chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
112 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Disburial - Dawn Of Ancient Horrors

Chronique

Disburial Dawn Of Ancient Horrors (EP)
>>FUCK MODERN METAL<<
Vintage Metal sound
Contains
NON-TRIGGERED DRUMS


Voilà le genre de message que l’on trouve sur la page Bandcamp des Équatoriens de Disburial. Une mise en garde qui en dit long sur les intentions du groupe et les moyens mis en œuvres pour y parvenir. Formé en 2018 à Quito, petite ville d’environ deux millions d’habitants située à plus de 2800 mètres d’altitude, Disburial a sorti en décembre dernier son tout premier EP intitulée Dawn Of Ancient Horrors. Bien évidemment disponible sur sa propre page Bandcamp, ce EP a également été pressé au format cassette par le label Sounds Of Satan Productions, propriété du productif Satanic Warlord aka Louis opérant ici derrière les fûts (ainsi que dans une tripotée d’autres groupes plus ou moins fameux).

Bon, autant vous le dire tout de suite, EP oblige il n’y a pas grand-chose à se mettre sous la dent ici puisque Dawn Of Ancient Horrors fait clairement office de simple amuse-bouche. Trois titres balancés en moins de vingt minutes, ce n’est pas avec ça que l’on ira s’étouffer. Par contre, il y a fort à parier que Disburial réussisse à susciter parmi les amateurs de Death Metal old school un intérêt non-dissimulé, surtout si vous êtes clients d’Autopsy à qui les Équatoriens rendent ici indirectement hommage.
Ce qui saute ainsi aux oreilles lors des premières écoutes c’est le poids évident des influences Punk que l’on ressent tout au long de ces trois morceaux. Et c’est effectivement là-dessus que se rejoignent Disburial et Autopsy, un amour viscéral pour les riffs Death Metal à la fibre Punk cradingue plus qu’évidente, pour une batterie aux abois capable d’enchaîner les tchouka-tchouka, d-beat et autres séquences de blasts à se taper la tête contre les murs mais également de vous écraser le visage à coup de passages beaucoup plus lourdingues. Même le chant glaireux d’Héctor Ñacato aka Rhan Tegoth rappelle dans ses intonations celui de Chris Reifert. Un mimétisme que les Sud-Américains ont poussé jusque dans la production abrasive et plutôt dépouillée qui rappelle évidemment les premiers albums du groupe californiens et plus généralement cette époque bénie de Satan qu’est la fin des années 80.

Si on repassera pour ce qui est de l’originalité, on restera cependant pour la qualité plutôt évidente de ces trois compositions qui mêlent tour à tour les éléments décrits plus haut. Une succession de séquences plus ou moins rapides qui vont faire de Dawn Of Ancient Horrors un EP bien cadencé et équilibré. D’autant plus que les trois titres proposés ici par Disburial ont tout de même tendance à s’étendre sur plusieurs minutes. Heureusement, malgré leur relative simplicité, les riffs suffisent presque à convaincre, possédant ce qu’il faut afin d’embarquer l’auditeur dans cette démonstration de Death Metal à l’ancienne (le riff d’ouverture de "Dawn Of Ancient Horrors" qui rappelle étrangement celui de "Twisted Mass Of Burnt Decay", celui à trois note qui arrive juste après et qui donne envie de taper du pied tout en hochant la tête avec vigueur, le riff rampant et sombre de "Into The Ossuarium" puis celui qui arrive lorsque la batterie s’affole le temps d’une séquence ultra entraînante...) avec, pour aérer le tout quelques solos toujours bien sentis au feeling résolument old school. La base en quelque sorte…

Vous l’aurez aisément compris, n’espérez pas trouver ici de quoi satisfaire vos envies de fraîcheur tant ce que propose Disburial est ancré dans une époque bien définie elle-même marquée par un groupe en particulier. Si vous n’êtes donc pas spécialement client de ce qu’a pu produire Autopsy tout au long de sa carrière, mieux vaudrait passer votre chemin dans la mesure où les Sud-Américains n’ont pas grand-chose d’autre à offrir d’autre qu’une relecture de ce que les Californiens pouvaient proposer à l’époque de Severed Survival ou Mental Funeral. Si à l’inverse vous êtes ok avec l’idée d’avoir à écouter un groupe aux ambitions limités mais à l’efficacité avérée, Dawn Of Ancient Horrors promet de vous faire passer quelques bons moments.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

8 COMMENTAIRE(S)

BBB citer
BBB
20/03/2019 09:21
OSDM? Et le 'Hollow Of The Void' de Petrification? Gros coup de cœur de fin d'année 2018.
N4pht4 citer
N4pht4
19/03/2019 09:48
note: 2.5/5
Sim a écrit : Pourquoi pas ? Ça a rien d'original, leur musique est directement influencée par les gros noms US, Immo, Incantation,... Des groupes old school non ? Après je peux me tromper mais les vieux groupes US, Suédois ou finlandais sont tous qualifiés de old school dorénavant non?

Je dirais que Disma ça se rapproche bien du doom, dead congregation c’est très ambiancé evil mais surtout y’a pas de HM-2 dans les deux ahah! Juste une question de sonorité typique « OSDM » en fait. Mais sinon oui ils n’ont rien inventé non plus, ils sont juste très bons dans leurs styles respectifs.
Sim citer
Sim
19/03/2019 09:48
Pourquoi pas ? Ça a rien d'original, leur musique est directement influencée par les gros noms US, Immo, Incantation,... Des groupes old school non ? Après je peux me tromper mais les vieux groupes US, Suédois ou finlandais sont tous qualifiés de old school dorénavant non?
N4pht4 citer
N4pht4
18/03/2019 16:51
note: 2.5/5
Sim a écrit : Y en a je pense, le dernier Outre-Tombe a calmé tout le monde, des groupes comme Dead Congregation/Disma ou Undergang, dans leurs styles respectifs, font vraiment honneur au death des débuts et sont vraiment appréciés.

Perso c’est clair que le dernier outre-tombe fracasse tout! Disma et dead congregation j’adore mais on peut pas vraiment les classer dans OSDM
Sim citer
Sim
18/03/2019 16:11
Y en a je pense, le dernier Outre-Tombe a calmé tout le monde, des groupes comme Dead Congregation/Disma ou Undergang, dans leurs styles respectifs, font vraiment honneur au death des débuts et sont vraiment appréciés.
N4pht4 citer
N4pht4
18/03/2019 15:10
note: 2.5/5
Un jour on arrivera peut-être a trouver LE "messie" du OSDM , le groupe qui mettra tout le monde d'accord avec un album qui claque un bon 9,5.
AxGxB citer
AxGxB
18/03/2019 08:48
note: 3.5/5
Les goûts et les couleurs... Je trouve le Organic particulièrement lambda de mon côté. Gros son, bonne dynamique mais riffs hyper génériques. Comme quoi...
N4pht4 citer
N4pht4
17/03/2019 10:35
note: 2.5/5
Mouais, c'est bien de mettre ce genre de message à la "non-triggered drums" etc... sur son bandcamp mais au vu du résultat ca fait plutôt gros poseur. Si je veux du OSDM de qualité j'ai pléthore de choix et c'est pas chez eux que je vais piocher. Vraiment moyen tout au plus...
Je retourne sur le dernier Organic.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Disburial
notes
Chroniqueur : 3.5/5
Lecteurs : (1)  2.5/5
Webzines :   -

plus d'infos sur
Disburial
Disburial
Death Metal - 2018 - Equateur
  

tracklist
01.   Dawn Of Ancient Horrors  (04:59)
02.   Shambler From The Stars  (05:56)
03.   Into The Ossuarium  (06:34)

Durée : 18:16

line up
parution
14 Décembre 2018

Essayez aussi
Anasarca
Anasarca
Survival Mode

2017 - Sevared Records
  
Morbid Messiah
Morbid Messiah
Demoniac Paroxysm

2018 - Memento Mori
  
Cerebral Rot
Cerebral Rot
Cessation Of Life (Démo)

2018 - Parasitic Records
  
Dismember
Dismember
Pieces

1992 - Nuclear Blast Records
  
Father Befouled
Father Befouled
Desolate Gods

2017 - Dark Descent Records
  

Damnation Defaced
The Devourer
Lire la chronique
Malum
Legion
Lire la chronique
ALL #1 - L'histoire conceptuelle de l'album "Hypertrace"
Lire le podcast
METAL MEAN FESTIVAL XV - 2019
Asphyx + Au-Dessus + Bloodb...
Lire le live report
Kaltfront
Feuernacht
Lire la chronique
Morbid Illusion
In the Crypt of the Stifled
Lire la chronique
Detherous
Hacked To Death
Lire la chronique
ShadowStrike
Legends of Human Spirit
Lire la chronique
Oranssi Pazuzu
Kevät / Värimyrsky (EP)
Lire la chronique
Shit Life
Reign In Bud
Lire la chronique
State Faults
Resonate/Desperate
Lire la chronique
Ebola
III
Lire la chronique
Rogga Johansson
Entrance To The Otherwhere
Lire la chronique
Black Majesty
Seventh Kingdom of Edom (EP)
Lire la chronique
Whore Black Metal : STOP AU SEXISME
Lire le podcast
SYLAK OPEN AIR 2019
Apocalyptica + Black Flag +...
Lire le live report
Ravenzang
Uit een duister verleden
Lire la chronique
DISOWNING pour l'album "Human Cattle"
Lire l'interview
Cerebral Rot
Odious Descent Into Decay
Lire la chronique
Hate
Auric Gates Of Veles
Lire la chronique
Shape Of Despair
Shades Of...
Lire la chronique
METALHERTZ - S02E04 - Symphonic PACA Metal
Lire le podcast
PPCM #21 - Ces ALBUMS que JE NE DEVAIS PAS AIMER
Lire le podcast
Destruction
Born To Perish
Lire la chronique
Metal Church
Damned If You Do
Lire la chronique
Gestapo 666
Satanic Shariah
Lire la chronique
Memoriam
Requiem For Mankind
Lire la chronique
Beheaded
Only Death Can Save You
Lire la chronique
Epitaphe
I
Lire la chronique
Burial Remains
Trinity Of Deception
Lire la chronique