chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
88 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Darkened Nocturn Slaughtercult - Mardom

Chronique

Darkened Nocturn Slaughtercult Mardom
Non, 6 ans ne sont pas passés entre ce nouvel album, Mardom, et son prédécesseur, Necrovision. Certains vont essayer de dire le contraire et affirmeront que l’un date de 2019, et l’autre de 2013. Ces gens sont faibles, ils sont attachés à une temporalité qui n’existe pas. Pas pour DARKENED NOCTURN SLAUGHTERCULT en tout cas. La musique de cette horde des Enfers ne peut pas se dater. C’est une flamme éternelle. La progression, l’évolution, la maturité ou tout ce genre de conneries n’ont aucun sens ici.

Le premier titre le prouve d’ailleurs. Une introduction avec les sons d’une horloge déréglée. Ses aiguilles suivent un rythme différent de celui des hommes et elle ouvre les Portes des pénétrons dans les Ténèbres, dans le couloir qui mène aux Enfers. Et nous y arrivons dès la deuxième piste, « Mardom - Echo Zmory ». Tout de suite une chaleur insupportable emplit l’air. Le rouge des flammes éternelles de Satan aveugle le pauvre auditeur. C’est indéniable, les Allemands possèdent encore la clé du monde de Notre Maître. Quelles ambiances ! Voilà à quoi ressemble du black metal noir. C’est démoniaque, occulte mais aussi énergique et envolé.

Toujours emmené par l’une des plus impressionnantes frontwomen du BM, DARKENED NOCTURN SLAUGHTERCULT est aussi habité que les anciens DARKTHRONE ou IMMORTAL. Et là où se fait la différence entre eux et les autres formations qui sont inspirées par les modèles norvégiens, c’est qu’on n’a aucunement l’impression d’écouter une copie, ou un « sous groupe culte ». Je les adore aussi ces groupes qui parviennent à recréer des ambiances années 90, mais avec DNS, j’oublie carrément de faire des comparaisons. Comme si les autres étaient encore dans leur laboratoire en train de recréer la flamme noire du BM tandis qu’eux sont en train de courir avec leur torche sombre en l’air.

On ne réclame même pas d’originalité, on ne critique même pas le manque d’évolution, car on se laisse emporter par les hymnes dévastateurs. Par la batterie qui fait des glouglous (« T.O.W.D.A.T.H.A.B.T.E. »). Par les mélodies électriques qui viennent enfoncer les clous du Christ (« Imperishable Soulless Gown »). Par les chœurs masculins qui font frissonner (« The Boundless Beast »). Sur cet album, même l’incrustation de piano qui vient clore la messe est maléfique. Tout est maléfiquement réussi. Ou presque, car une piste me fait malheureusement moins d’effet : « Exaudi Domine » et son refrain sur lequel mes oreilles entendent un appel aux « Shadoks, Shadoks »…

Voilà, c’est plié. DARKENED NOCTURN SLAUGHTERCULT confirme encore une fois son talent naturel pour imposer l’Enfer dans nos esgourdes.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

6 COMMENTAIRE(S)

Funky Globe citer
Funky Globe
19/04/2019 15:51
D'accord avec la Chro, grosse référence ce groupe et en live ça tue.
dantefever citer
dantefever
13/04/2019 20:37
raekwonchef a écrit : Très bon album, un groupe qui ne déçoit pas. A voir en live aussi, l’expérience est inoubliable.
Plus qu'un bon groupe au niveau musical, c’est un groupe qui personnellement me fascine et m'intrigue de plus en plus. Ce coté mystérieux et occulte trve black fonctionne à merveille.

Ps: sur Exaudi Domine j’entends "Sadam Shazam" perso, un genre de mélange de super héros Dc Comics et dictateur Irakien x)


Tout pareil.

Moi j'entends "Shoggoth Shoggoth", mais j'ai trop lu Lovecraft
Sagamore citer
Sagamore
13/04/2019 07:35
note: 8.5/10
Produit sans originalité aucune mais nom de Dieu, le travail est bien fait. Je suis toujours en admiration devant le batteur de la formation, impressionnant de justesse et de maîtrise. Un très bon disque, mais avec eux, c'est habituel.
raekwonchef citer
raekwonchef
12/04/2019 23:14
note: 8/10
Très bon album, un groupe qui ne déçoit pas. A voir en live aussi, l’expérience est inoubliable.
Plus qu'un bon groupe au niveau musical, c’est un groupe qui personnellement me fascine et m'intrigue de plus en plus. Ce coté mystérieux et occulte trve black fonctionne à merveille.

Ps: sur Exaudi Domine j’entends "Sadam Shazam" perso, un genre de mélange de super héros Dc Comics et dictateur Irakien x)
dantefever citer
dantefever
12/04/2019 13:58
Tuerie. Ce groupe est immense.
mayhem13 citer
mayhem13
12/04/2019 11:28
Sakri, j'ai découvert ce groupe il y a peu avec le précédent méfait, et j'ai tellement aimé qu'il me tarde d'écouter leur nouvel album. Pas d'originalité diraient certains, mais bordel que c'est efficace! Et c'est le genre de groupe ou l'on ne ressent pas ce que certains pour nommer de "faiblesse" que ce manque d'inspiration. Cette chanteur à un timbre possédé, habité, que joue beaucoup.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Darkened Nocturn Slaughtercult
Black Metal
2019 - War Anthem Records
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (3)  8.17/10
Webzines : (3)  8.21/10

plus d'infos sur
Darkened Nocturn Slaughtercult
Darkened Nocturn Slaughtercult
Black Metal - 1997 - Allemagne
  

nouveaute
A paraître le 12 Avril 2019

tracklist
01.   Inception of Atemporal Transition
02.   Mardom - Echo Zmory
03.   A Sweven Most Devout
04.   T.O.W.D.A.T.H.A.B.T.E.
05.   A Beseechment Twofold
06.   Exaudi Domine
07.   The Boundless Beast
08.   Widma
09.   Imperishable Soulless Gown
10.   The Sphere

Durée : 43:55

voir aussi
Darkened Nocturn Slaughtercult
Darkened Nocturn Slaughtercult
Nocturnal March

2004 - Autoproduction
  
Darkened Nocturn Slaughtercult
Darkened Nocturn Slaughtercult
Necrovision

2013 - War Anthem Records
  

Essayez aussi
Khragkh
Khragkh
Ersatz

2017 - Autoproduction
  
False
False
False

2015 - Gilead Media
  
Balmog
Balmog
Vacuum

2018 - War Anthem Records
  
Vinterland
Vinterland
Welcome My Last Chapter
(Wings Of Sorrow)

1996 - No Fashion Records
  
Mord
Mord
Necrosodomic Abyss

2008 - Osmose Productions
  

Nekrasov
Lust of Consciousness
Lire la chronique
Iron Savior
Kill or Get Killed
Lire la chronique
Cénotaphe
Empyrée (EP)
Lire la chronique
Night Crowned
Humanity Will Echo Out (EP)
Lire la chronique
Wapentake
Vestiges
Lire la chronique
Turnstile
Time & Space
Lire la chronique
Waldgeflüster
Mondscheinsonaten
Lire la chronique
Nordjevel
Necrogenesis
Lire la chronique
Drastus
La Croix de Sang
Lire la chronique
Zaraza
Spasms of Rebirth
Lire la chronique
Metalhertz - S02E02 – Le monde fou de Tobias Sammet
Lire le podcast
Le Canyon - S2//Épisode 3 - Le Chant du Cygne
Lire le podcast
Darkened Nocturn Slaughtercult
Mardom
Lire la chronique
Ultra Silvam
The Spearwound Salvation
Lire la chronique
Fabulous Desaster
Off With Their Heads
Lire la chronique
Cénotaphe / Circle Of Ouroborus
Cénotaphe / Circle Of Ourob...
Lire la chronique
Putrefied Corpse
Left To Rot
Lire la chronique
Little Dead Bertha
Age of Silence
Lire la chronique
Foul
Of Worms (EP)
Lire la chronique
A VAN RECORDS EVENING
Chapel Of Disease + The Rui...
Lire le live report
Nusquama
Horizons Ontheemt
Lire la chronique
BM Grec... Mais fais pas chier avec ROTTING CHRIST !!!
Lire le podcast
Devouror
Slay for Satan (EP)
Lire la chronique
Allegaeon
Apoptosis
Lire la chronique
Majestic Mass
Savage Empire of Death
Lire la chronique
Cirith Gorgor
Sovereign
Lire la chronique
Devour The Unborn
Meconium Pestilent Abomination
Lire la chronique
Forgotten Tomb
We Owe You Nothing
Lire la chronique
Befouled
Refuse To Rot
Lire la chronique
Moenen Of Xezbeth
Ancient Spells Of Darkness​...
Lire la chronique