chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
138 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Befouled - Refuse To Rot

Chronique

Befouled Refuse To Rot
Pendant longtemps le Swedeath était un style uniquement pratiqué au pays des Krisprolls et du roi des meubles en kit, cependant depuis quelques années d’autres formations venues de l’extérieur ont décidé de perpétuer l’héritage créé par ENTOMBED, DISMEMBER et consorts. Si les Etats-Unis via SENTIENT HORROR ont montré qu’ils étaient capables de rivaliser sans peine il faut désormais compter avec le voisin norvégien qui n’est plus en reste, grâce à ce jeune quintet qui ne réinvente rien hormis (se) faire plaisir et passer un bon moment en sa compagnie. Car après avoir vu le jour en 2015 dans la région de Fredrikstad, et sorti un EP dans la foulée, il s’est fait une certaine renommée locale en multipliant les prestations et améliorant sa musique au fur et à mesure, afin de donner vie à ce premier album qui à l’image de sa pochette est d’une sobriété et simplicité totale.

Car ici pas de fioritures ni rallonges inutiles vu que seulement deux des onze titres dépassent les quatre minutes, du coup on ne peut pas dire que les mecs se soient compliqués la vie, pourtant l’ensemble va passer comme une lettre à la poste grâce à son enthousiasme et un entrain communicatif. D’entrée l’excellent morceau-titre va donner le ton de ce qui va suivre, à savoir un rythme qui alterne majoritairement entre le lent et le mid-tempo, le tout sur un schéma prévisible et répétitif, mais suffisamment bien foutu pour qu’on donner envie de headbanguer comme il faut. Cela va d’ailleurs continuer avec « Wither Ways » où vitesse et passages plus posés sont plus dosés et s’équilibrent tout en conservant un groove imparable, ce point va se retrouver tout au long de l’écoute car l’envie de taper du pied et bouger la nuque ne va jamais faiblir. Ce mélange intéressant va se retrouver à de nombreuses reprises, comme avec le fulgurant « Pulverize » qui manie la pression avec habileté, ou encore sur « Chainsaw Rituals » qui joue le grand-écart stylistique avec facilité et où les parties en double sont là pour améliorer la dynamique. Celle-ci trouve avec le clinquant « Just Buried » un de ses sommets du disque, tant on retrouve dans cette composition l’ensemble des influences des scandinaves, où la sensation d’écrasement se conjugue avec une explosivité de tous les instants pour un rendu groovy à souhait et remuant comme jamais.

Sans être d’une violence extrême cet opus en a suffisamment sous le capot pour maintenir un intérêt sur toute sa longueur, tant son écriture est impeccable même quand ses créateurs se décident à lever le pied, comme sur le très bon « Tales From The Tomb ». Ici l’accélérateur ne sert quasiment pas, au contraire c’est un démarrage en première qui est proposé et qui ne va pas énormément changer, mais il conserve son entrain tout comme le sombre et bridé « Torned Open ». Plus obscur que tout ce qui a été proposé jusque-là il bénéficie d’un riffing plus putride encore plus raccord avec la production, qui elle est dégoulinante à souhait tant la basse vrombit et écrase tout sur son passage, ce qui la rattache une fois encore du côté des mythiques « Left Hand Path » ou « Like An Everflowing Stream ».

Sans bien sûr arriver à la cheville de ces deux chefs-d’œuvre ce « Refuse To Rot » est quand même une très bonne découverte, certes très balisée et sans surprises mais qui fait le boulot sans jamais avoir aucune faiblesse (hormis peut-être avec « Rest In Pieces » un peu moins inspiré). Si l’on peut regretter l’absence de solos qui auraient amené un peu plus de personnalité aux compos qui peuvent finir par se ressembler à la longue, il n’en reste pas moins que l’ensemble franchit très bien le cap des écoutes et conserve son attractivité malgré le temps qui passe. Typiquement le genre de galette qu’on appréciera de ressortir de l’étagère de temps en temps et qui sera réécoutée toujours avec plaisir, ce qui est déjà une bonne chose, tout en espérant surtout que la bande dans le futur conserve cette fraîcheur et sa musicalité, qui fait trop souvent défaut aujourd’hui chez nombre de ses confrères.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

X-Death citer
X-Death
05/04/2019 17:58
N4pht4 a écrit : Putain je sais pas ce que vaut l'album, mais la première vient de m’entraîner dans une folie destructrice sans précédent. Je viens de broyer mon lapin de pâques, il ressemble a du Banania maintenant.

Mdr t'es trop violent comme mec

L'album vaut pas grand chose: j'ai tenu 6 morceaux pour voir, le chant est hyper saoûlant, le riffing faible et la prod bien moisi... sérieux le son des grattes....tu vas pas en casser beaucoup des lapins
N4pht4 citer
N4pht4
05/04/2019 15:27
Putain je sais pas ce que vaut l'album, mais la première vient de m’entraîner dans une folie destructrice sans précédent. Je viens de broyer mon lapin de pâques, il ressemble a du Banania maintenant.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Befouled
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (4)  7.33/10

plus d'infos sur
Befouled
Befouled
Swedeath - 2015 - Norvège
  

tracklist
01.   Intro
02.   Refuse To Rot
03.   Wither Ways
04.   Pulverize
05.   Tales From The Tomb
06.   Chainsaw Rituals
07.   Feast Of The Flesh
08.   Rest In Pieces
09.   Just Buried
10.   Torned Open
11.   Warpath
12.   Enter The Crypt

Durée : 39 minutes

line up
parution
10 Mars 2018

Essayez aussi
Feral
Feral
From The Mortuary (EP)

2016 - Cyclone Empire Records
  
Feral
Feral
Flesh For Funerals Eternal

2018 - Transcending Obscurity
  

Deteriorate
Rotting In Hell
Lire la chronique
Firespawn
Abominate
Lire la chronique
Overkill
The Wings Of War
Lire la chronique
Croc Noir
Mort
Lire la chronique
Monarch!
Sabbat Noir (Rééd.)
Lire la chronique
Barbarian
To No God Shall I Kneel
Lire la chronique
Flub
Flub
Lire la chronique
Griffon / Darkenhöld
Atra Musica (Split-CD)
Lire la chronique
Vircolac
Masque
Lire la chronique
This Gift Is A Curse
A Throne of Ash
Lire la chronique
Evohé
Deus Sive Natura
Lire la chronique
Dødheimsgard (DHG)
Satanic Art (Rééd.)
Lire la chronique
Possessed
Revelations Of Oblivion
Lire la chronique
Vein
Errorzone
Lire la chronique
Sargeist
Unbound
Lire la chronique
PPCM #18 - Possédé ou hors des tombes : le choix t'appartient !
Lire le podcast
Lice
Woe Betide You
Lire la chronique
Fetid
Steeping Corporeal Mess
Lire la chronique
Bewitcher
Under The Witching Cross
Lire la chronique
Nocturnus AD
Paradox
Lire la chronique
GOHRGONE pour l'album "In Oculis"
Lire l'interview
Idle Hands
Mana
Lire la chronique
Undergang / Gorephilia
Gorephilia / Undergang (Spl...
Lire la chronique
Towering
Obscuring Manifestation
Lire la chronique
Alice In Chains + Black Rebel Motorcycle Club
Lire le live report
Netherlands Deathfest IV
Lire le dossier
Peste Noire
Peste Noire - Split - Peste...
Lire la chronique
Gohrgone
In Oculis
Lire la chronique
K.F.R.
L'Enfer à sa source
Lire la chronique
Swarm
Division & Disharmony
Lire la chronique