chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
102 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Morbid Messiah - In The Name Of True Death Metal

Chronique

Morbid Messiah In The Name Of True Death Metal (EP)
Si Morbid Messiah a sorti son premier album en fin d’année dernière via le label espagnol Memento Mori, je souhaitais avant de m’y attaquer revenir sur leur premier EP paru fin 2016. Intitulé péremptoirement In The Name Of True Death Metal, ce dernier laissait planer peu de doutes quant aux intentions de ces trois mexicains bien décidés à ne rien changer d’une recette vieille de plus de trente ans.
D’abord autoproduit puis proposé quelques mois plus tard en cassette par Godz Ov War Productions, ces quelques titres constituent la première sortie officielle de Morbid Messiah et celle grâce à laquelle le groupe formé en 2015 à Guadalajara aura réussi à accrocher un deal avec le label de Raúl Sampedro (Ataraxy, Cardiac Arrest, Ekpyrosis, Atavisma...). Une signature annoncée courant 2017 qui aura permis de lever le voile sur un groupe encore relativement méconnu dans nos contrées, même parmi les quelques excavateurs qui liront ces lignes.

Du haut de ses vingt et une petites minutes, ce court EP à l’artwork sobre mais franchement appétissant ne risque pas de provoquer une quelconque indigestion parmi ceux qui poseront une oreille sur le Death Metal des Mexicains. D’autant qu’au vu du manque d’originalité dont fait preuve le trio (et ce n’est pas un reproche en ce qui me concerne), il y a peu de chances pour que la formule proposée ici séduise quiconque ne soit pas déjà amateur du genre.
Sans originalité mais avec beaucoup d’efficacité, la formule dispensée ici par Morbid Messiah n’est pas sans rappeler celle d’un certain Sadistic Intent. On y retrouve effectivement cette bestialité et cette urgence typiquement sud-américaine, ces mêmes riffs plutôt simples mais absolument redoutables ainsi qu’un growl arraché assez proche de celui d’un Bay Cortez avec notamment cette manie de tenir dans le temps ces dernières syllabes. Mené la machette entre les dents, les yeux injectés de coca, le Death Metal des Mexicains ne fait pas dans la dentelle, se concentrant effectivement sur l’essentiel à coup de cavalcades à perdre haleine (un peu de tchouka-tchouka et surtout beaucoup de semi-blasts qui vont venir tapisser presque chaque seconde de ce EP), de riffs à trois notes exécutés le plus clair du temps à toute berzingue, de solos chaotiques et intenses dans la plus pure tradition sud-américaine avec, pour contrebalancer tous ces excès, quelques ralentissements taillés pour briser des nuques et apporter au passage un peu d’air vicié à ce Death Metal que certains pourraient juger quelque peu répétitif. Et comme il ne pouvait pas en être autrement, le tout baigne dans une atmosphère sombre et blasphématoire comme le sous-entend d’ailleurs très bien ce crâne cornu et dégoulinant signé Brvja XIII (Hacavitz, Question, Venereal Baptism, Cavernus, Ash Nazg Búrz...).

Si un titre tel que In The Name Of True Death Metal peut sembler pour le moins pompeux, le fait est que les sept titres de ce EP ne sont rien d’autre que pur Death Metal. Certes, l’influence de Sadistic Intent semble parfois un peu trop évidente mais avouez qu’il y a pire comme référence que le groupe des frères Cortez ? Si vous êtes donc plutôt client de la scène sud-américaine en matière de Death Metal, jeter une oreille attentive à ce premier EP ne serait pas une mauvaise idée. L’album qui a suivi s’avère d’ailleurs lui aussi tout aussi efficace mais ça, on y reviendra plus tard…

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Morbid Messiah
Death Metal
2016 - Autoproduction
notes
Chroniqueur : 3.5/5
Lecteurs :   -
Webzines : (1)  3/5

plus d'infos sur
Morbid Messiah
Morbid Messiah
Death Metal - 2015 - Mexique
  

tracklist
01.   Intro  (00:46)
02.   I Am Your Lord  (02:32)
03.   Putrid Voices  (02:59)
04.   Sacrificed For Worship  (03:31)
05.   From Human To Fiend  (03:33)
06.   Condemned To Hell Sores  (05:47)
07.   Legions Of Death  (02:33)

Durée : 21:41

line up
parution
6 Octobre 2016

voir aussi
Morbid Messiah
Morbid Messiah
Demoniac Paroxysm

2018 - Memento Mori
  

Essayez aussi
Agon
Agon
Violence Procreation

2008 - Autoproduction
  
Dies Irae
Dies Irae
Immolated

2001 - Metal Blade Records
  
Vircolac
Vircolac
Masque

2019 - Sepulchral Voice Records / Dark Descent Records
  
Vader
Vader
Tibi Et Igni

2014 - Nuclear Blast Records
  
Deathcult
Deathcult
Beasts Of Faith

2016 - Invictus Productions
  

Perversor
Umbravorous
Lire la chronique
Sodom
Out Of The Frontline Trench...
Lire la chronique
BLACK METAL 1995-1996 : Top 10 et Pas top 3 !
Lire le podcast
Pearl Jam
Ten
Lire la chronique
Gorgon
The Veil of Darkness
Lire la chronique
Slave One
Omega Disciples
Lire la chronique
Monarque
Jusqu'à La Mort
Lire la chronique
Khnvm
Foretold Monuments of Flesh
Lire la chronique
Berzerker Legion
Obliterate The Weak
Lire la chronique
Nekro Drunkz
Terminal Perversion
Lire la chronique
Nyogthaeblisz
Abrahamic Godhead Besieged ...
Lire la chronique
Bilan 2019
Lire le bilan
Belore
Journey Through Mountains ...
Lire la chronique
Mephitic Corpse
Immense Thickening Vomit (D...
Lire la chronique
Depressed
Beyond The Putrid Fiction
Lire la chronique
Weakling
Dead as Dreams
Lire la chronique
Abigail Williams
Walk Beyond the Dark
Lire la chronique
Harm's Way
Posthuman
Lire la chronique
Sacrifizer
La Mort Triomphante (EP)
Lire la chronique
Impiety
Versus All Gods
Lire la chronique
Cult of Luna
A Dawn to Fear
Lire la chronique
Forlorn Citadel
Ashen Dirge of Kingslain
Lire la chronique
Moonreich
Wormgod (EP)
Lire la chronique
Municipal Waste
The Last Rager (EP)
Lire la chronique
Necrolatry
Dead And Buried (Démo)
Lire la chronique
Haunter
Sacramental Death Qualia
Lire la chronique
Shrine of Insanabilis
Vast Vortex Litanies
Lire la chronique
Finsterforst
Zerfall
Lire la chronique
Amyl And The Sniffers
Amyl And The Sniffers
Lire la chronique
SETH pour la sortie du live "Les Blessures De l'Âme : XX Ans De Blasphème"
Lire l'interview