chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
117 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Steingrab - Jahre nach der Pest

Chronique

Steingrab Jahre nach der Pest
Le mois dernier, un vétéran de la scène Black Allemande a sorti un nouvel opus. Je l'ai pour ma part découvert avec le single "Jahre Nach Der Pest", qui donne d'ailleurs son titre à l'album.

Ledit album se présente habillé d'un superbe artwork en nuances de noir qui représente une statue de lion blessé qui hurle son agonie. Le félin apparait à demi masqué par des branchages noirs et flous. Le lion agonisant est magistral, l'artiste a su donner à son animal l'impression de force brute et de majesté qu'on prête souvent au roi des animaux (et que la version vivante du Zoo de Vincennes ne rend qu'imparfaitement). Cet artwork préfigure l'album qu'il illustre. La musique de STEINGRAB est également magistrale et sombre, des traits de noir venant traverser et flouter une musique épique et grandiose.

Fondé en 2008, STEINGRAB est le projet de l'auteur, compositeur et multi-instrumentiste Mahr. L'énigmatique personnage est une nouvelle fois seul aux manettes pour le troisième album de sa discographie. Un album riche et dense, où les sombres compos typiquement Black comme "Jahre Nach Der Pest" ou "Dämon" sont entrecoupées de plages plus contemplatives et légères, dominées par des claviers aux sonorités douces, printanières et vaporeuses.

Le contraste a quelque chose de saisissant mais cette alternance de noirceur et de douceur ne me parle pas trop. Je n'arrive pas à rentrer dans l'ambiance. Voire même à comprendre en quoi consiste l'ambiance recherchée par Mahr sur Jahre Nach Der Pest. Tous les morceaux sont agréables à écouter, mais la mayonnaise ne prend pas.

Sans doutes est-ce un blocage de ma part. Un autre auditeur arrivera à décoder le schéma du disque. Probablement que moi-même, à la longue, je verrai des passerelles qui étaient de prime abord masquées. C'est là tout l'attrait de cet album : il n'est pas facile à décoder mais en même temps facile d'accès, et suffisamment séduisant pour donner envie d'y revenir.

Le disque a fait l'objet d'un travail d'orfèvre. On sent que chaque note est précisément là où elle doit être et que l'artiste a travaillé jusqu'à l'obsession une oeuvre voulue parfaite. Les compos sont nettes, la prod et le mixage ont cette propreté clinique qu'on prête souvent à tout ce qui est Germanique (et parfois à tort).

Vous écoutez, vous jugez, on en discute ?

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Steingrab
Black Metal
2018 - Soundage Productions
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Steingrab
Steingrab
Black Metal - 2008 - Allemagne
  

tracklist
01.   Präludium  (02:19)
02.   Dämon  (07:01)
03.   Rachewalzer  (03:29)
04.   Das trübe Glas  (01:24)
05.   Fort von hier  (04:15)
06.   Falscher Frühling  (05:30)
07.   Der trübe See  (01:24)
08.   Mondfinsternis  (02:49)
09.   Jahre nach der Pest  (05:43)
10.   Walzer toter Zukunft  (05:36)
11.   - 2/10
12.   Verlorene Engel  (03:39)

Durée : 44:10

line up
  • Mahr / Everything (Songwriting, all Instruments, Lyrics, Vocals, Layout, Mix)

parution
24 Septembre 2018

Essayez aussi
Riivaus
Riivaus
Lyöden Taudein Ja Kirouksin

2017 - Wolfspell Records
  
Mortis Mutilati
Mortis Mutilati
The Stench of Death

2018 - Autoproduction
  
Mortuus
Mortuus
De contemplanda Morte; De Reverencie laboribus ac Adorationis

2007 - The Ajna Offensive
  
Gevlerkt
Gevlerkt
De Grote Sterfte

2017 - New Era Productions
  
Urgehal
Urgehal
Ikonoklast

2009 - Season Of Mist
  

Ichor
Hadal Ascending
Lire la chronique
Mortal Scepter
Where Light Suffocates
Lire la chronique
Czort
Czarna ewangelia
Lire la chronique
Annorkoth
The Last Days
Lire la chronique
Uhl
Where The Wolves Lead (Démo)
Lire la chronique
Goatspell
Ascension Of The Drakonian ...
Lire la chronique
Rencontre avec MANIAC
Lire l'interview
Mütiilation
The Lost Tapes (Compil.)
Lire la chronique
Kriegsmaschine
Apocalypticists
Lire la chronique
Acid Bath
Paegan Terrorism Tactics
Lire la chronique
SOS Chanteurs ! (Famine / Kvarforth / Ravenlord)
Lire le podcast
Blurr Thrower
Les Avatars Du Vide (EP)
Lire la chronique
At The Gates + Behemoth + Wolves In The Throne Room
Lire le live report
Horns
Czerń
Lire la chronique
Wolvennest
Void
Lire la chronique
Napalm Death
Nazi Punks Fuck Off (EP)
Lire la chronique
Cantique Lépreux
Paysages Polaires
Lire la chronique
Hexenbrett
Erste Beschwörung (EP)
Lire la chronique
Mortal Scepter / Deathroned
Mortal Scepter / Deathroned...
Lire la chronique
Nyctophilia
Ad Mortem et Tenebrae
Lire la chronique
Bilan 2018
Lire le bilan
Feral
Flesh For Funerals Eternal
Lire la chronique
Ossuarium
Living Tomb
Lire la chronique
AC/DC
Flick Of The Switch
Lire la chronique
PPCM #7 : Pour ce soir, tu mangeras les RESTES (VITAUX) !
Lire le podcast
Sunwheel
I Am the One
Lire la chronique
Cannibal Corpse
Tomb Of The Mutilated
Lire la chronique
Obscenity
Summoning The Circle
Lire la chronique
Vetala
Retarded Necro Demential Hole
Lire la chronique
Psychotomy
Aphotik
Lire la chronique