chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
135 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Primordial - Exile Amongst the Ruins

Chronique

Primordial Exile Amongst the Ruins
Le déclin est une idée qui hante les civilisations depuis toujours. Qu’il soit fantasmé ou bien réel, il alimente éternellement la réflexion et les débats. Primordial, et surtout sa plume et voix Nemtheanga ayant depuis ses débuts eu à cœur de relater l’histoire et ses tragédies, c’est tout naturellement qu’il a perçu ce murmure sinistre, devenant peu à peu une clameur funeste prédisant la fin de l’Occident. Et à ces chœurs se mêle sur Exile Amongst the Ruins la plainte de Nemtheanga.

Ce nouvel album est son constat que l’Occident, qui a un temps engendré les arts de la Renaissance, la musique classique, la révolution industrielle, voit aujourd’hui cette gloire remplacée par l’indigence, l’immoralité, l’hypersexualité et la décadence des esprits qui par faiblesse prônent l’antiintellectualisme. Les Irlandais traduisent ce sentiment par une musique empreinte de grandeur, comme les civilisations qu’ils décrivent ont pu en être empreintes, mais sombre et inéluctable, comme le destin de celles-ci peuvent l’être. Faut-il y voir une mise en abyme personnelle, consciente ou non, d’un groupe qui a pu écrire parmi les plus belles pages du metal récent et qui maintenant ne voit que son déclin ?

La réponse pourrait être cruelle, surtout à l’écoute d’un disque aussi long, et en ayant encore en tête la tristesse insurmontable de The Gathering Wilderness ou les élans martiaux de To the Nameless Dead. C’est ce que l’on pourrait reprocher aux récentes sorties de Primordial, un certain manque d’intensité, cette tension que l’on pouvait retrouver à chaque instant chez les œuvres précitées. Et Exile Amongst the Ruins nous donnera malheureusement la même impression, du moins lors des premiers contacts surtout. L’ambiance est aride, l’atmosphère pessimiste est très palpable tout du long grâce à une production donnant cette sensation de profondeur, et qui cimente un contenu homogène en qualité malgré la variété des compositions. Bien sûr, des morceaux comme « Where Lie the Gods » ou « Upon Our Spiritual Deathbed », titres imposant qui marchent dans les traces des morceaux les plus typiquement épiques du groupe ne surprennent pas. Mais des moments très réussis comme « To Hell or the Hangman », hymne au tempo galopant, ou la ballade rock nostalgique « Stolen Years », prouvent que Primordial a, après vingt-cinq ans de carrière, un vocabulaire musical à même de se renouveler. L’aspect black metal du quintet est toujours présent mais ténu, existant surtout au travers de la deuxième partie de l’excellent « Nail their Tongues » en ouverture. Pour le reste, les forces du groupe sont encore vives, et comme à chaque fois ses qualités resplendissent sur Exile Amongst the Ruins. Cette unité, cette absence d’égo et l’abnégation dont font preuve les Irlandais n’a pas changé avec les années, au point que l’on ne sera pas étonné d’entendre une section rythmique faire à nouveau des merveilles sur « Sunken Lungs », ou bien de les voir conclure l’album comme souvent avec leur doom le plus miséricordieux sur « The Last Call ».

On le sait, Primordial fait face au problème bien connu du groupe qui a déjà livré précédemment ce qui était surement le sommet de son art, et demeure prisonnier de la formule qu’il a lui-même trouvé. En cela, la lassitude aidant, beaucoup trouveront en Exile Amongst the Ruins un album de plus dans une riche discographie. Certes, l’album prend son temps pour convaincre, il y manque un véritable sommet qui aurait fait définitivement pencher la balance, mais il s’agit de l’opus d’un groupe tenant une force rare, et l’interprétation passionnée de Nemtheanga porte toujours l’ensemble à un niveau au-dessus de la scène metal actuelle. Le déclin peut-être, mais on est encore bien de loin de la décadence.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

9 COMMENTAIRE(S)

gulo gulo citer
gulo gulo
22/12/2019 11:18
note: 8.5/10
Je sais pas, j'avais beaucoup aimé le précédent, mais ces temps-ci je le revois - au moins provisoirement - à la baisse, tant je suis conquis par le caractère plus limpide, évident, rock et serein du ci-devant, et ce sans rien enlver à la profondeur que tu dis, et à ce sentiment du déclin présent à chaque instant.
Caïn Marchenoir citer
Caïn Marchenoir
22/12/2019 11:05
note: 9.5/10
gulo gulo a écrit : Après dû carafage, on va donc le faire commencer à un bon 8.5 ; et on verra comment il tourne avec le temps.
Pour moi il tourne très souvent et je le trouve excellent, et confirme ma théorie sur un album sur deux depuis Spirit the Earth Aflame, mais tu vas me rétorquer que je ne suis pas objectif avec ce groupe, et c'est vrai, mais c'est comme ça.
J'aime bien ce côté plus spontané dans cet album, où le chant s'efface assez souvent pour laisser la place aux riffs et leads, ce qui n'avait pas souvent été le cas précédemment. J'y retrouve cette profondeur un peu laissée de côté sur le précédent album. Un des grands albums de l'an dernier pour ma part.
gulo gulo citer
gulo gulo
21/12/2019 21:34
note: 8.5/10
Après dû carafage, on va donc le faire commencer à un bon 8.5 ; et on verra comment il tourne avec le temps.
Chri$ citer
Chri$
02/05/2018 10:56
note: 6.5/10
Dans une interview parue dans Metallian (j'avais un long trajet en train à faire, désolé...), le chanteur parle bien d'un album enregistré dans des conditions pénibles (non décrites), et avec une certaine spontanéité qui ne lui convient pas (je cites). Je suis en phase avec les commentaires mitigés qui me précèdent, je ne retiens que peu de titres sur celui ci et retournerait plus facilement aux précédents..
Zur-En-Arh citer
Zur-En-Arh
01/05/2018 14:57
note: 6.5/10
Album très moyen...

J'ai la sensation qu'ils ont composé l'album sous la pression d'une deadline et alors qu'ils n'étaient pas très inspirés...

Leur talent permet de sauver un peu le tout mais c'est loin de leurs meilleurs travaux passés...
AxGxB citer
AxGxB
26/04/2018 14:06
note: 7/10
Moi non plus, cet album ne m'a pas transcendé. Je continuerais de l'écouter pour voir si les choses évoluent mais en l'état c'est un peu quand même une déception justement pour ce que tu pointes du doigts, ce manque de moments forts et intenses.
Orel Lion citer
Orel Lion
26/04/2018 14:01
note: 6/10
Plutôt déçu pour ma part. Autant je reconnais une production parfaite pour leur style (tout comme le précédent album) autant hormis les morceaux "Nailed their Tongues", "Where Lie the God", "Upon..." et "The last Call" le reste est à mon sens très longuet , sans riffs réellement marquant. Comme vous le dites : il manque un climax en plus de cela. La voix d'Alan, comme d'habitude, est le point majeur mais sur la moitié des morceaux le groupe semble ne se reposer que là dessus... bien dommage.
Dantefever citer
Dantefever
26/04/2018 14:00
note: 8/10
Même ressenti, j'ai été déçu aux premières écoutes, mais l'album arrive vraiment à monter en puissance au fil du temps. finalement je le trouve très bon, même si je vous rejoint sur le fait qu'il lui manque un "Coffin Ships" ou un "Gods to the Godless".

Et d'accord aussi, le concert de Paris d'il y a deux semaines était magnifique, les morceaux de ce nouvel album ont complètement explosé en live.
NightSoul citer
NightSoul
26/04/2018 12:25
note: 8/10
Voilà, il lui manque un climax à cet album. "Nail Their Tongues" en est assez proche je dois bien avouer.
Un très bon album qui prend toute sa dimension en live !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Primordial
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (15)  7.8/10
Webzines : (13)  8.13/10

plus d'infos sur
Primordial
Primordial
Doom/Folk - 1992 - Irlande
  

vidéos
To Hell or the Hangman
To Hell or the Hangman
Primordial

Extrait de "Exile Amongst the Ruins"
  
Stolen Years
Stolen Years
Primordial

Extrait de "Exile Amongst the Ruins"
  
Exile Amongst the Ruins
Exile Amongst the Ruins
Primordial

Extrait de "Exile Amongst the Ruins"
  

tracklist
01.   Nail Their Tongues  (9:00)
02.   To Hell or the Hangman  (7:16)
03.   Where Lie the Gods  (9:11)
04.   Exile Amongst the Ruins  (7:59)
05.   Upon Our Spiritual Deathbed  (8:28)
06.   Stolen Years  (5:15)
07.   Sunken Lungs  (7:52)
08.   Last Call  (10:32)

Durée : 65:33 minutes

parution
30 Mars 2018

voir aussi
Primordial
Primordial
To The Nameless Dead

2007 - Metal Blade Records
  
Primordial
Primordial
Where Greater Men Have Fallen

2014 - Metal Blade Records
  
Primordial
Primordial
The Gathering Wilderness

2005 - Metal Blade Records
  
Primordial
Primordial
Spirit the Earth Aflame

2000 - Metal Blade Records
  
Primordial
Primordial
Redemption At The Puritan's Hand

2011 - Metal Blade Records
  

Essayez aussi
Estatic Fear
Estatic Fear
Somnium Obmutum

1998 - CCP Records
  
Latitude Egress
Latitude Egress
To Take Up The Cross

2014 - Art Of Propaganda
  
The Flight of Sleipnir
The Flight of Sleipnir
Skadi

2017 - Eisenwald Tonschmiede
  
The Austrasian Goat
The Austrasian Goat
Stains Of Resignation

2010 - Music Fear Satan
  
Pillorian
Pillorian
Obsidian Arc

2017 - Eisenwald Tonschmiede
  

Black Spirit
In A Vortex To The Infinite...
Lire la chronique
Malokarpatan
Krupinské ohne
Lire la chronique
Dark Forest
Oak, Ash & Thorn
Lire la chronique
Carnal Tomb
Descend (EP)
Lire la chronique
Repression
Portals To Twisted Frailtie...
Lire la chronique
Cattle Decapitation
Death Atlas
Lire la chronique
Moribund Scum
Only Death
Lire la chronique
Slave Hands
No More Feelings
Lire la chronique
Enepsigos
Wrath of Wraths
Lire la chronique
AODON pour l'album "11069"
Lire l'interview
Meshuggah
I (EP)
Lire la chronique
Bismuth / Undersmile
Split (Split 12")
Lire la chronique
Anhedonist / Spectral Voice
Abject Darkness ​/ ​Ineffab...
Lire la chronique
Tzun Tzu
The Forbidden City (EP)
Lire la chronique
Primitive Man
Steel Casket (Démo)
Lire la chronique
Coma Wall / Undersmile
Wood & Wire (Split 12")
Lire la chronique
Whoredom Rife / Taake
Pakt (Split 10")
Lire la chronique
METALHERTZ - S03E01 - Le power metal parodique
Lire le podcast
Black Curse
Endless Wound
Lire la chronique
Thanatos
Violent Death Rituals
Lire la chronique
Moongates Guardian
Cold Waters of Anduin
Lire la chronique
Manilla Road
Crystal Logic
Lire la chronique
Gorezone
Implexaeon
Lire la chronique
Exhumed
Horror
Lire la chronique
Regarde Les Hommes Tomber
Ascension
Lire la chronique
Tan Kozh - Les anciens feux
Lire l'interview
Aodon
11069
Lire la chronique
Caustic Wound
Grinding Terror (Démo)
Lire la chronique
Deveikuth
Cadavre
Lire la chronique
Saint Vitus
Saint Vitus
Lire la chronique