chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
88 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Dalkhu - Lamentation and Ardent Fire

Chronique

Dalkhu Lamentation and Ardent Fire
Avant de commencer la chronique de cet album de DALKHU, un hommage. Un hommage en l’honneur de notre regretté Høsty, dont la dernière chronique remonte à janvier 2017, mais il s’était déjà fait rare en ne publiant que deux chros en une année. Et son avant-avant dernière était pour DALKHU. Qu’il avait fortement apprécié. Je reprends alors le flambeau pour parler de ces Slovènes, en espérant que notre scribouillard viendra tout de même nous donner son ressenti, nous faire savoir s’il a été à nouveau impressionné, ou au contraire déçu par Lamentation and Ardent Fire. Ou tout simplement s’il s’en bat royalement les coquillettes.

De mon côté, je n’étais pas encore tombé dans l’univers de DALKHU. Les références au death metal dont parlait Høsty ne pouvaient pas me donner envie de m’y intéresser : j’aime pas le death, même noyé dans le black. Ou si peu. Mais voilà, d’énièmes changements de line-up et ma curiosité légendaires m’ont donné envie de découvrir les nouvelles compositions du trio à nouveau remanié. Il y a évidemment l’éternel J.G., guitariste des origines qui fait aussi la basse désormais, le batteur Kalki qui revient après avoir laissé la main sur le deuxième album, et un tout nouveau chanteur, Lucerus, que les amateurs de black connaissent dans CVINGER. Enfin... les plus curieux parce que cette formation est encore assez confidentielle...

Eh bien la musique du groupe refait la part belle au black. On n’est pas encore dans le Trve, même si c’est DALKHU, mais l’étiquette black metal est bien justifiée. On ne dira plus que c’est du death trempé dans le black, mais bien un équilibre entre les deux styles. Et il y a des moments forts. Et d’autres totalement ennuyeux. Mais je le répète, je suis un très mauvais client en termes de musique death, donc dès que cette influence est trop mise en avant sur cet opus, j’ai des boutons qui apparaissent sur le gland. Et ce sont alors principalement - voire uniquement - « Rime » et « The Dead Sleep with their Eyes Open » qui arrivent à me convaincre. Le premier pour ses riffs aux ambiances martiales et héroïques, le deuxième pour son aspect froid, son rythme faussement soutenu et des chœurs masculins inattendus. Là, je relève la tête.

Je relève la tête du reste. De ces autres pistes qui m’ont la plupart du temps glissé dessus. Ça ronronne trop pour me convenir parce que ça veut bouriner, et que même si ça le fait bien, cela ne me procure pas beaucoup de sensations. C’est vilain pour être vilain, mais sans qu’il n’y ait grand chose derrière. Et alors que c’est exécuté correctement, proprement, et énergiquement, je n’éprouve pas le besoin d’approfondir, d’y revenir. Peut-être qu’avec un peu plus d’éléments ajoutés, comme le côté ésothérique sur les 30 dernières secondes de « Profanity Galore », j’y aurais trouvé mon compte. Résultat insuffisant pour mes oreilles...

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

Høsty citer
Høsty
25/09/2018 00:17
Merci pour l'hommage Sakri, ça fait plaisirs !

Je suis également assez mitigé sur cette nouvelle sortie.
Je reconnais par moments le groupe qui m'avait ébouriffé y'a 2ans, mais c'est beaucoup plus rare que sur Descend...
J'ai l'impression que le groupe a fait marche arrière, et je verrais plus cet album entre les deux premiers albums, tant de nombreux passages dispensables me rappellent le banal Imperator.

Bref, je vais continuer à creuser Dalkhu (ouais, j'ai tenu 3 paragraphe moi aussi...), mais cet album est pour l'instant une petite déception...
gulo gulo citer
gulo gulo
24/09/2018 20:33
Rien que pour avoir attendu le troisième paragraphe, respect.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Dalkhu
Black death metal
2018 - Godz Ov War Productions
notes
Chroniqueur : 5.5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (1)  8/10

plus d'infos sur
Dalkhu
Dalkhu
Black death metal - 2003 - Slovénie
  

tracklist
01.   Profanity Galore
02.   I Am
03.   Rime
04.   A Race Without Hope
05.   Gaps of Existence
06.   The Dead Sleep with Their Eyes Open
07.   Night

Durée : 42:50

line up
parution
17 Septembre 2018

voir aussi
Dalkhu
Dalkhu
Descend... Into Nothingness

2015 - Satanath Records
  

Essayez plutôt
Cop Skeletons
Cop Skeletons
Cop Skeletons (EP)

2018 - Grimfuture records
  
Paroxsihzem
Paroxsihzem
Paroxsihzem

2012 - Dark Descent Records
  
Barús
Barús
Drowned

2018 - Memento Mori
  
Belphegor
Belphegor
Lucifer Incestus

2003 - Napalm Records
  
Archgoat
Archgoat
The Apocalyptic Triumphator

2015 - Debemur Morti Productions
  

Le Canyon - Épisode 22 - Hit-Parade 2018
Lire le podcast
Haunt
Grimoires Of Undead Power
Lire la chronique
Embryonic Cells
Horizon
Lire la chronique
Dodsferd
Diseased Remnants of a Dyin...
Lire la chronique
Machine Head
Catharsis
Lire la chronique
Bilskirnir
In Solitary Silence
Lire la chronique
Skulmagot
Skulled To Death
Lire la chronique
Cemetery Urn
Barbaric Retribution
Lire la chronique
Svartidauði
Revelations Of The Red Sword
Lire la chronique
The Necromancers
Of Blood and Wine
Lire la chronique
Metalhertz #1 - L'influence de Chuck Schuldiner
Lire le podcast
Nag
Nagged to Death
Lire la chronique
Alone in the Mist
Useless
Lire la chronique
Outre-Tombe
Nécrovortex
Lire la chronique
Nachtmystium
Resilient (EP)
Lire la chronique
Au-Dessus + Furia + Mysticum
Lire le live report
Cénotaphe
Horizons (EP)
Lire la chronique
VƆID pour l'album "Jettatura"
Lire l'interview
Iskandr
Euprosopon
Lire la chronique
Armaggedon
The Satanic Kommandantur
Lire la chronique
Infernal Coil
Within a World Forgotten
Lire la chronique
Death Karma
The History of Death & Buri...
Lire la chronique
Mournful Congregation + Ophis
Lire le live report
Corpsessed
Impetus Of Death
Lire la chronique
Blackrat
Dread Reverence
Lire la chronique
Cadaveric Fumes / Skelethal
Heirs Of Hideous Secrecies ...
Lire la chronique
Spiritwood
The Art of the Subliminal W...
Lire la chronique
Metalhertz #3 - "La folie des compositeurs"
Lire le podcast
Requiem
Global Resistance Rising
Lire la chronique
PPCM #4 - NECROPHAGIST ? Ah non, presque... (Necrophagia)
Lire le podcast