chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
176 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Summoning - Minas Morgul

Chronique

Summoning Minas Morgul
Le Summoning tel qu'on le connait encore aujourd'hui a commencé avec ce second album, "Minas Morgul", ou plus dans l'univers Tolkien tu meurs. Alors si l'album précédent "Lugburz" annonçait plutôt une version true raw black de l'histoire de l'Anneau de Pouvoir, Silenius et Protector ont opéré un changement de direction musicale des plus mémorables pour adopter un style particulier et personnel, à l'origine de tout ce qui suivra dans la carrière du duo autrichien. Pour se faire, le groupe a préféré remplacer Trifixion autrefois leur batteur, par une bonne grosse boite à rythmes (y'a que ça de vrai), et a fait main-basse sur tout l'attirail de fortune du parfait petit claviériste pour nous plonger de nouveau en plein coeur de la Terre du Milieu.

Alors vous allez me trouver peut être un peu moqueur, mais sur un plan purement technique, le groupe a eu la main lourde. La production est certes meilleure que "Lugburz" (mais bon ça c'était pas franchement difficile), mais le son reste encore très approximatif, avec notamment un mixage vraiment déplorable. Mais je pense que le plus énervant pour un non initié concernera sans doute la boite à rythme et le son des claviers qui se donnent véritablement en combat singulier pour déterminer lequel sera le plus mauvais. Et quel combat, je n'en dirait pas plus... Alors ça n'est qu'une question de moyens me direz-vous, mais par moments, ils auraient tout de même pu limiter la casse (l'instrumentale "Orthanc" en est un parfait exemple).

Et pourtant, cet album est franchement beau, je dirai même un des plus beaux de leur discographie d'un point de vue purement musical. Les mélodies sont magnifiques, envoûtantes, grandioses reflétant une passion profonde des protagonistes pour cet univers que représente celui du Seigneur des Anneaux. Même si ce sont les claviers qui ont pris le pas sur le reste, on retrouve encore pas mal de guitares saturées sur cet album dont le rôle purement mélodique donne une dimension particulière à l'ensemble. Et malgré tous ses défauts techniques, "Minas Morgul" possède une âme, une ambiance poignante, une atmosphère épique et magique et une certaine forme d'authenticité qui en font un album attachant, quasi-incontournable pour un adorateur de Summoning. Les vocaux vont également dans ce sens puisque le hurleur continue à lâcher ses "pure raw fucking" cris stridents comme sur "Lugburz", absolument géniaux et qui vous prennent aux tripes (enfin personnellement j'adore). Alors certes, tout n'est pas à avaler sans regarder dans ces 68 minutes de voyage, avec des morceaux dont la qualité varie du moyen au très bon. Mais dans l'ensemble, "Minas Morgul" est de bonne facture, le combo ayant travaillé avec ses tripes et ça se (res)sent.

C'est donc un peu en marge des productions black metal de l'époque que Summoning a forgé son identité, nous donnant pour la première fois, sa vision musicale personnelle de l'oeuvre de Tolkien. Un album totalement inécoutable pour une personne qui n'est pas dans le "trip" (si je puis dire), mais à écouter absolument pour le néophyte ou l'adorateur des productions des autrichiens.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

Christliar citer
Christliar
17/12/2005 14:44
Un petit bijou, comme n'importe quel album de Summoning. Il se complètent assez bien, Minas Morgul et Dolg Guldur, avec le meme type de son et d'ambience (un peu comme les deux derniers)
citer
°(O_o)° (invité)
11/02/2005
clair que cet album est bon ! je trouve qu'il a été un "tournant" ou plutot un disque "déclencheur" de ce qu'ils ont pu faire par la suite....
L'appogé et surtout la touche que j'attendais et qui m'a émulsifié est la 5 de Stronghold, avec cette fois si feminine si elfique et mélancolique.

Sourire

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Summoning
Black Metal Atmosphérique
1995 - Napalm Records
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (17)  8.53/10
Webzines : (11)  8.22/10

plus d'infos sur
Summoning
Summoning
Black Metal Atmosphérique - 1993 - Autriche
  

tracklist
01.   Soul Wandering  (02:32)
02.   Lugburz  (07:15)
03.   The Passing Of The Gray Company  (09:16)
04.   Morthond  (06:44)
05.   Marching Homewards  (08:11)
06.   Orthanc  (01:39)
07.   Ungolianth  (06:37)
08.   Dagor Bragollach  (05:05)
09.   Through The Forest Of Dol Guldur  (04:47)
10.   The Legend Of The Master-Ring  (05:27)
11.   Dor Daedeloth  (10:16)

Durée : 67:49

line up
parution
16 Octobre 1995

voir aussi
Summoning
Summoning
Dol Guldur

1997 - Napalm Records
  
Summoning
Summoning
Oath Bound

2006 - Napalm Records
  
Summoning
Summoning
Old Mornings Dawn

2013 - Napalm Records
  
Summoning
Summoning
Lost Tales (EP)

2003 - Napalm Records
  
Summoning
Summoning
Let Mortal Heroes Sing Your Fame

2001 - Napalm Records
  

Essayez aussi
Fluisteraars
Fluisteraars
Luwte

2015 - Eisenwald Tonschmiede
  
Solar Temple
Solar Temple
Fertile Descent

2018 - Eisenwald Tonschmiede / Haeresis Noviomagi
  
Monarque
Monarque
Lys Noir

2013 - Sepulchral Productions
  
Grima
Grima
Rotten Garden

2021 - Naturmacht Productions
  
Árstíðir lífsins
Árstíðir lífsins
Aldafǫðr ok munka dróttinn

2014 - Ván Records
  

First Fragment
Gloire Éternelle
Lire la chronique
Warning
Watching from a Distance - ...
Lire la chronique
Concrete Winds
Nerve Butcherer
Lire la chronique
Gloomy Grim
Agathonomicon
Lire la chronique
Nächtlich
Satanas Solum Initium Est
Lire la chronique
Dungeon Steel
Bloodlust (EP)
Lire la chronique
Burial
Inner Gateways To The Slumb...
Lire la chronique
Verdun / Old Iron
Verdun / Old Iron (Split 12")
Lire la chronique
Cultes Des Ghoules
Eyes Of Satan (EP)
Lire la chronique
Cultes Des Ghoules
Deeds Without A Name (EP)
Lire la chronique
Morte Incandescente
Vala Comum
Lire la chronique
Muscipula
Little Chasm of Horrors (Dé...
Lire la chronique
Θλίψις​ (Thlipsis)
Θλίψις (EP)
Lire la chronique
Noctule
Wretched Abyss
Lire la chronique
Unholy
Rapture
Lire la chronique
Gorgon
Traditio Satanae
Lire la chronique
Eldritch
EΩS
Lire la chronique
Marasmus
Necrotic Overlord
Lire la chronique
Horns Of Domination
Where Voices Leave No Echo
Lire la chronique
Häxkapell
Eldhymner
Lire la chronique
Massacre
Resurgence
Lire la chronique
Celestial Key
Immortal Crown
Lire la chronique
Aborted
Retrogore
Lire la chronique
Organic
Where Graves Abound
Lire la chronique
Baxaxaxa
Catacomb Cult
Lire la chronique
Witnesses
The Collapse
Lire la chronique
Lock Up
The Dregs Of Hades
Lire la chronique
Evoken
Embrace the Emptiness
Lire la chronique
Cathedral
Supernatural Birth Machine
Lire la chronique
Our Survival Depends on Us
Scouts on the Borderline Be...
Lire la chronique