chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
139 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Wolfkrieg - Wolvish Reign

Chronique

Wolfkrieg Wolvish Reign
Après le naufrage de MONDFINSTERNIS avec Galdrastafir, son nouvel album, c’est avec un soulagement non dissimulé que je m’attelle à l’autre projet des deux mêmes Russes : WOLFKRIEG. J’avais peur qu’il se remette à se fourvoyer dans des ambiances instrumentales ou dans de nouveaux hommages sans grand intérêt, comme cela avait été le cas entre Another Battle (2014) et Fire of Ragnarök (2017). Ces deux très bons opus avaient été entrecoupés par un album de reprises de morceaux de BURZUM : Northern Tales : A Dungeon Tribute to Burzum, et les inutiles The Souls of Old Stones et Blood and Honor.

Mais non, absolument pas. Il s’agit bel et bien d’un véritable album, et dans la veine de ce qui me fait fondre. Alors je sais que les sonorités du groupe frôlent encore une fois le kitch, avec des claviers comme plus personne ne veut en utiliser, mais j’y suis sensible ! Comme je suis sensible aux ambiances créées par leurs frères de HOLDAAR. Des vocaux ultra-rêches qui vivent en harmonie avec des mélodies ultra-douces. Un mélange salé-sucré parfaitement équilibré. Mais pour certains une impression d’avoir le cul entre deux chaises. Ce qui ne me gène absolument pas vu la taille de mon postérieur qui parvient aisément à s’asseoir malgré l’espace.

Je fonds à tous les titres. Mais je n’ai pas fondu à la première écoute, parce que cela fait maintenant un bon moment que je connais la formule et que mon cerveau s’est fait plus exigeant. Une première écoute se fait toujours d’une manière plus « fermée », parce qu’on ne sait pas ce qui nous attend. Parce que rien ne nous est encore familier et que nous avons un esprit trop éveillé face à la nouveauté. Et ensuite, on se laisse pénétrer, on se rend compte de ce qui nous avait échappé, on apprécie. Et après plusieurs écoutes, je fonds. Principalement grâce aux pistes « Wolvish Reign », « Dead Knights of Reich » et « Arms of White North ». La première pour les parties claviers / piano, la deuxième pour la mélancolie qui règne d’un bout à l’autre, la troisième pour le côté atmosphérique des claviers, très beau résultat bien différent du reste ici !

Mais il n’y a pas de titre qui me déplaise, même « Lili Marleen ». C’est une reprise de la célèbre chanson allemande inspirée du poème écrit par Hans Leip. Pas étonnant de la retrouver ici quand on connait son histoire. Elle a été utilisée durant la seconde guerre mondiale aussi bien d’un côté que de l’autre. Oui, les nazis l’ont eu en adoration et on a souvent entendu sans que cela soit confirmé que cette chanson était diffusée durant les assassinats des Einsatzgruppen. Et oui, elle a été reprise par les Alliés dans leur propre langue, pour que finalement ce soir Marlène Dietrich qui en récupère les droits. Et depuis c’est depuis un symbole de libération qui est même devenu un hymne anti-nucléaire… Je pense que tout le monde saisit cependant que ce n’est pas pour ses dernières versions que WOLFKRIEG l’a choisie…

A propos de cette chronique

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Wolfkrieg
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (1)  8/10
Webzines :   -

plus d'infos sur
Wolfkrieg
Wolfkrieg
Black Metal - 2009 - Russie
  

tracklist
01.   Prologue (Intro)
02.   A New Dawn on Swords
03.   Wolvish Reign
04.   Lili Marleen
05.   Black Drakkar (Pagan Revival)
06.   Dead Knights of Reich
07.   Forefathers
08.   Rune of Death on Enemy's Body
09.   Arms of White North

Durée : 41:08

parution
27 Novembre 2018

voir aussi
Wolfkrieg
Wolfkrieg
Fire of Ragnarök

2017 - Nymphaea Records
  
Wolfkrieg
Wolfkrieg
Another Battle

2014 - Nymphaea Records
  

Essayez aussi
Cryfemal
Cryfemal
D6s6nti6rro

2016 - Osmose Productions
  
Malist
Malist
In the Catacombs of Time

2019 - Northern Silence Productions
  
Caedes Cruenta / Cult Of Eibon
Caedes Cruenta / Cult Of Eibon
The Wizard of Yaddith / The Sleeper of R´Lyeh (Split 7")

2018 - Blood Harvest Records
  
Faruln
Faruln
The Black Hole Of The Soul (EP)

2019 - Necrocosm / Battlesk'rs Productions
  
Clandestine Blaze
Clandestine Blaze
City of Slaughter

2017 - Northern Heritage
  

Dead Elephant
Year of the Elephant
Lire la chronique
Vananidr
Road North
Lire la chronique
Municipal Waste + Power Trip
Lire le live report
Sanction
The Infringement of God's Plan
Lire la chronique
French Black Metal : La collec plus grosse que ta mère
Lire le podcast
The Lord Weird Slough Feg
Digital Resistance
Lire la chronique
The Gates of Sinn
The Great Sabbath (Démo)
Lire la chronique
Dödsrit
Spirit Crusher
Lire la chronique
Lunar Shadow
The Smokeless Fires
Lire la chronique
Mystik
Mystik
Lire la chronique
Daemoni
Black Tyrant
Lire la chronique
Big Business
The Beast You Are
Lire la chronique
Unurnment
Spiritual Penury (Démo)
Lire la chronique
Lord Vicar
The Black Powder
Lire la chronique
Deteriorate
Rotting In Hell
Lire la chronique
Firespawn
Abominate
Lire la chronique
Overkill
The Wings Of War
Lire la chronique
Croc Noir
Mort
Lire la chronique
Monarch!
Sabbat Noir (Rééd.)
Lire la chronique
Barbarian
To No God Shall I Kneel
Lire la chronique
Flub
Flub
Lire la chronique
Griffon / Darkenhöld
Atra Musica (Split-CD)
Lire la chronique
Vircolac
Masque
Lire la chronique
This Gift Is A Curse
A Throne of Ash
Lire la chronique
Evohé
Deus Sive Natura
Lire la chronique
Dødheimsgard (DHG)
Satanic Art (Rééd.)
Lire la chronique
Possessed
Revelations Of Oblivion
Lire la chronique
Vein
Errorzone
Lire la chronique
Sargeist
Unbound
Lire la chronique
PPCM #18 - Possédé ou hors des tombes : le choix t'appartient !
Lire le podcast