chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Carcass - Heartwork

Chronique

Carcass Heartwork
Comment ne pas parler de Death Mélodique sans mentionner Carcass, qui furent l'un des instigateurs du genre avec Dark Tranquillity et autres In Flames (Bien qu'ils furent aussi l'un des instigateurs du Gore-Grind durant leur jeunesse)? Aujourd'hui, Carcass est un groupe auquel on attache beaucoup d'importance et ce pour un seul album qui aura marqué toute une génération de mélomanes: Heartwork. Dites-moi la vérité! Qui n'a jamais headbangué aux riffs d'ouverture menaçants de « Buried Dreams », ou encore qui n'a jamais eux des frissons durant les solos de « Carnal Forge » et qui n'a jamais crié au génie à l'écoute du titre éponyme? Difficile de trouver, avouez-le!

Heartwork est un album qui fut composé en 1993. En son sein on pouvait compter, entres autres, Michael Amott à la guitare(qui fondera plus tard Arch Enemy avec son frêre) ainsi que Bill Steer, ex Napalm Death, au back-vocals et à la guitare.

Mais venons-en à la musique. D'emblé sur le premier titre, « Buried Dreams », on peux prendre compte de la production qui fait tout de suite penser au son old-school suédois (Entombed?) sûrement dû à la présence de Mike Amott (bien que le groupe soit originaire du Royaume-uni). Ensuite, il y a la voix de Jeff Walker: très malsaine et agressive, mais à la fois douce à l'oreille... et ce que j'aime beaucoup c'est qu'elle se démarque des autres types de voix à la Death (le groupe) que bien d'autre formation de Death Mélodique adopteront par la suite. « Carnal Forge » s'avère être un titre assez aggressif. Le drumeur blaste et les guitaristes thrashisent bien comme il faut. Les solos qui viennent par la suite en subjugueront plus d'un de par leur « mélodicité », marquant à vie les auditeurs du talent « Amottien ». Juste après celle-ci, c'est « No Love Lost ». Je ne sais pas pourquoi, mais à chaque fois que j'écoute ce titre, le « Five Minute Alone » de Pantera me vient en tête, peut-être dû au même type de riffs groovy qu'on peux y retrouver chez les texans. Reste que ce titre figure pamris les meilleurs!

Puis voici venir ce que je considère le titre phare du groupe, « Heartwork ». Dès le début, les guitares saccadées nous en mettent plein la gueule, ça continue en thrashisant bien a fond jusqu'à ce qu'un court mais excellent solo vienne amortir cet élan de brutalité. Juste après, ça repart de plus bel avec le chant particulier de Jeff Walker et des guitares bien aggressives comme on les aimes. Très certainement le meilleur titre de l'album, selon moi. Par la suite on aura droit à « Arbeit Macht Fleisch » survitaminé en guitares. « Blind Bleeding The Blind » pour sa part, propose un excellent (mais court) duel de solos en plein milieu de la pièce. « Doctrinal Expletives » contient des passages mélodiques assez techniques, poussant l'euphorie de l'auditeur. Et pour finir, « Death Certificate » clôt l'album sur une note assez sombre et plutot malsaine (dans le bon sens du terme).

Vous l'aurrez compris Carcass ne s'était pas trompé en changeant drastiquement de style pour l'album Heartwork. On ne peut que regretter la séparation d'un groupe qui promettait beaucoup. Surtout quand on sait que Michael Amott avait quitté Carcass parce que le groupe devenait trop mélodique à son goût et qu'il a par la suite fondé Arch Enemy, groupe aujourd'hui reconnu comme étant l'une des influences majeures en matière de Death Mélo. Quelle ironie...

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

22 COMMENTAIRE(S)

fufupue citer
fufupue
18/10/2019 13:28
De chrysalide purulente à papillon flamboyant en 4 étapes … chacune étant de toute beauté. Mon préféré restera quand même Necroticism, histoire d'ambiance.
korbendallas citer
korbendallas
18/10/2019 11:04
Un chef d'oeuvre !
Par contre j'ai un doute pour le son suédois là ... Sourire
Jean-Clint citer
Jean-Clint
04/08/2016 16:01
note: 10/10
Un bijou du Death Mélodique et la maturité artistique totale du quatuor !
Invité citer
pet bondurant
05/11/2013 23:25
beurk..rendez nous symphonies of sickness !!!
NORDDD citer
NORDDD
04/01/2011 16:12
note: 9/10
L'album de la maturité pour Carcass selon moi ! Superbe !
DetoxAAA citer
DetoxAAA
25/07/2010 16:53
note: 10/10
Pièce maîtresse de Death Mélodique, tout bonnement excellent.
Biskui citer
Biskui
22/01/2007 15:44
note: 9.5/10
Un de mes albums cultes. Difficile de le juger, mais facile à noter.
GanjannibaL citer
GanjannibaL
25/08/2006 15:07
note: 6/10
Erf carcass c'est mort après le necroticism qu'était déjà moins bon que les 2 premiers...
Asgiliath citer
Asgiliath
01/01/2006 22:32
note: 9/10
Bon a quand les kros des autres?
Hätross citer
Hätross
18/12/2005 22:39
note: 9/10
Une pièce majeure du death Metal.
Asgiliath citer
Asgiliath
21/08/2005 9:17
note: 9/10
Un album enorme tout simplement
citer
Deadthrone (invité)
24/06/2005 2:18
Alors la Symphonies of sickness et surtout Necroticism écrasent totalement ce disque pour moi. Bon, c'est sur que pour les amateur de Death mélo, Heartwork est très bon mais pour moi SOS et Necro sont des disques bien plus riches et intenses que Heart...Enfin, ça reste un album écoutable.
Niktareum citer
Niktareum
02/03/2005 19:20
note: 8/10
énorme!
Hellswrath citer
Hellswrath
16/01/2005
note: 6/10
Chouette CD mais vite fais le tour en ce qui me concerne.
Mitch citer
Mitch
16/01/2005
note: 9.5/10
A noter que Giger (le monsieur qui a fait la créature Alien) a fait l'artwork du cd Sourire
Holy citer
Holy
16/01/2005
note: 8.5/10
perso, je trouve la voix beaucoup mieux comme elle est que comme elle aurait pu être (style In Flames ou ATG). Pas que je n'aime pas ces types de voix mais je trouvais, pour une fois, que ca faisait changement.
Keyser citer
Keyser
16/01/2005
je n'ai écouté que les titres dispos et c'est vraiment excellent. Amott quel génie (Embodiement!!!!!!!!!)! dommage que la voix gâche un peu l'ensemble.
pj666 citer
pj666
16/01/2005
Pas loin de la perfection, et quel son !!
citer
Pingu Sanguinaire (invité)
16/01/2005
C'est en effet un très bon disque, avec des riffs mélodiques et tranchants par pelletées et des compos qui démontent, à écouter absolument !

Même si je préfère Necroticism, ce disque là reste une leçon de Death à tendance mélodique.
Mitch citer
Mitch
16/01/2005
note: 9.5/10
Idem que Chris, un disque cultissime! Sourire
Holy citer
Holy
15/01/2005
note: 8.5/10
AHHH! mais nan je voulais mettre 8,5! je me suis gourré de chiffre, j'avais pas vu Déçu (saleté de cheveux longs)

mais désolé pour ton 9.5 Sourire
Chri$ citer
Chri$
15/01/2005
note: 9/10
raaah Holy tu lui met que 7,5? cet album mérite au moins 9! une perle de Death mélo en effet, avec QUE des riffs excellents, on a rarement vu une telle qualité musicale...un chant de cancéreux, des solos fabuleux, des compos accrocheuses et des musiciens accomplis, le pic de la carrière de Carcass et un indispensable pr tt métalleux qui se respecte! 9,5/10 meme Moqueur

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Carcass
Death Metal
1993 - Earache Records
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (61)  8.8/10
Webzines : (16)  9.08/10

plus d'infos sur
Carcass
Carcass
Death Metal Mélodique - 1986 - Royaume-Uni
  

écoutez
tracklist
01.   Buried Dreams  (03:59)
02.   Carnal Forge  (03:55)
03.   No Love Lost  (03:23)
04.   Heartwork  (04:33)
05.   Embodiment  (05:36)
06.   This Mortal Coil  (03:50)
07.   Arbeit Macht Fleisch  (04:22)
08.   Blind Bleeding The Blind  (04:57)
09.   Doctrinal Expletives  (03:39)
10.   Death Certificate  (03:41)

Durée : 41:55

line up
parution
18 Octobre 1993

voir aussi
Carcass
Carcass
Despicable (EP)

2020 - Nuclear Blast Records
  
Carcass
Carcass
Surgical Steel

2013 - Nuclear Blast Records
  
Carcass
Carcass
Symphonies Of Sickness

1989 - Earache Records
  
Carcass
Carcass
Necroticism
(Descanting the Insalubrious)

1991 - Earache Records
  
Carcass
Carcass
Wake Up And Smell The... Carcass (Compil.)

1996 - Earache Records
  

Essayez aussi
Sarcophagy
Sarcophagy
The Summoning

2012 - Sevared Records
  
Skinweaver
Skinweaver
Gratification Eternal

2017 - Great Dane Records
  
Scarve
Scarve
The Undercurrent

2007 - Listenable Records
  
Question
Question
Doomed Passages

2014 - Chaos Records
  
Degial
Degial
Predator Reign

2017 - Sepulchral Voice Records
  

Goath
III : Shaped By The Unlight
Lire la chronique
Universally Estranged
Reared Up In Spectral Preda...
Lire la chronique
La Voûte #6 - Musique folklorique traditionelle
Lire le podcast
Åskog
Varþnaþer
Lire la chronique
Zemial
The Repairer of Reputations...
Lire la chronique
Purification
Perfect Doctrine
Lire la chronique
Doom Snake Cult
Love Sorrow Doom
Lire la chronique
While Heaven Wept
Vast Oceans Lachrymose
Lire la chronique
Azarath
Saint Desecration
Lire la chronique
Armagedda
Svindeldjup Ättestup
Lire la chronique
Interview NERVOUS DECAY pour la sortie de l'album éponyme
Lire l'interview
Anatomia
Corporeal Torment
Lire la chronique
The Funeral Orchestra
Negative Evocation Rites
Lire la chronique
Nervous Decay
Nervous Decay
Lire la chronique
Forsmán
Dönsum í Logans Ljóma (EP)
Lire la chronique
Empyrium
Über den Sternen
Lire la chronique
Nattverd
Vandring
Lire la chronique
Wheel
Preserved In Time
Lire la chronique
Foscor
Els Sepulcres Blancs
Lire la chronique
Agent Steel
No Other Godz Before Me
Lire la chronique
Metallica
No Life 'til Leather (Démo)
Lire la chronique
Seth
La Morsure du Christ
Lire la chronique
Pharmacist / Oozing
Forbidden Exhumation / Than...
Lire la chronique
Vipère
Sombre marche (Démo)
Lire la chronique
Sacramental Blood
Ternion Demonarchy
Lire la chronique
Wesenwille
II: A Material God
Lire la chronique
Obsessions maladives
Lire l'interview
Vitrail
Les pages oubliées
Lire la chronique
Chevalier
Life And Death (EP)
Lire la chronique
Abjection
Malignant Deviation (EP)
Lire la chronique