année 1993)
Lire le podcast
Daagh
Daagh (EP)
Lire la chronique
Mes hallucinations auditives : PANPHAGE
Lire le podcast
Danzig
Danzig
Lire la chronique
Satan's Satyrs
The Lucky Ones
Lire la chronique
Sleeping Peonies
Glitterghast
Lire la chronique
Cosmic Church
Täyttymys
Lire la chronique
1914
The Blind Leading The Blind
Lire la chronique
Life Of Agony
Ugly
Lire la chronique
Barús
Drowned
Lire la chronique