chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
118 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Insane Apollyon - Insane Apollyon

Chronique

Insane Apollyon Insane Apollyon (Compil.)
Il existe encore énormément de vieilles démos, de vieux enregistrements, de vieilles formations qui n’ont pas pu atteindre nos oreilles. Les nouveaux venus, eux, peuvent tout de suite mettre en ligne leurs moindres compositions, mais dans les années 90 ce n’était pas le cas. On enregistrait quelque chose, et ensuite on se débrouillait dans le monde physique. Du coup, INSANE APOLLYON n’est pas resté à la postérité. Le groupe d’un seul homme, Insane Apollyon également appelé Ahriman quand il jouait pour VORNAT. Il s’est suicidé en 1997. Et c’est plus de 20 ans après qu’une compilation à son honneur surgit de nulle part.

Mais voilà, c’est une bien maigre compilation. Il n’y a que 6 pistes, et 26 minutes au compteur. Les quatre premières ont la puanteur de nos Légions Noires, avec les mêmes codes et les mêmes ambiances de Ténèbres puants. Le morceau phare a lui aussi le nom du groupe et du géniteur du projet : « Insane Apollyon », et se retrouve ici décliné en deux versions légèrement différentes. Très efficace si on aime les VLAD TEPES et MUTIILATION. « Kill, Kill, Kill » est un peu moins bon, répétant justement un peu trop lourdement ce mot. Mais la piste dure juste 2 minutes, on n’a pas le temps de s’attarder sur la critique. 2 minutes, c’est aussi la durée du 4ème morceau, qui n’a pas de nom. Même constat, il est bien sale et sombre.

Les deux dernières pistes sentent elles-aussi les Légions Noires, mais pas les mêmes groupes. C’est du Dark Ambient sinueux, avec sur la piste 5 (sans nom) un râle caverneux couvrant des sonorités elles aussi sorties directement de la grotte menant aux Enfers. Là, il faut vraiment être un amateur, sinon on a vite l’impression que c’est trop minimaliste et que tous les groupes font la même chose. C’est presque bruitiste finalement. Alors oui, on entre dans une ambiance glauque, on peut être hypnotisé, mais l’intérêt est plus limité. Le dernier morceau remplace le râle par un piano et de la friture maladive. On a l’impression d’écouter un esprit d’un autre temps revenu pour jouer une mélodie oubliée. Assez angoissant !

INSANE APOLLYON n’a rien sorti d’autre. Le Finlandais aurait pu devenir un autre modèle, une alternative à notre scène. Mais il a préféré nous abandonner. Il fait un ultime retour, et pourra ainsi former une petite trace sombre sur les murs de notre caverne du black metal.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Insane Apollyon
Black Metal / Dark Ambient
2018 - Breath Of Pestilence
notes
Chroniqueur : 3/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Insane Apollyon
Insane Apollyon
Black Metal / Dark Ambient - 1995 † 1997 - Finlande
  

tracklist
01.   Insane Apollyon
02.   Kill, Kill, Kill
03.   Insane Apollyon (2nd Version)
04.   Untitled
05.   Untitled
06.   Untitled

Durée : 25:43

parution
17 Août 2018

Essayez plutôt
Akhlys
Akhlys
The Dreaming I

2015 - Debemur Morti Productions
  
Vinterriket
Vinterriket
Winterschatten

2003 - Ketzer Records
  
The Axis Of Perdition
The Axis Of Perdition
Deleted Scenes From The Transition Hospital

2005 - Code666
  
Tamerlan
Tamerlan
Luciferian

2016 - Casus Belli Musica
  
Throane
Throane
Derrière-Nous, La Lumière

2016 - Debemur Morti Productions
  

Sunn O)))
Life Metal
Lire la chronique
PPCM #20 - Encore plus de Jazz Metal
Lire le podcast
Frostveil
Ephemeral Visions
Lire la chronique
Krypts
Cadaver Circulation
Lire la chronique
HYSTERIA pour l'EP "From The Abyss… To The Flesh "
Lire l'interview
Morbid Messiah
In The Name Of True Death M...
Lire la chronique
Hysteria
From The Abyss… To The Fles...
Lire la chronique
Death Strike
Fuckin' Death
Lire la chronique
Aoratos
Gods Without Name
Lire la chronique
Trail of Lies
W.A.R
Lire la chronique
TOWERING pour l'album "Obscuring Manifestation"
Lire l'interview
The Meads of Asphodel
Running Out of Time Doing N...
Lire la chronique
Calyx
Vientos Arcaicos
Lire la chronique
Autophagy
Demo (Démo)
Lire la chronique
Disentomb
The Decaying Light
Lire la chronique
Turilli / Lione Rhapsody
Zero Gravity (Rebirth and E...
Lire la chronique
Tomb Mold
Planetary Clairvoyance
Lire la chronique
Jig-Ai
Entrails Tsunami
Lire la chronique
The Smashing Pumpkins
Gish
Lire la chronique
Helgafell
Landvaettir
Lire la chronique
CATALYST pour l'album "The Great Purpose Of The Lords"
Lire l'interview
Enthroned
Cold Black Suns
Lire la chronique
Anaptosis + Cenotaph + Gorgasm + Unbirth + Darkall Slaves
Lire le live report
PPCM #19 - C'est du Death ou du Cynic ? (spoiler alert : un peu des deux !)
Lire le podcast
Cave In
Final Transmission
Lire la chronique
Morteruine
Demo MMXVIII
Lire la chronique
Corrosion Of Conformity + Desert Storm + Witchfinder
Lire le live report
Catalyst
The Great Purpose Of The Lords
Lire la chronique
Darkthrone
Old Star
Lire la chronique
The Lord Weird Slough Feg
New Organon
Lire la chronique