chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
135 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

K.F.R. - L'Enfer à sa source

Chronique

K.F.R. L'Enfer à sa source
K.F.R., c’est l’histoire de la recherche de la perfection. Mais un autre genre de perfection. La perfection du sale, la perfection du mal, la perfection du raw black metal.

K.F.R., c’est, la plupart le savent, le projet de Maxime Taccardi. Et Maxime Taccardi, c’est, la plupart le savent aussi, un artiste plutôt complet et exigeant qui est attiré par différentes formes d’art. Mais avec toujours la même approche : la perfection du laid. Il est ainsi un graphiste très apprécié, qui a travaillé pour DROWNING THE LIGHT, PSYCHONAUT 4, ENOID, HATS BARN… Et ses dessins sont très bien réalisés, mais nous plongent dans un monde cuachemardesque. D’autant que l’encre rouge qu’il utilise est... son sang. Et si on n’aime pas nécessairement son graphisme, on y reconnait son trait, sa recherche stylistique, sa capacité à interpeller et à heurter. Ses clips aussi sont dans ce style. Au lieu de filmer du raw et du trash à l’arrache, il le fait en pensant à la lumière, aux angles, aux couleurs et il tente d’atteindre des ambiances esthétiquement adaptées à ses Ténèbres. Le corps même de notre homme est sculpté par la même envie de perfection artistique. Un physique mince et musclé à l’extrême, qui trahit des sacrifices, de l’acharnement… une recherche de perfection donc !

Graphisme, vidéo, corps... Et bien entendu musique. Alors certes il officie dans du black metal pur, cru et dégueulasse mais surtout pas baclé, surtout pas improvisé, surtout pas confié au hasard. En fait, le placement des cris, le timbre employé, les effets suraigus des guitares, les petits effets démoniaques de clavier, les samples… Tout est intégré à la place qui lui correspond. Tout est placé là où il faut pour être le plus froid possible, le plus dérangeant possible, le plus écœurant possible. C’est une recherche complexe de l’horreur totale et parfaite.

Les 6 pistes qui forment cet album de 46 minutes reflètent ainsi un travail minutieux et bien élaboré pour lentement et sûrement dépecer l’auditeur, lui brûler ses intestins, l’assécher et le faire pourir. C’est de la musique, mais il y a des odeurs de putréfaction. C’est de la musique mais le paysage prends des teintes rouges et noires. Et c’est alors terriblement envoûtant, perturbant, attirant. Le distrait y échappera peut-être, mais une écoute attentive, ou même un minimum d’implication auditive, feront plonger quiconque dans le fossé des Enfers. C’est comme si le souffle du Diable avait pénétré nos oreilles pour encore progresse peu à peu dans tout notre corps.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

4 COMMENTAIRE(S)

Funky Globe citer
Funky Globe
20/06/2019 11:23
Musicalement ça passe pas du tout... Belle Pochette en tout cas.
asghaard666 citer
asghaard666
03/06/2019 13:12
perso ça n'as pas grand intérêt,les compos "raw" sont pour moi plus maladroite et moins calculé que tout ça !
Sagamore citer
Sagamore
30/05/2019 13:17
Artistiquement parlant, il est incroyable. Ses œuvres sont vraiment à part. Par contre, musicalement, j'ai toujours trouvé ça très creux... Je vais retenter avec celui-ci.
uruk citer
uruk
02/06/2019 09:58
Belle chronique ! On voit que tu l'aimes bien ce type. Et t'as raison ahah.
Ça donne envie en tout cas, je trouve que c'est un très bon artiste visuel, voyons ce qu'il fait en musique !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
K.F.R.
Trve Black Metal
2019 - Purity Through Fire
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
K.F.R.
K.F.R.
Trve Black Metal - 2013 - France
  

nouveaute
A paraître le 31 Mai 2019

tracklist
01.   L'enfer, c'est toi
02.   Le sinueux chemin
03.   Simulacre de Chair
04.   Ne cherche pas à devenir, rien a jamais commencé
05.   Anathème de l'envie
06.   L'Enfer à sa source

Durée : 46:49

Essayez aussi
Profezia
Profezia
Oracolo Suicida

2014 - Moribund Records
  
Pure
Pure
J'aurais dû

2017 - Symbol of Domination Prod.
  
Tuman
Tuman
The Past is Alive

2014 - No Colours Records
  
Beastcraft
Beastcraft
The Infernal Gospels Of Primitive Devil Worship

2017 - Pulverised Records
  
Drowning The Light
Drowning The Light
From the Abyss

2015 - Dark Adversary Productions
  

Dead Elephant
Year of the Elephant
Lire la chronique
Vananidr
Road North
Lire la chronique
Municipal Waste + Power Trip
Lire le live report
Sanction
The Infringement of God's Plan
Lire la chronique
French Black Metal : La collec plus grosse que ta mère
Lire le podcast
The Lord Weird Slough Feg
Digital Resistance
Lire la chronique
The Gates of Sinn
The Great Sabbath (Démo)
Lire la chronique
Dödsrit
Spirit Crusher
Lire la chronique
Lunar Shadow
The Smokeless Fires
Lire la chronique
Mystik
Mystik
Lire la chronique
Daemoni
Black Tyrant
Lire la chronique
Big Business
The Beast You Are
Lire la chronique
Unurnment
Spiritual Penury (Démo)
Lire la chronique
Lord Vicar
The Black Powder
Lire la chronique
Deteriorate
Rotting In Hell
Lire la chronique
Firespawn
Abominate
Lire la chronique
Overkill
The Wings Of War
Lire la chronique
Croc Noir
Mort
Lire la chronique
Monarch!
Sabbat Noir (Rééd.)
Lire la chronique
Barbarian
To No God Shall I Kneel
Lire la chronique
Flub
Flub
Lire la chronique
Griffon / Darkenhöld
Atra Musica (Split-CD)
Lire la chronique
Vircolac
Masque
Lire la chronique
This Gift Is A Curse
A Throne of Ash
Lire la chronique
Evohé
Deus Sive Natura
Lire la chronique
Dødheimsgard (DHG)
Satanic Art (Rééd.)
Lire la chronique
Possessed
Revelations Of Oblivion
Lire la chronique
Vein
Errorzone
Lire la chronique
Sargeist
Unbound
Lire la chronique
PPCM #18 - Possédé ou hors des tombes : le choix t'appartient !
Lire le podcast