chargement...

haut de page

My

Remontez pour accéder au menu
86 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Big Business - The Beast You Are

Chronique

Big Business The Beast You Are
Avec de nouvelles œuvres de Helms Alee et Torche ou encore le retour de vieilles gloires comme Nebula, quelque chose me dit que l’été va se vivre intensément par les oreilles cette année ! Mais dans vos moments de détente, vos échappées de la moiteur des bureaux (pensons à ceux qui n’ont pas de vacances, les pauvres !), s’il vous plaît, laissez une place à Big Business.

Car le groupe fondé par le duo Jared Warren / Coady Willis – réputé pour prêter main forte aux Melvins sur leurs tournées – saura vous satisfaire dans votre recherche de lâcher-prise, auréolé des rayons du soleil. Une formation dont j’ai envie de parler ici depuis quelques temps, suite à ma découverte du génial Battlefields Forever, mais au sujet de laquelle j’ai maintes fois repoussé la frappe de claviers, trop pris par le désir de l’écouter en chevauchant mon fidèle destrier qu’est mon V.T.T. Rockrider. C’est que ce mélange entre stoner et noise rock embrassant la pop sans honte pousse à vouloir, torse bombé et velu, rencontrer l’extérieur, s’afficher au monde, beau et étincelant. Cette musique comme hymne personnel, où vie devient victoire.

Hé oui, les petits grognons amateurs de metal extrême n’en reviendront pas : pop n’est pas synonyme de fadeur ici, mais de combat, de guerre, d’existence virile et accomplie. Un parti-pris qui a explosé sur Battlefields Forever mais avec lequel renoue Big Business sur The Beast You Are, après un Command Your Weather où le projet se faisait moins éclatant. Revenu en force, il enchaîne moments de tension (« The Moor You Know » ; « El Pollo »), chants de bataille (« Bright Grey »), riffs altiers et enfiévrés (« People Behave » ; « Let Them Grind »), groove de croisé croisant rudesse noise rock et décontraction stoner. Le rapace aux ailes blanches de la pochette n’est pas volé : pareillement glorieuse, royale, le visage dur, les yeux perçants, la bande arrive en 2019 en pleine possession de ses moyens.

Certainement, la guerre n’aura jamais autant semblé un jeu. Ces lignes entêtantes, ce chant mélodieux et âpre, cette batterie tribale... Big Business fait de la recherche du sang une chasse au trésor, coupant et découpant avec une naïveté d’enfant, l’accroche incroyable qu’il développe à chaque morceau s’habillant d’une atmosphère à la fois joyeuse et solennelle, irréelle, sans appuyer, développant ses saveurs lors de courts interludes (« Complacency Is Killing You » ; « We Can Swarm » ; « We’ll Take the Good Package »), avançant à découvert lors de titres l’esprit dans les nuages (« Under Everest »). Une succession de tubes qui ne tombe jamais dans la facilité, appuyée par une production claire et lourde parfaite pour le genre pratiqué, qui allie fond et forme quarante-quatre minutes durant. L’exploit, ici, n’est décidément pas qu’imaginaire.

Il est tentant de faire un parallèle entre Big Business et Torche, tant les deux formations sont proches l’une de l’autre sur bien des points. Seulement, l’amour se vivra ici comme un péplum, le corps à la verticale, les yeux rouges d’appétit, le sourire aussi innocent que menaçant. Si ma préférence reste pour Battlefields Forever et sa sauvagerie de chaque instant, The Beast You Are affiche un tournant plus subtil pour la troupe, dépliant finement ses merveilles racées. Quelle belle bête !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Big Business
Noise Rock / Stoner / Pop
2019 - Joyful Noise Records / Gold Metal Records
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (1)  8.5/10
Webzines : (1)  9/10

plus d'infos sur
Big Business
Big Business
Noise Rock / Stoner / Pop - 2004 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Abdominal Snowman
02.   Heal the Weak
03.   Complacency Is Killing You
04.   Bright Grey
05.   Time and Heat
06.   The Moor You Know
07.   People Behave
08.   We Can Swarm
09.   El Pollo
10.   We’ll Take the Good Package
11.   Last Family
12.   Under Everest
13.   Let Them Grind

Durée : 44 minutes 3 secondes

line up
parution
12 Avril 2019

voir aussi
Big Business
Big Business
Head for the Shallow

2005 - Hydra Head Records
  

Essayez aussi
Mutoid Man
Mutoid Man
Helium Head (EP)

2015 - Sargent House
  

Frostveil
Ephemeral Visions
Lire la chronique
Krypts
Cadaver Circulation
Lire la chronique
HYSTERIA pour l'EP "From The Abyss… To The Flesh "
Lire l'interview
Morbid Messiah
In The Name Of True Death M...
Lire la chronique
Hysteria
From The Abyss… To The Fles...
Lire la chronique
Death Strike
Fuckin' Death
Lire la chronique
Aoratos
Gods Without Name
Lire la chronique
Trail of Lies
W.A.R
Lire la chronique
TOWERING pour l'album "Obscuring Manifestation"
Lire l'interview
The Meads of Asphodel
Running Out of Time Doing N...
Lire la chronique
Calyx
Vientos Arcaicos
Lire la chronique
Autophagy
Demo (Démo)
Lire la chronique
Disentomb
The Decaying Light
Lire la chronique
Turilli / Lione Rhapsody
Zero Gravity (Rebirth and E...
Lire la chronique
Tomb Mold
Planetary Clairvoyance
Lire la chronique
Jig-Ai
Entrails Tsunami
Lire la chronique
The Smashing Pumpkins
Gish
Lire la chronique
Helgafell
Landvaettir
Lire la chronique
CATALYST pour l'album "The Great Purpose Of The Lords"
Lire l'interview
Enthroned
Cold Black Suns
Lire la chronique
Anaptosis + Cenotaph + Gorgasm + Unbirth + Darkall Slaves
Lire le live report
PPCM #19 - C'est du Death ou du Cynic ? (spoiler alert : un peu des deux !)
Lire le podcast
Cave In
Final Transmission
Lire la chronique
Morteruine
Demo MMXVIII
Lire la chronique
Corrosion Of Conformity + Desert Storm + Witchfinder
Lire le live report
Catalyst
The Great Purpose Of The Lords
Lire la chronique
Darkthrone
Old Star
Lire la chronique
The Lord Weird Slough Feg
New Organon
Lire la chronique
Annihilator
For The Demented
Lire la chronique
Vader
Thy Messenger (EP)
Lire la chronique