chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Lurker of Chalice - Lurker of Chalice

Chronique

Lurker of Chalice Lurker of Chalice
Dans son cœur, quelque chose semblait murmurer inlassablement : « Le ver de la corruption, le ver qui ne meurt pas », et dans son imagination se forma l'image grotesque d'un tas d'immondices putrides qu'agitaient sans cesse des choses rampantes, boursouflées et révoltantes.

Si bon nombre d'albums ne font qu'entrevoir l'abîme, dessinant des ambiances ténébreuses sans pour autant vous mettre en péril, d'autres comme l'unique long format de Lurker of Chalice semblent tout droit s'en extirper. Cet objet du mal non identifié a fait son apparition en 2005, déployant son lot de terreurs indicibles – que le temps n'a su altérer. Unique, c'est le premier mot qui vient d'ailleurs à l'esprit quand il s'agit d'aborder la bête. Car malgré des liens forts avec l’œuvre de Leviathan – autre monstre créé par Wrest –, cette dernière se démarque nettement par son côté plus jusqu'au-boutiste.

La question étant : jusqu'au bout de quoi ? Certes, on pourra s'extasier des ponts – véritablement avant-gardistes, tant des formations (Leviathan compris, cf. la fusion Massive Conspiracy Against All Life) se sont inspirées de cet album – que fait ici Wrest, louer les élans noise, acclamer ces atmosphères ambient et cold wave, où le black metal apparaît comme un sous-genre des musiques gothiques avant d'être un style de metal... Et à raison, tant il y a ici des obsessions, transformations et créations déroulées avec une main libre, comme soumise à des névroses et compulsions pouvant aisément passer pour illogiques aux yeux de la raison. Mais ce serait passer sous silence cette plongée qu'est cet essai ! Car Lurker of Chalice n'est pas qu'une occasion de laisser son maître s'adonner pleinement à ce qui transpirait dans son projet principal. Il est de ces disques dont on retient, malgré des moments marquants (ce liquide « This Blood Falls as Mortal Part III » par exemple), un sentiment au-dessus du reste, une tâche laissée après l'écoute devenant une part de nous-mêmes, qui semble avoir été toujours là. Un mélange de crasse qui enlace et rend las, une mixture sordide dans laquelle couler, un délice d'avilissement où le cru devient plus qu'une production, plus qu'un son que l'on recherche par accoutumance, mais une vérité où mirer une partie de soi. Autrement qu'une énième entité de DSBM appelant au meurtre de tous et de soi en particulier, Lurker of Chalice épluche cet amas de civilisation, politesses, humeurs positives et estime de soi qui nous fait tenir au quotidien. Le ver de la corruption, le ver qui ne meurt pas, est bien nous.

Chaque titre est là pour vous le rappeler, exhalant le remugle longtemps contenu dans vos viscères. Vos penchants les plus abjects et inavouables font surface au fil de l'écoute, attirés par les sonorités à la fois tortueuses et entêtantes ainsi que la voix inhumaine de Wrest. Rien d'excessif, poussif, seulement quelques notes – touchant juste –, une atmosphère glauque faite de répétitions ad nauseam. Certes le vortex implacable qu'est « Piercing Where They Might » vous explose en pleine face d'entrée de jeu (« Granite » faisant un bon rappel), vous poussant à détruire l'univers tout entier. Cependant le rythme va rapidement baisser d'un cran et vous engourdir les membres. Dans ce flot noir rampant, vous allez vous laisser couler et voir une singulière beauté se dégager de ces ambiances mortifères. Ici un climax spectral et vaporeux (« Spectre as Valkyrie Is »), là des notes de guitare tant sobres que mélodiques (cf. l'introduction de « Piercing Where They Might »), des chœurs cérémoniels ainsi qu'un jeu de batterie tout en touché sur « Paramnesia » ou encore un synthétiseur qui accentue le côté funèbre et cosmique des compositions comme sur « Minions ». C'est d'ailleurs lors de ses élans – tentaculaires, intemporels et inclassables – que l'emprise se fait davantage sentir. En s'affranchissant des codes, Lurker of Chalice impose les siens : lugubres, amoraux, ternes et fatalistes. Un fait d'autant plus frappant lorsque arrive la conclusion tellurique, formée par la neofolk « Vortex Chalice » et « Fastened to the Five Points ». La tension est nettement palpable, comme une sorte de crise de lucidité suivie de tiraillement entre bien et mal, le tout servi par une musique minimaliste.

Comme l'a dit un autre, il y a ce qui existe à l'extérieur et ce qui insiste à l'intérieur, une folie qui corrompt et noircit n'importe quel contexte, n'importe quelle réalité. Et ce n'est pas autre chose que créé en nous cette musique, ne semblant venir que de Wrest lui-même. Peut-être pourra-t-on critiquer que ses notes flottantes ne sont pas toujours aussi collantes qu'on s'en souvient, selon l'état d'esprit dans lequel on les écoute. C'est bien l'envers de la médaille de ce disque clairement sans-pareil, jusqu'à nous laisser nous aussi dans notre dimension habituelle par moments. Mais Lurker of Chalice, quand il emmène avec lui, nous fait voir le monde à travers ses yeux morbides, faisant qu'on n'arrive plus à fermer les nôtres, pris que l'on est par les murmures...

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

13 COMMENTAIRE(S)

Oxcidium citer
Oxcidium
15/12/2019 14:42
note: 10/10
Un des albums les plus sombres de la musique. Culte
Bloody citer
Bloody
16/11/2018 23:17
note: 10/10
Culte! Dommage que Wrest n'est pas sorti d'autres albums sous LOC...
AxGxB citer
AxGxB
06/05/2018 22:52
AxGxB a écrit : Sulphur a écrit : AxGxB a écrit : Sulphur a écrit : NWN! vient de sortir une nouvelle édition CD avec patchounet en cadeau.

J’ai vu ça hier soir. Je vais pouvoir le choper pour pas trop cher.
J’attends qu’il arrive par chez nous pour diminuer l’esbroufe frais de port.

J'ai commandé le Anatomia directement chez NWN! avec l'option DHL GLOBALMAIL PACKET STANDARD (2.18$), et c'est bien arrivé.


Ok, cool. C’est bon à savoir. Merci.


Bon bah commandé. On verra combien de temps ça va mettre à arriver, si effectivement ça arrive. Merci du tuyau Clin d'oeil
AxGxB citer
AxGxB
05/05/2018 22:31
Sulphur a écrit : AxGxB a écrit : Sulphur a écrit : NWN! vient de sortir une nouvelle édition CD avec patchounet en cadeau.

J’ai vu ça hier soir. Je vais pouvoir le choper pour pas trop cher.
J’attends qu’il arrive par chez nous pour diminuer l’esbroufe frais de port.

J'ai commandé le Anatomia directement chez NWN! avec l'option DHL GLOBALMAIL PACKET STANDARD (2.18$), et c'est bien arrivé.


Ok, cool. C’est bon à savoir. Merci.
Sulphur citer
Sulphur
05/05/2018 16:00
note: 9/10
AxGxB a écrit : Sulphur a écrit : NWN! vient de sortir une nouvelle édition CD avec patchounet en cadeau.

J’ai vu ça hier soir. Je vais pouvoir le choper pour pas trop cher.
J’attends qu’il arrive par chez nous pour diminuer l’esbroufe frais de port.

J'ai commandé le Anatomia directement chez NWN! avec l'option DHL GLOBALMAIL PACKET STANDARD (2.18$), et c'est bien arrivé.
AxGxB citer
AxGxB
05/05/2018 22:30
Sulphur a écrit : NWN! vient de sortir une nouvelle édition CD avec patchounet en cadeau.

J’ai vu ça hier soir. Je vais pouvoir le choper pour pas trop cher.
J’attends qu’il arrive par chez nous pour diminuer les frais de port.
Sulphur citer
Sulphur
05/05/2018 11:30
note: 9/10
NWN! vient de sortir une nouvelle édition CD avec patchounet en cadeau.
Sulphur citer
Sulphur
20/03/2018 21:40
note: 9/10
J'ai la version digipack de 2008, avec une présentation vraiment minimaliste qui ne met pas trop en valeur la chose je trouve. C'est 30 euros sur Discogs.
Ceux qui n'ont aucune version de cet album devraient se ruer sur la nouvelle édition LP de cette année, et ce même si les frais de port font mal au cul.
Voilà, sinon ce skeud est une tuerie.
yog citer
yog
20/03/2018 15:33
En LP, tu le trouves sur Discogs ( https://www.discogs.com/fr/sell/list?master_id=41898&ev=mb ) .

En CD, ça risque d'être un peu chaud à priori.
candaric citer
candaric
20/03/2018 15:26
note: 9/10
Sangarn a écrit : Superbe album il méritait sa chro ici, il est trouvable sur une distro EU ?

Il est possible de la commander en LP via : https://shop.nwnprod.com/products/lurker-of-chalice-lurker-of-chalice-double-lp?variant=10680708005931
mais c'est en States
AxGxB citer
AxGxB
19/03/2018 10:51
Sangarn a écrit : Superbe album il méritait sa chro ici, il est trouvable sur une distro EU ?

Iron Bonehead l'a eu (je ne sais pas si c'est toujours le cas). Regarde peut-être aussi du côté d'Amor Fati.
Sangarn citer
Sangarn
19/03/2018 01:49
Superbe album il méritait sa chro ici, il est trouvable sur une distro EU ?
Sagamore citer
Sagamore
18/03/2018 11:29
note: 9/10
Essentiel.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Lurker of Chalice
notes
Chroniqueur : 9/10
Lecteurs : (9)  9.22/10
Webzines : (4)  8.96/10

plus d'infos sur
Lurker of Chalice
Lurker of Chalice
Black Metal/Ambient - 2001 † 2005 - Etats-Unis
  

formats
  • CD / 2005 - Total Holocaust Records
  • CD, Vinyl / 2005 - Southern Lord Recordings
  • Digital / 2005 - Autoproduction
  • CD / 2008 - Southern Lord Recordings
  • Vinyl, Digital / 2018 - Nuclear War Now! Productions

tracklist
I. Untitled
II. Piercing Where They Might
III. Spectre as Valkyrie Is
IV. Minions
V. Paramnesia
VI. This Blood Falls as Mortal Part III

Titre bonus : "Wail" (ou "The Glory Experiment") : titre non mentionné au dos du digipack et tiré de la demo éponyme

VII. Granite
VIII. Vortex Chalice
IX. Fastened to the Five Points

Durée : 68 minutes

line up
parution
27 Juin 2005

voir aussi
Lurker of Chalice
Lurker of Chalice
Tellurian Slaked Furnace (Compil.)

2020 - Nuclear War Now! Productions
  

Essayez aussi
The Axis Of Perdition
The Axis Of Perdition
Deleted Scenes From The Transition Hospital

2005 - Code666
  
Sink
Sink
The Holy Testament (Compil.)

2013 - Svart Records
  
Lunar Mantra
Lunar Mantra
Genesis (EP)

2015 - Invictus Productions
  
Vinterriket
Vinterriket
Winterschatten

2003 - Ketzer Records
  
Darkspace
Darkspace
Dark Space II

2005 - Haunter Of The Dark
  

Crowbar
Odd Fellows Rest
Lire la chronique
Dawn of Nil
Culminating Ruins
Lire la chronique
Sombre Héritage
Alpha Ursae Minoris
Lire la chronique
Candiria
Surrealistic Madness
Lire la chronique
Devouring Void
Septic Fluid Dripping From ...
Lire la chronique
Vaal
Visioen Van Het Verborgen Land
Lire la chronique
Mourning Beloveth / The Ruins Of Beverast
Don’t Walk on the Mass Grav...
Lire la chronique
Lifeless Dark
Who Will Be The Victims? (D...
Lire la chronique
Bait
Revelation Of The Pure
Lire la chronique
Mora Prokaza
By Chance
Lire la chronique
Meurtrières
Meurtrières (EP)
Lire la chronique
Irae
Lurking in the Depths
Lire la chronique
Death Courier
Necrotic Verses
Lire la chronique
Bašmu
Enshrined In Eternity
Lire la chronique
Exocrine
Maelstrom
Lire la chronique
Cryptic Shift
Visitations from Enceladus
Lire la chronique
Bezwering
Aan De Wormen Overgeleverd
Lire la chronique
Odiosior
Odiosior (EP)
Lire la chronique
Non Serviam
Le Cœur Bat
Lire la chronique
Hum
Inlet
Lire la chronique
Nexion
Seven Oracles
Lire la chronique
Mosaic
Secret Ambrosian Fire
Lire la chronique
BLACK METAL qui parle de virus !
Lire le podcast
Gloom
Rider of the Last Light
Lire la chronique
Witchcraft
Legend
Lire la chronique
Front
Antichrist Militia (EP)
Lire la chronique
Pearl Jam
Binaural
Lire la chronique
Buköwski
Grind on the Rocks
Lire la chronique
Le sondage des années 2010
Votre top 10 ! Difficile he...
Voir le sondage
Vspolokh
Помре
Lire la chronique