chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Moenen Of Xezbeth - Ancient Spells Of Darkness​.​.​.

Chronique

Moenen Of Xezbeth Ancient Spells Of Darkness​.​.​.
Après Dikasterion, poursuivons notre percée en Belgique avec la chronique tardive du premier album de Moenen Of Xezbeth sorti l’été dernier sur Nuclear War Now ! Productions. Un album intitulé Ancient Spells Of Darkness... qui fait suite à une première démo parue en 2017 sur Darkness Attack Records (tout comme celle de Dikasterion d’ailleurs) et abordée ici-même avec pas mal d’enthousiasme par notre chère Dysthymie. Une démo qui figure d’ailleurs en guise de bonus sur la version CD de ce premier album histoire de contenter les gens qui, comme moi, choisissent de faire généralement l’impasse sur ce format à bande.

Bien que seul Morbid Messiah de Perverted Ceremony soit mentionné au line-up, Moenen Of Xezbeth évolue jusqu’à preuve du contraire sous la forme d’un duo (il suffit de jeter un œil à la photo illustrant le verso de l’album pour le constater). Et comme Perverted Ceremony, la musique de Moenen Of Xezbeth s’inscrit dans le registre d’un Black Metal primitif particulièrement dépouillé dont l’exécution et les atmosphères qui s’en dégagent renvoient invariablement à Beherit. Sauf que dans le cas présent, d’autres formations viennent également en tête comme le Samael des débuts déjà évoqué par Dysthymie ainsi que Christ Agony, Varathron ou Ungod avec qui l’entité belge partage un goût particulièrement prononcé pour tous ces mid-tempo maladifs et répétitifs apportant à son Black Metal une couleur Doom évidente.

Aidé par une production d’un autre temps qui se complaît à faire comme si elle ne se souciait de rien alors que tout est finement calculé (souffle persistant, captation hasardeuse, guitares hyper abrasives, sonorités très crues, transitions brutales et sans fard… tout ceci afin de coller à une vision aussi archaïque que séduisante d’un Black Metal certifié 100% authentique), Moenen Of Xezbeth trimbale l’auditeur dans les méandres de sa pensée dérangée et malade le temps de compositions prenant plaisir à s’étirer en longueurs (entre cinq et huit minutes à l’exception de l’introduction et de l’interlude). Si la production se montre donc particulièrement dépouillée (sans pour autant manquer de lisibilité), les compositions du groupe et son interprétation le sont également tout autant. Simple et extrêmement primitif, le Black Metal de Moenen Of Xezbeth se caractérise ainsi par la répétition ad nauseam de certains patterns mid-tempo donnant à ces moments l’apparence de véritables rituels incantatoires. Une impression d’autant plus forte que le groupe ne rechigne jamais à sortir de ses tiroirs poussiéreux son clavier aux sonorités déjà désuètes dans les années 80. Un charme évident qui à défaut de plaire à tout le monde confère à Moenen Of Xezbeth une identité assez forte tout en collant à des standards d’une époque aujourd’hui révolue.

Mais ce côté aliénant, s’il en laissera plus d’un sur le carreau, est néanmoins compensé par le fait que les Belges ne manquent pas de groove ("Into The Black Mist" devrait être capable de vous faire dodeliner gentiment de la tête), ne rechignent pas non plus à accélérer la cadence le temps de séquences parfois bien plus enlevées ("Oath Of Malignancy" à 3:05, "Ancient Spells Of Darkness" à 2:39, les deux premières minutes d’"Obscured By Lunar Rites") et réussissent à faire se succéder des passages mid-tempo, certes toujours répétitifs, mais aux patterns néanmoins différents comme pour mieux rompre avec une certaine monotonie pouvant dès lors s’installer.

Si le Black Metal des Belges de Moenen Of Xezbeth peut donc sembler de prime abord particulièrement rachitique et peu avenant avec ses riffs à trois notes répétés à l’infini, sa production maigrelette, ces vomissements maladifs et possédés, ce clavier Fisher Price aux sonorités aussi ridicules que désuètes (et pourtant attachantes) et cette cadence pour le moins fataliste, il n’empêche que l’on ne peut qu’être séduit par ce mélange de Black Metal et de Doom dont l’attrait principal provient bien évidemment de ces atmosphères décharnées et habitées qui en découlent. Et si Ancient Spells Of Darkness... n’est certainement pas le disque de l’année, se destinant ainsi essentiellement à un public averti, il reste néanmoins une interprétation fidèle et authentique d’un genre qui à force de mélanges, d’expérimentations et de succès public s’est parfois retrouvé fourvoyer dans des interprétations lui ayant fait perdre toute son essence. Alors bien entendu on n’ira pas jusqu’à parler de quintessence du Black Metal pour évoquer le cas de Moenen Of Xezbeth mais on peut néanmoins apprécier pour ce que ça vaut ce retour aux sources et aux fondamentaux. L’art noir représenté ici dans une forme pure et dépouillé. De quoi donner le frisson à tous ceux qui sont restés coincés aux productions de la première moitié des années 90.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

AxGxB citer
AxGxB
04/04/2019 12:39
note: 8/10
Je t'en prie. Du coup, tu peux aussi essayer Perverted Ceremony à mon avis Clin d'oeil
DR.Jkl citer
DR.Jkl
04/04/2019 12:22
Eh ben c'est complètement ma came, à première écoute. Merci pour la découverte!
Dantefever citer
Dantefever
04/04/2019 12:20
note: 7/10
J'ai trouvé ça moins bon que leur démo ... Je sais pas, c'est moins prenant, et pourtant la formule a pas bougé d'un poil. Mais la production s'est "améliorée", ça leur va mal

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Moenen Of Xezbeth
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (3)  7.67/10
Webzines : (3)  8/10

plus d'infos sur
Moenen Of Xezbeth
Moenen Of Xezbeth
Black Metal - Belgique
  

tracklist
01.   Intro  (01:02)
02.   Into The Black Mist  (06:49)
03.   Oath Of Malignancy  (07:40)
04.   Pandemonial Curse  (05:05)
05.   Ancient Spells Of Darkness  (07:06)
06.   Interlude  (02:05)
07.   Obscured By Lunar Rites  (08:00)

Durée : 37:47

line up
parution
18 Juin 2018

voir aussi
Moenen Of Xezbeth
Moenen Of Xezbeth
Dawn of Morbid Sorcery (Démo)

2017 - Indépendant / Darkness Attack Records
  

Essayez aussi
Cénotaphe
Cénotaphe
Empyrée (EP)

2019 - Nuclear War Now! Productions
  
Archgoat
Archgoat
The Light-Devouring Darkness

2009 - Moribund Records
  
Kladovest
Kladovest
Ignitiate

2016 - No Colours Records
  
Faruln
Faruln
The Black Hole Of The Soul (EP)

2019 - Necrocosm / Battlesk'rs Productions
  
Darkthrone
Darkthrone
Arctic Thunder

2016 - Peaceville Records
  

Tan Kozh - Les anciens feux
Lire l'interview
Aodon
11069
Lire la chronique
Caustic Wound
Grinding Terror (Démo)
Lire la chronique
Deveikuth
Cadavre
Lire la chronique
Saint Vitus
Saint Vitus
Lire la chronique
Borgne
Y
Lire la chronique
Cenotafio
Larvae Tedeum Teratos
Lire la chronique
Maere
I (EP)
Lire la chronique
Orphalis
The Approaching Darkness
Lire la chronique
Slaughter Messiah
Cursed to the Pyre
Lire la chronique
Code Orange
Underneath
Lire la chronique
Pearl Jam
Vitalogy
Lire la chronique
Solothus
Realm of Ash and Blood
Lire la chronique
Myrkur
Folkesange
Lire la chronique
Trauma
Ominous Black
Lire la chronique
Ruin Lust
Choir Of Babel
Lire la chronique
Ripper
Sensory Stagnation (EP)
Lire la chronique
Nibiru
Salbrox
Lire la chronique
Sink
The Holy Testament (Compil.)
Lire la chronique
Church Of Disgust
Consumed By Slow Putrefacti...
Lire la chronique
Lvcifyre
Sacrament (EP)
Lire la chronique
ALL #2 - L'incantation par le sang
Lire le podcast
Sarcofago
Crust (Rééd.)
Lire la chronique
Court Of Chaos Festival
Lire l'interview
Amnutseba
Emanatism
Lire la chronique
Higher Power
27 Miles Underwater
Lire la chronique
Reaper
Unholy Nordic Noise
Lire la chronique
Moraš
Gaze Of The Void (Démo)
Lire la chronique
PPCM #32 - Un petit tour auprès d'un groupe pionnier...
Lire le podcast
Stabat Mater
Give Them Pain (Compil.)
Lire la chronique