chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
140 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Dødsfall - Døden skal ikke vente

Chronique

Dødsfall Døden skal ikke vente
DØDSFALL met de plus en plus de temps entre ses albums. Il en a sorti un par an entre 2011 et 2013, lorsqu’il était signé chez Obscure Abhorrence Productions, puis a mis deux ans pour proposer le quatrième, chez le célèbre Français d’Osmose, et ce sont finalement quatre années qui ont été nécessaires pour que l’on découvre Døden skal ikke vente. Je n’étais pas particulièrement impatient, et j’aurais même juré que moins de temps était passé. C’est que malheureusement le groupe a réussi à me désintéresser de plus en plus, passant graduellement d’un premier album qui aurait mérité 8/10 à un quatrième qui tournerait vers 5. Les deuxième (Inn i Mørkets Kongedømme) et troisième (Djevelens Evangelie) ont été chroniqué dans ces pages. Vous irez vérifier leurs notes.

Alors, à quoi ressemble DØDSFALL en 2019 et continue-t-il sa chute ? Eh bien tout d’abord, les habitudes ne se sont pas perdues concernant les habituels changements de line-up. Le groupe, c’est avant tout l’ancien Mexicain : Ishtar. Il était parti vivre en Norvège, et c’est là qu’il avait lancé ce groupe, mais il résiderait désormais en Suède ! Ce qui explique qu’il veuille tout contrôler et qu’il change fréquemment de partenaires. Un problème qui devrait se régler à l’avenir puisqu’il fait de plus en plus tout ce qu’il peut seul. Il était guitariste et bassiste, il s’occupe maintenant du chant aussi. Du coup ce n’est plus qu’un seul soutien qui se trouve à ses côtés sur cette nouvelle offrande : le batteur Telal. Et en ce qui concerne la chute, eh bien elle a été stoppée ! Je dirais même qu’il y a vraiment du meilleur, et que dans la discographie, je placerais Døden skal ikke vente en 3ème position. Il y a des défauts mais le black metal y est bien exécuté sans jamais faire souffrir les oreilles.

En fait, les nouvelles compositions de DØDSFALL sont difficiles à critiquer parce qu’elles présentent un BM basique. Dire qu’elles sont mauvaises, c’est tout de même avouer un désamour du style. Ces dix pistes sont une représentation évidente de ce qu’est le black metal. C’est agressif, c’est possédé, c’est sans compromis. C’est un album parfait pour faire découvrir le genre à quelqu’un qui ne le mérite pas, à quelqu’un qu’on ne veut pas voir entrer dans notre monde. Là, il ne dira pas « ah, mais en fait, c’est plus accessible que ce que je pensais ! ». Le groupe n’est pas dénué de mélodies, mais elles restent discrètes, et c’est la puanteur qui domine. Mais d’un autre côté, je ne peux pas non plus porter aux nues ces 46 minutes, parce que sinon il me faudrait mettre des notes supérieures à 8 à 80% de la scène. Je ne trouve rien de plus dans cet album qu’ailleurs. Je sens la foi, je reconnais l’intégrité, je salue la motivation, mais je n’ai pas envie de réécouter. Quelques moments me bottent bien, comme le solo envolé et les vocaux plus clairs sur « Svarta drömmar » mais sans que je sois non plus totalement conquis. Au final, c’est juste un bon petit album bien exécuté et sincère, sans plus.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Jean-Clint citer
Jean-Clint
11/03/2019 10:07
note: 7/10
Globalement du même avis que toi, un bon album qui fait le métier sans non plus être un chef-d'oeuvre. Ca reste dans la lignée de ce qu'a pu proposer le groupe par le passé qui reste bien calé dans la deuxième division du style, avec une discographie assez homogène dans l'ensemble mais qui ne marquera pas les esprits dans le temps.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Dødsfall
Black Metal
2019 - Osmose Productions
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs : (1)  7/10
Webzines :   -

plus d'infos sur
Dødsfall
Dødsfall
Black Metal - 2009 - Norvège
  

vidéos
Grå himlar
Grå himlar
Dødsfall

Extrait de "Døden skal ikke vente"
  

tracklist
01.   Hemlig vrede
02.   Tåkefjell
03.   Svarta drömmar
04.   Grå himlar
05.   Kampsalmer
06.   I de dødens øyne
07.   Ødemarkens mørkedal
08.   För alltid i min sjæl
09.   Ondskapelse
10.   Skogstrollet

Durée : 45:54

parution
25 Janvier 2019

voir aussi
Dødsfall
Dødsfall
Inn i Mørkets Kongedømme

2012 - Obscure Abhorrence Productions
  
Dødsfall
Dødsfall
Djevelens evangelie

2013 - Obscure Abhorrence Productions
  

Essayez aussi
Ninkharsag
Ninkharsag
The Blood of Celestial Kings

2015 - Candlelight Records
  
Lascowiec
Lascowiec
Frostwind of the Apocalypse

2012 - Dark Hidden Productions
  
Sacrificia Mortuorum
Sacrificia Mortuorum
Possède la bête

2018 - Drakkar Productions
  
Fyrnask
Fyrnask
Fórn

2016 - Ván Records
  
Lugubrum / Urfaust
Lugubrum / Urfaust
Het Aalschuim der Natie (Split 7")

2015 - Ván Records
  

Deteriorate
Rotting In Hell
Lire la chronique
Firespawn
Abominate
Lire la chronique
Overkill
The Wings Of War
Lire la chronique
Croc Noir
Mort
Lire la chronique
Monarch!
Sabbat Noir (Rééd.)
Lire la chronique
Barbarian
To No God Shall I Kneel
Lire la chronique
Flub
Flub
Lire la chronique
Griffon / Darkenhöld
Atra Musica (Split-CD)
Lire la chronique
Vircolac
Masque
Lire la chronique
This Gift Is A Curse
A Throne of Ash
Lire la chronique
Evohé
Deus Sive Natura
Lire la chronique
Dødheimsgard (DHG)
Satanic Art (Rééd.)
Lire la chronique
Possessed
Revelations Of Oblivion
Lire la chronique
Vein
Errorzone
Lire la chronique
Sargeist
Unbound
Lire la chronique
PPCM #18 - Possédé ou hors des tombes : le choix t'appartient !
Lire le podcast
Lice
Woe Betide You
Lire la chronique
Fetid
Steeping Corporeal Mess
Lire la chronique
Bewitcher
Under The Witching Cross
Lire la chronique
Nocturnus AD
Paradox
Lire la chronique
GOHRGONE pour l'album "In Oculis"
Lire l'interview
Idle Hands
Mana
Lire la chronique
Undergang / Gorephilia
Gorephilia / Undergang (Spl...
Lire la chronique
Towering
Obscuring Manifestation
Lire la chronique
Alice In Chains + Black Rebel Motorcycle Club
Lire le live report
Netherlands Deathfest IV
Lire le dossier
Peste Noire
Peste Noire - Split - Peste...
Lire la chronique
Gohrgone
In Oculis
Lire la chronique
K.F.R.
L'Enfer à sa source
Lire la chronique
Swarm
Division & Disharmony
Lire la chronique