chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Anaal Nathrakh - A New Kind Of Horror

Chronique

Anaal Nathrakh A New Kind Of Horror
Nouvelle notification sur son smartphone, ah c’est l’heure de l’Armageddon. Le duo britannique misanthrope et stakhanoviste Anaal Nathrakh, référence du film « Excalibur » (Boorman) que certains ont sûrement réentendu dans « Ready Player One » (formule magique pour activer l’orbe d’Osuvox), revient deux ans (quasiment jour pour jour) après The Whole Of the Law pour une nouvelle immondice necro black metal. En 2016, la moue dessinée, il s’agissait pour moi de leur album le plus faible à date, correction faite avec ce A New Kind Of Horror.

Pas de surprise, pour ce dixième ( !?) opus, Anaal Nathrakh reprend ce qu’il avait laissé sur The Whole Of The Law, qui lui-même reprenait Desideratum, qui lui-même… Bon vous m’aurez compris, les gaillards de Birmingham (enfin de Californie désormais pour Mick) ne changent pas leur tambouille hybride black/grind (Passion de côté), Mick jouant à chaque offrande à ajuster les contrastes mélodiques/brutaux et les condiments indus. Pour ce A New Kind Of Horror le compositeur annonce la couleur : « I'm going to write a headbanger ». Soit. Comme pour The Whole Of The Law, une découverte pourtant pas désagréable, un très classique « Obscene as Cancer » (tout droit sorti du précédent album) suivi du « tractopelle » « The Reek Of Fear » (aux éléments monolithiques écrasant façon Hans Zimmer) jusqu’à la purge « Forward! » (premier morceau dévoilé et conspué dans les commentaires). Effectivement la musique paraît plus épurée, aux refrains mélodiques plus prononcés et aux riffs « power chord » sans-gêne (« Jump muthafuka » sur « The Apocalypse Is About You! »), non sans rappeler un Hell Is Empty, and All the Devils Are Here… La qualité et les hits en moins.

Petit aparté donc pour les morceaux « Forward! » (pire offrande de la bande) et « The Horrid Strife » ou le vide intersidérale en terme de composition, sauvés du précipice par les quelques éléments électro et le son massif outrancier. Pour le reste, les adeptes d’Anaal Nathrakh retrouvent leurs marques, des mélodies et des refrains titilleurs sur chaque titre avec une puissance de feu brutale. Mais pour trouver ces moments de grâce malgré quelques microscopiques étincelles, on pourra chercher en vain... Des références black 90’s timides comme le Dark Funeral « Mother Of Satan » (2:36) voire symphoniques sur (« New Bethlehem/Mass Death Futures » (1:49) ou alors le thème de la « Carmina Burana » repris sur « Are We Fit for Glory Yet? (The War to End Nothing) ». Des idées plutôt intéressantes mais au rendu bâclé quitte même à faire de l’auto-repompe par ci par là, je pense au riff d’intro de « Vio Coactus » comme un vilain arrière-goût de « Forging Towards The Sunset ». Tout cela pour un total de 32 minutes, soit l’album le plus court de leur discographie, contradictoire pour une galette qui prétend à être la plus mélodique et facile d’accès.

Néanmoins comme à son habitude, pas grand-chose à reprocher au monstrueux frontman V.I.T.R.I.O.L.. Sur une thématique empruntant toujours à la haine du genre humain mais cette fois aussi à la Première Guerre Mondiale et aux lettres de l’auteur D.H. Lawrence, des refrains au chant clair (« New Bethlehem /Mass Death Futures ») ou la puissance des hurlements (« The Apocalypse Is About You! ») à vous tenir les tripes (« Are We Fit for Glory Yet? (The War to End Nothing) » à 2:42). Même le décérébré « Satan ! » beuglé de « Mother Of Satan » ou les délires heavy grand guignolesques imitant King Diamond fonctionnent. On regrettera peut-être des modulations plus timides ici.

The Whole Of The Law annonçait malheureusement un Anaal Nathrakh en pilotage automatique pour un atterrissage raté et ça n’a pas loupé… Malgré toutes ces tares, les compositions étaient peaufinées pour ce dernier, ici sur ce A New Kind Of Horror il n’y a quasiment rien à ronger. Des bribes de morceaux inachevés et inadmissibles de la part d'un groupe de ce calibre. Avec déjà neuf albums dans une discographie quasi sans points noirs (chroniqués par votre serviteur), impossible de ne pas se taper le front. Leur plus mauvais album. Peut-être un long séjour d’hiver dans un bar miteux anglais pour aider à trouver l’inspiration et la rage d’antan à Mick ?

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

8 COMMENTAIRE(S)

DARKFACHOR citer
DARKFACHOR
04/03/2020 18:57
note: 5/10
Leur pire album, c'est du n'import'nawak' metal maintenant, ça n'arrive pas à la cheville d'un "Eschaton"...
De toutes façons ce groupe a sorti beaucoup trop d'album, il est grand temps d'arrêter les frais.
Mitch citer
Mitch
04/03/2020 13:56
note: 5.5/10
Hmm t'es sûr ?

Toujours aussi vilain de mon côté.
colin.lmbrt citer
colin.lmbrt
04/03/2020 11:09
note: 8.5/10
Celui que j'aime le moins mais toutefois très appréciable (y compris Forward, bien con mais très efficace)
Et c'est le Requiem de Mozart sur " Are We Fit for Glory Yet? (The War to End Nothing)" pas un extrait des Carmina Burana...
Kasteel citer
Kasteel
22/10/2018 14:31
note: 8.5/10
Plusieurs écoutes maintenant, et le verdict est :

"Cher Mitch, chroniqueur d'Anaal Nathrakh, c'est fini entre nous !" ;p

Blague à part, je le trouve très bien cet album ! The Reek of Fear, par exemple, est juste excellent !!
Anaal fait du Anaal, pour mon plus grand plaisir, et je regrette juste des morceaux trop courts en fait.
ixaxaar citer
ixaxaar
21/10/2018 16:04
note: 8/10
pas de surprise mais très bon album malgré tout en ce qui me concerne, plus varié que le précédent et de bonne idées (comme ce "riff" mitraillette sur forward par exemple, cité juste en contre exemple du "pire du pire")
bref, les gouts et les couleurs...
Stockwel citer
Stockwel
01/10/2018 15:20
Pas d'accord avec la chro, ça tourne en rond depuis pas mal d'années mais ça fait toujours un bien fou à écouter quand on aime le style ! Je lui mettrais 7.5 ou 8 probablement Sourire
Kasteel citer
Kasteel
28/09/2018 10:57
note: 8.5/10
Bon, ben je vais tenter par moi-même...on en reparle Clin d'oeil
Merci pour la chro en tout cas !
Dantefever citer
Dantefever
26/09/2018 14:08
Quelle surprise ... J'en tombe de ma chaise

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Anaal Nathrakh
Black / Grind
2018 - Metal Blade Records
notes
Chroniqueur : 5.5/10
Lecteurs : (6)  7.08/10
Webzines : (15)  8.17/10

plus d'infos sur
Anaal Nathrakh
Anaal Nathrakh
Black / Grind - 1999 - Royaume-Uni
  

vidéos
Obscene as Cancer
Obscene as Cancer
Anaal Nathrakh

Extrait de "A New Kind Of Horror"
  

tracklist
01.   The Road to…  (01:49)
02.   Obscene as Cancer  (03:03)
03.   The Reek of Fear  (03:20)
04.   Forward!  (03:29)
05.   New Bethlehem/Mass Death Futures  (03:27)
06.   The Apocalypse Is About You!  (03:02)
07.   Vi Coactus  (03:43)
08.   Mother of Satan  (03:25)
09.   The Horrid Strife  (03:27)
10.   Are We Fit for Glory Yet? (The War to End Nothing)  (04:10)

Durée : 32:55

line up
parution
28 Septembre 2018

voir aussi
Anaal Nathrakh
Anaal Nathrakh
Vanitas

2012 - Candlelight Records
  
Anaal Nathrakh
Anaal Nathrakh
Domine Non Es Dignus

2004 - Season Of Mist
  
Anaal Nathrakh
Anaal Nathrakh
Desideratum

2014 - Metal Blade Records
  
Anaal Nathrakh
Anaal Nathrakh
Eschaton

2006 - Season Of Mist
  
Anaal Nathrakh
Anaal Nathrakh
The Codex Necro

2001 - Mordgrimm
  

Essayez plutôt
Fukpig
Fukpig
3

2012 - Devizes Records
  
Withered
Withered
Folie Circulaire

2008 - Prosthetic Records
  
Dephosphorus
Dephosphorus
Impossible Orbits

2017 - Selfmadegod Records
  
Withered
Withered
Dualitas

2010 - Prosthetic Records
  
Dragged Into Sunlight
Dragged Into Sunlight
Hatred For Mankind

2011 - Prosthetic Records
  

Förgjord
Laulu kuolemasta
Lire la chronique
Thætas
Shrines To Absurdity
Lire la chronique
Instigate
Echoes Of A Dying World (EP)
Lire la chronique
The Phantom Carriage
7-Year Epilogue
Lire la chronique
Athanatheos
Jerusalem (or how Yahveh be...
Lire la chronique
Smile
What a Wonderful World (EP)
Lire la chronique
Fange
Poigne (EP)
Lire la chronique
Electric Wizard
Let Us Prey
Lire la chronique
Crowbar
Odd Fellows Rest
Lire la chronique
Dawn of Nil
Culminating Ruins
Lire la chronique
Sombre Héritage
Alpha Ursae Minoris
Lire la chronique
Candiria
Surrealistic Madness
Lire la chronique
Devouring Void
Septic Fluid Dripping From ...
Lire la chronique
Vaal
Visioen Van Het Verborgen Land
Lire la chronique
Mourning Beloveth / The Ruins Of Beverast
Don’t Walk on the Mass Grav...
Lire la chronique
Lifeless Dark
Who Will Be The Victims? (D...
Lire la chronique
Bait
Revelation Of The Pure
Lire la chronique
Mora Prokaza
By Chance
Lire la chronique
Meurtrières
Meurtrières (EP)
Lire la chronique
Irae
Lurking in the Depths
Lire la chronique
Death Courier
Necrotic Verses
Lire la chronique
Bašmu
Enshrined In Eternity
Lire la chronique
Exocrine
Maelstrom
Lire la chronique
Cryptic Shift
Visitations from Enceladus
Lire la chronique
Bezwering
Aan De Wormen Overgeleverd
Lire la chronique
Odiosior
Odiosior (EP)
Lire la chronique
Non Serviam
Le Cœur Bat
Lire la chronique
Hum
Inlet
Lire la chronique
Nexion
Seven Oracles
Lire la chronique
Mosaic
Secret Ambrosian Fire
Lire la chronique