chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
77 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Ritual Death / Aosoth - Ritual Death / Aosoth

Chronique

Ritual Death / Aosoth Ritual Death / Aosoth (Split 7")
Puisque j’en suis a essayé de rattraper mon retard avant d’attaquer dans les prochains jours la chronique du dernier EP de Ritual Death sorti récemment sur Terratur Possessions, autant ne pas faire les choses à moitié et aborder également ce split en compagnie des Français d’Aosoth.
Tout comme Mors Triumphans sorti à la même époque sur le fameux label de Trondheim, celui-ci n’est pas vraiment de première fraîcheur. Le programme y est également identique avec un inédit par groupe et par face. Enfin pour en terminer avec les présentations d’usage, l’artwork est quant à lui tiré d’une photographie signée de l’artiste canadienne Sharon Ehman connue sous le nom de Toxic Vision. Si celui-ci ne vous dit rien, il y a pourtant fort à parier qu’au détour d’une publication Facebook ou Instagram vous ayez déjà pu admirer sa croupe rebondie ainsi, et cela par pure conscience artistique uniquement, toutes ses autres photos où on la retrouve bien souvent moulées de cuir et de latex. En tout cas, avec ce travail macabre en noir et blanc, le décor à le mérite d’être planté.

Cette fois-ci ce sont les Norvégiens qui ont l’honneur d’ouvrir la rencontre avec un nouveau morceau intitulé "Blood Oblation". Quelque peu déçu par le titre "Señor De La Tumba" figurant sur le split avec 13th Moon, j’attendais de Ritual Death qu’il nous propose cette fois-ci quelque chose d’un peu plus probant. Heureusement, la sentence va vite tomber et c’est avec grand plaisir que je retrouve ce qui m’avait séduit à l’époque de Ritual Death, soit un Black Metal abrasif (merci la production une fois de plus particulièrement rugueuse), sans chichi et à l’efficacité dévorante. Expédié en un petit peu plus de trois minutes, ce morceau des Norvégiens va donc à l’essentiel en faisant néanmoins toujours attention de varier les plaisirs. Ainsi, après une partie particulièrement éclatante, Ritual Death viendra calmer le jeu le temps d’un pont de quelques secondes pour finalement ré-attaque le temps d’un final mené à nouveau pied au plancher, le couteau entre les dents. Rien de bien nouveau dans sa formule ni dans ce que propose le groupe mais un titre tout en urgence et à l’intensité débordante. De quoi se rassurer pour la suite des événements sur laquelle je ne me suis d’ailleurs pas encore penché à l’heure où j’écris ces lignes.

Du coup sur la face B ce sont les Français d’Aosoth que l’on retrouve avec un morceau intitulé "Thieves Of Virtues". L’auditeur ayant déjà posé ses oreilles sur la musique des Parisiens sera ici en terrain connu, tout d’abord grâce à cette production compacte et étouffante qui rappelle celles des récents albums du groupe (notamment IV Arrow In Heart). Ensuite parce que l’on trouve sur ce titre tout ce qui fait le sel d’Aosoth à l’image de ces riffs hypnotiques et lancinants, de ces mid-tempo salvateurs et pourtant chargés en atmosphère, de ces attaques soutenues et fulgurantes qui mettent en avant un batteur toujours aussi puissant et tentaculaire, de ces couches de riffs menaçantes qui n’ont de cesse de bourdonner à nos oreilles et bien entendu de ces mélodies insidieuses et perfides qui s’immiscent en nous pour mieux nous tourmenter. Un titre de plus de six minutes, suffocant à souhait, doté d’une efficacité aussi redoutable que vicieuse et qui s’inscrit naturellement dans la droite lignée de ce qu’Aosoth sortira quelques mois plus tard avec l’excellent V : The Inside Scriptures. Parfait, du début à la fin.

Bien que la durée de ce split plafonne sous la barre des dix minutes et qu’il vous faudra probablement dépenser autant d’euros si ce n’est plus pour en faire l’acquisition, celui-ci se révèle pourtant fort recommandable, pour qui aime Ritual Death, Aosoth ou les deux. A l’occasion de cette sortie, les deux groupes nous gratifient de deux très bons morceaux, donnant ainsi à apprécier deux visions bien différentes d’un seul et même genre. C’est court, trop cher, demande à être changé de face au bout de quelques minutes seulement et donc de se relever alors qu’on était pourtant si bien installé mais oui, ça vaut quand même le coup de subir tous ces petits désagréments. Ah oui, c’est vrai, il y a aussi les MP3 maintenant...

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Ritual Death / Aosoth
Black Metal
2017 - Terratur Possessions
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Aosoth
Aosoth
Black metal - 2002 - France
  
Ritual Death
Ritual Death
Black Metal - Norvège
  

écoutez
tracklist
Ritual Death
01.   Blood Oblation  (03:18)

Aosoth
02.   Thieves Of Virtues  (06:29)

Durée : 09:47

parution
1 Septembre 2017

voir aussi
Aosoth
Aosoth
IV: Arrow In Heart

2013 - Agonia Records
  
Aosoth
Aosoth
III

2011 - Agonia Records
  
Aosoth
Aosoth
V: The Inside Scriptures

2017 - Agonia Records
  
13th Moon / Ritual Death
13th Moon / Ritual Death
Mors Triumphans (Split 7")

2017 - Terratur Possessions / Triangulum Ignis
  
Aosoth
Aosoth
Ashes of Angels

2009 - Agonia Records
  

Essayez aussi
Hegemon
Hegemon
Initium Belli (EP)

2017 - Autoproduction
  
Mara
Mara
Thursian Flame

2018 - Throats Productions
  
Au Champ des Morts
Au Champ des Morts
Dans la Joie

2017 - Debemur Morti Productions
  
Bestia Arcana
Bestia Arcana
To Anabainon Ek Tes Abyssu

2011 - Daemon Worship Productions
  
Omnizide
Omnizide
NekroRegime

2016 - Carnal Records
  

Le Canyon - Épisode 22 - Hit-Parade 2018
Lire le podcast
Haunt
Grimoires Of Undead Power
Lire la chronique
Embryonic Cells
Horizon
Lire la chronique
Dodsferd
Diseased Remnants of a Dyin...
Lire la chronique
Machine Head
Catharsis
Lire la chronique
Bilskirnir
In Solitary Silence
Lire la chronique
Skulmagot
Skulled To Death
Lire la chronique
Cemetery Urn
Barbaric Retribution
Lire la chronique
Svartidauði
Revelations Of The Red Sword
Lire la chronique
The Necromancers
Of Blood and Wine
Lire la chronique
Metalhertz #1 - L'influence de Chuck Schuldiner
Lire le podcast
Nag
Nagged to Death
Lire la chronique
Alone in the Mist
Useless
Lire la chronique
Outre-Tombe
Nécrovortex
Lire la chronique
Nachtmystium
Resilient (EP)
Lire la chronique
Au-Dessus + Furia + Mysticum
Lire le live report
Cénotaphe
Horizons (EP)
Lire la chronique
VƆID pour l'album "Jettatura"
Lire l'interview
Iskandr
Euprosopon
Lire la chronique
Armaggedon
The Satanic Kommandantur
Lire la chronique
Infernal Coil
Within a World Forgotten
Lire la chronique
Death Karma
The History of Death & Buri...
Lire la chronique
Mournful Congregation + Ophis
Lire le live report
Corpsessed
Impetus Of Death
Lire la chronique
Blackrat
Dread Reverence
Lire la chronique
Cadaveric Fumes / Skelethal
Heirs Of Hideous Secrecies ...
Lire la chronique
Spiritwood
The Art of the Subliminal W...
Lire la chronique
Metalhertz #3 - "La folie des compositeurs"
Lire le podcast
Requiem
Global Resistance Rising
Lire la chronique
PPCM #4 - NECROPHAGIST ? Ah non, presque... (Necrophagia)
Lire le podcast