chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
101 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Nuisible - Slaves and Snakes

Chronique

Nuisible Slaves and Snakes
Porcore. Elle remonte à un moment, la dernière rencontre avec une formation me poussant à utiliser ce jeu de mots – à bien y réfléchir, depuis Inter Feces et Urinam Nascimur, déjà créé par les mains des Français ci-présents. Mais là, impossible d’y couper : Slaves and Snakes, premier longue-durée de Nuisible, donne envie d’écrire « Porc », partout, de joie, avec différents liquides. Et clairement pas les plus propres.

Réaction bien normale, face à ce disque qui prend un plaisir particulier à mélanger pour mieux tabasser. Chargé aux hormones d’Entombed, défoncé aux révoltes de His Hero Is Gone, les anabolisants Trap Them gonflant les muscles et veines à chaque coup de pression, Nuisible ne frustre en rien les attentes créées par son EP de 2016, ce nouveau-né s’inscrivant comme sa juste descendance. Certes, ceux qui aiment prendre de la hauteur dans une musique avançant tête dans le guidon, le rouge comme unique couleur (ça ne nous empêchera pas de traverser tout ce qui croise notre route, ah !), noteront que ces tacles lorgnent davantage vers un hardcore/metal à l’ancienne – avec des membres de Lazare et As We Bleed, rien de bien étonnant à cela – mais l’impression générale reste d’avoir affaire avec des pas-tout-jeunes se servant de leur expertise pour mixer ce qui se fait de mieux en terme de déglingue crade. Et que Nuisible, derrière un aspect constamment jouissif, fait tout pour faire comprendre son nom.

La menace, la teigne, la corruption des cerveaux, « vice, bière et pessimisme » comme devise : cela a été depuis le début le credo des Français, et le reste sur Slaves and Snakes. Doté d’une production qui suit la marche commune, à la fois sale, puissante et abrasive, il galvanise autant qu’il empoisonne, parvenant à transmettre ce qu’il faut d’ambiance lors de ces charges multiples, allant même jusqu’à faire hurler au loup (« Two-Sided Integrity » : c’est qu’on les entend arriver !) aussi bien qu’un groupe black metal, Bergen devenue zone punk de non-droit.

Tout juste regrettera-t-on que Nuisible s’arrête ici majoritairement à envoyer une salve plus généreuse que lors de ses courts débuts, ces nouvelles trente-trois minutes étant aussi satisfaisantes que peu surprenantes pour celui déjà appâté par Inter Feces et Urinam Nascimur. Au-delà d’une petite baisse de régime sur « Blind Paradox » et son souffle court (une minute trente, là où un « Swarm as King » est capable d’envoyer une violence similaire en long et large) ainsi qu’un « Blur the Light » ne faisant que reprendre les divers éléments aperçus sans apporter ce petit plus qui permettrait aux Français de mettre totalement à terre, peu de choses à reprocher à cette recette d’équilibriste de l’extrême, mélangeant les genres sans compromettre la saleté qui les unit. Gavé de tubes où s’imaginer lâché dans l’enclos, fou, gigotant et massacrant sans retenue, les bronches et le cœur au bord de l’implosion, Slaves and Snakes est un incontournable pour qui apprécie son metal / hardcore sauvage au point d’être animal. Gruik !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

4 COMMENTAIRE(S)

Jarl_Djevel citer
Jarl_Djevel
16/10/2018 18:32
note: 7/10
Pas mal du tout, effectivement gonflé aux hormones Entombed.. Excellente découverte pour ma part. Facile avec un style que j'affectionne particulièrement. Petite digression dans un genre plus black'n'core je conseillerai toujours l'extraordinaire Bastard Feast avec son Osculum Infame. Pour revenir sur Nuisible, je changerais les backing vocals que je trouve plus annoying qu'autre chose mais pour le reste j'approuve !
lkea citer
lkea
08/10/2018 20:46
note: 7.5/10
Ben c'est défoule (sur skyrock) quoi... Personnellement, pour faire la course le sourire aux lèvres, c'est très très bien !
gulo gulo citer
gulo gulo
08/10/2018 10:05
note: 7.5/10
Ah ouais ? Moi je le trouve surtout jovial, en fait.
FullSail citer
FullSail
08/10/2018 08:05
note: 8/10
Pourrais pas être plus d'aporc... hum, d'accord. Je retrouve même dans celui-là un peu de la rage meurtrière de Kickback par moments. Un délice.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Nuisible
Crust / Hardcore / (Black) Metal
2018 - Deadlight Entertainment
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (3)  7.5/10
Webzines : (1)  7/10

plus d'infos sur
Nuisible
Nuisible
Crust / Hardcore / (Black) Metal - 2014 - France
  

vidéos
Death Legacy
Death Legacy
Nuisible

Extrait de "Slaves and Snakes"
  

tracklist
01.   Slaves…
02.   ...and Snakes
03.   Evil Still
04.   Death Legacy
05.   Vengeful Blood
06.   Interlude
07.   Swarm as King
08.   Two-Sided Integrity
09.   Burning Embers
10.   Blind Paradox
11.   Blur the Light

Durée : 33 minutes 1 seconde

line up
parution
21 Septembre 2018

voir aussi
Nuisible
Nuisible
Inter Feces et Urinam Nascimur (EP)

2016 - Deadlight Entertainment
  

Essayez aussi
Oathbreaker
Oathbreaker
Eros|Anteros

2013 - Deathwish Inc.
  

FINIS OMNIVM pour l'EP "Cercle"
Lire l'interview
Tribulation
Down Below
Lire la chronique
Totenmesse
To
Lire la chronique
Witchthroat Serpent
Swallow the Venom
Lire la chronique
Profanatica
Altar of the Virgin Whore (EP)
Lire la chronique
Sjukdom
Stridshymner og dødssalmer
Lire la chronique
The Lumberjack Feedback
Blackened Visions
Lire la chronique
Emigrate
Silent So Long
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 20 - Danger.
Lire le podcast
Ende
Goétie Funeste
Lire la chronique
Fantômas
Fantômas (Amenaza Al Mundo)
Lire la chronique
Candelabrum
Portals
Lire la chronique
Firtan
Okeanos
Lire la chronique
Nécropole
Solarité
Lire la chronique
Beherit
Drawing Down The Moon
Lire la chronique
Selvans
Faunalia
Lire la chronique
Mutilated By Zombies
Scripts Of Anguish
Lire la chronique
Cultes Des Ghoules
Sinister, Or Treading The D...
Lire la chronique
Khragkh
ΓVΛΩ
Lire la chronique
Revocation
The Outer Ones
Lire la chronique
PPCM #2 - What'SUP ?! (Supuration et l'année 1993)
Lire le podcast
Daagh
Daagh (EP)
Lire la chronique
Mes hallucinations auditives : PANPHAGE
Lire le podcast
Danzig
Danzig
Lire la chronique
Satan's Satyrs
The Lucky Ones
Lire la chronique
Sleeping Peonies
Glitterghast
Lire la chronique
Cosmic Church
Täyttymys
Lire la chronique
1914
The Blind Leading The Blind
Lire la chronique
Life Of Agony
Ugly
Lire la chronique
Barús
Drowned
Lire la chronique