chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
141 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Nox Irae - Here The Dead Live

Chronique

Nox Irae Here The Dead Live (EP)
Triste annonce que celle de 2017 concernant la fin des activités d'Affliction Gate, groupe français de death metal old-school aussi discret que recommandable, après la sortie d'une ultime production, le très bon EP Last Night Wandering. La bonne nouvelle, c'est que les fans peuvent se consoler avec Nox Irae. On retrouve en effet chez le combo formé en 2015 le guitariste Laurent "Grief", ici à la basse, ainsi que le chanteur Herastratos, lui toujours au micro. Ce qu'il y a de cool aussi c'est que la deuxième moitié de Nox Irae consiste en deux anciens membres de Catacomb, l'un des anciens fleurons de la scène death metal hexagonale du début des années 1990. Le batteur Jérôme Casseri et le guitariste Fred. Avec un line-up pareil, plus un logo classe et une belle pochette signés Chris Moyen, il aurait été difficile d'accoucher d'une bouse. Ça a seulement été difficile d'accoucher tout court puisque la sortie, d'abord prévue chez Barbarian Wrath en octobre 2017, a longtemps été repoussée jusqu'à ce que Transcending Obscurity reprenne les choses en main ce mois-ci. Il a donc fallu remanier deux-trois choses sur cette chronique écrite il y a près de deux ans ! Entre-temps d'ailleurs, Grief et Casseri ont quitté le navire.

Effectivement, Here The Dead Live fait le taf. La première démo Night Without Return de 2016 dont cet EP six-titres reprend les trois morceaux avait de toute façon déjà convaincu son monde. Attention toutefois, Nox Irae ne sonne pas vraiment comme du Catacomb. Il ne reprend pas tout à fait non plus la même recette qu'Affliction Gate, même si on le verra, on en sent forcément l'influence. Nox Irae se fait en effet plus thrash, plus roots et plus direct que son grand frère. Le groupe s'inscrit dans un death/thrash old-school sombre et froid assez bourrin. Here The Dead Live s'inspire de la vieille scène thrash germanophone des eighties type Sodom et Celtic Frost ainsi que du son death metal du début des années 1990, notamment scandinave avec ce son de friture dans la guitare ou ces leads mélodiques, pour un rendu des plus efficaces. La production naturelle, sans artifice, met d'ailleurs très bien en valeur la musique et l'état d'esprit régressif qui lui donne vie. Une qualité primordiale qui en amène bien sûr d'autres. En premier lieu un riffing intéressant très costaud. Quelques riffs un peu plus génériques mais dans l'ensemble, c'est du bon, notamment ces tremolos mélodiques savoureux comme au début du premier et frénétique morceau "Phantom Parasite Trauma" après l'ouverture en trombe sur un solo chaotique, le motif principal de "All Is Over" assez entêtant, "Cold Winds" à la suite du démarrage plus pesant quand ça commence à maltraiter la caisse claire ou encore "Supposed Dead" quand la fin se rapproche. Un morceau de clôture excellent qui est en fait une reprise de Catacomb (il a fallu que l'on me le dise, ne connaissant pas les Français sur le bout des oreilles je n'avais même pas fait attention, va falloir réviser la compilation !) et qui démonte à plus d'un titre entre l'efficacité du riffing thrashy mid-tempo headbanguant, le riff plus rock 'n roll entraînant assez surprenant vers la fin, le petit break un peu plus lent à la deuxième minute qui fait penser à du black metal première vague, et la belle lead triste qui suit. Nox Irae se démerde d'ailleurs plutôt bien dans ce domaine, avec pas mal de solos chaotico-mélodiques bien old-school et quelques leads death metal simples bien branlées ("Knife Under Throat" à 3'30 au son des cloches, très nordique!). Quoiqu'il en soit, on sent bien par moment la patte Affliction Gate alors que c'est pourtant l'ex-Catacomb Fred qui a composé et non Grief. Mais bien sûr, c'est le chanteur Herastratos qui marque davantage la relation. Par ses paroles éructées avec conviction de son timbre guttural puissant et intelligible, il est en effet très reconnaissable, une qualité rare plus souvent à trouver chez les growlers de la grande époque quand les frontmen d'aujourd'hui ont du mal à se démarquer car souvent interchangeables.

Cette coopération de membres de feu-Affliction Gate et feu-Catacomb nous donne un EP simple et efficace très ancré dans l'ancienne époque, ce qui me va tout à fait. Rien de révolutionnaire ou d'incroyable mais ce Here The Dead Live passe tout seul, surtout sur six titres courts tous plaisants ("Primordial Lie" légèrement en deçà tout de même) pour moins de trente minutes. De bons riffs (en particulier ces tremolos aux mélodies marquées) même si certains s'avèrent un peu moins inspirés, des solos heavy old-school à la cool, un chant de meneur convaincant, de la diversité de jeu entre les parties en tchouka-tchouka accéléré qui bourrent, les mid-tempos headbangants et les quelques séquences plus posées et ambiancées : le mélange entre death metal 90s et vieux thrash 80s méchant fait mouche. Après la démo Night Without Return de qualité, Nox Irae confirme son potentiel sur ce premier EP tout aussi prometteur. Une bonne petite sortie !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

jeff48 citer
jeff48
03/11/2019 09:32
Rien que les noms d'Affliction gate et catacomb ça m'attire forcément. J'espère qu'il arriveront à pallier le changement de musiciens
Jean-Clint citer
Jean-Clint
02/11/2019 15:31
note: 4.5/5
Excellent Ep effectivement dans la lignée de ce que proposait AFFLICTION GATE mais avec aussi un côté Heavy et Thrash plus prononcé ! Sobre et immédiatement accrocheur avec des morceaux différents les uns des autres et reconnaissables sans problème. Un super boulot dont on a hâte d'écouter la suite ! Sourire

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Nox Irae
Old-School Death/Thrash
2019 - Transcending Obscurity
notes
Chroniqueur : 3.5/5
Lecteurs : (1)  4.5/5
Webzines : (1)  3.34/5

plus d'infos sur
Nox Irae
Nox Irae
Old-School Death/Thrash - 2015 - France
  

nouveaute
A paraître le 15 Novembre 2019

tracklist
01.   Phantom Parasite Trauma  (4:00)
02.   All Is Over  (3:43)
03.   Knife Under Throat  (5:51)
04.   Cold Wind  (4:34)
05.   Primordial Lie  (3:32)
06.   Supposed Dead  (4:58)

Durée : 26:38

line up
Die Kunst Der Finsternis
Revenant in a Phantom World...
Lire la chronique
Opeth + The Vintage Caravan
Lire le live report
Negator
Vnitas Pvritas Existentia
Lire la chronique
Temple Of The Dog
Temple Of The Dog
Lire la chronique
Sammath
Across The Rhine Is Only Death
Lire la chronique
Denial Of God
The Hallow Mass
Lire la chronique
Terrorizer
Caustic Attack
Lire la chronique
PPCM #26 - TROIS SENSATIONS à écouter d'URGENCE
Lire le podcast
Ossuaire
Derniers Chants
Lire la chronique
Xoth
Interdimensional Invocations
Lire la chronique
Carcinoid
Metastatic Declination
Lire la chronique
1349
The Infernal Pathway
Lire la chronique
Gaahl's Wyrd + Gost + Mayhem
Lire le live report
Undergang
Ufrivillig Donation Af Vita...
Lire la chronique
25th Anniversary Tour
Machine Head
Lire le live report
Botanist
Ecosystem
Lire la chronique
Concrete Winds
Primitive Force
Lire la chronique
Maïeutiste
Veritas
Lire la chronique
Faceless Entity
In Via Ad Nusquam
Lire la chronique
Le Black Metal... CA M'AGACE !!!
Lire le podcast
Häive
Iätön
Lire la chronique
Infaust
Verblichen
Lire la chronique
Nox Irae
Here The Dead Live (EP)
Lire la chronique
Dauþuz
Monvmentvm
Lire la chronique
Rings Of Saturn
Gidim
Lire la chronique
Devourment
Obscene Majesty
Lire la chronique
Gatecreeper
Deserted
Lire la chronique
Hangman's Chair
Bus de Nuit (EP)
Lire la chronique
False
Portent
Lire la chronique
Sadistic Ritual
Visionaire Of Death
Lire la chronique