chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
144 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Sabbath Assembly - A Letter of Red

Chronique

Sabbath Assembly A Letter of Red
L’idylle renouvelée avec Sabbath Assembly aura-t-elle été de courte durée ? Rites of Passage m’avait en effet fait de nouveau tomber amoureux de la formation, oubliée depuis son premier album avec la prêtresse Jex Thoth. Menée par Jamie Myers, la troupe avait su se réinventer par un savoir-faire mariant parfaitement rêverie et occultisme. Théâtral, emporté, aussi céleste qu’enfiévré, cet album mélangeait habilement les contraires, main gauche et main droite réunies.

Une démarche que A Letter of Red poursuit pourtant majoritairement, mettant uniquement la part doom des Ricains en sourdine. Entre riffs se situant sur la crête séparant le hard rock du heavy metal et envolées lyriques et atmosphériques, touchant du doigt un psychédélisme fragile, ces nouvelles quarante-deux minutes vont plus loin dans cette nouvelle énergie qu’a trouvée Sabbath Assembly. Dès « Solve et Coagula », et davantage sur la merveilleuse « The Serpent Uncoils » (brrrrr, ce pont ému et émouvant), l’impression de tenir une nouvelle démonstration du talent de la bande se concrétise, ses mélodies étranges, complexes et efficaces à la fois, se retrouvant avec plaisir.

Un plaisir qui malheureusement ne dure pas avec la même régularité que lors de Rites of Passage. A partir de « Worthless », les choses se compliquent, les moments visant le cœur le faisant avec moins de justesse. Il faut dire que Sabbath Assembly joue un jeu dangereux, ses emphases pouvant devenir hystériques si le talent ne suit pas. C’est ainsi que l’amateur s’attendant à un émerveillement complet grincera des dents lors de passages tournant à vide (« The Weighing of the Heart », accalmie faisant regretter les soubresauts heavy / hard rock des précédents titres), ainsi qu'à l'écoute d'un chant prenant trop l’espace, ce qui compose A Letter of Red se basant plus qu’auparavant sur Jamie Myers et sa voix susurrée, déclamée, tremblotante... Comme pour combler un vide que les autres instruments laissent vacant. Si quelques mélodies éveillent notre attention (« Ascend and Descend » et surtout les dissonances de « Hymn of the Pearl », transmettant ce paradoxe habitant la formation, entre ombre et lumière), il faut attendre la fin de l’album pour renouer avec cet équilibre de chat marchant sur les toits qui fait la force de cette musique, l’alliance des oppositions frôlant jusque-là l’incohérence à force d’inconstance.

Car « From the Beginning » et « A Welcome Below » rappellent que Sabbath Assembly n’est toujours pas un groupe comme les autres, que, dans ce quartier surpeuplé qu’est le metal à chanteuse, il a son pavillon bien particulier à lui, une identité forte et hors du temps le rendant à part. Deux derniers morceaux qui ne donnent pas envie de jeter une nouvelle fois le projet aux oubliettes, tant ils transpirent une sentimentalité nue, fine, envoûtante. A Letter of Red est donc une lettre pleine de promesses... où trop peu se concrétisent. La prochaine fois, peut-être ?

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

lkea citer
lkea
26/05/2019 17:18
gulo gulo a écrit : Tente quand même Quaternity, si ce n'est fait.

(Quel dommage, de foirer un disque avec une pareille pochette...)


Ce fut fait mais nouvel échec... Je le retenterai.
gulo gulo citer
gulo gulo
26/05/2019 17:17
Tente quand même Quaternity, si ce n'est fait.

(Quel dommage, de foirer un disque avec une pareille pochette...)

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Sabbath Assembly
(Hard) Rock progressif psychédélique
2019 - Svart Records
notes
Chroniqueur : 6/10
Lecteurs :   -
Webzines : (6)  7.81/10

plus d'infos sur
Sabbath Assembly
Sabbath Assembly
(Hard) Rock progressif psychédélique - 2009 - Etats-Unis
  

vidéos
Ascend and Descend
Ascend and Descend
Sabbath Assembly

Extrait de "A Letter of Red"
  
A Welcome Below
A Welcome Below
Sabbath Assembly

Extrait de "A Letter of Red"
  

tracklist
01.   Solve et Coagula
02.   The Serpent Uncoils
03.   Worthless
04.   The Weighing of the Heart
05.   Ascend and Descend
06.   Hymn of the Pearl
07.   From the Beginning
08.   A Welcome Below

Durée : 42 minutes 38 secondes

line up
parution
26 Avril 2019

voir aussi
Sabbath Assembly
Sabbath Assembly
Rites of Passage

2017 - Svart Records
  

Dead Elephant
Year of the Elephant
Lire la chronique
Vananidr
Road North
Lire la chronique
Municipal Waste + Power Trip
Lire le live report
Sanction
The Infringement of God's Plan
Lire la chronique
French Black Metal : La collec plus grosse que ta mère
Lire le podcast
The Lord Weird Slough Feg
Digital Resistance
Lire la chronique
The Gates of Sinn
The Great Sabbath (Démo)
Lire la chronique
Dödsrit
Spirit Crusher
Lire la chronique
Lunar Shadow
The Smokeless Fires
Lire la chronique
Mystik
Mystik
Lire la chronique
Daemoni
Black Tyrant
Lire la chronique
Big Business
The Beast You Are
Lire la chronique
Unurnment
Spiritual Penury (Démo)
Lire la chronique
Lord Vicar
The Black Powder
Lire la chronique
Deteriorate
Rotting In Hell
Lire la chronique
Firespawn
Abominate
Lire la chronique
Overkill
The Wings Of War
Lire la chronique
Croc Noir
Mort
Lire la chronique
Monarch!
Sabbat Noir (Rééd.)
Lire la chronique
Barbarian
To No God Shall I Kneel
Lire la chronique
Flub
Flub
Lire la chronique
Griffon / Darkenhöld
Atra Musica (Split-CD)
Lire la chronique
Vircolac
Masque
Lire la chronique
This Gift Is A Curse
A Throne of Ash
Lire la chronique
Evohé
Deus Sive Natura
Lire la chronique
Dødheimsgard (DHG)
Satanic Art (Rééd.)
Lire la chronique
Possessed
Revelations Of Oblivion
Lire la chronique
Vein
Errorzone
Lire la chronique
Sargeist
Unbound
Lire la chronique
PPCM #18 - Possédé ou hors des tombes : le choix t'appartient !
Lire le podcast