chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
111 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Reversed - Widow Recluse

Chronique

Reversed Widow Recluse (Démo)
Il y a de grandes chances pour que personne ici ne connaisse Reversed et cela pour la simple et bonne raison que le groupe n’en est aujourd’hui qu’à ses premiers balbutiements. Originaire de Vancouver, ce jeune et "mystérieux" quatuor compte dans ses rangs des membres de Spell, Mitochondrion et Auroch. Ce qui ne devrait pas manquer d’attiser la curiosité des amateurs de Black/Death qui savent à quel point ces deux derniers groupes sont un gage de qualité évident. Quant à Spell, les connaisseurs seront probablement un peu plus circonspects puisque l’on est effectivement ici bien loin du Heavy Metal pratiqué par le trio canadien.
Quoi qu’il en soit, le groupe a sorti en septembre dernier une première démo qui n’a pas manqué de m’interpeller, en grande partie à cause de son artwork volontairement rétrograde évoquant un intérêt non dissimulé pour un art primitif évidemment plus sombre et tordu que la moyenne. Parue à seulement 50 exemplaires via le label californien Muerto En La Cruz (petite structure spécialisée dans le format cassette), cette démo intitulée Widow Recluse a trouvé son chemin jusqu’à chez moi via des voies détournées. Heureusement, leurs compatriotes de Temple Of Mystery qui avait d'ailleurs déjà réalisé un second pressage de 50 exemplaires s’apprêtent à sortir une version CD et LP de cette fameuse démo. Alléluia comme on dit à l’église... Le moment était donc venu de vous en parler.

Cinq titres pour une durée approximative de vingt-six minutes, voilà ce qui vous attend à l’écoute de Widow Recluse. Une introduction à l’univers de Reversed qui permet d’y voir clair puisque effectivement, les Canadiens ne manquent pas de générosité. Mais de quoi retourne-t-il exactement ? Naturellement, avec un tel pedigree, la pomme ne tombe jamais très loin de l’arbre. C’est donc du côté d’un Black/Death sombre et agressif que lorgne Reversed avec, et c’est là que le groupe tire son épingle du jeu, quelques prédispositions pour des sonorités Thrash voir Heavy Metal capables d’amener une dynamique supplémentaire ainsi qu’une atmosphère un brin old school à l’ensemble. On est ainsi plutôt éloignés des dissonances et de l’explosivité d’un Auroch ou du caractère plus dense et particulièrement étouffant d’un Mitochondrion puisque le groupe préfère jouer comme l’artwork semble vouloir le souligner, la carte d’un Black/Death dépouillé aux sonorités beaucoup plus rétro.

On appréciera ainsi avec beaucoup de plaisir les quelques pointes de Heavy/Thrash distillées par Reversed tout au long de cette démo. Du break de "Venefic Noose" à 2:58 en passant par les premières mesures de "Widow Recluse" et "Sepulchral Dirt" avec notamment leurs solos forts sympathiques sans oublier bien évidemment ces quelques accélérations thrashisantes menées la tête dans le guidon ou bien un riffing parfois plus nerveux, on sent chez les Canadiens cet amour indéfectible pour ces sonorités d’un autre temps. Certes, ces incartades ne sont pas dominantes et ne sont que de petite incartades mais elles n’en restent pas moins remarquables. D’autant plus qu’elles permettent à Reversed de faire la différence dans le paysage actuel. Ce qui, vous en conviendrez, est plutôt pas mal.
Pour le reste, le groupe opère dans le registre d’un Black/Death un poil dissonant ("Venefic Noose" et ses sonorités qui ne sont pas sans faire penser à un certain Leviathan - ces guitares folles en forme de trou noir aspirant toutes émotions) servi par une production plutôt propre même si elle ne manque pas d'abrasivité. Étrangement, le tout me fait pas mal penser au dernier album particulièrement décevant d’Embrace Of Thorns mais dans une version évidemment bien moins pénible. Alors pourquoi eux et pas les Grecs ? Et bien tout simplement parce qu’il y ici davantage d’intensité. Parce que la formule des Canadiens fait preuve de beaucoup plus de personnalité. Parce que derrière cette production équilibrée et particulièrement lisible se laisse entrevoir une certaine crasse ainsi qu’une démence perfide (palpable notamment dans ces enchevêtrements de voix hallucinées qui me rappellent ce que l’on peut entendre chez Saqra’s Cult). Bref, tout ce qui manque à l’album d’Embrace Of Thorns pour pouvoir convaincre.

Voici donc vingt-six minutes qui ne révolutionneront certainement pas le genre mais qui auront le mérite d’introduire Reversed de la meilleure des façons. Une démo qui donne envie d’ors et déjà de découvrir la suite et de voir de quelle manière le groupe, sans pour autant changer son fusil d’épaule, sera capable de faire évoluer sa formule ou tout simplement comment ces quatre canadiens pourront capitaliser dessus. En attendant, si vous appréciez le Black/Death lorsqu’il fricote avec le Heavy Metal ou le Thrash, je vous conseillerais vivement de ne pas louper le coche et de vous intéresser sans plus attendre au cas de Reversed. Vous ne devriez pas avoir à le regretter.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

X-Death citer
X-Death
12/02/2019 17:42
Putin ça a l'air bien vu la chronique !!! Vite vite à la baraque.

Edit : Arf, pas vraiment pour moi, le chant me plaît pas et le passage ( entre autres ) a 2mn 20 sur Venefic Noose m'a achevé, déjà trop dissonant.

Par contre il est vrai que c'est assez varié pour un groupe de ce style, Widow Recluse et Sepulchral Dirt ( avec un petit côté Chapel of Disease au début ) me parlent tout de même pas mal.

Quand même interéssé de voir l'évolution de ce groupe par la suite.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Reversed
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Reversed
Reversed
Black / Death Metal - Canada
  

tracklist
01.   Venefic Noose  (05:08)
02.   Widow Recluse  (05:03)
03.   Sepulchral Dirt  (05:10)
04.   Bloodthirst  (04:30)
05.   Black Spinning Sockets  (06:22)

Durée : 26:13

line up
parution
18 Septembre 2018

Essayez aussi
Centinex
Centinex
Reflections

1997 - DieHard Music
  
Requiem Laus
Requiem Laus
The Eternal Plague

2008 - 666 Production
  
Ur Draugr
Ur Draugr
The Wretched Ascetic (EP)

2015 - Autoproduction
  
Panzerchrist
Panzerchrist
Regiment Ragnarok

2011 - Listenable Records
  
Vorkreist
Vorkreist
Sigil Whore Christ

2012 - Agonia Records
  

Abbath
Outstrider
Lire la chronique
Sunn O)))
Life Metal
Lire la chronique
PPCM #20 - Encore plus de Jazz Metal
Lire le podcast
Frostveil
Ephemeral Visions
Lire la chronique
Krypts
Cadaver Circulation
Lire la chronique
HYSTERIA pour l'EP "From The Abyss… To The Flesh "
Lire l'interview
Morbid Messiah
In The Name Of True Death M...
Lire la chronique
Hysteria
From The Abyss… To The Fles...
Lire la chronique
Death Strike
Fuckin' Death
Lire la chronique
Aoratos
Gods Without Name
Lire la chronique
Trail of Lies
W.A.R
Lire la chronique
TOWERING pour l'album "Obscuring Manifestation"
Lire l'interview
The Meads of Asphodel
Running Out of Time Doing N...
Lire la chronique
Calyx
Vientos Arcaicos
Lire la chronique
Autophagy
Demo (Démo)
Lire la chronique
Disentomb
The Decaying Light
Lire la chronique
Turilli / Lione Rhapsody
Zero Gravity (Rebirth and E...
Lire la chronique
Tomb Mold
Planetary Clairvoyance
Lire la chronique
Jig-Ai
Entrails Tsunami
Lire la chronique
The Smashing Pumpkins
Gish
Lire la chronique
Helgafell
Landvaettir
Lire la chronique
CATALYST pour l'album "The Great Purpose Of The Lords"
Lire l'interview
Enthroned
Cold Black Suns
Lire la chronique
Anaptosis + Cenotaph + Gorgasm + Unbirth + Darkall Slaves
Lire le live report
PPCM #19 - C'est du Death ou du Cynic ? (spoiler alert : un peu des deux !)
Lire le podcast
Cave In
Final Transmission
Lire la chronique
Morteruine
Demo MMXVIII
Lire la chronique
Corrosion Of Conformity + Desert Storm + Witchfinder
Lire le live report
Catalyst
The Great Purpose Of The Lords
Lire la chronique
Darkthrone
Old Star
Lire la chronique