chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
90 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Slave Hands - World Rid of All Living

Chronique

Slave Hands World Rid of All Living
Voilà un groupe qui ne cherche absolument pas à dire quelque chose de neuf, un groupe qui ne fait que reprendre ce qui a été dit avant lui de la façon la plus respectueuse possible, un groupe qui vénère le sludge dans sa forme la plus historique où l’on pourra s’amuser à dire ce qui tient de Noothgrush, Grief ou Dystopia. Un groupe tellement rétrograde que, franchement, on se demande bien ce qu’il fait là.

Ne me demandez pas d’ailleurs pourquoi je tiens à vous en parler, je n’en sais rien. Slave Hands, avec ses disques en téléchargement à prix libre, ses formats cassette ultraconfidentielles, ses t-shirts avec logo mal placé qui sentent bon le merch fait un peu à la va-vite, n’a rien de plus qu’un autre groupe de sludge à l’ancienne comme on peut en croiser de temps en temps. No Funeral, Leechfeast et compagnie… Slave Hands est aussi identifiable que ces formations-ci, au point que je me demande pourquoi je prends le temps de vous en parler (vous êtes toujours là ?).

Peut-être parce que, dans son déballage d’élève de Human = Garbage et Come to Grief, Slave Hands touche toutes les bonnes notes. D’une durée qui ne cherche pas à se prendre pour ce qu’elle n’est pas, assumant son statut de plaisir pour fanatiques du « sick », World Rid of All Living déballe samples misérabilistes et jouissifs, rythme d’éclopé cherchant un spot où demander de l’argent, voix cancéreuse évoquant le râle d’un punk en bout de course, accélérations d’asthmatique arrivant aussi naturellement que quand on voit son bus partir sans nous, d’une façon faisant dire qu’ils ont tout compris à ce style d’incompris, décidant d’aller jusqu’au bout dans le fatalisme… souvent pour le meilleur et rarement pour le pire (un solo sur « Swollen Anguish », simplement raté).

Honnêtement, pas grand-chose à dire de plus sur ces vingt-huit minutes, ce shot issu de Finlandais qui s’enfoncent totalement dans le sludge vieille école, nous emportant avec eux. Les déçus des derniers coups de béquilles de Fistula ou Grime feraient bien de laisser une chance à ce disque, tant il est une lettre d’amour adressée avant tout aux amateurs d’un son particulier, blues de punk en voie de clochardisation. C’est sûr, ce n’est pas ça qui va relever le niveau ou vous enrichir en tant qu’être humain. On se situe même au fond du caniveau, niveau production et exécution. Mais vous l’aurez sans doute compris : c’est bien ce qui rend World Rid of All Living particulièrement charmant, sans particularité aucune.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

lkea citer
lkea
18/09/2018 05:16
Høsty a écrit : Ikea a écrit :
Le batteur s'appelle "Late", c'est définitivement chou.


Est-ce qu'il fait le café du coup ? Mr Green


Je dirais qu'il est plutôt "à la bourre" Mr Green
Høsty citer
Høsty
17/09/2018 13:23
Ikea a écrit :
Le batteur s'appelle "Late", c'est définitivement chou.


Est-ce qu'il fait le café du coup ? Mr Green

Petite écoute vite fait au labo tout à l'heure, y'a moyen que ça me plaise mais il va falloir que j'approfondisse la chose !
lkea citer
lkea
16/09/2018 12:19
Téléchargement libre sur Bandcamp !

Le batteur s'appelle "Late", c'est définitivement chou.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Slave Hands
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Slave Hands
Slave Hands
Sludge - 2013 - Finlande
  

tracklist
01.   Abandonment
02.   Circle of Exploitation
03.   Swollen Anguish
04.   Spring of Urine
05.   Metamorphosis
06.   Nothing Left to Shine

Durée : 28 minutes 1 seconde

line up
parution
31 Janvier 2018

Essayez aussi
Acid Bath
Acid Bath
When The Kite String Pops

1994 - Rotten Records
  
Iron Monkey
Iron Monkey
Iron Monkey

1996 - Union Mill
  
Grief
Grief
...And Man Will Become the Hunted

2000 - Pessimiser Records
  
Grief
Grief
Come to Grief

1994 - Century Media Records
  
Grime
Grime
Deteriorate

2013 - Forcefield Records / Mordgrimm Records
  

Sick Of It All
Wake The Sleeping Dragon!
Lire la chronique
Le Canyon - Épisode 22 - Hit-Parade 2018
Lire le podcast
Haunt
Grimoires Of Undead Power
Lire la chronique
Embryonic Cells
Horizon
Lire la chronique
Dodsferd
Diseased Remnants of a Dyin...
Lire la chronique
Machine Head
Catharsis
Lire la chronique
Bilskirnir
In Solitary Silence
Lire la chronique
Skulmagot
Skulled To Death
Lire la chronique
Cemetery Urn
Barbaric Retribution
Lire la chronique
Svartidauði
Revelations Of The Red Sword
Lire la chronique
The Necromancers
Of Blood and Wine
Lire la chronique
Metalhertz #1 - L'influence de Chuck Schuldiner
Lire le podcast
Nag
Nagged to Death
Lire la chronique
Alone in the Mist
Useless
Lire la chronique
Outre-Tombe
Nécrovortex
Lire la chronique
Nachtmystium
Resilient (EP)
Lire la chronique
Au-Dessus + Furia + Mysticum
Lire le live report
Cénotaphe
Horizons (EP)
Lire la chronique
VƆID pour l'album "Jettatura"
Lire l'interview
Iskandr
Euprosopon
Lire la chronique
Armaggedon
The Satanic Kommandantur
Lire la chronique
Infernal Coil
Within a World Forgotten
Lire la chronique
Death Karma
The History of Death & Buri...
Lire la chronique
Mournful Congregation + Ophis
Lire le live report
Corpsessed
Impetus Of Death
Lire la chronique
Blackrat
Dread Reverence
Lire la chronique
Cadaveric Fumes / Skelethal
Heirs Of Hideous Secrecies ...
Lire la chronique
Spiritwood
The Art of the Subliminal W...
Lire la chronique
Metalhertz #3 - "La folie des compositeurs"
Lire le podcast
Requiem
Global Resistance Rising
Lire la chronique